AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Un simple lieu d'observation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Khildar
Chef du clan Shiroï
Chef du clan Shiroï
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 10
Clan: Leader du clan Shiroï

MessageSujet: Un simple lieu d'observation ?   Dim 25 Juil - 17:26

Etrangement, il faisait beau. Le ciel n’était pas couvert, les nuages stagnaient en petits nombres dans la mer du ciel tels des nappages de crèmes. Des volatiles s’exerçaient à d’ardus acrobaties avec joie et le montraient leur enthousiasme en gazouillant gaiment. Sur la route conduisant au bord de la falaise, des animaux profitaient des lueurs du soleil avec quiétude, se prélassant avec insouciance.

Une rumeur monta cependant non loin pour parvenir rapidement et une voiture de sport passa en trombe, manquant d’écraser sans remord ces animaux. Un éclair jaune parcouru la route menant à l’Observatoire fraîchement fini et fin prêt pour l’inauguration. Cette voiture de sport était une Ford Mustang GT jaune aux rayures noires conduite par l’initiateur du projet de la construction de cet Observatoire, le Lord anglais Khildar BlackSilver.

Il ne faisait aucun doute que sa conduite rapide témoignait d’une tare de l’héritier de la prestigieuse famille BlackSilver : sa ponctualité déficiente.

Son réveil s’était fait dans les bras d’une jeune femme qu’il n’avait pas manqué de flatter à son bar et immanquablement, cela se finit par de doux plaisirs charnels dans sa chambre. Son réveil se fit dur et lorsqu’il prit connaissance de l’heure, la panique l’avait gagné sans ménagement. A peine le temps de se teindre la peau et les cheveux, de prendre de quoi s’habiller et il sautait dans sa voiture pour démarrer sur les chapeaux de roues.

Se garant de manière approximative d’un dérapage un peu contrôlé, il sortit de son véhicule chaud de cette course depuis la ville avec un grand sourire. Le temps d’arriver sur le lieu même de l’inauguration, il passa sa main sur sa veste blanche, remis en place sa rose rouge placée dans la poche avant de sa veste, lissa son pantalon blanc en lin et remis en place ses manches de chemise rouge. Ses chaussures noires soulevaient force poussières ; sa démarche leste et rapide produisant ces volutes à son passage.


Lorsqu’il arriva enfin à l’Observatoire même, il ne put s’empêcher de s’arrêter un instant pour admirer son œuvre. Après tout, c’était lui qui était à l’origine de ce projet. La raison officiel de la construction d’un Observatoire à cet emplacement était la possibilité pour la communauté scientifique de la ville de pouvoir enfin mettre à profit leur connaissance pour observer le ciel et, pourquoi pas ?, faire des découvertes intéressantes, ce qui ne pouvait qu’être bénéfique pour la ville. Le développement du secteur scientifique était un atout pour une ville aussi conséquente que Tokai et se priver d’une telle chance de voir affluer d’autres éminents scientifiques seraient une erreur. C’était à quelques mots près ce qu’il avait dit au maire lorsqu’il était venu le voir pour lui soumettre ce projet, mais le fond restait le même : un observatoire était bénéfique pour la ville. De plus, des visites pouvaient être organisées, augmentant le nombre de touristes et donc les recettes de la collectivité. Le dernier argument fut celui qui porta le plus de poids et décida définitivement le maire.
Toutefois, la véritable raison d’une construction de ce type à cet endroit était plutôt d’ordre stratégique pour le clan Shiroï. Il faisait office de poste avancé d’observation, si j’ose dire, mais abritait vraiment des scientifiques. Mais des scientifiques travaillant pour Eugénics, c'est-à-dire indirectement pour les Shiroïs. L’étude des astres mais aussi des planètes pourraient peut-être percer le secret des lycans. De plus, des expériences pouvaient être amenées à être mener dans ce lieu isolé. L’emplacement était des plus profitable : au milieu de rien, au bord d’une falaise, sur un promontoire. De cette manière, en cas d’attaque, on pouvait voir l’ennemi arriver de loin et en dernier recours, s’enfuir pas les mers.

Le Lord anglais arriva enfin près de l’estrade installée pour l’occasion où le maire finissait son discours sur les avantages que possédaient l’Observatoire. Il fendit la foule, et présenta sa carte aux membres de la sécurité l’empêchant de passer le cordon de sécurité. Il leur sourit d’un air entendu. Ils étaient tous de la Safety Corporation, société de sécurité et de garde rapprochée que Khildar avait vivement conseillé au maire. Or, les membres de cette société étaient principalement Shiroï. Et pour cette inauguration, il avait fait en sorte qu’ils l’étaient tous. Il les reconnu et se remémora mentalement leur nom, leur origine, leur spécialité. Simple exercice de mémoire mais nécessaire. Ces temps-ci, il avait remarqué qu’il avait des absences, que certains détails lui échappaient ou même qu’il oubliait des informations entières. Ce qui l’inquiétait le plus, c’est qu’il connaissait l’origine de cette déficience et que cela l’effrayait.
Ses démons. Ils s’agitaient de plus en plus. Ils occupaient son esprit et son temps et se mettaient à parler à tout va, sans prévenir. De plus, il sentait qu’il commençait à perdre pied, à sombrer dans la folie. Cela ne le dérangeait nullement, l’idée l’amusait même. Néanmoins, il demeurait sceptique quand à cette évolution des choses.

Mais pour le moment, il se tenait devant une foule rassemblant une bonne partie de la ville, ayant remplacé le maire pour ajouter quelques mots au discours. D’après le maire, c’était naturel car c’était Khildar qui avait eu l’initiative. L’aristocrate s’en serait bien passé. Avec sa soirée et sa nuit agitée, il n’avait rien eu le temps de préparer, même si il savait qu’il devait écrire son discours depuis une semaine. Avec tout le travail qui l’accaparait, il n’avait pas une minute à lui. Et pourtant, il ne cessait de feignanter.
Avoir la charge d’un hôtel, d’une société familiale commerçante d’armes et d’un clan, c’était beaucoup. Mais il s’en fichait royalement. Ça l’excitait même. Avoir à relever de tels défis, c’était grisant.
Il était donc là, ses cheveux blancs au vent, ses yeux bleus acier parcourant la foule et ses mains gantées de balnc plaqué sur le pupitre avec un micro à quelques centimètres de sa bouche aux lèvres d’un rouge éclatant. Il inspira profondément et tenta de faire abstraction des voix qui ne cessaient de l’harceler dans sa tête et sourit à la foule. Il déclara d’une voix calme et sereine :

"Tout d’abord, je tiens à vous féliciter d’avoir réussi à trouver cet endroit siégeant au milieu de nulle part, pour ma part, je vous avoue que je me suis perdu, preuve que vous connaissez mieux la région que moi. "

On rit, on réprima un sourire, on afficha une étrange grimace qui se voulait un sourire, mais on réagit, et c’était tout ce que demandait Khildar. Il continua d’un ton égal :

"Cette région a justement besoin d’affirmer son dynamisme et de confirmer sa place parmi les villes les plus attractives de la préfecture. C’est pourquoi cet Observatoire permettra à la ville de montrer qu’elle est capable de s’ouvrir à divers horizons.
C’est donc avec honneur que je remercie le maire d’avoir permit à ce projet d’avoir abouti pour le bien de la ville et les habitants pour leur aide. "

C’était purement formel et rempli d’hypocrisie, de faux semblants, mais il n’en avait cure. Il avait appris qu’avec les masses, il valait mieux user de la flatterie que de la franchise blessante. Il termina en montrant l’Observatoire :

"Souhaitons donc longue vie à cet édifice qui ne peut qu’être à l’image de la ville et de ses habitants : fier, droit et plein d’avenir ! "

Il commença à applaudir, bientôt suivi par d’autres et enfin, ce fut toute l’assistance qui se joignit pour acclamer l’Observatoire. Khildar savait que la plupart le faisait mécaniquement, d’autre ironiquement. Il quitta l’estrade et rejoignit le maire. Un ruban était tendu devant la double-porte vitrée de l’entrée. On tendit les ciseaux au maire qui coupa le ruban machinalement. Il semblait lui aussi déjà s’ennuyer de cette inauguration. On applaudit à nouveau puis un mouvement de foule se fit, suivant le maire à l’intérieur.
Un hall accueillait les arrivants. Le plafond était haut, l’éclairage se faisait par des lampes murales. Naturellement, pour le moment, il n’y en avait nul besoin. Une salle de conférence se trouvait un peu plus loin, équipée de projecteurs, d’enceintes et de tout ce qui était nécessaire à une salle de conférence. Au même étage, il se trouvait aussi les toilettes, une salle encore vide où devait s’installer les scientifiques pour leur réunion. Toujours au même étage se trouvait les locaux pour héberger les scientifiques qui désiraient travailler dans l’Observatoire même. Au sous-sol se trouvait la salle des archives ainsi que d’autres pièces et salles interdites au publique et pour cause. Elles appartenaient exclusivement aux Shiroï. A l’étage supérieur se trouvait d’autres bureaux mais surtout l’accès à l’immense télescope. La coupole se rétractait et le télescope pouvait s’orienter. Mais pour le moment, la coupole demeurait close et l’accès au télescope interdit. Dans le hall siégeait un buffet bien agrémenté de mets délicieux. Khildar avait fait appel aux meilleurs traiteurs et avait placé toute sa confiance en son chef cuisinier chinois qui ne l’avait pas déçu.

Alors qu’il prenait un verre de champagne d’un plateau qui passait par là, il remarqua une femme assez jolie pour lui être digne d’intérêt. Il n’allait encore que peu dormir cette nuit …

_________________
Thème de Khildar

La folie a un nom ...

LE MIEN !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un simple lieu d'observation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -