AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Rihlan Trenson
Chef du clan Shiroï
Chef du clan Shiroï
Rihlan Trenson


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 11
Clan: Shiroï

Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Vide
MessageSujet: Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix   Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Icon_minitimeDim 20 Déc - 18:13

Décidément, le temps se rafraichissait vraiment en ce moment... Autour de Rihlan les quelques passants avançaient emmitouflés dans leurs grands manteaux, pliés comme pour tenter d'échapper à ce souffle glacial qui soufflait sur la rue principale menant à la mairie qui se trouvait à quelques carrefours de là, alors que lui n'avait que son vieux manteau beige sur les épaule, et avançait cheveux ébouriffés par le vent, un sourire discret sur les lèvres.

Les commerces étaient désormais presque tous fermés, et il ne restait guère autre lumière que celle des lampadaires qui bordaient sinistrement la vieille rue salle de la foule d'habitants malpropres qui la traversaient... Dire que la mission de son clan consistait à protéger ce genre de gens, entre autre, c'était assez amusant quelque-part... Les gens qui réclamaient la protection étaient le plus généralement des personnes aussi civilisées que des primates. Mais lui était le gardien du zoo... Voire même le directeur, en un sens, comme le prouvait sa visite au principal bâtiment de la ville, la mairie.

Ses pas résonnaient alors que ses pensées défilaient sur la cassette qu'il allait vendre, et sur le plan qu'il mettait au point. Son but était de récupérer un vieil immeuble qui allait être restaurer très bientôt, afin de le refaire entièrement selon les besoins des Shiroï et de leur prochaine milice qu'il souhaitait engager et entrainer sur place, afin de garder une réactivité à toute épreuve, tout en fournissant des locaux de bonne facture pour que les gens se sentent chez eux... Qu'ils trouvent que leur employeur était dans le vrai, et que finalement par le biais du bouche-à-oreille l'organisation grandisse, une superbe image étincelante de son "renouveau des Shiroï" passant de crédules en naïf... Jusqu'à éventuellement intéresser des personnes intelligentes, qu'il pourrait manipuler avec plus d'aisance si la réputation des Shiroï était sans faille. Mais il n'avait plus le temps de penser à ça, car il arrivait au pied du bâtiment.


Quelques minutes plus tard il était dans un bureau spacieux et tranquille, aménagé avec un certain luxe de haut fonctionnaire crapuleux et arrogant. Il adorait faire "affaire" avec eux, et briser leur arrogance lorsque ceux-ci décidaient de rompre le contrat ou lorsqu'ils décidaient de contre-carrer ses plans.
Cette fois, il s'agissait d'un homme assez lourdeau, avec un teint blafard et un costume mal ajusté... Une vermine qu'il n'avait même pas envie de décrire plus. Il suait déjà comme un vieux porc sur le grill rien qu'à son arrivée, car il savait pourquoi il était là... La cassette de ses ébats avec 2 secrétaires du bureau... Ou plutôt sur le bureau. L'affaire serait conclue très rapidement.

Une petite demi-heure plus tard, il sortait du bureau, laissant l'homme en pleur sur la cassette et les deux contrats qu'il avait pu lui soutirer... Ha! Il n'avait vraiment pas perdu de temps... Il pouvait aller fumer une petite clope sur le toit pour se détendre de cette semaine de fou... Et éventuellement passer un coups de fil ou deux, afin d'envoyer quelques ordres rapidement pour accélérer les travaux. Il soupira... Il se surmenait peut-être un peu trop, et trop loin de sa tendre et resplendissante épouse...

Il monta les escalier jusqu'à atteindre la porte d'en haut... Et remarqua alors quelque-chose par la fine vitre disposée dans la porte. Une grande faux, plus grande que son porteur... La forme et la silhouette lui disait quelque-chose... Discrètement, il sorti de sa mallette un porte-document et feuilleta... Dès les premiers dossiers il put retrouver celui qu'il supposa être dehors...

Dossier: Azimut de Sainte-Croix
Sections: Recrues potentielles

Spoiler:
 

Il n'aurait pas le temps de fumer ni de souffler finalement, les choses allaient très vite... Il fallait qu'il rencontre ce gamin si c'était bien lui! Refermant son porte-document, ajustant son manteau et inspirant un grand coups, il ouvrit la porte délicatement, et se mit à marcher en direction du gamin avec assurance, souriant comme si la scène l'amusait plus qu'autre chose...

Il ne laisserait pas passer une telle chance!

"Froide nuit n'est-ce pas ?"


Son sourire s'élargit... Il scruta chaque action et réaction de l'enfant chasseur. Contrôler la situation serait la clef de cet entretien peu commun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Vide
MessageSujet: Re: Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix   Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Icon_minitimeLun 21 Déc - 20:48

Vous vous demandez peut-être à quoi ressemble les journées de ces personnes plutôt ordinaires le jour mais qui la nuit deviennent des super-héros et protègent les habitants de la ville ? Eh bien si c'est le cas, lisez un bon comic. Mais si vous n'aimez pas lire, il vous reste toujours une autre option : suivre Azimut pendant 24 heures. Il fallait dire que le quotidien du jeune homme n'était pas de tout repos. Entre la faculté, les coups d'un soir et la chasse nocturne, le garçon avait peu de temps pour se reposer. Il aurait tellement souhaiter que le soleil ne soit pas si pressé de venir se coucher tout contre l'horizon, son éternelle épouse.

Quoi qu'il en soit, la lune venait de reprendre son trône au sommet du firmament et observait ses sujets mortels sans la moindre compassion. Cette nuit encore, des innocents allaient servir de repas aux créatures démoniaques qui grouillaient un peu partout. Ce festin sanglant, nul ne pouvait l'empêcher c'était certain. Azimut n'avait jamais eu la prétention de penser pouvoir éradiquer les deux races infectes que constituaient les vampires et les lycans. Son objectif consistait seulement à en éliminer un maximum et sauver le plus de citoyens possibles.

Pourtant aujourd'hui, c'était pour une toute autre raison qu'il parcourait les dangereuses rues de la cité. Obscurci par une rancune terrible, son coeur ne désirait qu'une chose : la vengeance. Cela faisait en effet déjà un an qu'Azimut traquait sans relâche celle qui avait assassiné son amant. De ce meurtrier terrible, il ne connaissait presque rien. Juste un nom : Ardath. Apparemment, elle n'était pas bien célèbre chez ceux de sa race, à croire que cette pourriture s'était volatilisée une fois son méfait accompli.

La tenue qu'il portait ce soir n'avait rien à envier aux précédentes en terme de loufoquerie et d'extravagance. Il s'agissait d'un petit ensemble orange vif constitué pour le haut d'un débardeur en coton très échancré ; pour le bas il s'agissait d'un jean coupe slim recouvert de badges, aux textes explicites et provocants cela va sans dire. Niveau accessoires, le garçon avait choisi d'être plus discret qu'à l'habitude. Six bracelets sur les poignets, la moitié en pendentifs et des bagues à presque tous les doigts... Oui, Azimut n'était pas d'humeur à se faire remarquer ce soir. Pour se couvrir la tête, il avait choisi un adorable bonnet de laine blanche auquel on avait ajouté deux grosses oreilles de lapin qui lui tombaient sur les épaules.

Après avoir nourri Raspoutine, son adorable félin. Le chasseur attrapa sa faux posée sur la grande table du salon et enfonça sa dague en argent dans la pochette à sa ceinture qui lui était réservée. Refermant le portail de l'Hocuspo Cus, son manoir, Azimut s'enfonça dans les ombres sanglantes de la ville maudite. Il commença son tour d'inspection par l'aire de jeux, en espérant y retrouver cette belle inconnue avec qui il s'était amusé le temps d'une nuit au jeu du chat et de la souris. (cf. Cendres de Lune) Il ne l'avait pas revu depuis cette nuit-là et c'est pourquoi, il avait toujours l'espoir de la retrouver assise sur la balançoire, entourée par la fumée sinistre de sa cigarette.

«- Toujours pas là... J'espère qu'il ne lui est rien arrivé. A tous les coups, elle a du se faire dévorer par une meute de lycans affamés.»

A cette pensée, Azimut tressaillit. Non, elle avait l'air solide cette nana. Ce genre de trucs ne pouvaient pas lui arriver. Essayant de s'en persuader, il continua sa ronde quotidienne en escaladant la mairie. Il s'agissait d'un bâtiment assez haut qui permettait de dominer la majeure partie de Tokai. Sahriel toujours attaché à son dos, il commença l'ascension de la façade s'accrochant comme il le pouvait aux prises de fortune qui s'offraient à lui. Il avait déjà réalisé l'escalade de ce bâtiment plus d'une fois et c'est pourquoi il ne se félicita même plus d'arriver sur le toit sans encombre.Il s'assit alors sur le rebord et contempla cette vue superbe non sans émotion.

Il sortit une paire de jumelles d'un emplacement réservé à cet effet et observa attentivement chacune des ruelles. Il était encore un peu tôt pour que les « rats » sortent de leur trou. Beaucoup de gens affluaient encore sur les trottoirs et nombre de boutiques étaient encore ouvertes. Leurs silhouettes s'empressaient dans les ruelles glacées où sévissait le froid hivernal. Doudounes, écharpes et gants étaient de rigueur, sauf pour Azimut toutefois qui n'aurait pour rien au monde choisi de recouvrir sa peau du moindre tissu qui soit. C'était déjà assez difficile comme ça de trouver des fringues assorties, s'il fallait les camoufler sous d'épaisses « choses » informes, on n'était pas sorti de l'auberge.

Enfin bref, il était à l'affût de la moindre activité suspecte quand il sentit soudain une présence derrière lui. Aussi vite que l'éclair, il s'arma de sa dague brillante et la pointa devant lui. Si l'ennemi était rapide, il n'aurait pas le temps de détacher sa faux géante. Dans une situation pareille, Sahriel était bien plus appropriée. Ses yeux décrivirent rapidement l'individu, qui finalement n'avait pas l'air si méchant que cela. Il s'agissait d'un homme d'une trentaine d'années, brun au visage sévère. Apparemment, il n'était pas armé, et n'avait pas l'air hostile au contraire. Azimut baissa son arme sans pour autant la ranger. Mieux valait rester sur ses gardes.

« - En effet... Vous êtes là pour me réchauffer ? »

Il sourit en prononçant cette phrase. C'est vrai que l'individu qui lui faisait face était séduisant et il n'aurait pas dit non à une petite gâterie dans les toilettes de la mairie. Mais mieux valait rester prudent. Il n'allait tout de même pas effrayer ce mystérieux interlocuteur dès les premiers mots échangés.
Revenir en haut Aller en bas
Rihlan Trenson
Chef du clan Shiroï
Chef du clan Shiroï
Rihlan Trenson


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 11
Clan: Shiroï

Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Vide
MessageSujet: Re: Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix   Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Icon_minitimeDim 3 Jan - 21:09

Le gamin en face de lui avait de sacrés réflexes, la dague avait surgit en un instant, qu'importe la "race" de l'assaillant, ce gamin savait comment tailler en pièces ses adversaires. Il pouvait aisément le déduire non seulement par la précision et la force du geste, mais aussi par le fait que sans aucune hésitation, il avait dégainer cette dague à la place de se saisir d'une encombrante arme qui n'aurait pas pu le défendre de quoique-ce soit... Surtout si son opposant était un vampire...
Il avait le combat dans le sang, comme il s'en doutait, et c'était exactement ce qu'il recherchait: Une élite du combat anti-immortel, une véritable machine à tuer... Sans tout de même n'être qu'une bête brute puante et effrayante.

Car il fallait le dire, si on lui retirait sa faux et son poignard, ce de Sainte-Croix n'avait pas grand-chose d'effrayant. Excentrique peut-être, avec sa tenue un peu particulière et "légère" pour la saison, mais sans plus... D'ailleurs, ce style, était-ce un style vestimentaire simplement "jeun's" ou totalement "unique" ? Il n'aurait su le dire, dépassé de loin par la mode des dernière génération... Néanmoins, il était sûr que ce n'était pas quelque-chose de véritablement "normal"... Un peu comme l'individu lui-même ajouta-t-il mentalement.

Pendant toute l'action, Rihlan avait gardé son sourire amusé et confiant, et avait continué à se rapproché de l'enfant chasseur jusqu'à se qu'il soit à côté de lui, regardant le ciel presque sans étoile de Tokaï... La Lune était si belle, bercée des bruits de la ville.

"Désolé, mais je pensais surtout fumer un peu avant de retourner à mes affaires... Je ne pensais pas trouver quelqu'un avec ce genre d'attirail ici... Généralement je dois chercher un moment avant de savoir où je peux en dénicher."


Il éclata d'un bref rire avant de regarder le gamin en coin.

"Rihlan Trenson, nouveau chef de l'organisation des Shiroï. Enchanté... De Sainte-Croix si je ne me trompe ? Peu de gens se baladent encore avec des faux en pleine ville pour chasser des immortels... J'en déduis que c'est vous."

Il sortit une cigarette d'un paquet situé dans une poche avant de sa vieille veste beige avant de la mettre au coin de son bec toujours souriant, puis s'enquit d'un briquet situé dans la poche de son pantalon.

"Je peux ? Vous en voulez une ?"


Rihlan allait peut-être avoir un entretien au clair de Lune ce soir, sur le toit de la mairie où il était sensé travaillé... Intéressant... L'expérience en aurait été d'autant plus sympathique s'il n'avait pas fait aussi frais... Mais bon, on s'y habituait, et c'était peut-être mieux ainsi, il n'avait pas vraiment savouré d'air aussi pur depuis un moment, toujours plongé dans les bas-fonds de la ville ou dans divers bâtiments, un peu trop souvent insalubres, de la ville...

Mais son esprit s'égarait, les affaires avant tout!
Ou pour le moment cette fichue cigarette qu'il allait peut-être pouvoir fumer enfin, suivant ce que dirait cet intéressant gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Vide
MessageSujet: Re: Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix   Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Icon_minitimeDim 17 Jan - 19:10

Le traqueur caressa du bout des doigts l'un des nombreux piercings de son oreille gauche. Ce dernier était aussi froid que la glace. A force de traîner dans des tenues aussi pauvre en tissu, il avait fini par devenir particulièrement résistant à aléas capricieux de la température. Comme quoi, on pouvait très bien préférer les garçons et ne pas être forcément douillet. Un petit vent souffla dans son dos, le faisant délicieusement trembler lorsqu'il vint caresser avec audace l'échine du garçon. Ses bracelets s'agitèrent nerveusement autour de ses poignets. Ses cheveux, plus paresseux, n'ont pas daigné quant à eux faire autre chose que de tomber fébrilement en une lourde mèche sur son front.

L'inconnu souriait mystérieusement, apparemment amusé par la question de l'adolescent. Etait-ce un signe encourageant ou bien cet individu croyait-il simplement qu'Azimut se jouait de lui. Si c'était le cas, il n'était certainement pas bien malin étant donné la tenue dans laquelle se promenait le chasseur d'immortels. Déconcerté donc, par la réaction de son interlocuteur, l'héritier des de Sainte-Croix ne lâcha pas son poignard, toujours prêt à frapper au moindre mouvement brusque. S'il ne se méfiait pas assez des femmes, le garçon se montrait terriblement hostile lorsqu'il s'agissait des hommes. Peut-être à force de les côtoyer, il finissait par les connaître que trop bien. Avec eux, tout allait tellement vite. Une fois qu'ils avaient eu ce qui leur importait, ils se débarrassaient de vous avant que vous n'ayez eu le temps de dire « ouf ! ».

Ils étaient imprévisibles, menteurs et sournois. Mais dans un sens, c'était aussi cela qui était si excitant avec eux. Azimut passa lentement sa langue sur ses lèvres abîmées par ce rude hiver. Sa salive brûlante se heurtant à des vallons de chair arides, il se dit qu'il lui fallait ramener un labello lors de ses prochaines parties de chasse. Sinon, sa bouche n'y survivrait pas...

Quand Rihlan se présenta, le chasseur d'immortels resta un instant stupéfait. Ce gars était vraiment le dirigeant des Shiroïs. Azimut avait déjà entendu parler de cette confrérie secrète par son grand frère. La famille de Sainte-Croix étant depuis toujours très impliquée dans la guerre contre les lycans et les vampires, il était difficile de croire que leur clan n'ait jamais eu vent de l'existence des Shiroïs.

« - Mmmh, les pacifistes, hein ? Je trouve votre conception des choses un peu utopiste si vous voulez mon avis... »

L'adolescent fut surpris que Rihlan parvienne à découvrir son identité aussi aussi rapidement. Soit la réputation du traqueur avait grandement augmenté ces derniers temps, soit le réseau d'informations de l'organisation atteignait des sommets d'efficacité. Rougissant un peu, Azimut acquiesça d'un léger signe de tête quand l'homme aux cheveux décolorés lui demanda la permission de fumer une cigarette.

« - Non merci, très peu pour moi. Ce n'est pas ce genre de choses que je mets en bouche. Héhé ! »

Obscène sans être vulgaire, voilà comment avait évolué notre sage petit humain depuis les dernières années. Sa pureté et son innocence s'étaient doucement teintées du vice et de la perversion qu'il combattait pourtant avec tant d'acharnement. Il se demandait souvent comment sa mère disparue réagirait en le voyant ainsi. Mais aussitôt la question posée, il préférait penser à autre chose, laissant sans réponse cette interrogation dans un coin de son esprit.

(Désolé pour ce post médiocre, je n'étais pas très inspiré. >>)
Revenir en haut Aller en bas
Rihlan Trenson
Chef du clan Shiroï
Chef du clan Shiroï
Rihlan Trenson


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 11
Clan: Shiroï

Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Vide
MessageSujet: Re: Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix   Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Icon_minitimeLun 18 Jan - 22:52

Pacifistes ?

Rihlan éclata d'un rire réellement amusé mais mesuré, s'amusant de cet adjectif qui lui fit presque ignorer les autres remarques provocante de l'enfant chasseur à l'étrange allure... Point qui passa inaperçu à l'esprit du trentenaire, comme si la fatigue altérait, en plus de la vieillesse et du recul qu'il avait pris par rapport à sa "profession" ses facultés d'observation et de jugement.

Mais cet adjectif était, pour lui,

"Je pense pourtant que vous devriez apprécier, c'est un peu ce que fait votre famille depuis un moment... Vous devez confondre pacifique et pacifiste, le dernier ayant pou vocation de ramener la paix, qu'importe les moyens, y compris des non pacifiques...

Mais oui, nous voulons pacifier Tokaï, la rendre sûre... Mais nous savons aussi que les mots ont bien peu d'impact dans le monde d'aujourd'hui... Ce sont l'argent, les informations et les armes qui font désormais tourner le monde... Et j'ai la ferme intention de mettre les Shiroï à niveau sur ces points-ci!"


Le trentenaire continua d'afficher un grand sourire, jouant du bout des doigts avec sa cigarette alors qu'il tentait d'allumer son briquet avec l'autre main... Ses membres commençaient cependant à s'engourdir récemment, et il avait quelques mal à actionner ce fichu mécanisme...

Depuis tout à l'heure, il ne regardait plus le jeune garçon mais bien la ville de Tokaï, impressionnante à cette heure pour lui de par ses lumières diverses et variées qui découpaient les quartiers, les rues et les différents "territoires" presque de la ville...

Et tout ce spectacle était souligné par le bruit des travaux, des dernières voitures ou encore des passants... Mêlés au bruissement du vent cette cacophonie se transformait en véritable mélodie presque mélancolique lui rappelant tout ce que cette ville symbolisait pour lui... Encore aujourd'hui il recrutait pour défendre sa ville de la vermine qui sévissait dans les rues...

Ce n'était certes pas son objectif principal, mais pour lui c'était un point essentiel. Préserver et pacifier était toujours le meilleur moyen selon ses propres convictions de rendre profitable le plus de chose... Et généralement, cela générait bien moins de conflits et d'obstacle à la manipulation de tout ce joli réseau.

A ce propos, on l'avait un jour comparé à un parrain de certaines mafias, dont le but était de protéger une sorte de "famille" composée des proches du "patron". C'était plutôt pertinent, même si sa principale attache restait encore cette ville et sa femme... Et il ferait tout pour les protéger.

"Et c'est pour ça que nous avons besoin de personnes comme vous... Impressionnant vos réflexes par ailleurs, particulièrement précis et efficaces, j'avoue que je ne me tenterais pas à vous défier. Vous ne devez pas avoir de mal à vous occuper d'immortels dites-moi ?"

Après plusieurs essais, le briquet laissa enfin émettre une véritable flamme qui vint consumer le tabac de la cigarette dûment méritée... Rihlan allait enfin pouvoir se détendre un peu!

Il tira une sublime bouffée qui lui permit de se laisser comme emporté par la fumée qui s'échappait du produit hautement toxique et chimique qu'il tenait entre les doigts... C'était peut-être son seul et véritable vice personnel, si on oubliait ses activités un peu frauduleuse, qu'il considérait plus du domaine "professionnel".

*Ca fait un sacré bien!*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Vide
MessageSujet: Re: Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix   Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Approche de recrutement: Azimut de Sainte-Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -