AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeVen 27 Fév - 17:42

Le réveil fut brusque, quelques rayons de soleil venaient éclaircir la pièce, traversant ainsi, le fin rideau de la chambre. Le jour venait de se lever. Les premier sons audible au réveil, était le chant majestueux de certain oiseaux des arbres en fleur, qui d' ailleurs étaient très prêt de la fenêtre de Midô. Quelque uns, venaient même tapoter le carreaux de celui-ci, produisant une résonance surprenant, envahissant toute la pièce et donner à Midô un réveil matinal qui devenait à force ... Agaçant. Mais Midô n' était pas du genre à ce plaindre, il c' était même réveiller de bonne humeur ce matin ! Un long bâillement, suivies de plusieurs étirements successif. Un sourire jusqu' au oreille. Oui, aujourd' hui allait être une bonne journée. Et en effet, tout fur ainsi, un dîner copieux, de légère pommes de terre cuite à la vapeur, accompagnée d' une viande saignante telle que Midô les aimées, le tout, mêlée d' une sauce crème aux champignons. Non vous ne rêver pas, à la vue de son assiette Midô avait rie sans d' autre raison, que l' odeur lui donné envie de rire. La salive était omniprésente et il savoura ce repas bien mérité, devant un bon vin, rouge ...

L' après-midi avait était tout aussi succulente ! Un bain de pure soleil, quelques rencontres des plus charmante et de bière de la région brassé avec soin. Le marché lui avait permit de ce renseigner sur les produits de saison. De quoi renouvelée une telle journée qui d' ailleurs ... Ne risquée pas de ce reproduire de sitôt ... Un évènement aller bouleversé cette journée si bien faite. Alors que Midô rentré du marché, un gamin habillé de vieux vêtements déchirés et usés par le temps, vint le cogner sur le côté. Midô déversa son sachet de provisions au sol et ne tarda pas à s' accroupir et à ramasser se qu' il avait fait tombé. L' enfant, qui jusqu' alors, avait cacher son visage par son vieux chapeau, prit la fuite en se mettant à courir. Midô le regarda alors s' éloigner au loin, d' une vitesse plutôt impressionnante pour son âge et surtout pour son statue. Il se demanda où trouvait t' il la force de courir si vite alors que c' est moyen son surement trop modeste pour s' offrir un repas digne de ce nom.

Midô continua alors, détournant le regard, et termina de remettre dans son panier en ordre puis se rendit compte que quelque chose le gênait. Ou plutôt, que quelque chose manquer à le gênait ? Il se releva et rechercha de la main son porte feuille. Sa main parcouru sa ceinture à la recherche de celui-ci en vint. Etonné, il releva sa longue chemise afin de voir si il l' avait manqué puis percuta alors ... Le gamin avait surement volé sa sacoche ?

*Ah le brigand ! J' aurais dû m' en doutait !*

Il prit alors la même direction du gamin, ce précipitant espérant le rattraper ainsi, prenant aussi le risque des laissés ces provisions sur place.

Vous allez me dire, jusqu' ici, sa journée fut tranquille puis quelque peu mouvementé par la suite. Rien de bien surprenant. Ni de bien extraordinaire ? Mais Midô n' était pas au bout de ses peines. Il courait à toute vitesse espérant rattraper le sale gosse. Il s' arrêta plusieurs fois, hésitant sur plusieurs chemins, tous différents et menant à des endroits opposés. Midô ignoré totalement du chemin qu' il devait prendre. Il se décida enfin et prit le chemin de la plage. La nuit commençait à tomber et les lampadaires s' allumaient au rythme de sa course. Comme pour lui éclairer la bonne direction à prendre. Les rues devenaient de plus en plus calme et imposante. La sécurité de la ville disparaissait au fur et à mesure que Midô s' avançait dans les différents quartiers. Il arriva pour finir s' arrêtant brusquement devant un grand escalier, donnant sur le côté de la plage. Le sable était encore chaud, mais pourtant bien tassé. Comme si aucune âme avait foulé celui-ci durant la journée. Malgré la journée ensoleillé qu' il y avait eu ce jour la.

Il enleva alors, d' un geste rapide ces bottines marrons, et les prit de sa main droite. Une fois, son souffle reprit, il ce concentra sur l' horizon et vu une silhouette accroupie sur la plage. Celle-ci ressemblait à un enfant et les pas tracés sur le sable trahi sa véritable identité. Il reprit la course et dévala les moyennes mais nombreuse marches de l' escalier. Arrivé vers la fin, il mis sa main sur la mur bancale de l' escalier, il prit alors appuie dessus et propulsa le reste de son corps. Passant ainsi le mur par le dessus, laissant maladroitement tombé ces bottines sur le bord du mur, économisa une bonne partie du reste des marches. Il retomba lourdement sur le sable qui lui griffa quelque peu les pieds. Il reprit ensuite son élan et fila en direction de la petite silhouette s' aident des pas imprimés sur le sable. En effet, la nuit se faisait de plus en plus imposante et la lune était présente de temps à autre, entre deux nuages. Une fois à proximité du gosse, celui-ci se tourna et dévoila de nouveau son visage, il reconnut le visage de Midô et prit la fuit en courant de toute ces forces, sur le côté longeant la plage. Midô vit alors son porte feuille tomber de ces mains et s' arrêta alors, étant fatiguer, et ne voulant plus suivre le gosse.

Midô l' avait laissé filer, il s' accroupi et prit de sa main son porte feuille. Il n' eu le temps de vérifier son contenu qu' une autre silhouette s' approchait près de lui mais de l' autre côté, le long de la mer. Cette fois-ci, cette silhouette fut plus féminin remarqué par sa démarche. Midô la laissa approcher sans se poser de questions et remit vivement son porte feuille dans sa poche, ne faisant alors plus attention au gosse qui c' était alors enfui. Il se releva de toute sa hauteur et regardait de côté la silhouette maintenant toute proche de lui.


Dernière édition par Midô Ban le Jeu 12 Mar - 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeSam 28 Fév - 11:09

Traquer un gamin... Mais quelle humiliation que de devoir traquer un gamin !!! Gabrielle en était rageuse. Ce petit morveux avait eu la bonne idée de venir dans les rocheuses pour écouter une conversation entre deux gardes. Ceux ci bien sûr ne l'avait pas vu assez tôt et tout le monde sait qu'un vampire court bien plus vite qu'un lycan.

Et voilà, non seulement Gaby se rendait compte que ses gardes étaient fort peu utiles, mais en plus la voilà obligée de traquer un enfant pour être sûre qu'il ne rapporte pas d'information à Jade, la saleté de vampire qui servait hélas de jumelle à Gabrielle. Tout ceci était humiliant, détestable et insupportable.

Depuis qu'elle entendu ses gardes se disputer devant de porte pour savoir lequel lui annoncerait la nouvelle, elle le suivait. L'incompréhensible ? Il faisait jour ! Sans doute était ce pour cette raison que les gardes ne s'étaient pas méfier. Ce gamin était un vampire à n'en pas douter mais il parvenait à sortir de jour... C'était tout simplement impossible ! Mais voilà, c'était bien réel et voilà qu'elle devait jouer à cache cache avec un petit garçon d'a peine huit ans qui ressemblait trait pour trait à un clochard. Quelle bonne idée, en plus de passer pour une idiote, elle passerait pour une femme odieuse qui, vêtue d'une robe de soie, perdait son temps à pourchasser un misérable... Cette journée était un réel cauchemard !

Tout d'abord, sa nuit avait été bien trop agitée à son gout. Ce qu'ils pouvaient être énervant, ces lycans de pleine lune... Pas moyen de trouver un coin de calme dans tout le clan. Partout des hurlements de fureur, des disputes, des grognement. Cette bande d'animaux étaient vraiment intenable pendant que d'autres, plus expérimenté, allaient chasser pour nourrir le clan.

Aussi une fois la nuit achevée, la belle était tout simplement épuisée. Mais elle ne put dormir que deux heures avant d'entendre ces deux gardes stupides et depuis, elle courrait, reniflait et courrait encore !

Certe, elle était bien forte la dominante. Mais n'importe qui n'ayant pas eu quelques heures de sommeil depuis plusieurs jours n'apprécieraient que peu d'être réveillée pour partir traquer un gosse. Elle était tout simplement épuisée, ses recherches ne menait à rien et sans doute que pas mal de problème allait se dérouler au clan si elle ne retrouvait pas ce vampire insensible au soleil... Mais voilà, malgré tout ça, une fois arrivée sur la plage, elle n'eut plus la force de s'agiter.

Non loin devant elle, une silouette se traçait. Elle avança de quelques pas vers elle pour se retrouver juste à côté de cet humain, et au moment même où leurs regards se croisèrent, elle s'effondra d'épuisement sur le sable...
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeSam 28 Fév - 15:42

Ainsi, une fois encore, Midô allait vivre une jour pas comme les autres ? Pfff ... Ceci devenait presque une habitude lassante et ennuyeuse. Comme si, ces événements, quelqu' il soit, pouvait changer sa vie ? Sa n' a absolument aucun sens. Mais d' un autre côté, une sournoise envie s' éveillait chez lui. Une envie de radicale changement, quitte à souffrir. Car il n' y a rien de plus ennuyeux qu' une vie ... Ennuyeuse.

N' avoir qu' une idée en tête était absurde. Ce donner un sens à sa vie, un but, sa ! C' est intelligent. Avoir un but fixe, précis, volant notre concentration et prenant un malin plaisir à battre notre coeur à coup de masse pointu et lourde comme jamais. Midô n' en avait pas. Il divaguait, telle un nomade, il voyageait de pensait en pensait, de course à course, et de bonheur d' une belle journée en belle journée ... Qu' elle vie passionnante ... Dans le sens ironique, celle-ci était des plus drôles. Mais tout semblait inutile au yeux de Midô, comme si la vie en elle même n' était que le commencement d' une autre vie, plus ... Passionnante.

Ce soir la, Midô avait eu une nouvelle fois, un événement faisant partie des banalité d' usages. Une course après un gamin, après son porte-feuille ... Mais quelque chose venait pimentait un peu cette soirée, comme un démon gigantesque prenait un malin plaisir à nous grillé, munis d' une lampe au rayon du soleil. Une silhouette c' était approché. Une fois à portée il la regarda, c' était une jeune demoiselle, ce promenant surement sur la plage, habillait d' une robe soyeuse et plaisante d' une journée ensoleillé. Celle-ci une fois que leurs regards c' étaient croisée, ferma les yeux et tomba d' un coup, ce laissant relâché telle un épuisement insupportable. Midô eu le réflexe de tendre ces deux bras, ce mettant sur ses genoux et la rattrapa. Le poids de la jeune dame, ce faisait plus légers encore que son apparence. Le sable se tassa sous eux et stabilisa ainsi les genoux de Midô. Celui-ci fut surprit de sa réaction imprévisible puis gênait devant la situation auquel ils se trouvaient.

Il mit une main sous les genoux de la demoiselle et l' autre derrière son cou puis la posa, allongé sur le sable. Ces courbes étaient des plus attirante mais malgré ce détail, Midô ce concentra sur ces yeux et sur son état. Elle tremblait d' une grande fatigue, et ces pieds étaient chaud telle de la braises. Il regarda ces yeux fermés, se demandant alors si elle était consciente.

- Vous m' entendez ? Hé oh ?

Ne sachant pas vraiment comment si prendre, il essaya de lui parler attendant une réponse de sa part ou un simple geste qui aurait pu lui dire se qu' elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeDim 1 Mar - 1:33

    La soirée commençait très bien, elle c'était levée dès la tombée de la nuit, avait enfilé une robe de couleur rose, posant par dessus une veste dont les oreilles rappelait celles d'un mouton lorsque la capuche était placé sur sa tête. Il y avait déjà plusieurs jours qu'elle avait perdue son cahier au pied de l'école en ruine...Etant déjà revenu sur les lieux dans l'espoir de revoir le dit cahier mais surtout dans l'espoir de revoir Midô.

    Mais ce soir, elle ne pouvait se le permettre, ce soir, l'un de ses petits pantin viendrait le voir à la plage. Cette petit chose de huit ans était l'une des créations d'Asami, un petit être qu'elle avait fini par mordre et par rendre vampire, ce qui lui avait couté une petite engueulade...Ce genre d'acte sur des personnes si jeune n'était pas toujours aussi bien considéré mais pour finir, cela c'était avéré particulièrement utile...L'un des rares à pouvoir encore profiter des rayons du soleil. Le seul à la connaissance d'Asami. Elle devait le rencontré ce soir car celui-ci avait quelque chose pour elle...Alice lui ayant demander ce petit service...

    Qui se méfie de l'innocence ?

    Assise sur un rocher qui bordait la plage et était entouré d'eau lorsque celle-ci était à marée haute, elle patientait...Observant l'horizon, le soleil parfaitement couché, seul ses teintes orangés persistait au loin. Sa capuche sur sa tête, elle patientait silencieusement, ses cheveux roses virevoltant légèrement sur le côté pour les quelques mèches qui dépassait de sa capuche. Elle était pensive, troublée depuis quelque jour. Pouvait-elle réellement offrir le même sort à Midô ? L'enfant était mourant lorsqu'elle avait décidé de lui donner son état de vampire qu'il connait aujourd'hui mais Midô...Il n'y avait que ses sentiments pour lui qui réveillait cet instant égoïste de vouloir faire de lui son unique compagnon.
    Un soupire, léger avant de ne relevé légèrement la tête lorsqu'elle entendit une petite voix derrière elle...


    « Miss Alice... »

    Elle se retourna, l'enfant était là, un petit sourire en coin mais la demoiselle ne manqua pas de voir qu'il était plutôt fatigué...

    « Tout va bien ? »

    C'était primordiale qu'il n'ait été pas suivit, il était encore jeune, avait beaucoup de chose à apprendre...Oubliant de lui demander ce qu'il avait entendu à la rocheuse, préférant d'abord savoir si tout c'était bien passé. Le garçon lui raconta alors son méfait, Asami le connaissait cleptomane...C'était plus fort que lui d'ailleurs...Mais ce qui la troubla le plus était le fait qu'il avait été suivit jusqu'ici.

    « ... »

    Il n'était pas question qu'elle prenne de risque...Pour Asami, il était clair qu'elle devrait se débarrasser de ce témoin...Ce qui tombait bien après tout.

    « J'ai soif... »

    Reprenant route vers le lieu où l'enfant venait, celui-ci suivait la demoiselle qui avait délicatement ôté sa capuche...Un petit sourire en coin lorsqu'elle remarqua la silhouette d'un homme au loin, accroupi. Elle s'en approcha silencieusement, remarquant quelques seconde plus tard une jeune femme épuisée couchée sur le sable.

    Un petit rire malicieux retenti, un rire cristallin, enfantin, l'enfant qui avait volé le porte feuille aussi bien qu'écouter au porte de la rocheuse était derrière la demoiselle, silencieux...Presque timide à présent...

    Elle inclina délicatement la tête, ses yeux mi-clos par un magnifique sourire innocent...


    « Bonsoir... »

    Lorsque l'homme se retourna, la nipponne fut littéralement figée...Une vive sensation lui prenant les entrailles...

    *Midô*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeDim 1 Mar - 9:55

Une bouffée de chaleur, l'inconscience... Quel comble pour la dominante lycane. Elle qui imposait à ses recrues des choses souvent bien au dessus de leur capacité pour qu'ils apprennent à donner le meilleur d'eux même, elle se laissait emporter par la fatigue. C'aurait presque été amusant si cette fatigue n'avait pas fait partie de ces instants de sommeils où les gémissements se font entendre, où à ses yeux clos s'imposent des scènes qu'elle ne voudrait plus jamais revoir. Le repos ? Comment voulez vous le trouver quand chaque fois que vous fermer les yeux des images d'une atrocité sauvage envahissent votre esprit ? Tant d'années passées à les haïr, a tout faire pour les effacer, les oublier, les détruire... Mais le passé était bien là, et toujours il resterait dans ses cauchemard...

Devant ses yeux, Samaël, leur amour, une dépendance certainne qu'elle ressentait pour lui, mais aussi un piège. C'est maintenant, alors que la nuit lui infligeait un "trop tard" constant, qu'elle se rendait compte que toujours dans les yeux de cet hybride avait règné un désir de pouvoir, de puissance, de ce status dont la jeune fille ne désirait pas. Il voulait commander, il voulait donner des ordres, il voulait que personne ne puisse rien lui refuser. Et pour ça, il avait commencer par soumettre la belle qui s'était toujours offerte à lui corps et âme, retrouvant cette originalité chez l'homme serpent qu'elle n'avait jamais capter dans sa famille. Et pourtant, est ce peu original que naissent des demoiselles mi lycanes mi vampires ? Peu importe, tout s'était terminé ce soir là, après qu'elle lui ait offert une dernière fois sa chaire pour voir plus tard celle de ses parents ensanglantée. Qui haïssait elle vraiment ? Cette petite soeur dont on lui avait dit de se méfier, ou elle même ?

Brusquement, en ses cauchemards se firent sentir quelques odeurs nauséabondes et très reconnaissable. Elle reprit ses esprits tout doucement sans jamais ouvrir les yeux, et quand enfin elle fut certainne que cette odeur était bien loin de faire partie de ses songes, elle ouvrit son regard à deux yeux d'une rougeur incomparable, sa bouche alimentée de crocs saillants. Des vampires, elle le sentait... Ces créatures immondes... Elle posa un instant son regard sur ce qui l'entourait et les vis, l'une qui ne semblait pas si âgée que ça tandis que derrière elle se trouvait le petit garçon.

Se rendant compte enfin qu'à côté d'elle se trouvait un humain que la vampire fixait avec surprise mais surtout une envie que Gabrielle ne comprennait pas, la jeune louve sous l'influence de sa forme animale se redressa vivement et planta d'un coup ses crocs dans la chaire de l'humain qui allait désormais souffrir comme jamais il avait souffert. En attendant, au moins ne serait il ni le repas de ces vampires, ni l'un des leurs... Elle avait agis précipitamment mais ce choix était bon, et qu'importe si par la suite ce lycan se montrait comme une erreur, la deuxième morsure qu'elle lui offrirait plus tard le scellerait à sa vie et non celle de cette vampire.

D'un geste, elle se releva et bondit pour se mettre devant sa victime qui ne tarderait sans doute pas à s'écrouler au sol. Le regard de la demoiselle se posa tout d'abord sur cet enfant qu'elle avait pourchassé toute la journée, et puis sur cette prétencieuse qui croyait pouvoir ainsi accomplir ses méfaits à côté de la louve alpha elle même. C'était sans compter sur elle, jamais elle ne laisserait devant elle un homme mourrir pour renaître dans une forme dépourvue de la moindre beauté et ne pouvant plus jamais profiter des rayons du soleil.

Pas un mot ne devait être dit, il n'y avait que le regard de cette vampire, de ce sale gosse qui avait sans doute déjà parlé, et derrière Gabrielle, ce pauvre humain qui s'était sans doute trouvé au mauvais endroit au mauvais moment... Quoiqu'il en soit, elle ne voudrait pas cette nuit exécuter les vampires, mais bien les empêcher d'approcher cet humain. Il était désormais siens et dans quelques minutes, la deuxième morsure lui serait une réelle renaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeDim 1 Mar - 12:35

Les bras de Morphé avait sans aucun doute emporté la dame assommer de fatigue. Elle avait fermé les yeux et tout aurait pu croire qu' un long et profond sommeil l' attendant. Midô réfléchissait même déjà au moyen de transport qui aurait pu lui trouvait un abris convenable. Car en aucun cas, il l' aurait réveillé. Le sommeil est une chose qui se respect, bien que parfois ce sommeil deviens un vrai supplice. Morphé aurait prit son air sournois et son coeur, lui donnant des visions de cauchemar et autre supercherie, qui ne serait jamais arrivé dans la vie réel. Bien que ... Parfois, ce fut le cas.

Midô garda son regard concentré sur la jeune femme, jusqu' à ce qu' un rire retenti. Un rire familier dont Midô connaissait tout le sens. Il fut glacé une fois qu' il avait reconnu ce rire. Ses membres étaient comme paralysés, impossible pour lui de se retournait. Quelques jours avaient sans la voir, et cette retrouvaille était comme une immense joie, faisant office de venin paralysant qui avait alors envahis Midô.


« Bonsoir... »

Sa voie avait retenti. C' était bien elle, celle qu' il voulait rendre heureuse à jamais ce trouvait, à cette instant, à côté de lui. Il réussi à tournait la tête vers se côté pour découvrir son visage. Souriant, une fois de plus, sa tête sur le côté lui donné ainsi son charme, qui ce réveilla en Midô. Il afficha alors un sourire, comme si il voulait le rendre à Asami. Sa joie s' exprimé souvent sous cette forme. Un sourire que Midô n' offrait qu' a sa plus grande et joyeuse surprise ou pour passé un malentendu jouant au faux sourire.

Midô commença tout doucement à ce levé, comme si il était toujours sous l' emprise du venin, ces gestes étaient lent. Dépliant ses jambes, et ce redressant de toute sa hauteur. Ses yeux étaient maintenant fixée sur Asami, son sourire était plus joyeux que jamais. Il avait malheureusement pour lui ... Baisser sa garde ... Etant trop près de la dame sans vraiment la connaître ... Est-ce un acte stupide de sa part ? Ou peut être de folie ? Mais Midô avait oublié tout sa. A la vue de sa bien aimée, Midô oublié tout ce qui pouvait le contrarié ou le forcé à ce battre.

Soudain, la jeune femme jusqu' alors allongé au sole, ce réveilla brusquement. Comme sous l' emprise d' une malédiction, où ces yeux reflétaient la rougeur du sang et de la vengeance, crocs déployés et menaçant comme jamais. Midô n' eu le temps de voir ce détail, son regard étant toujours fixé sur Asami. Puis un mouvement se fit entendre, Midô n' eu à peine le temps de tournait son regard, que la jeune femme enfonça sans retenu ces canines dans le corps de Midô. Son coeur fit un bon, comme si il l' avait prévenu qu' un poison très puissant était en train de l' envahir. Et Midô ne tarda pas à le sentir. Les crocs se faisaient imposant et était plus douloureux que jamais. Midô n' aurait jamais imaginé que des crocs de vampire était si douloureux. Vampire ?! Etait- il sur de cette affirmation ? Midô en repensant, comprit alors la situation. Un lycan l' avait mordu à une reprise, il s' avait à présent qu' il allait souffrir terriblement, en tout cas, c' est ce qu' il avait entendu ...

Il tourna comme si c' était la dernière fois la tête vers Asami, d' un visage comme apaisé, il la regardait passant un message, un Adieu ... Ce traduisait dans son regard sentant alors une étrange sensation l' envahir. L' endroit de la morsure le fit souffrir atrocement, mettant son bras sur celle-ci voulant retenir la douleur, malgré que cela était impossible. Cette douloureux si affligeante et puissante, le fit tombé sur ces genoux. Son visage reflétait sa souffrance, sa mâchoire crispée comme jamais, aurait pu tordre une barre d' acier. Des goûtes de sueur bien visible tombait de son front. Il se baissa alors sa tête, voulant formait une boule avec son corps afin de moins sentir cette atroce douleur, qui se répandit à présent, dans tout le reste de son corps. Ses lunettes tomba alors sous l' action de ces tremblements de douleur. Il poussa alors un puissant et imposant cri de souffrance, levant la tête prenant alors affiche d' un loup hurlant à la lune. Sa voix fut celle d' un humain, mais son comportement était-il déjà en train de changé ? Midô avait alors terriblement souffert, il n' en pouvait plus, il se laissa alors tomber, relâchant tout le poids de son corps sur le sable. Lunette à terre, corps posé sur son côté, esprit évanoui, laissant une dernière marque de sang, se déversait sur le sable chaud. Lui lancé une couverture, croyant qu' il n' allait plus se réveillé, il se laissa allé dans les bras sournoise de Morphé, qui a son tour lui donné des visions d' horreur, ignorant tout de ce qu' il se passé pour Asami, ou sa dernière pensé, croyait t' il, alla pour elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeDim 1 Mar - 22:48

    ( je m'excuse d'avance s'il y a des fautes d'orthographe atroce, je reviens d'une soirée bien arrosée...Je devrais peut-être répondre plus tard mais je me sens hyper inspirée par conséquent...Je peux pas m'en empêcher Very Happy )

    Revoir Midô...C'était une sensation tellement intense qui s'insinuait en elle...Lui rappelant dans un souvenir étrange, le jour où la mort l'avait accueilli pour la ramener quelque heures plus tard sur cette terre, une nouvelle vie s'offrant à elle...Le revoir lui ouvrit les yeux sur une chose...Elle ne pourrait jamais plus vivre sans lui à ses côtés, il était un poison, une drogue intense. C'était comme un cocaïne puissante, du LSD qui l'emmenait tout droit dans un nouvel univers. L'un ou l'autre, il était devenu la plus grande dépendance d'Asami, à un tel point qu'il réveillait chez elle d'intense envie de sang, pas pour le plaisir de tuer mais le plaisir de le goutter lui...Et lui seul...

    « Midô... »

    Prononça-t-elle avec une telle douceur et une telle tendresse que même l'enfant derrière elle en était, semble-t-il, jaloux. Oubliant toute les personnes qui les entourait, Asami venait à son tour de faire une erreur. Son ami se relevait, de sa hauteur, elle le regardait, heureuse de le revoir, oubliant qu'il avait été le témoin de l'enfant...Qu'en théorie...Elle aurait du le tuer...Mais jamais elle n'en aurait été capable...

    « Je... »

    Sa voix s'arrêta net dans sa phrase...Si elle avait encore un cœur qui battait, celui-ci aurait battu la chamade avec une intensité sans pareil. Le monde semblait se ralentir, elle savait, voyait ce qui allait se passait, pouvait l'imaginer mais ne pouvait pas du tout l'arrêter...Un sensation cruel d'inutilité l'inondait, la noyant dans ses propres pensées, dans sa frustration alors que l'acte malfaisant se faisait sous ses yeux sans qu'elle ne puisse réagir...Son souffle coupée, elle avait l'impression...D'étouffer...Espérant vivre un cauchemar...Mais l'odeur du sang, de ce sang délicat, lui ramena sadiquement à la dur réalité...

    Les crocs de la jeune femme inconsciente jusqu'à maintenant c'était lourdement planté dans la chaire de l'homme qui avait réussi à accroché le cœur de la demoiselle nipponne. Le sang coulait à flots sur les vêtements de celui-ci, gorgeant ceux-ci d'une tache rouge sous la lune qui s'intensifiait dans le haut du ciel. Pourquoi ? Pourquoi avait-elle fait ça ? Qui était cette femme pour...Ses yeux se posaient sur celle-ci, immobile encore, incapable de dire ou de faire quoi que se soit, tel une statut de pierre, un spectateur muet...Elle observait...Des sentiments, tous plus cruels les uns que les autres, tous plus douloureux, la noyait, l'inondait...


    « Nan'de »

    Prononça-t-elle dans sa langue maternelle...Le corps de Midô chuta lourdement sur le sable, sa douleur semblait se communiquer jusqu'à Asami qui le fixait avec une telle tristesse et une telle incompréhension...L'enfant vampire derrière elle ne comprenait pas, il n'aimait pas voir l'état de la jeune femme qu'il appelait Alice et il ferait payer cela à cette Gabrielle. Les yeux bridés de la fille aux mèches bonbons se posaient une nouvelles fois sur la lycane, la regardant avec tant d'intensité, tant de haine et de colère, tant de tristesse que tout semblait se mélanger dans le font de ses yeux...Elle savait qui était cette femme, et pour cause...Quel vampire ne le savait pas ? Fonçant directement sur la lycane, elle lui laissa l'impression qu'elle allait attaquer la première...Arrivée à sa hauteur, le corps de la nipponne semblait avoir disparut, utilisant tout simplement ses dons pour pouvoir sauter par dessus elle, agile et rapide...La fatigue n'aidant pas la lycane pour prévoir ce geste. Asami n'ignorait pas ce facteur...Mais à vrai dire, Gabrielle ne l'intéressait pas...

    « Midô ! »

    La voix provenait de derrière Gabrielle, la japonaise était agenouiller sur le sol, de l'autre côté, regardant l'homme qui venait d'hurler d'une douleur intense...Son corps chutant dans les bras d'Asami qui se trouvait à présent à ses côtés...Le voir souffrir avec tant d'intensité était une réelle torture pour la demoiselle. L'une des rares vampires à être entièrement pacifiste, certes, elle ne prenait pas part à des combats directs, préférant l'espionnage qui lui sauvegardait toujours cette place pacive. Elle avait très certainement la plus grande ennemie de son clan sous les nez mais elle n'était pas assez dingue pour s'attaquer à elle directement...Pas maintenant...Elle devait le soigner...Son pouvoir ! Elle savait qu'elle le pouvait...

    Couchant l'homme sur le sable, elle déchira ses vêtements avec force, découvrant la plaie ouverte, le sang attirait sa soif, la douleur attisait son amour pour lui, elle devait le sauver, le soigner par n'importe qu'elle moyen. Ses yeux se brouillait de larmes, il n'était pas question qu'il s'en aille, pas question qu'elle le laisse partir...Pas sans elle...Il devait...


    « Me laisse pas... »

    Murmura-t-elle, sa voix tremblante de sanglot attroce, sa gorge se nouant avec douleur à cause de la colère, de la peine, sa tristesse était intense, tellement intense que l'enfant vampire en était lui même blesser...Jamais Asami ne c'était montrée ainsi...Posant ses mains sur la plaie, elle semblait se concentrer, espérer quelque chose, voir un miracle se produire...

    « Allez...Je vous en prie... »

    Murmura-t-elle à nouveau, ses pleures se faisant plus intense, tel une enfant qui venait de perdre la personne la plus importante de sa vie...Elle aurait pu être similaire à un médecin s'acharnant à ramener à la vie un homme mourant...Posant ses mains avec forces sur la blessure, attisant certainement la douleur mais elle souhaitait avec ferveur soigner l'homme...Peut-être était-ce la tristesse qui aujourd'hui l'empêchait d'utiliser ce pouvoir malgré l'intensité de ses sentiments...

    Elle haïssait ce pouvoir incontrôlable...


    « Je veux pas... »

    Ses paroles semblaient similaire à celle d'une enfant capricieuse, ses pleures plus sincère que jamais était douloureux à l'écoute...L'enfant vampire prenant certainement la dernière décision de sa vie...Il voulait venger Alice...Asami...Sortant une petite dague de sa poche, espérant par un quelconque moyen venir à bout de Gabrielle, il avait foncé sur lui alors qu'Asami semblait en dehors de tout cela...Seul Midô comptait...

    « Je t'aime Midô... »

    C'était la première qu'elle le lui disait, comme si cette phrase aurait pas un quelconque miracle guérit tout les maux, enclencher son pouvoir, faire revenir la scène en arrière, comme si cela aurait pu les sauver...

    L'amour ne vient-il pas a bout de tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeDim 1 Mar - 23:22

Derrière elle, Gabrielle sentait cet humain souffrir atrocement. C'était ignoble mais le bien être qu'elle en ressentait surpassait presque cette fatigue incessante. Gaby était sur ses gardes, elle doutait que cette fille n'attaque, s'inquiètant plutôt d'un mélange de transformation qui pourrait avoir lieux, bien qu'elle ne soit pas sûre que ce genre de chose était probable. Quoiqu'il en soit, elle haï un instant cette fatigue qui l'empêcha d'arrêter la demoiselle qui se jetait ainsi derrière elle pour rejoindre l'humain. Ou peut être n'était ce pas la fatigue, peut être voulait elle la laisser voir.

Après tout, d'après ce qu'elle avait compris, ils se connaissaient, et même peut être plus vu la tristesse qui s'était refletée dans les yeux hypocrites de cette vampire ? Sans doute était il plaisant pour la lycanne d'ainsi voir souffrir cette race hideuse, ou peut être avait elle un instant pitié de cette femme qui ne semblait pas si menaçante que ça en fin de compte.

Mais Gabrielle ne doutait pas de sa décision, dans quelques instants une secondes morsures se feraient sentir. Dans un autre cas, bien que la nippone ne semble pas le savoir, il finirait par revenir à lui, mais si c'était pour qu'un jour cette demoiselle se joue de lui et le transforme en l'un de siens si elle ne se contentait pas tout simplement de le tuer, c'était hors de question. Elle ne pouvait laisser faire ça, ne serait ce que pour la promesse qu'elle avait faite à son défunt père. Il lui fallait se méfier de la race rivale, et cette fille était l'une des leur avant d'être une adolescente tout comme Gaby. C'est la lycane qui devait regarder cette scène, et non la jeune fille qui reprennait ses droits tandis que les yeux de la demoiselle reprennaient leur couleur d'un bleu intense...

Soupirant un instant, Gabrielle chosit d'attendre encore un peu plutôt que d'offrir à ce corps évanouï une seconde morsure. Peut être par respect, ou par torture qui sait. Quoiqu'il en soit, ses pensées ne l'empêchèrent certainnement pas d'entendre la raisonnance de cette dague qui venait d'être déguainée derrière elle.

Ce gamin, elle l'avait presque oublié...

Ainsi la journée s'achevait d'une bien belle façon. Tout d'abord elle emmenerait avec elle une nouvelle âme humaine pour offrir à la terre un loup garou de plus, mais en plus sa traque aurait été un succès par la mort de ce gamin qui fonçait sur elle sans réfléchir. Elle ne bougea pas, resta silencieuse, comme si elle n'avait rien remarquer. Sans doute que le pauvre enfant y cru puisqu'il ne sembla aucunement se méfier, voir même redoubler d'ardeur dans sa course. Mais voilà, quand il voulu enfoncer la lame dans le corps de la lycane, absolument rien... La lame tout comme l'enfant passa à travers cette femme qu'il avait pourtant bien vu mordre l'humain qui semblait tant compter pour Asami. Il n'eut pas le temps de se retourner, il tomba à genoux, tandis que sa tête allait rouler plus loin sur le sable.

Gabrielle n'avait eu besoin que d'un geste, un simple mouvement du poignet pour s'emparer de son shinken et trancher la gorge de cet inconscient. S'il était suicidaire, ce n'était pas la faute de Gabrielle, et puis espionné un clan est bien peu conseiller. Il fallait de toute façon qu'elle parvienne à un moment où à un autre à le tuer, qu'importe s'il avait parler ou pas. De toute façon, elle tiendrait désormais cette demoiselle aux cheveux roses par le bout du coeur car si le pauvre homme parvenait tout de même à refusé à Gabrielle de rejoindre son clan, il lui était par contre tout à fait impossible de ne pas éprouver pour la demoiselle le même amour qu'il aurait porté à sa propre mère. Ainsi quel beau scénario, la nippone et sa belle mère se haïssait avant même d'être ce qu'elles seraient l'une pour l'autre. La jeune louve eu presque envie d'en rire, mais il était temps si elle ne voulait pas perdre sa proie.

Histoire de donner une plus grande sensation d'impuissance encore à cette jeune vampire, Gabrielle prit la peine de passer à travers elle grâce à son pouvoir de dématérialisation pour aller planter une nouvelle fois ses crocs dans l'épaule de l'humain.

Elle se recula ensuite de quelques pas, se passant la langue sur les lèvres en attendant de délecter la suite du spectacle. Tout d'abord, une douleur fulgurante qui sans aucun doute le réveillerait pour l'évanouïr une fois encore, et puis ensuite... La transformation, le moment où il se réveillerait en tant que lycan et qu'il serait tout à fait incapable de s'empêcher d'attaquer la demoiselle qui semblait tant l'aimer. Ce serait sans doute délectable, mais sans doute moins que ce qui suivrait une fois qu'il se serait calmer, s'il n'avait pas tuer la jeune japonaise.

Patiente, Gabrielle attendit de voir, le voir souffrir atrocement une fois de plus, le voir attaquer celle qui semblait l'aimer plus que de raison, pour ensuite se reprendre et être partagé entre l'amour d'une femme et celui d'une mère, celui de sa créatrice... Il ne pourrait la renier, mais est ce que seulement cette pauvre vampire le supporterait ? Ca promettait d'être fort amusant...
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 3 Mar - 18:30

Pourquoi cette journée n' aurait pas était comme les autres ... A force de vouloir changer son destin, on finit par y arriver et finalement, on a du mal à accepter la durs réalité. Ce soir la, Midô en avait eu l' expérience, tout les événements qui ce sont déroulé, ce soir, on était les pires d' entre toute. Comme aurait t-il pu prévoir une telle chose ? C' est fou ... Cette femme qui ne connait pas avait faire soumettre à Midô une atroce morsure qui l' avait blessait au plus profond de son âme. Son sang avait coulait sous les yeux de sa bien aimé. Cette femme, qui avait envahis le coeur de Midô ... Son coeur qu' il n' avait encore jamais partagé avec qui que ce soit d' autre, appartenait maintenant et pour toujours à celle-ci. Son charme l' avait envahis à tout jamais. Sachant même qu' elle n' appartiens pas à la même race que lui, il l' avait accepter et formés alors un jeune couple vampire et humain ...

Alors que Midô ferma les yeux, utilisant ses dernières forces pour regardait Asami jusqu' au bout. Aller t- il en restait la ? Ne pas savoir se qu' il va vous arrivez et une chose bien plus douloureuse que d' autre. Mais ne pas savoir se qu' il va arriver a sa bien-aimé, sa ,c' est la pire des tortures. Cette femme dont l' existence était même inconnu l' avait mordu d' une première fois, pourtant, elle semblait être si fatigué ... Presque inerte au sole ... Il aura fallut que Midô baisse sa garde pour que celle-ci lui vole son propre sang ... Ce sang qu' il aurait voulu offrir a Asami. Mais les circonstance on fait le contraire de sa prédiction ... Triste coïncidence ? Peut être pas tant que sa ... Après tout, qu' est devenu l' humain dans tout cela ? Midô devait après tout choisir un camp, même si ce soir, il ne l' avait pas vraiment choisis. L' humain étant au milieu de deux guerres, ils ne pouvaient être les roi plus longtemps sur cette terre. Midô c' était simplement trouvé la, au mauvaise endroit, au mauvais moment ...

Midô évanouie ... Perdu dans ces pensées, vidé de son sang et de son énergie. Mais rassemblant ces forces lui permettant de continuer à respirait et garder conscience, lui permettant d' entendre les bruits des environs. Alors qu' il ne pu voir ce qui se passa. Il perçu quelques bruits de pas, se dirigeant vers lui, puis s' arrêta brusquement juste à côté de lui le rattrapant juste avant qu' il ne s' écroule sur le sable. Ainsi il reconnu les bras glacé mais doux d' Asami, le réconfortant de cette insupportable douleur. Il entendit ensuite Asami déchirer sa chemise lui donnant libre accès à sa blessure maintenant noyer de son propre sang. Il sentit ses mains exercé une pression sur celle-ci. Il perçu alors sa voix troublée par ces pleures mais toujours aussi enchanteresse et délicate au oreille de Midô.


« Me laisse pas... »

« Allez...Je vous en prie... »


Midô repensa alors de son pouvoir qu' elle ne contrôlait pas encore ... Mais sa blessure était trop importante, et trop aggravé a cette heure. Il sentit malgré tout, un flux lui accordant un moment de soulagement durant à peine quelques secondes, Midô profita de celle-ci pour ouvrir les yeux. Et a cette instant, il entendit.

« Je t'aime Midô... »

Alors qu' il semblait presque mort de ces blessures, que la fin approché de plus en plus. Qu' il réussi alors à afficher un sourire sur ces lèvres, où un légers trait de sang avait dépassé de celle-ci. Comme si, pendant un instant, Midô aurait oublié totalement les blessures qu' il l' avait jusqu' alors paralysé. Il aurait voulu lui rendre ces paroles, espérant que deux petits mots puisse sortir de sa gorge ... Mais un nouveau drame arriva. Alors que Midô essayait de prononcé quelques mots.

- Je ...

Qu' un événement aller une nouvelle fois, bouleversé la soirée ...

Par une quelconque magie ... La femme au crocs acérées traversa sans aucune difficulté sa compagne, comme si celle-ci n' avait jamais existait. Puis vint lui infligé une seconde blessure à l' épaule. Ces yeux s' ouvraient une nouvelle fois, grand ouvert, reflétant son immense douleur. Son coeur fit un second bond. Un avertissement avait était lancé. Une chose allait se passé ... Une chose horrible pour Midô et Asami ... Midô allait changé et maintenant, il le savait ...

Il roula sur le sable encore chaud, laissant ses lunettes au genoux de Asami, afin de s' éloigner d' elle un minimum. Ventre à terre, il peignit a se lever, s' aidant de ses coudes afin de ce mettre à genoux. Il se mit à regarder ses mains que avait l' air de ce battre eux-même ... Ces mains pris une forme étrange, d' animal ou plus précisément de loup. Il les mit ensuite sur son visage qui lui déchirait atrocement de l' intérieur. Pendant cette transformation, ces vêtements se déchirèrent, faisant tomber sa chemise rougit à terre. Ses jambes s' agrandies au fur et a mesure, lui donnant des mollets et cuisse plus puissant qu' autrefois.

Ainsi sa transformation s' effectué. Puis quelque chose troubla son esprit qu' il maîtriser encore jusque la. Sa peau vint se décoller pour faire apparaître une fourrure des plus blanches ... Alors que Midô, s' entrainer, maintenant tout les jours, à invoquer diverse créature du diable. Sa fourrure aurait du révélait en lui, son côté si démoniaque. Pourtant, son corps se teint alors de blanc. Une blanche éclatante parcourut le reste de son corps, qui se pencha au sole, les quatre pattes à terre. Donnant alors sa posture complète animal. Son rugissement de bête se fit entendre. Son grognement sauvage, aurait pu résonné dans toute la plage. Son souffle puissant sortant de la légère fumé blanchâtre de ces narines, l' avait en tout point changé. Il perdit sa propre conscience, son côté animal l' avait maintenant et en tout point envahis.

Il tourna sa tête vers les deux femmes qui se trouvaient maintenant sur le côté. Dévoilant alors ses yeux qui aussi surprenant soit- il. N' avait pas changé ... Ses yeux violet tiré de sa mère n' avait pas bougé d' un sil, lors de sa transformation. Ainsi on pourrait le reconnaître entre mille. Il s' avança alors d' un pas de loup, tête baissé au plus bas, rasant le sable, comme curieux de la scène se déroulant entre les deux jeunes femmes. Une fois près d' eux, il releva la tête et reconnu instinctivement le visage de Gabrielle. Qu' y était-elle pour lui ? Tout simplement sa créatrice, l' instinct maternelle de son côté sauvage l' envahis, il passa outre les détailles, détournant son regard vers la seconde jeune femme. Il ne la reconnu malheureusement pas et commença alors à prendre un visage affreusement menaçant envers la jeune femme. Se montrant agressif, il attendit l' ordre de sa "mère" pour l' attaquer si besion, ou rester sage si cela aurait était une amie de celle-ci. Il perçu tout de même le côté vampirique de la jeune dame et en conclut que celle-ci était une ennemie. Il décida alors de faire le premier pas et de l' attaquer en tant que inconnu et dangereuse pour sa mère. Il recula alors ses avants, prenant appuie sur ses pattes arrière afin de donner plus de puissance, et se jeta sur elle.

D' une vitesse plutôt impressionnante, il chargea sur elle d' un air menaçant et agressif, voulant directement la mordre. Bien sur il ne pouvait rien prédire sur ces actions, ainsi si elle ne faisait rien, Midô aurait pu sans le savoir, gravement blessait sa propre protégé ... Sa promesse aurait- elle pu être compromise ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 3 Mar - 21:16

    Dans sa vie, Asami était habitué au cauchemar, au moment bouleversant, habituée bien trop tôt à l'odeur du sang. Elle avait cru son père pendu...Avec vu sa mère déchiré par les crocs d'un animal...Persuadée aujourd'hui qu'il s'agissait d'un lycan...Elle avait perdu ce qu'il y avait de plus important pour elle, c'était protégé de ce genre d'attachement durant des années pour un jour ressentir ce même attachant à sa rencontre avec Midô, elle s'y était laisser glisser, c'était laisser enlacer par cette amour qu'elle ressentait pour lui et avait fini par l'accepter, l'aimant tout simplement...Sans peur...Ou presque. Résistant à sa propre faim pour ne pas le blesser d'une quelconque manière, ne pas le mordre. Mais la vie avait cette cruelle manie de, lorsque tout allait dans le meilleur des mondes, prouvé qu'elle pouvait tout vous reprendre, vous arrachez des mains en quelque seconde à peine...Quelque petite seconde...

    Essayant tant bien que mal d'utiliser son pouvoir qui ne voulait apparemment pas fonctionner pour des raisons qu'Asami ignorait, les larmes lui broyaient un peu plus la vue et la cruauté de la vie revint au galop lorsque cette femme la traversa littéralement pour mordre une seconde fois l'homme qu'elle aimait. Immobile...Elle regardait la scène sans rien pouvoir faire d'autre que pleurer. Elle relacha son emprise sur Midô et Asami restait planté là, devant lui, essayant à nouveau de le soigner, essayant de retenir Midô à ses côtés lorsqu'il essayait lui de s'éloigner. Oui, Asami savait pertinemment ce qui allait se passer mais non...Elle ne pouvait complètement l'admettre ni le croire. Pourquoi lui faire ça ? Elle...N'avait rien fait...Certes, l'enfant avait espionner à son compte mais est-ce que cela méritait de mettre un innocent dans cette guerre ? Midô...Asami se sentait culpabiliser soudainement alors qu'elle restait a genou, spectatrice d'une pièce de théâtre auquel elle aurait nettement préféré ne jamais avoir à participer...


    « Pourquoi ? »

    Dit-elle alors qu'elle regarda Midô se changer petit à petit, la douleur devait très certainement être attroce pour lui...Du moins, c'était toujours ainsi qu'elle se l'était imaginer...La question était posé pour Gabrielle. Oui, elle souhaitait comprendre pourquoi...

    « Que vous avait-il fait... »

    Elle baissa les yeux, ses larmes coulaient a flot sur son visage, cette femme considérait les vampires comme une quelque chose d'horrible, qu'il fallait absolument détruire mais...Etait-ce une raison assez valable pour entraîner un innocent la dedans ? Asami ne pouvait pas admettre se genre de chose, cette femme prétendait sa race meilleure que les vampires mais au bout du compte...Des montres, il y en avait des deux côtés et elle venait très gentiment de le prouvé, attisant la haine qu'Asami éprouvait déjà pour les lycans...

    « Je ne combat pas... »

    Si c'était ce qu'elle souhaitait voir...C'était raté...Asami était l'une des rares à préféré rester pacifiste plutôt qu'a combattre, elle se mettait à être violente qu'en cas d'extrême urgence. Elle se releva alors que Midô avait terminer l'entièreté de sa transformation. Ne pouvant empêcher ses pleures et ses sanglots, elle le regardait...Il ne lui restait plus qu'une seule chose maintenant...

    L'espoir...

    Elle le regardait, annéantie plus que nerveuse...Et même sous cette forme, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver magnifique alors qu'il s'agissait de l'image même de tout ce qu'elle détestait, l'image de l'être qui avait prit sa mère pour repas...Elle le regardait, fixait ses iris violette et attendait...Qu'allait-il faire ? Elle savait qu'il n'avait plus aucune conscience de ce qu'il faisait mais au fond d'elle, Asami espérait peut-être qu'il la reconnaisse...Incapable de bougée...Incapable d'attaquer.

    Les yeux de Midô c'était posé sur Gabrielle...Dans le cas d'une attaque, aussi dingue que cela aurait pu paraître, Asami aurait fait en sorte qu'elle non plus ne soit pas blessé, quand même elle le méritait, elle ne souhaitait pas que Midô soit...Un monstre quelconque...
    Mais la rage de l'animal préféra jeté son dévolu sur la nipponne au cheveux rose qui, bien qu'elle soit fétiche, paraissait être un meilleur menu apparemment. Il s'approchait dangereusement d'elle et le jeune fille ne bougeait pas, venant à baisser la tête...Elle ne pouvait croire que c'était lui qui était devant elle et ne pouvait regarder les iris violettes pour cette simple raison.


    « Aaaaaaaaaaaah »

    La douleur fut fulgurante, la morsure prenait quasi l'entièreté de son épaule et l'animal ne lachait pas celle-ci...Son sang se déversant dans la bouche du loup, dans sa gorge alors qu'elle semblait prompt à se laisser entièrement faire. Il n'était pas question pour elle d'attaquer ou de blesser d'une quelconque manière Midô. Gémissant de douleur plus que jamais, elle posa délicatement une main sur le haut de la tête de l'animal, ses doigts chatouiller par le pelage de celui-ci...

    « Désolé... »

    Murmura-t-elle, appuyant légèrement contre la tête de l'animal, elle préférait nettement qu'il lui arrache un bras que de lui faire mal...Dans le pire des cas, elle crèverait...Dans le meilleure, sa blessure se soignerait...Alors qu'elle s'extirpait de la gueule de l'animal ainsi, sa blessure saignant sur que jamais, elle se sentait faiblir. Elle recula un maximum possible, un bras invalide...

    S'accroupissant, elle avait ramasser une poignée de sable, attendant que Midô revienne à la charge pour le lui lancé dans les yeux. Profitant de cela pour courir aussi vite que cela lui était possible, usant de sa lévitation sans le vouloir pour accentuer cette rapidité...La marée était haute, et alors qu'elle courrait, son taux d'adrénaline montant en flèche, ses sentiments pour Midô aussi peut-être, son pouvoir...Comme dans la plus part des cas, se manifestait sur elle, sa blessure se soignant à une vitesse impressionnante...Trouvant très vite l'usage de son bras mais la perte de sang l'avait malgré tout énormément fatiguée...Ce fut dans un dernier élan qu'elle bifurqua vers l'eau de la plage. Usant de ses deux bras pour nager vers la roche sur laquelle elle était posé avant d'arriver ici même.

    La raison ? Elle espérait au fond d'elle que l'eau serait capable de faire fuir Midô...Du moins, de l'empêcher de la suivre, quitter a tourner en rond en face d'elle jusqu'a ce qu'il redevienne lui-même...Mais il était hors de question pour elle d'attaquer...Elle préférait mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeSam 7 Mar - 2:07

{ Hrp : comme je ne vois pas très bien ce que je pourrais avoir à répondre et que je n'ai pas la moindre inspi, je passe mon tour et je reposterai par la suite après Asami. }
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeSam 7 Mar - 13:44

Chaque oeil voit un lendemain différent. Serte c' était vraie. Chaque destin, chaque actes que nous faisons fait la différence entre nous tous. Parfois le destin change, nous donne de bonne chose, nous fait envie à continuer son addiction.

Ainsi dit, Midô ne pouvait échappé à son destin. Cela ressemblait à un être dirigeant le monde, tirant sur des ficelles, nous faisant bougés, et pouvaient nous faire vivre les pires situations qui existent. Alors le voilà, tirant à nouvelle fois les ficelles, se mettant a plusieurs mains pour transformer Midô en une créature de la nuit. La douleur fut des plus désagréable. Une morsure lui avait déjà fait hurlé de souffrance, alors que cela ne suffisait pas encore. Cette inconnu sans pitié ... Avait prit Midô dans ces rangs, certainement pour jamais. Pour un innocent, il est facile de parler de justice. Il ressent rarement sa terrible puissance qui avait alors, envie Midô. Lors de sa transformation, Midô n' avait jamais ressentit, une telle puissance. Son instinct avait changé, il c' était mis en tête, d' attaque sa propre envie de vivre. Celle qui désire plus que tout ...

Il avait fonçait sur Asami, de sa colère, qui l' avait amené a mordre brutalement celle-ci. Sa morsure ne se contentera pas d' un orteil, mais bien d' un bras ! Son épaule était maintenant prit au piège. Le goût du sang suffit à briser le peu de contrôle de ses instincts. Le côté animal, l' avait envahis, ses iris violette garda son regard enragé, fixé sur Asami, alors que son sang se déversait dans sa gueule. Midô avait l' air dit prendre goût, et aussi ignoble que cela puisse paraître, il n' était pas décidé à la laisser partir. Mais une part de lui voulait la laisser en paix. Sa mâchoire se rétorqua doucement et sans comprendre, Asami se dégagea, laissant une caresse au front de Midô. Une douce caresse donnant à son poil son odeur si particulière.

« Désolé... »

Midô aussi impressionnant que cela puisse paraître, la laissa partir. Le sang d' Asami, tracé un trait épais sur le sable. La gueule de Midô, était maintenant teinté de rouge. Son air menaçant se faisait plus grand encore, et se mit instinctivement en position, prêt à la poursuivre. Telle le chasseur, Midô regardait sa proie partir. Du sable vint assombrir sa vue, lui donnant envie de s' arracher l' oeil, il le gratta avec l' articulation de sa pâte. Une fois celle-ci enlevé, il regarda Gabrielle, celle qui l' avait alors transformé et vit qu' elle n' avait jusqu' alors pas bougé d' un pouce. Comme si elle attendait que les événements se déroule. Midô avait alors imaginé se qu' elle pensait: "Ils ne sont pas facile à dressés. Heureusement, ils savent déjà tuer ..."

Son regard c' était une nouvelle fois tournait vers sa proie, qui c' était jusqu' alors éloigné et maintenant perchait sur un rocher, bordant la plage ou la mer se faisait imposante à cette heure. Il se mit alors à dévalé, courant de toute sa vitesse vers Asami, voulant la rattraper. Il arriva alors devant le rocher dans son élan, Midô avait le regard dès plus brutale, une chose est sur, il voulait s' attaqué a Asami, voulant qu' elle devienne son repas. Il se mit bondir, prolongeant son corps en longueur, envie de sang ... Mais son coeur voulu tout le contraire, il l' arrêta brusquement, lui donnant une paralysie importante au coeur, et le stoppa nette dans son élan. Il pencha dangereusement et vint brutalement s' écrasé sur la face du rocher, le choc fut impressionnant du à sa vitesse. Il tomba alors exténuer et déjà évanouie, dans l' eau profonde de la mer. Laissant quelques dernière bulles s' échappées de sa gueule ensanglantée.

Que l' avait t- il prit de faire cela ? Peut être que le vraie Midô l' avait voulu, telle un acte héroïque, il changea son destin se faisant une nouvelle fois souffrir, pour ne pas goûté de nouveau, au sang d' Asami. Alors que son corps tombé doucement dans l' eau, ces yeux et son corps de nouveau parmi sa forme humaine. Il regardait le dessus de l' eau, essayant de distinguer le visage d' Asami sur le rocher à la surface, puis vint s' évanouir de nouveau laissant en quelque sorte, la vie derrière lui. Après tout, il avait trahis sa promesse, alors peut être préféré t' il mourir sans connaître la tristesse d' Asami qui aurait pu lui faire, encore plus mal que la mort elle même ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeDim 8 Mar - 20:28

    Elle restait immobile et observait le spectacle...Cette Gabrielle qui avait engendrée tout cela profitait de ce qui se tramait sous ses yeux comme si cela était quelque chose de plaisant. Pouvait-on vraiment se complaire dans le malheur des autres ? Asami avait tant de mal à comprendre les gens parfois.

    Le mal pouvait-il vraiment engendrée une once de bonheur chez les autres ? Si oui ? Pourquoi lorsqu'elle faisait souffrir quelqu'un, qu'elle l'aime ou non, finissait-elle toujours pas en souffrir ? Elle ne ressentait jamais de joie ou de bonheur, ni d'extase ou d'excitation à l'idée de tuer ou plutôt lorsqu'elle tuait. L'adrénaline était la seule chose de bon qu'elle pouvait parfois ressentir et encore...Cela se faisait rare...
    Alors que l'homme qu'elle aimait plus que quiconque fonçait sur elle dangereusement, Asami ne pouvait bouger, paralyser par la peur peut-être...Incapable de le blesser, elle ne pouvait que se laisser mordre...Esperant d'une quelconque manière qu'il la reconnaitrait, une bref seconde, un bref instant pour qu'il redevienne lui-même. La douleur de la morsure n'était rien face à la douleur de le voir...Si différent. Déposant délicatement ses doigts sur son pelage, elle c'était défaite de cette blessure, l'aveuglant d'une poignée de sable fin pour fuir enfin.

    Alors qu'elle s'approchait le plus rapidement possible de se rocher, une légère lueur verte entourait sa plaie, tel une aura, signe que son pouvoir c'était remis en route, elle aurait pu, elle se serait maudite de pouvoir s'en servir pour elle-même sans même devoir se concentrer alors qu'elle fut incapable de s'en servir pour Midô...Posée à présent sur son rocher, elle observait l'animal se diriger droit vers elle. Il ne s'agissait plus de Midô, elle le savait pertinemment mais même cette pensée ne lui laissait pas le droit de le blesser en une quelconque façon. S'apprêtant à le fuir une nouvelle fois, pied solidement posée sur le roche, quelque chose a laquelle elle ne s'attendait pas se produisit...Tout était aller trop vite, et la seule scène que la japonaise enregistra fut le corp du loup plongeant sous l'eau, reprenant petit à petit sa forme humaine.

    Un regard haineux vers Gabrielle et Asami n'hésita pas la seconde qui suivit, le corps de la vampire avait plonger dans l'eau, même s'il était devenu lycan, il restait malgré tout Midô. Quoi qu'il arrive...Asami ne voulait pas le perdre ! L'eau froide lui aurait piquer la peau si elle en avait été capable. Nageant vers le font, elle tendit la main...Attrapant le plus rapidement possible celle de Midô. Le perdre aurait été pire que tout pour elle, il y avait des années quelle errait sous sa condition de vampire, des années qu'elle avait préféré ne s'attacher à personne pour ne pas être blesser mais aujourd'hui...Midô pouvait lui faire autant de mal qu'il l'aurait souhaiter, elle pouvait pas, ne voulait pas le laisser. Car a côté de ce mal...Il y avait quelque chose de bien plus fort, de plus intense, quelque chose de beaucoup trop précieux pour qu'elle le laisse toucher le fond de la mer.

    Plusieurs seconde passèrent, plusieurs courtes minutes, la jeune fille au cheveux rose réapparaissait, tirant tant bien que mal Midô derrière elle, jusqu'a ce que la plage soit à nouveau sous eux, Exténuer, fatiguée, Asami devrait plus tard trouver une cible pour se nourrir et retrouvée de la force mais sur l'instant, son estomac ne l'interessait pas...Seul Midô comptait...Gabrielle aurait pu la tuer quand elle le souhaitait mais tant pis.
    Posant doucement sa main dans les cheveux du jeune homme, la demoiselle entrouvrit la bouge...


    « Réveille toi... »

    Murmura-t-elle une première fois, sentant la fatigue l'enserrer comme jamais...Une délicate lueur verte se dégageant de ses mains pour se propager dans le corps de Midô...Ses pouvoirs de soin se mettant en ''marche'' pour aider celui-ci à recracher l'eau qu'il avait pu avaler. Fermant doucement les yeux, elle lutta contre un sommeil léger. Fixant Midô jusqu'à ce qu'elle soit persuadée qu'il serait sortie d'affaire. Un léger sourire en coin se dessinait alors que les lueurs vertes de ses doigts s'estompaient, sa malice se fit entendre...

    « Il n'est pas à vous... »

    Dit-elle à Gabrielle, certes, il lui appartenait peut-être au travers de cette morsure qu'elle avait infliger à Midô mais Asami savait...Que cela ne pouvait pas ternir l'amour qu'il lui portait, certes, elle n'en était pas sur mais l'espérait si fort qu'elle s'en persuadait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 10 Mar - 0:35

Gabrielle restait immobile, observant le spectable somptueux que lui offraient les deux pantins. Elle les trouvait parfaitement ridicules, cette vampire surtout. Comment pouvait elle ainsi se laisser faire par cet animal qui la pourchassait sans même tenter de se défendre, si ce n'est pas une bête poignée de sable jetée dans les yeux de l'animal qui semblait déjà préoccupé par le contentement de Gabrielle. Tout semblait fonctionner comme prévu, il se jetait sur elle sans retenue aucune. Sauf peut être au dernier moment, quand sa partie humaine lutta pour reprendre le contrôle et ne pas s'en prendre à cette stupide créature qu'était la demoiselle.

Il ne tarda pas à s'évanouïr, ayant perdu toute ses forces par la transformation qu'il venait de subir. La prochaine lui serait sans nul doute offerte pas la pleine lune, en attendant il serait plus ou moins tranquil. Du moins, s'il survivait de la noyade, puisqu'il ne semblait pas vouloir remonter.

La nippone se jeta à l'eau, encore une réaction stupide. Quelle importance qu'il meurt ? Voilà une façon de ne plus risquer sa peau sans pour autant être responsable de la mort de cet humain désormais enemi juré de celle qu'elle était par sa nature. Mais non, il fallait qu'elle se jette à l'eau, qu'elle affronte l'eau glacée pour une bête créature qui n'avait plus rien en commun avec elle.

Peut être pour finir qu'elle ne parviendrait pas si facilement à gagner cet humain, il semblait bien obstiné à garder cet amour stupide pour la vampire aux cheveux d'une couleur aussi écoeurante que ne l'était sa race. Soit, pour le moment peut être son amour pour Gabrielle ne serait pas si fort que celui qu'il porterait à sa mère, mais chaque seconde lui donnerait sans aucun échappattoire le désir de plaire à la lycane alpha, le besoin de la satisfaire et de l'aimer plus que n'importe quel être au monde.

En voilà un jeu amusant... Combien de temps mettrait il avant de jeter cette vampire pour gagner l'affection de la lycane qui comptait bien jouer avec ses sentiments. Il ne pouvait empêcher sa nature de le pousser à aimer plus que tout sa créatrice, puisqu'elle était une mère pour lui, mais peut être cet amour pour la demoiselle épuisée ralentirait le processus.

Adressant un léger rire à la remarque de la demoiselle, elle se contenta d'une phrase, une seule.

" Nous verrons bien... "

Fermant les yeux avec un air satisfait, elle laissa derrière elle les deux créatures pour rejoindre enfin son clan. Voilà qui était fait, sa traque avait abouti à la mort de l'enfant, et elle y gagnait une nouvelle recrue à son clan. Car en effet, il n'aurait d'autre choix que de la rejoindre, puisque sa nature lycane et le venin de Gabrielle ne pouvait que l'emmener droit dans le berceau des loups... Le clan Murasaki.

Il trouverait le chemin par lui même à la prochaine pleine lune, dans quelques nuits donc... Jusqu'à cette nuit, il n'entendrait plus parler d'elle. Après tout, ses pensées suffirait à ce qu'il soit captiver par la créature créatrice.

" A bientôt... Midô "

Gabrielle était déjà loin mais elle savait que l'éveil de Midô loin derrière elle aurait capter ses dernières paroles avant leur futures retrouvailles.

Ce n'était pas leur dernière rencontre, elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 10 Mar - 18:54

Le silence ... C' est sa la mort ? Mais le tunnel ? Où est t- il ? Je ne vois rien ... Je me sens ... Plutôt bien en faite ... Je n' arrive pas à bouger, il fait si noir ... Je suis vraiment ... Mort ? Et Asami ? Où est t' elle ? Et t' elle en vie ? Et t' elle encore vivante ? Oui ?... C' est vrai, je l' est fait souffrir ... Elle vie, c' est mieux ainsi ... C' est ... Mieux ainsi ... J' aurais aimé ... La revoir une dernière fois ...

Evanouie ... Dormant ... L' eau le berçait quelque peu dans cette eau glaciale et épaisse ... Ses mains remontaient par leurs différence de poids, et il se mit horizontalement, sans le vouloir, main tendu vers le haut ... Tout semblait si calme et apaisant. Midô se laissant faire, plongeant dans l' abysse. L' abysse de la mort. Ainsi c' était la fin ? Non ! Impossible, Midô refusa ! Il donna alors ces dernières forces, voulant un espoir, un sauveur ... Où plutôt une sauveuse ... Revoir Asami, cela aurait suffit à rester en enfer, tout en aillant un vision d' elle ... De sa voix ... De son sourire ...

*Quel est ce bruit ? Que se passe t' il ? Pourquoi personne ne me répond ! Quel est ce bruit ?!*

Midô entendit le bruit de l' eau, un bruit assourdissant le tirant de force et le ramena hors de l' eau. Son visage semblait tapissé d' un blanc effroyable. Il sentait tout les mouvements bougés autour de lui, le sens du toucher le revins. Sa bouche s' ouvrit toute seul. Puis ... Un immense bien se fit sentir, quelques chose le ramené de plus en plus vers la vie ... L' ouïe le revint alors à son tour, il entendit alors ...

" A bientôt... Midô "

*Sa voie ... Elle me dit quelque chose ? Ce n' est pas Asami ... Ce quelque chose d' autre ... J' ai ... J' ai l' impression de la connaître depuis longtemps ... Elle est si apaisante ? Ga ... Gabrielle ? Oui ... Ce cela ... Mère ...*

Il sentit quelque chose remontait en lui. Il ouvrit grand les yeux, et se releva vivement passant sa tête sur le côté d' Asami, qui c' était trouvé juste devant lui. Sa tête vint se plaçait par dessus son épaule, et toussa fortement, recrachant l' eau qui s' était infiltré dans ses poumons. Voyant qu' il se trouvait sur Asami, il étendit les bras et l' enlaça la plaquant sur le sable. Il était trempé, sa peau était gelé comme celle d' Asami. Mais malgré tout, il sentait un certain réconfort de se sentir dans ces bras ... Son corps tremblait comme une feuille au vent. Ses vêtements gisaient au sol. Déchirer par une nouvelle corpulence. Son corps d' origine semblait même plus musclé qu' auparavant, de presque pas grand chose, ses muscles étaient mieux dessiné sur son corps.

Ainsi tremblotant et différent qu' auparavant, se réconfortant dans les bras de sa tendre ... Il parla tant bien que mal, sa voix était brouillé par le froid.

- Désolé ! Asami ... Je t' en conjure ... Je ne veux pas ... Te perdre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMer 11 Mar - 16:31

    Asami savait...Elle connaissait pertinemment ce qui pouvait se passer plus tard, au fil du temps, Midô ne pourrait plus résister à l'appelle de sa ''mère'' et cette idée, horrifiait littéralement la demoiselle aux cheveux roses. Comment pouvait-on la considérer comme un monstre après ce qu'elle venait de faire subir à Asami...Mais surtout à Midô. Allongée sur le sable, Midô contre elle, elle patientait, doucement...Une main se posant dans les cheveux du jeune homme.

    La jeune femme s'en allait, alors que les yeux d'Asami lui montrait le monde en trouble, elle reprenait petit à petit ses esprits, analysant tous ce qui venait de se passer et les conséquences que cela pourrait avoir dans le futur. L'odeur du sang non loin lui rappelait avec tristesse que l'enfant avait essayer de la défendre et c'était littéralement sacrifier sans aucune raison. Elle ferma les yeux, les larmes coulants sur son visage. Si Jade devait la voir, elle aurait très certainement honte de cette vampire. Qui n'aurait pas honte ? Asami était la plus sensible d'entre eux...Peut-être...La plus humaine d'une certaine manière.


    « Ils m'ont toujours tout enlevé... »

    Murmura-t-elle, pensée pour les loups garous...Oui...Ils avaient toujours eu l'art de tout retirer à Asami...

    Son père...L'un des rares vampires à pouvoir vivre le jour, c'était fait passer pour mort à cause d'eux qui le menaçait de s'en prendre à sa femme et sa fille...Sa mère...Victime de la nature de son père avait subit les conséquences d'un poignard planter dans le dos de son père. Elle avait été littéralement manger pour au mieux blesser le père d'Asami...Et aujourd'hui...Midô...Resserrant son étreinte, elle voulait l'entendre respirer, entendre son coeur battre tout contre elle.


    « Respire... »

    Suppliante, ses pouvoirs faisaient effet, l'eau quittait les poumons de son bien aimé, s'échouant sur le côté, il c'était relevé, assez rapidement, posant sa tête au dessus de l'épaule de la vampire, recrachant l'eau...Rassurant Asami...

    Il avait beau être de tout son poids sur Asami, la demoiselle ne semblait pas en être gênée, sentant le coeur de celui-ci battre, son corps tremblait dans les bras de la demoiselle qui semblait s'en réjouir plus que s'en inquiéter. Laissant ses doigts caresser et jouer avec les mèches de cheveux trempée du jeune homme, elle écoutait ses paroles...Des paroles qui eurent un effet intense chez la demoiselle...Serrant de toute ses forces l'homme dans ses bras, elle aurait volontiers pleurer à chaude larme si elle ne se serait pas retenue comme elle le faisait à maintenant...


    « Je ne t'en veux pas... »

    Murmura-t-elle, sa voix pincée par les larmes qu'elle retenait. Elle essaya, difficilement de se relevé, assise sur le sable, elle tenait toujours Midô contre elle...

    « Je serai toujours là »

    C'était une promesse, véritable et sincère, sa voix faible trahissant une grande fatigue, elle avait besoin de sang...Elle le savait...
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMer 11 Mar - 18:07

Enfin, ils s' étaient retrouvés ... Midô du une nouvelle fois combattre la mort, mais cette fois-ci elle fut plus facile que les autres. En effet, Midô n' était plus seul, il c' était donné un but. Un but précis qui le réjouie de sa joie autrefois enfuie ... Son bonheur était manifestement lié à Asami. Il était devenu son ange gardien, et peu être même plus ... Son amour pour elle était infini. Midô n' avait jamais ressentit sa, sa dévotion pour elle, était totale. Elle était maintenant, tout se qui lui restait et même les prunelles de ses yeux, importer peu devant cette fille. Son charme l' avait envahis et pour rien au monde Midô se laisserais envahir par un autre charme qu' elle. D' ailleurs il l' avait promit.

Des promesses ? Midô en faisait rarement, malgré tout il les tenait. Coûte que coûte, ses promesses n' était jamais trahis. Sauf cette fois-ci ... Un événement l' avait trahis, et avait rompu sa promesse et avait blessé cette qui voulais protégé ... Midô ne se pardonna pas, même si il savait pertinemment que sa conscience avait changé lors de la transformation. Il ne voulait pas se pardonnait lui même d' avoir fait un telle acte. Il s' en voulait terriblement, et cela se voyait dans son regard.

Il se dégagea lentement de l' étreinte d' Asami, voulant la regardé, l' observé comme si cela faisait une éternité qu' ils ne s' étaient pas vu. Elle l' avait sauvé et Midô aurait accepté ces moindre désirs. Il passa sa main sur le côté de son visage, frôlant sa joue, puis se rapprocha penchant sa tête. Venant collé ses lèvres encore humide sur celle de Asami ... Un baiser tendre et long se fit alors entre le couple. Tout la sincérité et le pardon de Midô se faisait sentir dans celui-ci. Après quelques seconde de pure bonheur, il se recula légèrement et continua son étreinte. Puis il se décala de peu, pencha doucement sa tête sur le côté inverse d' Asami, puis mit sa main derrière la tête de celle-ci. Il lui faisait présent alors, d' une vue saisissante sur son cou trempé et dénudée totalement. La tentation fut surement plus que tentante pour la jeune vampire. Alors que sa main poussa légèrement la tête de celle-ci, afin de se faire pardonné, il aurait espéré que Asami le mordre. Encore une fois pas pour son plaisir mais pour le sien, qui lui était beaucoup plus importante de sa propre vie ...

- Soulage toi ... S' il te plaît ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeJeu 12 Mar - 15:22

( ça me fait bizarre de te voir dans cette couleur T_T )

    La fatigue lui rendait la scène comme beaucoup plus lente, peut-être moins intense Comme si, plus rien autour d’elle ne pouvait la faire réveiller…Plus rien ou presque. Seule une seule personne semblait encore pouvoir éveillée chez la vampire de délicate sensation lui rappelant avec cruauté combien elle avait soif. Sa main se posa sur sa joue, Asami posa sa main sur celle-ci mais elle avait déjà disparut a l’arrière de sa tête pour délicatement la faire penchée. Elle cligna lentement des yeux, le temps semblait se faire tellement plus long, les gestes tellement plus lent. Les lèvres de Midô, tel une dose intense d’acide ou de LSD vinrent éveillé l’être qu’était Asami. Tout entière, son désir d’amour ironiquement mélangée à sa faim brûlait avec ardeur dans son corps alors qu’elle répondait à ce baiser.

    Les jeunes amoureux apprécient le jeu, Asami apprécie ce jeu au travers de ce baiser sensuel et ydillique, ses sens l’appellent, crient, hurlent…Ce baiser semblait être pour sa faim un mise en bouche avant que ses canines ne viennent le mordre pour se délecter de son sang. Les secondes passent et la jeune surnommée Alice résistent à cette soif, son cœur veut bien plus de cet être, son corps veut son sang…Il recule, rompt l’étreinte, la bouche encore légèrement entrouverte, ses sentiments se mélange entre un amour intense et la déception de ne pas avoir pu goutter une nouvelle fois à son sang.

    La langue d’Asami passe délicatement sur ses lèvres, sur ses propres canine, donnant une subtile image paradoxale entre l’innocence de son geste et son côté prédateur. Dénudant son cou, posant sa main derrière la nuque d’Asami, elle se sent nerveuse…La tentation est si grande…Elle ressentait une légère pression, il souhaitait qu’elle s’approchait de sa nuque. Resistant malgré tout à la tentation, tant bien que mal…Jusqu'à ce que la voix de Midô s’élève dans ce silence.


    - Soulage toi ... S' il te plaît ...

    Posant délicatement ses lèvres sur la nuque du garçon, Asami ne déposant qu’un petit baiser, remontant à l’oreille du jeune homme…De sa voix tremblante, elle murmura :

    « Je t’aime… »

    Elle recula, n’ayant aucunement mordu Midô, inclina légèrement la tête sur le côté et lui sourit, déposant alors un nouveau baiser sur ses lèvres, sensuel, tendre, glissant sa langue dans sa bouche, jouant une nouvelle fois avec lui. A genou, posée entre les jambes de Midô, Asami venait de coller son corps trempée contre celui de Midô, dans cette position, la nipponne au cheveux rose paraissait plus grande, obligeant Midô à incliné la tête vers le haut pour recevoir ce baiser plein d’intensité.

    Alors que la langue de Midô s’aventurait dans ce jeu, Asami en profita pour la mordre, un coup net, peu douloureux, juste surprenant…Continuant ce jeu, le sang de Midô ce mêlant à sa salive, Asami se délectant de son goût au travers de ce baiser..Jusqu'à ce qu’elle recule, légèrement, venant le mordre beaucoup plus franchement au creux de sa nuque…Le sang de Midô s’engouffrait dans la gorge de la demoiselle, agrippant le jeune homme comme si…Elle avait peur de le perdre, à tout moment…Plusieurs seconde passa, plusieurs gorgée fut prise…S’obligeant à arrêter quand la fatigue s’en était aller.

    Reculant, décollant son corps du sien, elle l’observa, dans les yeux, lui souriant, un mince filet du sang de Midô coulait légèrement à l’embrasure des lèvres d’Asami…


    « Merci »

    La malice d’Asami semblait se réveiller, ses yeux plus pétillant que jamais, la demoiselle redevenait ce qui avait toujours charmé Midô. Se lovant dans les bras de celui-ci, elle passa ses doigts sur la blessure qui se posait sur la nuque, recueillant encore de son sang sur le bout de son index avant de le mettre dans sa bouche, suçotant celui-ci avec un air innocent. La seconde qui suivit, elle posa sa main sur la joue de Midô, l’obligeant légèrement à incliné la tête vers elle, à la regarder.

    « Ih ih…Ton gout n'a pas changé malgré tout »

    Une remarque bien anodine comme Asami savait les faire dans ce genre d'instant, esquissant un nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeJeu 12 Mar - 18:01

Vouloir réparé les erreurs commise est une chose respectable, honnête. Chez certaines personnes, ces "erreurs" sont irréparable, d' autre, essaye tout de même de l' arrangé, de la résoudre d' une quelconque façon. Mais tout cela finissait souvent à empirer plus qu' autre chose. L' irréparable, n' est pas irréparable. Les êtres humains ont une fâcheuse capacité de vouloir tout faire. Etre capable de tout, et dans le meilleurs des mondes, être capable de réglé n' importe quel affaire. Telle un claquement de doigt ... Mais chez d' autres, ils veulent à tout prix réparé leurs erreurs, cela leur importer peu de faire de nombreux sacrifice. Ce qu' ils voulaient c' était se faire pardonner ... Tout simplement ...

Alors que Midô s' en voulait terriblement, telle un poignard enfoncé dans le coeur, il ne pouvait sans remettre et tout simplement, tourné la page. Non, il se sentait affreusement coupable d' avoir violenté sa seul raison de vivre. Il s' avait pertinemment que les choses allaient être difficile, mais Midô était obstiné comme jamais. Il désiré à tout prit oublier cette affaire, et bien entendu, rester avec Asami pour toujours ...

Assis sur le sable, torse nu, et trempé jusqu' à la moelle. Midô, poignardé au coeur, désiré reste entre les bras d' Asami pour un long moment. Il lui offrit un baiser tendre et amoureux à la nippone. Son amour pour elle était infini et cela devait se ressentir. Dans son regard, dans ses lèvres ... Après celui-ci, il lui offrit sa nuque, voulant à tout prix se faire enlever ce poignard. Il sentit les lèvres de Asami et il se prépara a recevoir une morsure, il ferma les yeux, tête vers le ciel, comme si il attendait de recevoir la douleur, qui l' aurait soulagé. Aussi bizard que cela puisse paraître le bien être d' Asami était plus important que le siens. La voir heureuse et retapé l' aurait fait le plus grand plaisir. Mais Midô ne sentit un petit baiser se déposé sur sa nuque, il rouvrit les yeux et sentit Asami avançait jusqu' à son oreille et entendit :

« Je t’aime… »

Sa joie se manifesta alors sur son visage, il sourit alors sans la regardé. Puis il baissa le regard afin d' observé une nouvelle fois le sourire magnifique d' Asami. Son coeur se "réchauffa", la sensation de froid, avait disparu. Le poignard s' extirpa alors sans aucune douleur alternative.

Il vit approcher Asami déposé un nouveau baiser sur ses lèvres. Il se laissa faire mettant ces deux mains sur la tête d' Asami, ne voulant pas qu' elle s' échappe. Les lèvres d' Asami étaient des plus douce et des plus enivrant. Telle un poison, le charme de la nippone se propagea d' une vitesse fulgurante et vint venir ralentir la respiration de Midô. Un bien énorme se dégagea de ce baiser. Il sentit alors la langue de celle-ci qui venait titillé la sienne. Le "jeu" avait l' air de lui plaire. Il ferma les yeux, voulant savouré cette instant qui dura plus longtemps que le précèdent. Les deux langue dansés ensemble vacillé entre les deux bouches du couple. Ils s' échangèrent des caresses des plus amoureux ... Midô se laissa faire, relevant la tête, sentant alors le corps d' Asami se collé à lui. Ses bras descendaient le long de son corps doucement et vint s' arrêter au niveau de la taille de la nippone.

Puis un légers picotement se fit sentir, une chaleur liquide vint se déversé dans la bouche du jeune couple. Midô se rappela alors du goût de son propre sang. Il fit attention de ne pas l' avaler et essaya tant bien que mal de faire avaler celui-ci à Asami. Elle vint reculé ensuite et mordit Midô. Il fut surprit par cette action si rapide et imprévisible. Midô ne remua pas, il se laissa faire regardant ailleurs, ne voulant distraire Asami. Il sentit son sang aspiré par la nippone. Une sensation qu' il avait déjà sentit mais cette fois-ci elle était beaucoup plus intense. Après un court instant, elle se recula. Un fil de sang persistant venait tracé un arc de cercle, reliant la bouche de Midô et celle d' Asami. Sa voix s' éleva une nouvelle fois dans les airs. Midô la regarder de toute sa beauté. Le bruit de la mer s' estompa comme si lui même ne voulait gâcher ce moment.

Le goût du sang avait l' air plus attirant que autre fois ... Alors que le sang l' avait répugné, à cette instant, il n' hésita pas à avaler le restant de sang se trouvant dans sa gorge. Serte s' était son sang, mais cette sensation l' avait plus. Son corps lui en redemandé plus, mais Midô n' étant pas très gourmand, il continua à regardé Asami lui adressant un sourire radieux, plein de passion ...

« Merci »

Midô perçu alors les caractéristiques typique de la nippone qui l' avait charmé lors de leurs rencontre. Leurs corps se rapprocha de nouveau, transmettant l' un l' autre, leur propre chaleur corporelle. Le simple contact avec la nippone suffit pour réchauffé son corps, son esprit et le soulage énormément des événements précèdent. Ces mimiques reprit alors, son doigt toucha les deux pointes de sang restant sur la nuque du jeune homme, venant sucé ces propres doigts. Cette le scène le fit rire, un rire légèrement enfuie dans sa gorge, s' exprimant par un sourire. Sa main se posa sur la joue, afin de pouvoir la regardé, puis sa voix s' éleva une nouvelle fois :

« Ih ih…Ton gout n'a pas changé malgré tout »

Midô se remit à rire mais cette fois, il éclata de rire face à cette phrase. Il s' allongeant en riant, son visage remplit de joie. Le sable encore tiède. La fraicheur de la nuit n' étant pas encore arrivé. Il ferma les yeux quelque instant, puis les rouvrit regardant alors Asami. Il se releva, s' approcha d' Asami mettant sa main derrière son dos, la conduisit alors à s' allongé sur le dos. Il prit son doigt qui avait recueillit son sang, et vint a son tour le plongé dans sa bouche, léchant le reste du sang persistant. Le visage proche d' Asami, il la regarda puis dit.

- Il va falloir t' habituer à m' en laissé maintenant.

Il lui adressa un sourire puis posa le bout de son doigt sur ces lèvres. Puis dit d' une voix sensuel.

- Il t' en reste un peu la ...

Il approcha ensuite son visage et vint collé une nouvelles fois ses lèvres sur les siennes. Recueillant le reste de sang, il recula puis les remit, des mouvements successif de leurs lèvres donna encore plus de passion à leur amour. Il poussa ces mains sur le sable restant au dessus d' elle, l' embrassa à plusieurs reprise lui montrant son intense amour pour elle ...

- Je t' aime ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeLun 16 Mar - 23:19

    Entendre Midô rire avait vraiment quelque chose de bon, d'apaisant, il venait d'effacer le monstre qu'il avait été en quelques instant. Son éclat de voix s'évanouissant petit à petit dans l'air alors que la petite Asami souriait. Heureuse de le voir ainsi, oubliant la douleur de son épaule qui c'était faite automatiquement soignée par les pouvoirs de la demoiselle japonaise aux cheveux roses. L'inclinaison de sa tête sur le côté, son petit sourire sur ses lèvres, elle l'observait...Tout ce qu'ils venaient tout les deux de traverser semblait s'être tout simplement envoler comme si cela n'avait jamais eu lieu.

    Délicatement, il c'était relevée, l'avait regardé un instant avant de posé sa main sur le dos de celle-ci, la demoiselle retint un frisson qui allait parcourir son échine. Délicatement, elle l'avait rejoint sur le sable alors que sa robe lui collait délicatement à la peau, ses cheveux roses s'étalant sur le sable. Ce n'était pas le genre de chose qui la gênait, au pire, une douche lui suffirait pour pouvoir éliminer tout cela. Son visage tourner vers le jeune homme, il lui avait délicatement attrappé la main pour plonger le doigt d'Asami dans sa bouche, elle semblait presque rougir sous ce clair de lune en le voyant faire.


    Il va falloir t' habituer à m' en laissé maintenant.

    Fixant les lèvres du jeune homme, les doigts de Midô venant délicatement se posé sur les lèvres de la jeune fille, les coins de celle-ci étant encore légèrement gorgée de sang.

    Il t' en reste un peu la ...

    Elle s'apprêtait à se lecher les lèvres avant qu'il ne s'en approche et l'embrasser dans divers baiser. Elle y répondait avec un certain plaisir qu'elle ne pouvait nier, délicatement posé au dessus d'elle, la jeune fille avait finir par l'observer dans ses yeux...Plongeant dans ses iris, elle s'y serait volontiers enfermée à vie...Son regard qu'on aurait dit de démon dans certaine culture était pour elle les plus beaux yeux qu'elle aie eu le loisir d'observer.

    - Je t' aime ...

    Son coeur s'emballa, ou peut-être n'était-ce qu'une étrange sensation qui se faisait en elle, l'un ou l'autre, elle appréciait cette chose qui se passait dans son corps...Elle se sentait presque aussi légère qu'une nuage. Doucement, les doigts de la princesse Alice c'étaient glisser sur le dos de celui-ci, remontant son échine pour rejoindre sensuellement sa nuque, approchant à nouveau son visage du sien pour l'embrassant avec passion. Quelque chose semblait se dégager de se baiser, quelque chose de différent ou plutôt, quelque chose en plus. Du désir ? Oui...

    Au bout de plusieurs minutes d'échange, elle le regardait une nouvelle fois dans les yeux, elle qui avait pour habitude de ne pas particulièrement attiré les gens, du moins...Pas ainsi...Elle voulait aujourd'hui le sentir contre elle, savoir à quel point il l'aimait...Elle voulait surtout être certaine que jamais sa nouvelle condition pourrait les séparés.


    « Je te veux... »

    Prononça-t-elle au creux de l'oreille du jeune homme...Repliant légèrement l'une de ses jambes, sa cuisse venant délicatement caresser la jambe du jeune homme...Le sable se mêlant à cette caresse. Le serrant plus fort dans ses bras, aussi fort que cela lui était possible, elle souhaitait le sentir tout contre elle, l'avoir constamment ainsi à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeLun 16 Mar - 23:57

Le ciel, ce soir la, semblait être une des merveilles du monde. Son néant, avait déjà plongé plusieurs fois Midô, dans un autre univers. Un univers, de paix et de prospérité. Tout le contraire de ce monde ... Pourtant quelque chose d' autre, de meilleur, avait apparut dans la vie de Midô. Un amour sans fin c' était emparé de Midô. Son coeur ne lui appartenait plus, et aussi surprenant que cela puisse paraître. Cela le soulagé. Il préféré se sentir dans la confiance d' Asami, dans ces bras ... Si bras pourtant froid, mais doux ... Doux de leurs amour. L' un pour l' autre, ils seraient prêt à donné leurs vies pour sauvé l' autre. Ce n' était pas comme des frères et soeurs, non ... C' était bien plus que cela. Il s' aimé tout simplement et passionnément.

La voir de nouveau, l' avait réjouie. Son rire c' était emporter il y a peu. Preuve de son soulage. Il se sentait bien avec elle, entièrement remplit d' une joie qu' il n' avait jamais vraiment connu. La perdre aurait était une nouvelle dès plus affligeante pour lui. Il aurait surement voulu la rejoindre plutôt de ne plus vivre sans elle ... Oui, la mort elle même n' aurait pas pu les séparés ...

Allongé l' un sur l' autre, sur le sable. Un vent de nostalgie flotté entre le couple. Plusieurs baisé fougueux les avaient rejoint. Leurs amours infini, s' échangé entre eux. Midô prit un immense plaisir de se trouvé avec elle ce soir la. Mais quelque part en lui. Aurait voulu allait plus loin ... Découvrir une chose qu' il n' avait jamais vraiment vécu. Il aurait tout accepté de la demande de la nippone qui lui donna un baiser révélateur. Un baiser doux, tendre tout d' avoir, puis envieux. Quelque chose de puissant se dégagea alors. Midô eu du mal à interprétait la chose, après tout il n' était sur de rien. Il préféra ne pas réagir. Puis leurs regards se croisa de nouveau. Un regard perforant se plongeaient l' un l' autre. Puis sa voix s' éleva ... Sa voix qu' il aimé temps ... Et qu' il se réjouissait d' entendre.


« Je te veux... »

Le coeur de Midô fit un bond. Il sentit leur étreinte se resserrais. Une part de lui, aurait voulu a tout prit que cette phrase arrive un jour. Il se réjouis quelque peu de cette phrase tant espéré. Mais voulais t- elle vraiment ? Etait- elle ... Prêtait ... Midô l' était, il se posa des questions. Tout les éléments qui le précédait le prouvait qu' elle était prête. Il sentit sa jambe caressa la sienne, un nouveau signe donc, l' avait fait frissonné quelque peu. Il répondit ensuite à sa question, laissant découlé chez lui, une voix de gentillesse surprenante et de confiance inouïe.

- Je te veux, si tu me désire ...

Il mordilla ses lèvres, il se détacha doucement d' Asami, se décala, et lui adressa plusieurs baiser au cou. Il tourna pour continuer sur le bas de celui-ci. Ses baiser fougueux durait un certain temps, une brèves secondes ou même plusieurs de celle-ci. Il descendit, continuant son ascension sur le haut du corps de la jeune femme. Il commença dangereusement à descendre vers les formes généreuse de la jeune femme ... Une de ces nombreux qualités, qui l' avait charmé auparavant. Midô serait prêt à arrêter si celle-ci voulait se désistait, après tout il aurait comprit ... Il continua et ralentis ses mouvements, durant le suspense et voulant être à tout prit sur de ce qu' il faisait ... Ils mis ses mains sur les côtés de ces côtes, et remonta tranquillement sur le haut, attendant une réaction de Asami ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 24 Mar - 15:58

( désolé pour le retard...Problème de famille...Encore... -_- )

    La lune, encore amie ce soir, éclairait les deux jeune personnes couchée sur le sable de le plage. Oui...Encore amie...Car un autre soir, où elle serait trop ronde, celle-ci deviendrait sans aucun état d'âme la pire ennemie de la vampire et son amant. Elle serait impitoyable, contrôlant le corps de Midô au gré de ses apparitions total. La lune, à l'image de la vie, était si belle, si lumineuse pour un jour parfois devenir si horrible...Si cruelle...Oui...La lune...A l'image de la vie...L'un dans les bras de l'autre, Asami s'abandonnait à ceux-ci, ne pensant guerre à ce que la lune pourrait lui faire et ne pas lui faire. Elle préférait penser à maintenant, à cette sensation de sécurité, cette envie insatiable de rester à ses côtés, ne plus jamais le quitter...

    Oui, elle l'aimait, plus que tout...Plus que quiconque...Elle ne lui en voulait pas pour cette blessure, jamais elle aurait pu lui en vouloir. Il avait beau être de sang ennemi, Asami savait que cela n'était pas par choix mais parce que leur maitresse avait été si égoïste...Elle avait attaquer Midô sans même se soucier de quoi que se soit...Et après...On osera dire que c'est les vampire qu'il faut exterminé...

    Ils s'embrassèrent, encore et encore, le gout du miel des lèvres de la demoiselle se mélangeant avec délice au sang que tout deux avait bu. Leur langue se jouant l'un de l'autre dans une danse éternelle, une promesse d'amour infini. Plus la fougue s'adonnait à cet échange, plus la demoiselle devenait envieuse, désireuse de recevoir et de donner bien plus encore que cela. A défaut de ne pas avoir pu offrir à Midô le sort d'un vampire, elle souhaitait lui faire une tout autre promesse, lui faire un tout autre don. Le genre de donation qu'on ne pouvait oublier, celle qui était bien plus forte encore que n'importe quel morsure. Elle s'éloignait de ses lèvres, esquissa un sourire alors que doucement le rouge lui montait au joue...Elle prononça ses trois mots...Je...Te...Veux...Oui, elle le voulait, jalousement, elle le désirait...Caressant de sa jambe, celle de l'homme, elle l'écouta...


    Je te veux, si tu me désire ...

    La malice se dessina sur les lèvres de la femme enfant, si elle le désirait, c'était bien là une question purement rhétorique. Il s'approcha d'elle à nouveau, mordillant ses lèvres et échauffant le corps de la demoiselle. Oui, elle se sentait brûler intérieurement, et pas dans le sens désagréable de la chose. Tournant légèrement la tête sur le côté, elle lui laissait amplement la place pour dévorer sa nuque de baiser...Descendant petit à petit, avec une tel lenteur que cela en devenait presque une torture...Elle regarda le ciel, sa respiration s'accentua, s'approfondissait et une légère fumée sortait de sa bouche, témoignait de la chaleur de son souffle...

    Il semblait ralentir, un peu plus encore, ses doigts venant délicatement remonter le long de ses côtes. Elle aurait rit si la situation avait été tout autre, ici, ce fut un long frison qui parcourut son échine et sa chute de rein. Posant ses doigts dans les cheveux du jeune homme, elle caressa tout en douceur. La jambe d'Asami continuait avec sensualité à se caresser contre lui, son pied venant vicieusement et insidieusement se glisser à l'intérieur de ses cuisses. Des caresses moins innocente se faisant, en guise d'une réponse certaine et indiscutable sur ce qu'elle désirait lui offrir...Sur ce qu'elle désirait qu'ils fassent...Ensemble...S'unir...
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 24 Mar - 18:11

Aujourd' hui, je connais l' amour. Une joie intensive et fulgurante, presque enivrante ... J' ai rencontré un soir, le bonheur de toute une vie. Il ne m' a pas fallu beaucoup de temps avant de me dire ... "C' est elle ...". Bien sur ! Je suis chanceux, j' ai beaucoup de chance ... Mais la chance ne fait telle pas partit de tous les jeux qui existent en ce monde ? Elle ma donné des ailes ... Son baiser m' avait drogué. Ses lèvres m' ont conquis à jamais. Je suis à elle, entièrement. Il me couperait les veines pour la voir heureuse. Et le plus grand des bonheurs, serait de la voir heureuse ... Avec moi. J' ai beaucoup de chance. D' avoir rencontré une aussi belle créature ... Autrefois humain, elle avait submergé mes pensées et mes rêves. Maintenant lycan, elle en est toujours autant ...

C' est surprenant que la vie, nous offre un jour une tristesse profonde et l' autre une événement bouleversant. Qui finalement m' avait remplit de joie. Ce soir là, alors que tout semblait s' enchaîner si vite ... Que tout semblait de couleur sang et de sentiment douloureux. Que finalement, je me sentait bien ... Dans les bras de ma bien aimé. Dans les bras de mon sauveur ... Ce soir, je la trouvait plus belle que jamais, j' aurais voulu que le temps s' arrête pour savouré cette instant.

Alors que je croyais l' avoir perdu pour toujours, je la revit, une nouvelle fois, souriante, belle ... La revoir était comme une seconde vie. Le temps passé sans la voir, avait encore plus attisé mon amour pour cette femme. J' espère être digne de cette personne. J' espère pouvoir lui faire découvrir d' autre monde et univers. Comme les humains disent, j' aurais bien décroché la lune pour revoir une nouvelle fois son sourire ...

Je l' enlaçait, la couvrait de baiser, la réchauffant de mon corps. Les caresses qu' elle m' offrait étaient telle une bénédiction que je n' aurais pour rien au monde, fait cessé. Je sentais sa jambe se glissait entre les cuisses, quelque vicieux frissons, fit tremblait mon dos. Son contact si proche, augmentait mon rythme cardiaque. Mon coeur était comme euphorique. Je le sentais battre la chamade, telle un enfant découvrant son cadeau ...

Il me rapprochait. De plus en plus de sa poitrine ... Je la couvrait de baiser tendre et lent. Savourant la moindre parcelle de sa douce et fine peau ... Sa manie de me caresse au niveau des cuisses, m' enivrait et confirmé sur son désir que je partageais. Mes mains vint caressaient calmement les côtés de ses formes plus que généreuse au yeux de Midô. Il pencha sa tête sur l' un d' eux, puis de la main, commença à découvrir un de ces deux seins. Calmement il continua ses baisés tendre ne laissant aucune parcelle de terre inexploré. Sa main qui l' accompagné donc, venait lui caressé tendrement et principalement sur le côté de celle-ci. Tendit que son autre main, se glissa sous les habits couvrant son dos, caressant son dos, descendant délicatement jusqu' au bas de celui-ci ...

Sa peau semblait si douce au touché. Chaques caresses semblaient satisfaire Midô plus que tout. Puis ses lèvres termina son chemin sur le bout du sein de la jeune nippone. Il la lécha délicatement du bout de ses lèvres, voulant savouré le plaisir intense qu' il voulait procuré à Asami ... Son autre main alors arrivant jusqu' à son magnifique bassin. Il s' arrêta à cette endroit faisant des lignes horizontale de caresse délicate.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 7 Avr - 1:43

    Alors que les secondes passaient, le désir augmentait dans le corps de la demoiselle qui ne voyait là que le plus beau des moyens pour lui dire à quel point elle pouvait l'aimer. Son corps, jusqu'aujourd'hui rester innocent, elle l'offrait à l'homme qu'elle aimait...N'était-ce pas la plus belle chose qu'on pouvait connaître dans sa vie ? Elle ressentait une pointe de nervosité en elle mais après tout, qui ne serait pas nerveuse à sa place. Ses doigts jouant avec une délicatesse sans limite avec les cheveux du jeune homme, se glissant parfois sur sa nuque tout en douceur. Les lèvres du jeune homme couvrait la peau de la demoiselle qui capturait de temps à autre celle-ci pour lui voler des baiser tendre et amoureux. Venant de temps à autre mordre avec délicatesse ses lèvres, sans le blesser, bien que le gout de son sang ne l'aurait pas déranger.

    Un nouveau frisson la traversa lorsqu'elle eu le loisir de sentir la peau de son sein se découvrir de vêtement. Elle se mordit elle-même la langue, se pinçant à sang, le gout métallique de celui-ci se mélangeant à sa salive mais la douleur de cette morsure maladroite était bien vite oublier lorsqu'il posa ses baiser sensuel sur son sein découvert. Ses doigts approfondissant ses caresses sur le haut de Midô alors qu'elle inclinant légèrement la tête en arrière, se cambrant que très légèrement.

    Le pied malicieux de la demoiselle continuant ses caresses insidieuse, invitant à des jeux bien plus explicite que cela. A continuer leur histoire, à continuer ce témoignage d'amour à l'état pur. Oui...a l'état pur...Il n'y avait pas d'autre mot. Les yeux clos, la demoiselle ne pu retenir sa petite voix laisser passer une petite complainte, conséquence du plaisir ressentit sous les baiser brûlant du jeune homme sur sa peau froide.

    Passant doucement sa main sous le visage du loup, elle lui releva la tête au bout de quelque minute, ses doigts sous le menton du garçon, elle approcha doucement son visage du sien...Passant malicieusement sa langue sur les lèvres de celui-ci, étalant le sang qui s'échappait de la maladroite morsure de tout à l'heure avant de l'embrasser avec une franchise et une malice intense. Sa langue venait chercher la sienne pour une danse tendre et langoureuse...Le gout du sang se mélangeant au baiser.

    Se relevant, elle obligea de part se geste à Midô de s'asseoir, genoux sur le sol...Les petits doigts de la chanteuse venant doucement se glisser sur le torse du jeune homme, lui ôtant les le reste de vêtement déjà bien abîmé par sa première transformation. Ses mains parcouraient chaque parcelle de sa peau, mémorisant chaque détail que ses doigts touchaient, imprimant tout au fer rouge dans son esprit...Sa main se promenant avec délicatesse sur ce torse, descendant petit à petit, malicieuse, sensuelle, les doigts se glissèrent vicieusement au lieu des plaisirs interdits. Ses doigts venant procurer des caresses indécente au jeune homme. Ses lèvres quittant la bouche de Midô pour se poser sur sa nuque, remontant vers le lobe de son oreille délicatement, murmurant avec une sensualité et une musicalité propre à la demoiselle:


    « Je t'aime Midô... »

    La petite Asami devenant en quelque sorte une petite allumeuse qui dansait avec les sens de Midô...
Revenir en haut Aller en bas
Midô Ban
Lycan
Lycan
Midô Ban


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeMar 7 Avr - 19:56

Ainsi, le cour de la vie est fait de rebondissement interminable. Parfois, ceux-ci se retrouve être médiocre et funeste. Mais d' autre vous donne des ailes, vous apprenez a voler. Et quelque impatient n' auront pas attendu assez longtemps pour découvrir le vraie sens de la vie ... Nous ne somme que trop impatient. Nos regards ne croisent pas assez la bonne vision des choses, et le mal d' une mauvaise interprétation, vous conduit au drame.

Midô en avait déjà souffert. Le côté funeste, il l' avait vécu déjà trop tôt étant jeune. Il n' a alors que peu d' années devant lui. Que le bonheur lui est apparu. Ne laissant derrière elle que peu de mauvaise vision. Le bonheur, c' était cette fille. Une fille dès plus charmante et aimable qui soit. Son sourire fut le révélateur de leurs amours partagés ... Cette découverte, probablement la plus heureuse de sa vie, avait tout changé. Ses pensées étaient tournées la plus part du temps vers elle ... Tout lui appartenait, son coeur, son âme, et son corps. Maintenant la danger du médiocre était a son tour, éloigné. Rien n' aurait pu faire croire a Midô, un faux espoir, une fausse raison de vivre ...

Leurs corps ainsi relier, ne pouvait porté un faux message. Cette idée lui avait traversé rapidement l' esprit, mais avait repartie aussitôt, chargé par l' amour qui lui porté ... Cette magnifique rose, il lui devait veillé a son développement, restant le plus fidèle des horticulteur qui soit. L' épanouir. Cela aurait bien décris l' objectif que Midô avait envers Asami ... La voir heureuse, dans ses propres bras, l' avaient consolé a jamais. Midô l' avait couvert de baisés sensuel et passionné. Il avait descendu. Petit a petit, le corps d' Asami devenait de plus en plus tentant. Midô alla jusqu' à découvrir le premier sien d' Asami, le recouvrant de lèvres et de caresses. La tentation était grande. Alors que la malice d' Asami venait chatouillé les cuisses de Midô, il ne pouvait être inerte a cette attention ... Les caresses de sa bien aimé venaient calmait les nerfs de celui-ci, lui donnant de douce et aimable caresse dans sa chevelure.

Midô sentit ensuite la main d' Asami, relevait sa tête vers son visage, il vit son visage approché et sentit la langue d' Asami, a sa surprise recouverte de sang, taché ses lèvres puis vint les recouvrir par les siennes. La sincérité et la tendresse se fit sentir dans ce baiser langoureux. Midô voulait lui offrir son amour, un amour intense et véritable. Il sentit le sang de celle-ci emplir le goût dans la bouche du jeune couple.

Puis Asami se releva, le corps de Midô basculant, le faisant s' assoir. Il sentit par la suite, les douces mains d' Asami, se poser sur son torse dénudé. Sa main calmé de plus en plus les ardeurs de Midô, son corps avaient rarement de telle caresses. Il le sentait, cette sensation inexpliqué. Pour l' instant contrôlable, qui l' envahis petit à petit. Les mains descendis jusqu' au lieu de son intimité. Ses bras entoura alors Asami, pour donné encore plus d' intensité au baiser et cela était comme un accord que faisait Midô a Asami. Puis une fois le baiser finit, il entendit de son oreille.


« Je t'aime Midô... »

Le sourire de Midô apparu, un sourire des plus radieux et sincère se fit sentir dans celui-ci. Il avait envie de lui répondre, mais la jeune femme le savait probablement déjà et préféra, l' exprimé par des gestes. Il enleva calmement son étreinte, laissant tout de même, une de ses mains, au niveau de la hanche de la jeune femme ... Son autre main, venant empoigné la main d' Asami, le guidant en quelque sorte, puis vint posé sa partie intime. Il retira ensuite sa main, puis vint la placé derrière la nuque de la jeune femme, puis un nouveau baiser langoureux se fit sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitimeJeu 16 Avr - 16:28

    Est-ce qu'on pouvait réellement se rendre compte des moments les plus important de sa vie ? Durant son adolescente en tant que simple humain, Asami ne pensait pas que cela était véritablement possible à moins de connaître la valeur même de la vie et après tout, qui pouvait réellement se vanter de la connaître. Asami elle-même, qui c'était vu abandonnée par tout le monde, son père et sa mère, estimait qu'elle ne connaissait pas encore en entier la valeur de la vie...

    D'ailleurs, dans son cas, pouvait-on sérieusement croire qu'elle pouvait la connaître ? Elle qui l'avait perdue aujourd'hui...La vie...L'un dans l'autre, la demoiselle ne cherchait plus à savoir et profitait tout simplement de chaque instant présent. Parce qu'il suffisait d'une fraction de seconde pour tout perdre, elle préférait nettement profiter de chaque moment comme s'il s'agissait du dernier, même si elle savait que son espérance de vie était aujourd'hui illimitée ou presque, pourquoi ne pourrait-elle pas en profiter ? Elle le savait, tôt ou tard, elle finirrait par se lasser de cette existence de vampire. C'était peut-être pour ça qu'elle se refusait, d'une certaine manière, à grandir et devenir adulte.

    Ses pensées se perdaient sur le moment présent, sa main délicatement guidée par celle de Midô, il n'y avait plus que leur désir mutuel qui parlait, rougissant légèrement, la demoiselle n'osait regarder le chemin parcourut même si au fond d'elle ses propres désirs l'animait et réchauffait tout son corps. Ses doigts fins sentir le contact avec la virilité du jeune homme, l'enserrant légèrement, le petit jeu prenait place, les préliminaires commençaient déjà alors que les mouvement de la demoiselle vampire se faisait avec lenteur le temps que Midô cesse de la guidée pour lui-même et goutter au geste pervers de la petite Asami. La main de Midô quittant celle qu'il venait de guider pour se poser sur la nuque de la nipponne. Il s'empara de ses lèvres, lèvre qu'Asami embrassait avec autant de passion et d'amour que cela lui était possible. Les doigts de fée de la demoiselle continuant leur travail salace sous leur baiser pendant de longue minute.

    L'air semblait lui même se réchauffer autour des deux tourtereaux donnant cette impression de former une bulle autour d'eux, comme s'il ne restait plus qu'eux, ses deux êtres et leur amour qu'ils se témoignaient à présent. Une manière pour Asami d'être sur et certaine que Midô n'appartiendrait jamais à la race des loups garou, du moins, pas de la même manière que les autres loups. Non...Lui il l'aimait...Et elle...Elle l'aimait bien plus encore qu'on aurait pu le croire.

    Les minutes défilaient alors que le rythme des doigts de la japonaise autour de la tige nerveuse du jeune homme avait augmenter, faisant par la même occasion le même effet avec l'excitation ambiante de l'atmosphère. Elle cessa de manière net, observant Midô, posant quelque petit baiser sur ses lèvres et sa nuque alors que la malicieuse demoiselle venait à présent déboutonné le pantalon où plutôt ce qu'il en restait suite à la transformation de Midô. Elle ne fit que le déboutonné, sans le retiré pour autant, c'était une certaine manière pour Asami de dire ou de demander qu'ils passent peut-être à la vitesse supérieur.

    Entourant par la suite la nuque du jeune homme de ses bras, elle plaqua ses lèvres contre les siennes, le baiser mielleux attisant ses ardeurs alors qu'elle se posait une nouvelle fois sur le sable, couchée, Midô par dessus elle. Elle aimait sentir les cheveux de celui-ci lui caresser le visage lorsqu'elle l'embrassait, elle aimait chaque contact avec lui alors que ses mains venait à nouveau caresser son torse, ses lèvres, elles, semblaient décidé à ne pas quitter celle du lycan avant un bon petit moment.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Vide
MessageSujet: Re: La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]   La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

La fin de toute chose ? Ou le commencement de la fin "°_°" [PV: Asami Barairo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -