AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Marche pleine de pensées

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitimeDim 23 Aoû - 19:48

Weiss avait passé sa journée à marcher dans cet endroit nommé Tokai, où, étrangement, se rassemblait un nombre impressionnant de vampires et de lycans. En fait il pensait ça, mais il n'avait pas imaginé la possibilité que cela puisse être partout pareil. Si c'était le cas, cela signifierait que les humains seraient déjà sûrement presque une minorité face à la population de vampires et de lycans et cela ne lui plaisait pas du tout. malgré le fait qu'il soit devenu un lycan, il n'avait pas de fierté d'appartenir à la race des hommes-loups et tuer un humain n'était pas une chose qui, pour lui, était à faire... Il ne souhaitait pas tuer les vampires non plus d'ailleurs. Les expériences qu'il avait pu avoir avec faisaient toutes partie de très bons souvenirs... Il faut dire qu'il n'en avait pas rencontré beaucoup de vampires, seulement deux. Il n'avait rencontré que ça d'ailleurs en réalité. Akiko et Bella. Il se demandait bien ce qu'avait pu devenir cette Bella. Il se souvenait d'elle comme une fille plutôt fragile et très attirante. Elle était belle c'est sûr... De toute façon, pour le moment, il avait été plutôt chanceux niveau rencontres féminines...

Finalement, Weiss était arrivé à la vieille école de la ville abandonnée... La ville ou il avait rencontré cette Bella. Elle portait bien son nom... Il se demandait si elle avait changé et si oui, comment elle avait pu devenir, mais après un moment à se faire plusieurs images, il se rappela que les vampires ne vieillissaient pas. Cela ne faisait pas vingt ans qu'ils ne s'étaient pas vus mais bon, il aimait bien se poser des questions simples et sans interêt ... Cela lui permettait de penser à des choses qui ne lui prenaient pas la tête et il restait ainsi toujours serein.

Weiss passa la porte de l'endroit puis visita. Il ne savait pas grand chose de cette ville mis à part qu'elle avait été vidée sûrement en une soirée vu l'état des choses. Il risquait même de trouver des affaires d'élèves qui prouvaient qu'en partant, ils comptaient revenir bientôt. Enfin bon, si ca se trouve, cet endroit était dans cet état depuis 20 ou même 50 ans. Il n'en savait rien, et il se demandait bien si quelqu'un le savait. peut être un vétéran lycan si c'est assez récent, si ca commence à vraiment faire vieux, seuls les vampires doivent être au courant, sauf si cette histoire se raconte... Bref, après avoir fait quelques pas en avant, Weiss trouva en effet le bâtiment comme si les gens avaient tout bonnement disparus. Il ne s'étonnait plus de le voir, mais cela le forçait toujours à se poser des questions. Il était d'une humeur plutôt fragile ce soir et pour des raisons dont il ignorait l'existence, ou alors dont il ne faisait simplement pas le rapprochement avec son état. Il était pensif et peu réactif au monde qui l'entourait, c'était tout. Cela lui arrivait parfois et il n'avait jamais vraiment eu de problèmes avec ça jusqu'à maintenant.

Weiss monta les escaliers qui menaient au premier étage puis s'avança jusqu'à une salle de classe qui était éclairée par le soleil couchant. Weiss entra et ouvrit une fenêtre. Toutes les tables étaient à leur place et certains bureaux étaient collés au mur. le bureau sous la fenêtre était arrêté à l'avant par un pilier d'une forme qui semblait rectangulaire si on comptait l'épaisseur du mur. Il monta sur le bureau et posa ses fesses dessus puis son dos sur ce bout de mur qui dépassait et qui servait à tenir les autres en place.


Le soleil éclairait le visage de Weiss d'une lumière orangée, et avec cette vision qui était banale mais qui n'en restait pas moins admirée et observée par un nombre incalculable de gens (enfin si mais bon), il se laissait à nouveau emporter par le flux de ses pensées. réflechissant à ce que lui avait dit Akiko sur le clan Murazaki. Devait-il vraiment y aller ? S'engager comme ça ne le rassurait pas. Il avait toujours aimé sa liberté même si il se sentait parfois obligé de s'abandonner à quelqu'un ou quelque chose. Le temps de se reposer... Weiss continua d'observer le ciel un petit quart d'heure puis finit par s'endormir, chose qu'il n'avait pas faite depuis plus de 24 heures...
Revenir en haut Aller en bas
Bella
Vampire
Vampire
Bella


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 9
Clan: Kurenaï

Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Re: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitimeJeu 27 Aoû - 5:07

Tel un chien tout à fait banal se baladant tranquillement dans une ville des plus banales j’avais marché dans Tokai durant toute la journée. La journée, la ville était tout à fait différente de la nuit, en effet, les gens se baladaient avec le sourire, on ne croisait pas ou vraiment peu de lycanthropes ou de vampires, c’était comme si, l’espace d’une demi journée, tout redevenait normal, le surnaturel n’existerait pas.
Les humains étaient tellement détendus qu’ils ne faisaient presque pas attention à moi qui me baladait entre eux sans chercher à me cacher. Seuls certains enfants s’arrêtaient en me voyant, tiraient la main de leur parents en me montrant du doigt, souvent en disant d’une voix toute excitée d’enfant voulant un nouveau jouet :


- « Regarde maman le joli chien! Je peux jouer avec lui ? S‘iiiil te plaiiiiiit! »

Les parents, après s’être rendu compte que j’étais un chien qui ne possédait pas de maître et qui avait une carrure des plus imposantes, faisaient de leur mieux pour retenir leurs petits monstres, beaucoup réussissaient à résister aux appels désespérés de leur progéniture, mais d’autres finissaient par les lâcher et je devais faire preuve d’une patience infinie pour me retenir de mordre les petits qui venaient me faire des câlins, des caresses, qui tentaient de m’appâter avec des balles ou des bâtons miteux.
Ces enfants, à part mettre ma patience infinie à l’épreuve, me laissaient parfaitement indifférente.

Et puis il y avait eu cette petite fille… J‘avais tourné ma tête vers un bruit de chansonnette provenant d‘une petite fille qui marchait gaîment, assez loin de ses parents. Elle voulut traverser la rue sans faire attention à là où elle marchait. J’eu le temps d’entendre sa mère pousser un cri de terreur et de voir une voiture s’approcher à une vitesse trop rapide d’elle. Je n’eu même pas le temps de réfléchir que mes muscles agirent seuls, comme par automatisme, je me jetais sur la petite, l’attrapais par le col de mon pull et la dégageais de là, me jetant sur le trottoir d’en face.
La jeune fille n’avait pas touché le sol, elle était retombée sur mon poil noir comme sur un coussin duveteux. Elle ouvrit ses yeux et les tourna vers moi, je me perdis dans son regard profond comme l’océan, elle me sourit, me caressa la tête et me dit d’un air doux :


- « Merci madame Bella de m’avoir sauvé la vie… »

Ses parents arrivèrent en courant, sa mère semblait être paniquée, je pouvais entendre son cœur battre la chamade, tellement vite que cela en était presque inquiétant. Elle s’arrêta devant moi, visiblement effrayée par ma carrure et la taille de ma gueule aux crocs luisants, après quelques secondes d’hésitation, elle prit sa fille dans ses bras et se mit à pleurer à chaudes larmes sur son épaule, la petite lui caressant les cheveux donnait l’impression qu’elle était entrain de consoler sa propre fille. Le père restait impuissant face à cette scène. Il finit par détourner son attention sur moi, il se rapprocha prudemment et chercha un collier à mon cou, bien entendu il n’en trouva pas. Il finit par déposer sa main sur ma tête en disant l’habituel « bon chien » qu’on dit à un animal que l’on craint et dont on veut se convaincre qu’il a un bon fond. Je lui répondit par ma tête la plus canine et convaincante qui soit, j’abaissait ma tête sur la droite, tendait une oreille et en abaissait une autre tout en tirant la langue.
La petite fille choisit ce moment pour lâcher sa mère et dire à ses parents :


- « Elle m’a sauvé la vie, peut on jouer avec elle juste pour l’après - midi ? »

Puis elle perdit de nouveau son regard dans le mien, et sans vraiment savoir pourquoi je me dis que oui j’avais envie de rester avec elle et ses parents pour un petit moment.
Lorsqu’elle lâcha mon regard, je me rendis compte que j’étais déjà debout à côté d’elle, la queue battante, qu’est - ce qu’elle me faisait ? C’était étrange. Quand je croisais son regard, j’avais envie de tout faire pour lui faire plaisir, c’était comme si elle prenait le contrôle de mes pensées avec une déconcertante facilité.

Je repris connaissance en regardant la fillette s’éloigner avec ses parents au début du coucher du soleil. Je me trouvais dans la plaine de jeux, je me souvins que nous avions joué avec la balle, elle avait chahuté avec moi sous le regard à la fois amusé et méfiant de ses parents qui avaient toujours peur qu’un animal comme moi se retourne contre leur fille qui, même si elle semblait me fasciner était toute fébrile à côté de moi. Et je n’avais pas vu passer l’après midi.
Je me sentais honteuse d’avoir ressenti du plaisir à jouer avec un humain comme son chien de compagnie, ce n’était absolument pas mon genre, moi la louve fière et sauvage…

Je secouait la gueule avant de partir vers un autre endroit, bien décidée à oublier la manière dont j’avais été faible face au pouvoir de la fillette, j’aurai du me méfier d’elle…

Je finis par arriver dans le village abandonné Sekizen. Je n’y avait que très peu mit les pieds, je trouvait ce lieu sinistre. Je marchais en regardant autour de moi, le soleil disparaissant de plus en plus ) l’horizon me promettait une transformation prochaine en ma forme humaine, ce que j’attendais avec impatience.
A force de vagabonder dans les rues désertes et désolantes, je finis par m’arrêter devant la vieille école, elle m’intriguait. Je m’assis devant l’enseigne tout en levant le museau, il avait du y avoir des centaines d’enfants courant à l’endroit où je me trouvais par le passé, avaient - il laissés des traces intéressantes ? Alors que je commençais à me poser des question futiles du genre de celle - ci, mon odorat m’apprit que quelqu’un était passé par le même chemin que moi il y avait peu.
Ce fut ce qui me décida une bonne fois pour toute à entrer.

L’endroit était désolant, dans un état de total abandon depuis un certain temps semblait - il. En effet, la poussière s’accumulait et je pouvais même voir les traces de pas de la personne qui se trouvait dans le même bâtiment que moi et que j’étais curieuse de rencontrer, peut - être que cette personne pourrait rassasier ma curiosité en me racontant l’histoire de ce village…

A force de marcher d’un air vide sans faire attention à là où j’allais, le temps passa vite. En effet, la nuit tomba plus vite que je l’aurai cru, je me retransformait en arrivant devant une salle de classe, j’ouvris la porte tout doucement.
Mon regard tomba alors sur un jeune homme séduisant assoupi sur une chaise, je me rapprochais de lui, puis, lorsque j’arrivais à deux mètres de lui, je lui dis d’une voix douce et langoureuse :


- « Dormir ainsi découvert est très risqué… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Re: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitimeJeu 27 Aoû - 10:25

Weiss devait dormir ainsi depuis quelques heures maintenant. il n'avait jamais vraiment supporté de ne pas dormir de la nuit. Il y arrivait sans problème, mais il se rattrapait généralement quand il le pouvait en dormant quelques heures. Il n'aimait pas être trop fatigué. Il aurait bien dormit ainsi quelques heures de plus, mais une voix qu'il lui semblait avoir déjà entendue le tira de son sommeil.

Weiss mit quelques secondes avant d'ouvrir les yeux. En face, il n'y avait rien de spécial. Il était au même endroit qu'il s'était endormi. La voix venait donc forcément des côtés, et vu que sur sa droite, il y avait un vide de plusieurs mètres avant d'être au sol, la voix venait sûrement de sa gauche. Weiss tourna la tête en direction de ce qu'il avait entendu, ne s'étant toujours pas demandé ce qu'il avait entendu exactement. Il tomba alors sur un corps plutôt bien formé. Très bien même, c'était vraiment plaisant à voir comme vision au moment de se lever. De jolies jambes sans paraître fragiles, des hanches parfaites, une poitrine qui lui convenait parfaitement, puis finalement, pour savoir à qui appartenait ce corps aussi joliment fait, Weiss continua à monter le regard jusqu'au visage de la jeune femme (eh oui, il avait deviné que c'était une femme un peu après avoir vu ses seins, le temps que ca monte jusqu'en haut quoi)

Ce visage lui semblait familier, mais sa vision était encore trouble et il avait du mal à la reconnaître. Cela faisait maintenant une dizaine de secondes qu'il était éveillé, la fille devait sûrement se demander si il était sourd ou aveugle, mais Weiss, encore dans le coaltar ne pensait pas à ce que pouvait ressentir cette jeune femme. Peu à peu, sa vision devint plus nette et il reconnut Bella, la femme à qui il pensait avant de s'endormir, avec Akiko. C'était un rêve ou elle était vraiment là ? Il serais bien parti la toucher pour voir si elle était bien là, mais ayant pensé qu'elle pouvait bien être vraiment là, il s'était dit que la toucher n'était pas vraiment une chose à faire.

Il continua d'observer son visage, la trouvant un peu plus "femme" que la dernière fois qu'il l'avait vue. Elle n'en était que plus belle de toute façon. Il se décida à parler pour ne pas qu'elle parte à cause de l'ennui.


Bonjour Bella.

Weiss continuait peu à peu à retrouver la totalité de ses esprits puis il repensa à ce que lui avait dit la jeune et belle vampire. Il n'était pas vraiment sûr d'avoir compris, mais il avait décidé de tenter le coup, si il répondait à côté elle lui pardonnerait à cause de la fatigue, du moins ils l'espérait.

Je n'ai pas grand chose à craindre la nuit. La plupart des vampires ici sont trop fiers pour mordre quelqu'un durant son sommeil. Il faut juste que j'espère ne pas tomber sur quelqu'un de différent. Pour le moment je n'ai jamais eu de problème pendant mes heures de sommeil en tout cas...
Ça faisait longtemps.


Weiss fit un sourire à la jeune femme, la trouvant différente du moment de leur rencontre. Elle avait l'air beaucoup moins... Innocente sûrement...
Weiss observait son visage avec une attention particulière. Il avait toujours trouvé cette fille mignonne, mais maintenant qu'il la revoyait, le mot qui lui venait à l'esprit n'était plus mignonne mais plutôt "Belle". Son prénom avait été choisi comme si ceux qui lui avaient donnés savaient qu'elle deviendrait comme ça. Il fit un dernier sourire à la jeune femme avant de reparler à nouveau. Plus il se réveillait, plus il était bavard, dommage pour elle.


Mon visage te revient-il à l'esprit ? Ou tu es plus restée dans ma tête que moi dans la tienne ?


Weiss malgré le fait qu'il pouvait être bavard quand il savait quoi dire, pour une fois, n'avait justement pas grand chose à dire à cette femme qui semblait avoir changé depuis la dernière fois qu'il l'avait vue. Son corps n'avait pas changé, mais c'était la manière dont elle portait son visage qui avait changé, ce qui veut généralement dire que l'on a changé de façon d'agir et de voir les choses. Peut être était-elle devenue plus mûre à cause d'évènements peu plaisants ? Il ne se souvenait pas de son âge réel et ne savait donc pas vraiment quoi penser sur le fait que ce pourrait être un déclic dû à son âge. Après tout, les vampires ne vieillissaient pas, comparés à lui. Remarque, l'immortalité devait être amusante un temps, mais il finissait sûrement par être ennuyante voir par rendre fou... Bah ! Pourquoi il pensait à tout ça ? Ça fait pas vingt ans qu'il se sont pas vus, il a pas pris de cheveux blancs quand même... enfin, il espérait... Weiss se mit alors à douter en se posant des questions sur sa chevelure qu'il redoutait poivre et sel. Il garda simplement son calme, se disant qu'elle lui dirait quelque chose de blessant comme "tu as pris un coup de vieux" si elle le reconnaissait et qu'il avait pris des cheveux blancs. Il était encore jeune non meh oh.

Bref, désolé de m'être montré à toi lors du réveil, c'est pas forcément le moment ou je suis le plus regardable mais bon, y'a pire que moi quand même... Je suppose <.<
Je ne sais pas si tu te souviens, mais c'est dans cette ville abandonnée qu'on s'est rencontrés, et si je suis retourné ici, c'est justement parce que je pensais à toi et à ce que tu avais pu devenir. Bien qu'en te voyant, je suis rassuré de voir que tu portes toujours aussi bien ton nom, voir peut être mieux encore.


Weiss n'était en réalité pas venu parce qu'il pensait à elle mais simplement parce qu'il n'avait pas fait attention à ou il posait ses pieds jusqu'à arriver dans cette ville ou il se mit à repenser à elle. Mais bon, il s'était quand même inquiété pour elle, alors c'était pas un mensonge bien important.

Hum... Si je ne m'étais pas réveillé, m'aurais-tu mordu ou aurais-tu insisté ?

Weiss supposait qu'elle aurait insisté, mais il ne voulait pas paraître idiot à affirmer des choses et finalement avoir tord... Il se contenta donc de bailler en mettant la main devant la bouche et en détournant le visage pour finir d'étirer les muscles de sa mâchoire. A partir de maintenant, tant qu'il ne se levait pas, il n'aurait pas d'autres gestes matinaux à faire, et il ne craignait pas cette femme. pas qu'elle n'aie pas la force de lui faire du mal, au contraire, il savait qu'elle pouvait le tuer rapidement si elle le désirait ou lui faire un peu tout ce qu'elle souhaitait, mais il avait les souvenirs de la Bella qu'il avait rencontrée dans la tête et à cause de ça, il ne pensait même pas au fait qu'elle puisse vouloir l'attaquer et ne s'y était même pas préparé.
Revenir en haut Aller en bas
Bella
Vampire
Vampire
Bella


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 9
Clan: Kurenaï

Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Re: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitimeSam 29 Aoû - 6:25

Je regardais le jeune homme se réveiller avec un sourire à la fois attendrit et moqueur, il semblait si innocent, comme s’il ne se trouvait pas dans un lieu à découvert où il pouvait se faire attaquer par surprise par un vampire tel que moi ou bien un humain. Car il ne faisait aucun doute qu’il était un lycanthrope, je pouvais le deviner rien qu’à son odeur de chien étrange.
Et puis, son visage me disait quelque chose, j’étais certaine de l’avoir rencontré quelque par, il fallait que j’y réfléchisse, avait - ce été une rencontre agréable ou au contraire mouvementée et violente ?

Le garçon ouvrit enfin les yeux et sembla me chercher du regard, il ne devait donc pas encore avoir terminé sa nuit, le côté moqueur de mon regard disparut totalement, le voir s’éveiller doucement était un spectacle attendrissant.
Il me détailla de bas en haut avant de vraiment s’apercevoir qu’il avait quelqu’un face à lui.
Il réfléchit un instant, enfin fit quelque chose qui me fit penser qu’il réfléchissait, car en effet son cerveau semblait lui aussi mettre du temps à s’allumer, on aurait dit un tout jeune enfant à qui l’on pose une question de mathématique au réveil et qui fait de son mieux pour réussir à comprendre, vraiment trop attendrissant.

Il finit par me parler, et sa voix provoqua en moi le déclique qu’il me manquait. C’était Weiss, le garçon que j’avais rencontré il y avait un petit moment dans le cirque abandonné! Bien que cela se fut passé il y avait un petit bout de temps, je m’en souvenais encore comme si ça avait été hier. Nous avions discuté amicalement et je m’étais rendue compte que les lycanthropes aussi pouvaient être amicaux.

Je lui fis donc un sourire lorsqu’il prononça mon nom, j’étais flattée qu’il ne l’ai pas oublié depuis le temps, les lycanthropes, qui, comme les humains, vieillissent, ont souvent tendance à oublier tout du passé, mais apparemment il ne m’avait pas oublié.
Il m’expliqua par la suite qu’il n’avait rien à craindre la nuit car la plupart des vampires étaient trop fiers pour mordre leur adversaire dans son sommeil et non le réveiller pour avoir un combat à la loyal, dans lequel il pourrait certainement montrer qu’il a le dessus…

Il continua de m’observer pendant un moment, il avait du se rendre compte que j’avais changé physiquement, j’avais déjà perdu ma teinture rose des cheveux, ce qui me rendait plus « discrète » si l’on oubliait mes yeux d’une couleur mauve pas très ordinaire…
Il me demanda ensuite si je me souvenais de lui ou s’il était le seul à s’être rappelé de l’autre, je le regardais avec un grand sourire tout en lui disant :


- « Mais bien sur que oui je me souviens de toi Weiss, comment aurai - je pu t’oublier ? »

Je le fixais d’un regard des plus amical, c’était étrange de se re-rencontrer dans un endroit tel que celui - ci aux allures morbides et donc même l’air semblait être pesant et oppressant. Mais bon, je n’allais pas me plaindre, j’étais en bonne compagnie, j’allais pouvoir faire autre chose que vagabonder cette nuit, j’allais pouvoir discuter avec une personne qui, si mes souvenirs étaient exacts, était très intéressante intellectuellement.


Il me dit qu’il ne devait pas être très agréable à regarder au réveil et qu’il s’en excusait, cherchait - il le compliment en pratiquant la technique de l’auto - dérision bien connue que tout le monde pratique sans vouloir se l’avouer ? Ou bien était - il simplement sincère ? De toute façon, qu’il soit entrain de me mentir ou non le mensonge n’était pas bien grave et ne méritait pas que je m’énerve, au contraire, j’avais décidé d’aller dans son jeu, même si cela ne me demandait pas un très gros effort étant donné que je trouvais déjà ce jeune homme joli garçon.

Il me dit ensuite qu’il s’était retrouvé dans cet endroit car il avait pensé à moi puisque c’était dans ce village sinistre que nous nous étions rencontré, il avait raison, je m’en souvenais, mais je n’avalais pas une miette de ses paroles, je savais pertinemment qu’elles étaient fausses, après tout il avait du penser à moi en arrivant dans ce lieu particulier qu’on a du mal à effacer de sa mémoire, quoi que l’on fasse…
Il me glissa un compliment auquel je répondis avec un sourire tendre:


- « Merci pour le compliment, je dois avouer que toi non plus tu n’as pas beaucoup changé, tu as toujours ce joli visage qu’on a du mal à oublier. »

Je lui fis mon plus beau sourire naïf avant de continuer :

- « Et bien dis donc! Le hasard fait vraiment bien les choses! On se croise comme ça alors que ça fait des lustres que je ne suis pas venue ici… »

Avant même que mes pensées puissent vagabonder tranquillement il continua en me posant une question vraiment étrange. En effet, il me demanda si je l’aurai mordu ou si j’avais tenté une nouvelle fois de le réveiller s’il ne s’était pas réveillé. Quelle question! Bien entendu que j’aurai insisté pour qu’il se réveille!
Mais je me retins de lui dire, je me contentais de lui faire un sourire coupable avant de dire d’une voix calme:


- « Et bien qui sait… »

Je lui fis un sourire malin avant de continuer d’une voix neutre :

- « Je suis surprise que tu m’aies reconnu malgré la différence de couleur de mes cheveux, mais cela me fait plaisir. »

Je me rapprochais ensuite un petit peu plus de lui, de manière à ce que mon visage soit à seulement quelques centimètres du sien avant d’ajouter d’une voix suave:

- « Je pourrais te dévorer maintenant, tu es si appétissant.. »

Je caressais sa joue du bout de mes doigts froids, le fixant intensément.
Au bout de dix seconde j’éclatais de mon rire cristallin tout en disant :


- « Mais non je plaisante! Bien sur que j’aurai insisté pour que tu te réveille! Je ne vais pas croquer un de mes amis! Quel naïf tu fais! »

Je le regardais d’un air réellement amusé.

[Désolée pour la qualité médiocre de mon post, mais si tu regardes l’heure … xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Re: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitimeSam 29 Aoû - 18:43

Weiss avait remarqué lorsqu'il avait parlé à la jeune vampire pour la première fois, celle-ci avait eu un petit temps de latence durant lequel elle semblait penser à quelque chose avant de lui faire un sourire. Ellle avait un beau sourire, maintenant qu'il voyait les choses de façon parfaitement claires, il pouvait facilement le comprendre. Elle n'hésita pas à lui répondre rapidement lorsqu'il lui demanda si elle se souvenait de lui, et le fait qu'elle soit capable de se souvenir de son nom lui fit extrêmement plaisir venant d'une aussi jolie vampire.

Le temps passait et elle, elle continuait d'afficher son magnifique sourire qu'il s'imaginait comme lui appartenant. Il aimait tellement l'image de Bella avec son beau sourire qu'il avait du mal à se l'imaginer comme étant une chose à laquelle tout le monde avait droit. Malgré le fait qu'il devait bien s'en douter, cette pensée s'était imposée dans son esprit sans qu'il n'aie vraiment à y réfléchir. Bella lui dit alors qu'il avait un visage difficile à oublier. Un joli visage était un compliment qu'il appréciait, mais il restait intrigué par ce difficile à oublier. Était-ce parce qu'il était beau ? Pendant ce temps, Bella continuait de lui parler à lui disant qu'elle trouvait bizarre de se croiser ici pour la seule fois ou elle est venue depuis si longtemps. Une phrase que Weiss n'écouta pas d'une oreille très attentive.

La discussion continua jusqu'au moment ou elle donna sa réponse à sa question sur ce qu'elle aurait fait si il ne s'était pas réveillé. Elle donna tout d'abord pour seule réponse: "eh bien qui sait ?"
Il était sûr, qu'elle, elle le savait, mais qu'elle désirait jouer avec lui plutôt que lui donner la réponse tout de suite. Il ne l'avait peut être rencontrée qu'une fois, mais il avait l'intuition qu'elle jouait, et Weiss suivait toujours ses intuitions... Ou presque...

Elle lui fit un sourire un peu différent de celui qu'elle lui faisait jusqu'à maintenant, ce qui rassura Weiss dans ses opinions, puis Bella lui expliqua qu'elle était heureuse qu'il la reconnaisse malgré sa différence de cheveux.
Weiss avait commencé à ouvrir la bouche dans le but de répondre quand il remarqua la façon étrange dont la belle vampire aux yeux mauves s'approchait de lui. Elle était du genre sensuelle c'était le moins que l'on puisse dire. Si il n'était pas habitué à voir de belles femmes partout depuis qu'il était ici, il lui aurait sauté dessus immédiatement.

La jeune femme termina par une phrase qui aurait vraiment beaucoup touché Weiss si cela n'avait pas été un simple jeu de sa part. En effet elle lui avait dit qu'il était appétissant. Il ne savait pas si il devait le prendre mal ou bien mais il avait décidé de prendre ce genre de choses du bon côté. Après tout, si il était appétissant, c'est qu'il lui plaisait. Après il fallait voir si le fait d'être appétissant et donc bon côté nourriture, le rendait nul côté être doué de conscience ou pas. Weiss sentit les doigts frais et fins de la belle vampire sur sa joue qui elle, était chaude à cause de son sang allant à toute vitesse. En effet, même si il lui faisait confiance, c'était ses réflexes de lycan que d'augmenter le rythme cardiaque en présence de vampires. Enfin, c'était ce qu'il pensait, même si il se demandait parfois si c'était pas plutôt parce que toutes les vampires qu'il avait rencontré jusqu'à maintenant étaient les plus belles femmes qu'il n'ait jamais vu.

Weiss avait l'occasion d'avoir les yeux de la vampire à quelques centimètres des siens, et malgré les battements de son cœur, il gardait un regard totalement serein, voir même provocateur avec cette femme qui semblait vouloir voir une réaction bien précise chez lui. depuis qu'il était ici, ce n'était pas la première fois que des vampires étaient en train de faire semblant de venir le mordre et bizarrement, il n'avait eu affaire qu'à des femmes magnifiques, alors il avait acquit la capacité de ne pas montrer de réaction spéciale face à ce genre d'événement. De toute façon, même elles trouvaient plus intéressant au final de le voir résister un peu. De façon générale bien entendu.

Bella finit alors par éclater de rire et le décevoir un peu en lui disant, "je rigolais" Il devait prendre ça aussi pour le fait d'être appétissant et donc retirer ce qu'il avait pris pour un compliment ? Weis observait la belle vampire qui rigolait toute seule et comprit qu'elle n'avait pas remarqué qu'il avait repensé à ce qu'elle lui avait dit peu avant. La voyant plutôt joyeuse, il décida d'oublier tout ça et lui fis un sourire plein d'affection.


Pour tes cheveux, je trouve que ca te va mieux comme ça, tu es magnifique.

Weiss repensa alors aux doigts de Bella qui avaient caressé sa joue. il devait que là, tout de suite, il ne savait pas vraiment quoi dire, et pour éviter un blanc, il pris le risque de lui faire un deuxième compliment, qu'il pensait, mais qu'il aurait évité de dire pour ne pas paraitre trop... Il ne savait pas trop en fait, il avait juste l'impression que c'était à éviter. Enfin bref.

Tu as les mains douces et de très beaux yeux en tout cas.
Pour le fait de pouvoir m'oublier, ca doit pas être si difficile que ça, je doute que chaque personne m'ayant vu dans la rue se souvienne de moi ^^


Weiss fit un sourire amusé à la jeune femme avant de reprendre calmement, tout en regardant la couleur inhabituelle et absorbante pour lui de ses yeux.

Je suis rassuré d'apprendre que tu aurais continué à essayer de me réveiller, au moins, maintenant je sais que je peux m'endormir sans avoir peur que tu viennes me mordre, du moins pas tant que je dors. ^^
Y s'est passé quoi de beau pour toi depuis qu'on s'est vus ? Personnellement j'ai dormi les trois quarts du temps.


Dans un sens, ce que disait Weiss n'était pas totalement faux. il avait beaucoup dormi ces derniers temps, mis à part depuis quelques jours ou il manquait même de sommeil à cause des personnes qu'il pouvait rencontrer. Enfin bon, même si elle l'avait réveillé et que cette vampire lui avait donc coupé ses heures de repos. il était plus qu'heureux de revoir cette femme. C'était après tout la première qu'il avait rencontrée ici, et cela faisait donc d'elle, sa première amie, enfin, il ne savait pas si il pouvait qualifier leur relation d'amitié...

Dans un moment de réflexion, Weiss remonta le visage jusqu'à observer de nouveau Bella dans tout ses détails. Elle était vraiment parfaite de corps. Peut être même mieux qu'Akiko. Sûrement même. Il se demandait ce qu'il se passerait si elle était là pour lire ses pensées d'ailleurs. Quand à son visage, bien qu'elle aie des traits magnifiques, ce qui l'attirait le plus restait ses yeux d'un mauve qu'il ne pouvait s'empêcher de regarder. Il ferma les paupières consciemment pour être un peu plus réactif à ce qui l'entourait, avant de les ré ouvrir et de, de nouveau, observer Bella, mais cette fois, dans le but de l'écouter si elle se mettait à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Bella
Vampire
Vampire
Bella


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 9
Clan: Kurenaï

Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Re: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitimeJeu 17 Sep - 23:47

Le petit jeu que j'avais mené sur le garçon n'avait pas eu l'effet escompté, je n'avais pas pu lire dans ses yeux la peur que j'y avais cherché, au contraire, il était resté des plus calmes, seul son rythme cardiaque semblait avoir été plus rapide lorsque je lui avais frôlé la joue, mais comment expliquer cela ? Peut - être avait - il l'habitude de rencontrer des vampires qui s'amusaient au même petit jeu que moi, c'est à dire tenter d'effrayer les gens légèrement plus faibles que nous...

Puis le lycanthrope me fit un compliment qui m'alla droit au coeur, disant que la couleur de mes cheveux m'allait très bien, que j'étais "magnifique", c'était vraiment quelque chose de gentil. Mais était - ce une manière de me complimenter pour que je ne vois pas qu'il était légèrement stressé ?
Je ne le savais pas et puis quelque part je m'en fichais un peu, un compliment reste un compliment, qu'il soit sincère ou non, je lui donnais donc pour toute réponse mon plus joli sourire.

Puis il m'en dit un autre! Cela commençait vraiment à me mettre mal à l'aise, je savais que j'avais un corps qui semblait plutôt attirer les regards, mais de là à me faire autant de compliments les uns à la suite des autres, cela commençait à devenir gênant...
Il enchaîna heureusement sur le fait qu'il ne devait pas être difficile de l'oublier, je le regardais avec un air tendre avant de lui répondre d'une voix posée et calme :


- "Je ne suis pas de ton avis Weiss, ton visage à un petit quelque chose qu'on ne peut pas si facilement oublier, ainsi, lorsqu'on t'a observé un jour, si l'on te recroise dans la rue, même un bon moment plus tard, on saura tout de suite te reconnaître, et sans la moindre difficulté. C'est cette petite chose sur laquelle je ne peux mettre de nom qui fait tout ton si grand charme, elle te rend attrayant et charmant."

Je ne m'étais pas rendue compte que j'avais beaucoup parlé juste pour dire que pour moi son joli minois était difficile à oublier, c'était gênant ça aussi, mais bon, ce qui était fait ne pouvait être changé, je devais donc assumer mes paroles, qui, même si elles étaient dures à dire, étaient bien vraies.

Tout en me fixant dans les yeux, comme s'il cherchait à y déceler quelque chose, peut être la raison de leur couleur si particulière, il me demanda ce qui m'était arrivé depuis tout ce temps. Je réfléchis l'espace de deux secondes, pouvais - je être parfaitement sincère ? Non, mieux valait que je reste dans le flou, je lui répondis avec un léger sourire :


- "Et bien pendant que tu dormais je pense que j'étais entrain de vagabonder et lorsque tu te réveillais enfin j'allais me coucher. Il m'est étrange de me dire que nos modes de vie sont à l'opposé, c'est assez drôle que nous nous rencontrions quand même."

J'avais encore divagué, sans m'en rendre compte, c'était vraiment quelque chose d'embêtant dans ma personnalité, j'avais tendance à trop en dire, à sortir du sujet de base que je m'étais fixé pour parler d'autres choses, mais j'avais tellement envie de parler de tout et de rien avec ce garçon, c'était comme si tout mon corps me disait de rester le plus longtemps possible avec lui, je subissait l'influence de mes pulsions animales une fois de plus. Et je n'avais même pas remarqué son jeu de regard, tout ce que je savais, c'était que j'avais ses yeux magnifiques entrain de fixer les miens d'une manière intense, si intense qu'elle me faisait fondre.

Je sorti de ma rêverie avant de demander au garçon tout en le fixant intensément de mes yeux mauves:


- "Et sinon au niveau des aventures de plus ou moins longue durée, je suppose que, mignon comme tu es, tu dois être à réserver deux mois à l'avance ?"

Je lui fis un de mes regards malicieux dont j'avais le secret tout en lui tirant une petite langue coquine. J'étais de bonne humeur ce soir, j'avais envie de passer un bon moment, et j'avais une bonne compagnie alors c'était déjà bien parti!

- "Pardonne cette question, mais pourquoi avoir choisit un tel endroit pour te reposer, ce n'est pas un peu sinistre ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Marche pleine de pensées Empty
MessageSujet: Re: Marche pleine de pensées   Marche pleine de pensées Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marche pleine de pensées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [problème] fraps et adobe ne marche pas ensemble, normal ?
» Hentaï RP
» Haiti en Marche nous parle de Little Haiti
» Plus de 537 millions de dollars déjà dépensés
» Le gouvernement de consensus…ça ne marche pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés-
Sauter vers: