AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer] Vide
MessageSujet: La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer]   La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer] Icon_minitimeMar 9 Déc - 2:41

Cela faisait des mois de cela qu’un plan avait été créé dans la tête de Keiji. Un plan visant la destruction et qui allait marcher correctement pour une fois puisque c’était le vampire qui s’en occupait, il n’avait donc aucune raison que cette mission échoue. C’était aussi pour cela qu’il allait depuis si longtemps s’entraîner dans la forêt lointaine pour que personne ne le voie. Une heure ne semblait pas si gros que cela, mais si l’on s’entraîne pendant des années, tout les soirs, on risque de devenir très puissant en quelques années, ce qui était très peu pour un vampire comme Keiji.

Le plan était très simple, Keiji devait s’entraîner pendant quelques mois, ce qui était la première partie du plan, la plus facile. La deuxième était de ne pas boire de sang pendant deux nuits, ce qui était une des étapes les plus difficile du plan, mais Keiji devait mener son plan à bien. La troisième étape, celle que Keiji adorait le plus. Elle consistait à se rendre dans un village, qui n’était pas très connu et d’aller tuer le plus d’humain pour s’abreuvoir de leur sang. Cette mission avait pour intérêt de prouver au monde entier que les mercenaires de l’ombre étaient bientôt sur le point d’attaquer.

Les deux première partie mener à bien, Keiji se rendit le plus vite au plus près village qui n’était pas très connu, en fait, Keiji pensait plus que ce village était complètement appart de la plupart des villes. Ce qui allait passer peut-être moins aperçus par tout le monde en évitant le plus possible d’ennemis indésirable…

Kitako, lui il était un ennemis indésirable, un vrai en plus. Ce vampire était réellement un problème que Keiji allait bientôt se débarrasser. Oui, débarrassé était le bon terme à utiliser contre lui. Il a déjà été son meilleur ami et à cause qu’il voulait toujours les meilleurs pour sa race, il avait accepté Keiji. Aujourd’hui il doit encore être en train de le chercher, mais tout ça Keiji s’en fichait complètement. Il avait un but qui allait faire avancer d’un grand pas les mercenaires de l’ombre et il allait réussir ça mission. Personne, même pas Kitako n’allait l’en empêcher de tous les tués.

Puis, une question revins dans la tête à Keiji : « Est-ce que la mort est refusé aux vampire? » Probablement pas. Les vampires méritent la mort eux aussi, eux aussi ils ont droit de mourir, mais c’est seulement parce qu’ils étaient en majorité rongé par la haine qu’ils ont décidé d’oublier la mort et de vivre de nuit était la seule et unique conséquence pour vivre éternellement.

Durant tout le trajet vers le village, Keiji trouva ses propres réponses à toutes ses questions qu’il s’était toujours posé. Peut-être qu’un jour, il connaîtra la vrai réponse, mais en se moment, les réponses qu’il se faisait semblait être correcte. Juste une seule question restait dans sa tête puisque celle-ci lui faisait trop rappeler son premier amour. Cette question était aussi stupide que les autres, mais elle était plus importante que les autres puisque c’est elle qui lui avait posé cette question…


[Flashback]

Il faisait noir, comme tout les soirs, mais une seule et unique place semblait toujours illuminer. C’était toujours cet effet là que Keiji remarqua lorsqu’il était auprès d’elle. Il avait toujours envie que ce moment s’éternise à jamais, mais il savait très bien que ce moment cesserait un jour. C’était pourquoi il profitait toujours de ses moments si intenses, mais qui était si stupide…

Une larme de plaisir s’échappa lorsqu’ils étaient ensemble. Mais comment un lycan et un vampire pouvaient être aussi attiré l’un de l’autre? N’étaient-ils pas des ennemis de toujours? Des questions qui restaient toujours sans réponse, mais qui prenait toujours un sens différent à chaque moment. Le mystère de la vie résidait toujours dans ses questions aussi stupide soient-il mais qui on toujours une grande place dans le cœur des humains, vampires et lycans. Toujours en restant collé auprès de Keiji, elle lui demanda :

-Pourquoi aimé si ce n’est qu’après de souffrir de la mort de l’autre?

Keiji resta silencieux. Lui-même s’était rendu compte de cela il y a bien longtemps, mais tout était différent avec elle. Elle était la seule et unique personne qu’il ai autant aimé et il ne désirait pas la perdre, mais il savait au plus profond de lui qu’il devait un jour traverser cette étape de la vie qui semblait toujours insurmontable. Il avait vu à plusieurs reprise des personnes pleuré à cause de la perte de leurs proches, il savait que c’était plus douloureux que cela en avait l’air, mais il pensait échouer là où les autres ont réussit. Par une voie douce et calme, il répondit :

-Tu sais, j’aimerais pouvoir te donné la réponse, mais j’ai bien peur de ne jamais la savoir de toute ma vie…

[Flashback]

Pourquoi aimé si ce n’est qu’après de souffrir de la mort de l’autre? La réponse était bien claire à présent. Les personnes aiment puisque cela les réconforte et leurs fait du bien. Lorsque vient la mort, ils sont tous content d’avoir aimé un jour et ne regrette rien de ce qui ses passé. Jamais ils ont regretté cet amour si cher à leurs yeux.

Puis, enfin le vampire compris qu’il avait fait une terrible erreur en créant cette organisation. En effet, il n’avait pas très bien accepter se mort et c’est pour cela qu’une grande soif de vengeance s’était installer en lui. Les mercenaires de l’ombre n’étaient rien de plus qu’une organisation diriger par un maître qui ne désirait seulement que la vengeance.

Le vampire s’arrêta avant d’entrer dans le village. Il avait terriblement soif, mais il arrivait à se contrôler. De toute façon, s’il tuait la plupart des mercenaires, il pourrait s’abreuvoir d’une grande quantité de sang humains.

Il regarda un peu le village. Devait-il réellement tuer tous ces gens qui semblaient, pour la plupart, s’amusé un peu partout. Quelques uns étaient à la taverne en train de chanter des conneries en même temps de rire et boire, ce qui donnait un drôle de son, mais cela réconforta quelque peu le cœur de Keiji de pensé à ne pas vouloir les tués. Ces humains semblaient tous prêt à passer une nuit comme les autres, sans aucun danger, sans se soucier des dangers de tous les vampires qui les entouraient. Ils semblaient tous content d’être en vie et en plus de tout, ils semblaient aimé, les autres humains, tout ce qu’ils ont fait, de leur vie…

Après quelques minutes que Keiji prit à regarder cette magnifique race, il se posa une question, qui n’avait aucun rapport avec cette ambiance sauf un. La vie était-elle accordée aux vampires? Sûrement pas, ce qui répondrait à plein d’autres questions.

Ces sur cette question que le vampire se remit en route, mais cette fois-ci en direction du quartier général des mercenaires de l’ombres. En arrivant devant le quartier, deux hommes étaient devant les portes, près à attaquer si quelqu’un venait les attaqué. Keiji leur fit signe de s’approcher. Lorsqu’ils se sont assez rapprocher, Keiji mis ses deux mains sur le coup de chacun d’eux et utilisa sa force pour leurs faire casser le coup. L’un d’eux s’écroula par terre, l’autre resta dans la main de Keiji. Le vampire bu donc tout le sang que contenait le corps de celui-ci avant de s’attaquer au deuxième.

En entrant, Keiji vit qu’une seule personne était encore dans le manoir des mercenaires, un autre vampire, qui avait du sentir l’odeur de sang qu’émanait Keiji puisqu’il se mit sur le coup en position d’attaque. Le vampire devant Keiji fit une attaque horizontalement avec sa lame, ce qui était une attaque ridicule. Avant que son arme atteigne le son but désiré, son maître sentit une douleur profonde dans son cœur et il ne s’étonna pas de voir la masamune du chef le transpercer de bord en bord de son corps.

Keiji s’occupa des corps en les cachant quand même assez loin pour que personne ne sente l’odeur. C’est donc en attendant patiemment que Keiji tua la plupart des membres. 16 morts au total, seul les nouvelles recrues n’étaient pas revenu, peut-être parce qu’ils n’ont pas jugé bon de retourné dans le quartier général en restant dans leur coin isolé de tout.

Une heure avant l’aube, Keiji alla chercher les corps pour les apporter dans le manoir. Le vampire commença à chercher quelque chose qui brûlait bien. Ces alors il se rappela qu’il avait beaucoup d’huile dans le sous-sol. Il aspergea tout au complet avant de mettre le feu à la bâtisse, disant que les mercenaires de l’ombre étaient bel et bien finis…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer] Vide
MessageSujet: Re: La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer]   La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer] Icon_minitimeMar 7 Avr - 14:59

Pense a faire la demande d'xp
Revenir en haut Aller en bas
 

La fin d'une vie, le commencement d'un autre.(monopost)[terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Absences terminées -