AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Dim 18 Avr - 16:40

*Un... Deux... Trois... Dix*

Elista dans sa petite caravane comptait mentalement le nombre de coups de brosse qu'elle donnait à sa chevelure. Elle ne regardait à peine le miroir posé sur sa coiffeuse tant elle était partie voyager dans ses pensées. Elle ne débordait pas d'énergie et c'était comme un pantin qu'elle se coiffait.
A bout de force, elle reposa l'objet de sa main. Elle ramena sa chevelure entre ses mains et l'a coiffa en chignon sauvageon. Elle se leva de sa chaise et se hâta de s'habiller.

Elle enfila cette fois-ci une tenue qu'elle avait l'habitude de mettre avant de changer complètement de style : Un long jupon en voile blanc ainsi qu'un petit corset noir. Elle revêtit aussi quelques bijoux de pacotille autour de sa taille, ses poignets et son cou. Elle sortit enfin de sa caravane après avoir donné quelques caresses affectueuses à son fidèle allié "Zéphyr". Son chat miaula à l'attention de sa maîtresse et se remit à dormir.

La jeune gitane se dirigea vers la forêt de Tokaï. Pendant des jours, elle avait trouvé refuge là bas histoire de cueillir quelques fleurs médicinales et quelques racines pour élaborer multitudes de potions ensorcelantes. Depuis qu'elle avait quitté la tête du clan Shiroï, elle s'était contentée de se réconcilier avec ses origines.

Elle arriva à l'orée du bois et se faufila entre les racines proéminentes et s'enfonça à mesure qu'elle cueillait ce dont elle avait besoin. Par moment, elle s'arrêtait écoutant les bruits du règne animal et végétal qui l'entouraient.
Le soleil pointait haut au zénith. La douce brise venait par moment lui flatter le visage. Il lui semblait qu'elle était seule, et elle en profita pour aller se baigner vers une nappe d'eau. Un trou assez profond creusé par la force de la nature où se déversait sans aucun doute la pluie. L'eau était néanmoins propre à la surface. Il n'était pas rare de la trouver se baignant dans cette eau qui ressemblait plus à un marécage.

Elle n'avait pas peur de l'eau et quand bien même, elle avait gagné un pouvoir qui agissait sur l'eau. Si celle-ci n'était pas au bout de ses espérances, la belle n'avait qu'à la changer. Elle rentrait progressivement dans l'eau tout en ayant pris le soin de se déshabiller. Elle ne tenait aucun cas à souiller ses vêtements.

Elle restait là un moment alors qu'elle sentait sous ses pieds la vase boueuse. Le sol était assez glissant et quand elle s'imaginait le nombre d'insectes qui devraient grouiller là dessous, elle, d'instinct ramena ses pieds vers son buste manquant de tomber tellement elle s'était agitée. Elle avait cru entendre du bruit au loin. Elle se retourna vivement en direction du bois qui devint sombre à cause du nuage qui avait l'espace d'un instant camouflé les rayons solaires. Elle soupira d'aise quand la clarté revint d'elle-même et se surprit même à rire. C'était une situation dérangeante si on l'avait trouvé là mais comme dirait le dicton : "le ridicule ne tue pas".

Elle sortit finalement de l'eau et s'habilla alors que son corps était humide. Elle se coucha sur le tapis de feuilles mortes et se laissa sécher par le soleil fermant les yeux. Elle se mit à chantonner un air mélodieux.
Par moment, les nuages camouflèrent le soleil mais étrangement ce nuage n'avait guère envie de s'en aller refusant obstinément de réchauffer le minois de la gitane.

Tu peux pas partir ?!

Elle avait parlé comme si le simple fait qu'elle le fasse dissipe ce nuage plus que gênant. Elle afficha une moue dubitative. Ouvrant les yeux, l'espace d'un instant, il lui semblait qu'il y avait quelqu'un. Elle les garda un instant refermés espérant que ce ne soit qu'un mirage.
Quand elle les ouvrit, cette vision était encore là. Ce n'était pas un nuage mais bien quelqu'un qui lui barrait net les rayons. Elle avait crié de surprise et s'était relevée d'un bond.

Diable ! Mais qu'est-ce....?!

Elle n'acheva pas sa phrase alors qu'elle posa un regard noir sur cet importun. Elle le détailla en silence alors qu'il lui semblait qu'en lui elle n'ait rien à craindre mais préférant se méfier, elle resta sur ses gardes. Après tout elle ne savait rien sur lui. Elle commençait vraiment à en avoir ras-le bol de ces gens qui passaient leur temps à surprendre autrui.
Elle laissa échapper un soupir profond alors qu'elle attendait non sans patience qu'il s'excuse....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Dim 18 Avr - 17:27


" Non non non ! "

Midô sursauta ... Le torse relevé sur son lit, le visage en sueur ... Encore un cauchemar. Malgré tout le temps qui passait, rien n'avait changé. Ses visions du passé, mettant en scène son amour s'éloignant lui disant qu'elle ne reviendrait jamais. Des mots qui n'ont jamais fait autant mal chez Midô. Il passa sa main sur son visage. Pencha la tête vers le fenêtre, le jour était levé depuis très longtemps. Son taux de sommeil ayant bizarrement grandement augmenté depuis peu. Il sortit du lit et reprit un instant son souffle éprouvé par ce sommeil douloureux. Il se leva lourdement, ne disant rien. D'habitude, Midô parlait à lui même, parfois sans vraiment sans rendre compte. Il avait besoin de réconfort, mais il n'aurais jamais su l'avouer, ne serait-ce qu'à lui même ... Il se doucha rapidement et s'habilla de ses vêtements habituelles mais qu'il n'allait pas tarder à changer. Il voulait tout oublier, chaque souvenir lui rappelant sa douce le faisait souffrir. Depuis longtemps il souffrait, son but maintenant, était de limiter cette douleur qui au final, aurait finit par l'anéantir. Il s'habilla donc d'une longue chemise blanche au col ouvert, d'un pantalon noir lui moulant légèrement ses longues jambes ainsi qu'un "par dessus" ou long manteau noir arrivant presque jusqu'à ses tibias. Tout ceci toujours accompagnés par ses lunettes violettes, sa coupe en longues piques ainsi que diverses colliers runiques ...

Il descendit les marches de son immeuble suivie de cette agréable claquement métallique du dessous de ses bottes. Finalement avec tout cette attirail, il était loin d'être discret. Ainsi il poussa la porte de bois pour sortir de l'immeuble et découvrit avec surprise et effroi que le marché de la ville était ouvert aujourd'hui, et ceci toute la journée ... Détestant cette amas stupide de foule humaine, il courra vers la sortit de cette ville qu'il trouvait infâme quand les humains le voulaient. Midô n'avait rien de spécial contre eux mais parfois ils arrivaient à ce faire eux-même trahir par leurs volontés de s'auto détruire.

Arrivé à l'orée du bois, Midô ralentit. Les claquements métallique se tut tandis qu'il parcourut le reste de distance, marchant dans les feuilles mortes et terre légèrement boueuse. Le vent soufflait agréablement dans ce bois, laissant chanter les feuilles des arbres. Cette danse était assez agréable à regarder quand on avait le temps. Midô apprécia ce bruit, non, ce chant qu'il trouvait totalement différent du vacarme qui produisaient allégrement les humains. Au moins la nature elle, avait le don de ne pas se laisser aller. Les fleurs refleurissent une fois fanés, hors Midô s'ombrait peu à peu dans les ténèbres, cherchant vainement un point d'eau pour s'abreuver et refleurir à nouveau ...

Tandis qu'il marchait, le soleil perçait les feuilles et branches d'arbres donnant un aspect assez sensuel de l'endroit. Un point d'eau apparut sous ses yeux, l'éclaircit était totale ici et Midô continuait d'avancer tranquillement et silencieusement. Soudain un nuage pointa le bout de son nez, et stoppa la chaleur des rayons. Midô stoppa net alors qu'il entendit une voie au loin. Il descendit le regard puis s'étonna de voir une personne allongé dans l'herbe prêt du point d'eau, ayant surement parlé au nuage.

Puis tout à coup un bourrasque de vent frappa le dos de Midô, envolant son long chapeau dans les cieux. Il était occuper de regarder la personne en face, et n'a pas eu le temps de tendre la main pour le rattraper. Il suivit du regard son chapeau qui finalement fut stoppé par une branche d'un arbre juste au dessus de la personne, lui bloquant le soleil.

Midô soupira ... Il s'avança sans réel crainte. Maintenant tout prêt de la personne, Midô se brandit de sa hauteur pour tendre la main vers son chapeau, il réussi à l'attraper puis fut obliger de poser le regard sur la personne allongeait. Il rougit sans le vouloir à la vue de cette jeune femme légèrement déshabillé devant lui. Soudain elle ouvrit les yeux et cria de surprise en se relevant.

Diable ! Mais qu'est-ce....?!

Midô haussa les sourcils. Il fut surprit par ce crie et avait légèrement reculer pour la laisser de relever. Il mit son chapeau sur son torse et se pencha légèrement, étant étonnamment poli :

" Désolé pour ce dérangement ... "


La phrase fut difficile à sortir ... D'habitude, Midô faisait preuve d'agressivité face aux inconnus mais cette fois-ci, son cauchemar l'ayant refroidit, il resta poli face à cette personne. Il se releva ensuite, son visage resta de marbre laissant un blanc apparaître. Ensuite il pencha légèrement sa tête sur le côté pour lui demander :

" Comment ... Comment l'eau est t-elle ? "


Il avait pu distinguer l'eau encore légèrement présent sur la peau de la jeune femme. Il fit tomber son chapeau et retira sa longue veste la jetant au sol puis lui redemanda :

" Sa ne vous dérange pas si je profite aussi du soleil ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Dim 18 Avr - 19:11

La gitane se radoucit néanmoins quand l'inconnu s'excusa tout en effectuant une révérence. Elle le détailla en silence ne sachant que dire de plus. Après tout elle attendait qu'il s'excuse et c'est ce qu'il avait fait.
Le silence s'interposa un instant entre eux tandis que l'étranger lui demandait comment l'eau était. Elle avait sursauté se demandant s'il avait pu la voir, non pas que cela l'aurait dérangé mais, elle n'avait pas envie une fois de plus de se trouver dans une telle situation. Elle avait assez récolté de choses compromettantes pour elle et cela commençait à bien faire !

L'eau ? L'eau est bonne ma foi... Un peu fraîche par moment...

Elle se retint tout de même de lui dire que s'il voulait se baigner il n'avait qu'à aller voir ailleurs. Après ils étaient dans un lieu public et s'il voulait se baigner et bien qu'il le fasse... Elle s'en contre fichait un peu de toute manière...

Elle fut gênée cependant quand il retira sa veste. Elle s'attarda sur le torse de l'inconnu et détourna les yeux alors qu'elle sentait déjà une vive chaleur la consumer. Elle le laissa faire tout en regardant l'eau et trouvant l'idée que d'aller y plonger histoire de retrouver ses esprits ne serait pas une mauvaise idée..

J'y pense... Vous n'allez pas y aller dans cette tenue dans l'eau ?! Vous savez l'eau n'est pas si propre qu'elle en a l'air.... Le fond est boueux et tout dégueux... Non vraiment je ne vous conseille pas d'y aller ainsi... Vous feriez mieux d'y aller nu... Enfin je dis ça je dis rien.. Vous faites comme bon vous semble...

Elle ne s'était pas retournée pendant qu'elle lui parlait. Rien que de pouvoir l'imaginer nu et elle ici, cela sonnait bizarre pour la gitane. Elle se maudit d'avoir trouvé refuge ici. Et surtout que cette nappe d'eau attire autant les vagabonds.

" Sa ne vous dérange pas si je profite aussi du soleil ? "

Non ! Enfin si ! Mais elle se garda de lui dire. Après tout il se montrait poli et elle, elle se montrait d'une arrogance affligeante.

Non cela ne me dérange pas ! Si je puis maintenant en profiter à mon aise par la même occasion sans risquer d'être dérangée ! Vous avez qu'à aller dans l'eau et moi je reste ici sur la berge ! Qu'en dites-vous ?!

Elle s'était retournée évitant tout regard en dessous du visage. Elle se concentra donc sur ses prunelles brillantes. Il lui semblait que quelque chose clochait au fond de cet être, comme s'il était rongé d'un mal. Elle n'était pas voyante loin de là, mais il y avait quelque chose qu'elle sentait. Peut-être voulait-elle voir en lui quelque chose de douloureux pour éviter de penser à ses propres emmerdes. Au moins dans un sens il lui tiendrait compagnie et cela éviterait à la gitane d'être une fois de plus seule.

Peut-être que dans la solitude il y avait quelque chose de bien mais au fond se retrouver tout le temps seul pouvait vous rendre aigri... Et c'était une chose qu'elle connaissait que trop bien à force d'être bercée d'illusions... La vie était tellement injuste mais à la fois tellement belle quand on oubliait les choses les plus épineuses... Elle ne tenait pas son destin entre ses mains mais peut-être qu'avec un petit coup de pouce, elle pouvait se rendre la vie moins amère.... A moins qu'elle n'agisse comme toutes les fois avec stupidité et avec crainte pour laisser encore filer entre ses doigts le simple fait de pouvoir être heureuse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Dim 18 Avr - 21:30


Sa blessure était toujours plus durs à supporter. Chaque jour était un nouveau supplice. Un nouveau défis à affronter. Comme chaque jour donc, Midô souffrait d'un manque dans son coeur. Son ancien amour avait filer, et il en était d'autant plus triste. Il n'avait trouvé aucun remède à cette blessure, si seulement ce remède existait ... Midô étrangement était plus calme que d'habitude. Il ne cherchait pas les points faibles de l'ennemie ou plutôt de la personne qu'il venait de rencontrer. Il ne fit aucune description de cette personne ni aucun préavis. Il était dans le néant et ne pensait à rien. Le vent restait éphémère mais frapper de nouveau à chaque instant où il était oublié.

Midô n'était plus qu'habillé que de sa chemise ouverte dévoilant son torse lorsque le vent frappé, son pantalon ainsi que ses bottes. Il posa son regard sur le jeune femme qui répondit à chacune des questions posées par Midô. Elle lui conseilla aussi de se baigner à condition d'être nu. Il ignorait pourquoi elle lui conseilla cela mais elle avait l'air plus de la région est habitué que lui. Midô ne tarda pas à se baisser pour enlever ses bottes au dessous métallique. Il les posa ensuite un peu plus loin. Par la suite il se rapprocha de l'eau avant d'y tremper les pieds. Il s'assit alors au bord de l'eau et releva légèrement son pantalon jusqu'aux genoux. Puis retira entièrement sa chemise. Le soleil commençait à frapper fort et Midô le sentait plus qu'un humain. Sa peau était d'une grande blancheur, sortant la nuit d'habitude.

Midô semblait admirer l'eau, y plongeant son regard perdu avec un fond de tristesse. Il ne répondit même pas à la question de la jeune femme. Il ne fit que d'y répondre par un haussement de la tête. Son visage était de marbre et restait inerte face à l'eau qui grâce à la clarté de celle-ci faisait un effet miroir sur le ciel, la forêt mais aussi sur son visage qu'il regardait.

Toujours en fixant l'eau, Midô s'adressa à la jeune femme :

" Vous venez souvent ici ... C'est reposant ... Sinon, moi c'est Midô "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Lun 19 Avr - 6:54

Elista le laissa faire à sa guise ne lâchant surtout pas une miette de ce qu'il faisait. Par ailleurs elle avait soupiré quand il avança vers l'eau habillé. Il ne lui restait que son pantalon et tant mieux c'était elle dit tout bas !
Il semblait éteint quand elle arriva à sa hauteur. Il fixait l'eau à moins qu'il ne se soit perdu dans ses pensées. Elle ne voulait surtout pas le déranger ni même le brusquer. Elle s'assit vers lui en respectant une distance raisonnable tout en relevant les pans de sa jupe qu'elle ramena à hauteur de ses genoux. Elle laissa volontiers ses pieds bouger dans l'eau tout en étant silencieuse. la gitane était cependant agile quand il s'agissait de l'eau? N'oublions pas qu'elle pouvait contrôler l'eau !

Quand il s'adressa à elle, elle ne leva pas son nez de l'eau non, il lui avait juste suffit de le regarder en coin. Elle s'était juste arrêtée au niveau de ses épaules trouvant que déjà cette vue était merveilleuse mais elle ne se laissa aller cependant à ces choses qui faisaient d'elle qu'une simple humaine. Comme des choses qui l'a rendait vulnérable. Elle distingua nettement la pâleur de sa peau qui en revanche lui donnait l'avantage de sembler douce. En les comparant, ils étaient le jour et la nuit : Elista et son teint caramel et cet inconnu au teint d'opaline. Non, visiblement ce devait être quelqu'un de vraiment pas banal. On ne pouvait pas tous avoir un teint hâlé comme détenait Elista mais lui c'était tellement saisissant le charisme qui se dégageait de lui. Après tout, Elista était désormais seule, ce n'était pas comme si elle trompait une âme qu'elle chérissait. Il y avait belle lurette qu'elle était passée à autre chose.

Elle sourit en coin quand il évoqua le fait qu'elle devait connaître le coin. Eh oui ! Elle était comme une habituée en ces lieux. Connaissant chaque arbre, chaque feuille, chaque murmure du vent dans les feuilles des arbre. Elle était dans son élément, solitaire comme jamais. Même si elle affectionnait tant cette solitude, qui par moment était quand même envahissante, elle appréciait la compagnie de l'étranger-qui ne l'était plus vraiment. Il s'appelait Midô comme il lui avait dit.

Elle laissa le silence s'installer une fois de plus contemplant le reflet de l'eau et surtout sentir à quel point le pouvoir de l'eau était saisissant : L'envie d'y entrer et laisser son corps baigner sous l'eau et surtout sentir l'eau apaisante. Il ne faut pas croire, la musique adoucissait les mœurs mais l'eau, c'était encore plus envoûtant !

Oh ! Vous aussi vous avez remarqué que le coin est reposant !?... C'est reposant en effet, surtout si on arrive à distinguer chacun des chants du vent... Le chant de l'eau aussi... Voyez-vous, c'est comme si l'eau nous invitait avec une grande puissance à y entrer... C'est si inouï...

Elle avait sourit et derechef, avait posé ses yeux sur lui sans pudeur. Il était très bel homme, cela, elle ne pouvait le nier.
En silence, elle pénétra dans l'eau. Les pans de son jupon remontèrent au dessus de l'eau l'enveloppant. Elle entra la tête l'espace d'un instant et remonta défiant Midô d'un regarda apaisant.

Vous ne devriez pas rester si proche de l'eau vous savez... Les réverbérations de l'eau peuvent être fatales sur une peau telle que la vôtre !


Elle parlait tout en douceur comme si sa colère des jours précédents avait disparue. Elle rayonnait mais elle n'avait pas cherché à être ainsi. C'était devenu naturel. Il était rare qu'elle s'ouvre au monde de la sorte. L'endroit en était peut-être pour beaucoup ?!....

Je me nomme Elista... Simple vagabonde... Mon peuple et moi avions trouvé refuge dans cette charmante petite ville... Mais je suis restée seule en ces lieux ! J'avais besoin de m'y retrouver dans tout ça... Et puis je dois dire que parfois se retrouver tout seul ça fait du bien... Enfin tant que cette solitude ne se trouve pas si envahissante ça va on arrive à gérer mais après c'est plus dur...


Elle s'interrompit alors qu'elle sentait déjà qu'elle risquerait de le gêner à ne parler que d'elle et elle.

Et vous Midô ? Vous êtes de la région ?! Où vous avez décidé comme un heureux hasard de venir ici même où je me trouvais comme par miracle ?!

Elle laissa sa question en suspens. Elle détourna le regarda évitant d'aller top loin. Après tout cela ne lui regardait pas. Parfois elle pouvait se montrer vraiment curieuse et surtout elle en faisait de trop se croyant amusante. Elle se retourna et sortit de l'eau en essorant ses cheveux et ses vêtements. Elle s'assit et ne se risqua pas à un regard ni même à une parole qui aurait risqué de se faire mal placée.. Ses prunelles bleutées s'arrêtèrent au niveau de l'eau tout en soupirant, la belle écouta les bruits qui es entouraient....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Lun 19 Avr - 21:44


Quel agréable sensation ... L'eau lançait des vagues alors qu'aucun objet n'entrait en contact avec. Midô fut captiver, comme si son esprit était plongé dans cette eau pourtant peu profonde. Il se sentait bien dans cette eau. Cela semblait étrange en y réfléchissant pour lui, il savait que si il avait fixer autant l'eau, son cauchemar ou ses visions terrifiantes de son amour qui partait. Toujours la même scène. Midô n'en avait jamais fait l'expérience cependant il sentait que cela aurait arriver. Alors, comment expliquer le fait qu'à cette instant, rien ne ce passait. Le chant des oiseaux ne fit qu'intensifier ce plongeon, le coupant de tout se qui l'entourait pendant un bref instant, histoire de faire une sorte de vide. Le vent souffla à nouveau laissant un blanc s'installer. Les bruissement des feuilles indiquaient que la jeune femme s'installa non loin de lui, assis sur la berge de ce petit lac. Midô entendit ensuite sa voie, sifflant dans son oreille le sortant de sa courte nostalgie, détournant ses yeux bleutés, où ceux-ci surmontait ses lunettes typique violette la fixant ainsi du regard ...

Oh ! Vous aussi vous avez remarqué que le coin est reposant !?... C'est reposant en effet, surtout si on arrive à distinguer chacun des chants du vent... Le chant de l'eau aussi... Voyez-vous, c'est comme si l'eau nous invitait avec une grande puissance à y entrer... C'est si inouï...

Il lui lâcha simplement un sourire ... Midô, sentait une étrange humeur sympathique se dégageait de lui. Il n'aimait pas sa, le changement, il n'aimait pas sa. Toutes les choses inexplicable et insensé son pour lui futile. Pourtant ici il pouvait le constater, le sentir. Un changement de comportement qu'il ne réussissait à expliquer ni par la réflexion ni par la logique ... Surprenant, pensait-il. Alors que des questions sans aucun sens défiler dans son esprit, il suivit du regard la jeune femme au teint caramel entrer dans l'eau. Aussi bizarrement, il ne cessa d'éviter de fixer les hanches ainsi que le visage de la jeune femme. Midô a comme tout autre êtres dans ce monde un coeur, à part ces odieuses créatures de la nuit au crocs acérées.

Vous ne devriez pas rester si proche de l'eau vous savez... Les réverbérations de l'eau peuvent être fatales sur une peau telle que la vôtre !

Il l'entendit de nouveau. Le coupant dans sa pensait. Il baissa légèrement la tête et laissa subitement de côté cette réflexion qui à son avis, pouvait attendre. Aussi elle continua et parla de nouveau, ressortant sa voie non du moins agréable ...

Je me nomme Elista... Simple vagabonde... Mon peuple et moi avions trouvé refuge dans cette charmante petite ville... Mais je suis restée seule en ces lieux ! J'avais besoin de m'y retrouver dans tout ça... Et puis je dois dire que parfois se retrouver tout seul ça fait du bien... Enfin tant que cette solitude ne se trouve pas si envahissante ça va on arrive à gérer mais après c'est plus dur...

Midô écouta, telle un élève sage et attentionné face à la jeune femme qui au final se présenta également. Elista, s'appelait-elle. Un nom comme tout les autres qu'il entendait, qui sera retenu par le loup-garou. D'après son odeur, elle était humain mais une certaine puissance se dégageait ... Seulement Midô était quelqu'un qui se préoccupé peu du danger, ne pensant qu'à l'exitation et l'amusement que cela pourrait produire, seulement et encore une fois, il était différent. Les questions défilaient dans sa tête et la voie de la jeune femme était agréable mais des phrases et des phrases sortir de sa voie, telle une goutte d'eau faisant déborder le vase. Il laissa juste la dernière phrase se terminer

Et vous Midô ? Vous êtes de la région ?! Où vous avez décidé comme un heureux hasard de venir ici même où je me trouvais comme par miracle ?!

Puis soudainement il se leva de la berge et s'avança fulgureusement vers Elista. Celle-ci ayant tout de même le temps de sortir de l'eau, de l'autre côté du lac. Elle passa ses mains dans ses cheveux tandis qu'il arriva dans le dos de celle-ci. Il posa sa main dans ses cheveux, bloquant ces mains s'y trouvant. Midô baissa la tête encore derrière Elista. Il laissa un moment, comme un blanc. Ses dents se resserèrent sous le stresse dû à ses questions ainsi que les phrases précédente d'Elista ... Sa respiration c'était accéléré et sa main se posa sur le poignet de la deuxième main de la jeune femme. Il posa ensuite sa tête sur le dos de celle-ci. Son front était brûlant. En réalité un mal de crâne atroce l'envahissait. Il ferma les yeux puis, s'expliqua :

Arrête ... Arrête de parler, je t'en pris ... "Il laissa un blanc laissant le vent soufflait envolant les brindilles au sol puis continua" Je suis venu, pour être au calme, et ... Faire le point dans ma vie, je te demande juste, de rester à mes côtés ...

Il relâcha ensuite son emprise. Il se dégagea, revenant les pieds dans l'eau puis il se déshabilla entièrement avant de se retourner et de plonger dans l'eau du lac. Il releva la tête de l'eau avant de la regarder puis dit calmement :

Désolé ... Tu as raison, je vais me laisser aller dans l'eau ... J'ai aussi entendu. Par tes précédentes phrases. Que tu contrôlais l'eau ? Enfin je le devine. Il se trouve que le feu est mon élément, rejoins moi, je réchauffe l'eau ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Mar 20 Avr - 22:15

Elle ne l'avait vu venir à elle étant de dos. Elle retient sa respiration quand elle sentit le corps de Midô si proche d'elle et encore plus proche quand il posa sa tête contre son dos. Ce contact si intime qui soit l'avait même presque électrisé, elle qui avait cru depuis, que personne ne la toucherait ainsi. Il n'y avait pas besoin de contact parfois, les mots suffisaient amplement, mais là les mots qu'il prononçait à son égard, lui firent perdre le nord.

Elle se les remémorait dans sa tête alors qu'elle cherchait encore pourquoi il lui avait dit cela ?
Elle avait même tiqué quand il s'était risqué à la vouvoyer... Alors qu'elle voulut répliquer quelque chose lui en interdisait. Elle l'écoutait encore alors qu'il était rentré dans l'eau. Elle ne se retourna même pas et quand bien même elle l'aurait trouvé au milieu de l'eau.
Il lui parlait tout naturellement de son pouvoir et même celui qu'il possédait. Le feu !

Quel paradoxe étrange ! Elle sourit tout en venant le défier d'un regard taquin relevant un sourcil en signe d'interrogation.

Je ne comprends pas ce à quoi vous faites allusion ?! Et surtout ce qui vous fait penser que je possède un pouvoir !

Elle ne se démonta pas et elle aussi après avoir vérifié qu'il était nu, elle se déshabilla à son tour. Elle ne se cacha par pudeur mais se hâta de rentrer très vite dans l'eau. Elle ne plongea pas tête la première mais laissa après tout ce galantin admirer son corps même si elle ne se préoccupait pas tant que ça qu'il la regarde ou non. Avec agilité et surtout avec silence elle entra progressivement dans l'eau. Elle plongea tel un mammifère marin sous l'eau et releva la tête une fois qu'elle se soit retrouvée dos à lui. Elle n'avait pas de mal à nager surtout qu'en quelque sorte elle avait réussit à manier cet élément. C'était un jeu d'enfant pour elle moins pour ses pieds quand ils touchèrent le fond vaseux.

Il va falloir que vous fassiez preuve de talent pour réchauffer cette eau...

Le soleil commençait déjà à se camoufler à travers les branchages et déjà l'atmosphère se faisait plus fraîche. La jeune gitane commença peu à peu à frissonner et ce n'était pas tant par la fraîcheur de cette eau mais surtout par la proximité de ce corps étranger qu'elle avait senti de très près. Lui procurant quelque chose de réconfortant et d'effrayant à la fois.
Elle ne souhaitait plus s'attacher de près ou de loin à quelqu'un et pourtant au fond elle aurait bien aimé profiter de cette chaleur si accueillante.

Comment allez-vous vous y prendre pour la réchauffer... Non laissez-moi imaginer ! Vous allez sortir une sorte de formule magique... Ou t'être bien que vous n'avez aucun pouvoir... Ou vous pouvez en avoir un mais un qui soit différent de ce que vous prétendez avoir... Ou t'être deux pouvoirs différents mais que s'ils étaient amenés à être conjugués ensemble, ils pourraient donner un truc vraiment effroyable !

Elle replongea et cette fois se plaça face à lui. Elle ne savait s'il allait agir face à ses stupides piques mais une chose était sûre c'est qu'elle jouait grandement avec le feu.

Vous savez vous avez peut-être raison finalement... Je contrôle l'eau et savez-vous qu'elle peut-être mortellement dangereuse ?!... Mais n'ayez crainte, je ne tenterai rien contre vous.... Ou alors peut-être si ma vie en dépendrait je devrais abuser de ce don....

Mine de rien, quelque chose en lui, la troublait... Quelque chose qu'elle ne pouvait décrire mais il y avait quelque chose en cet homme qui lui faisait peur et qui la fascinait.

Le je te demande de rester à mes côtés, signifiait quoi exactement ?! Je crains n'avoir pas compris le sens de cette phrase...


Elle le regardait cette fois sans méfiance... Après tout, pourquoi devrait-elle avoir peur de l'inconnu ? Il était si fascinant, si envoûtant... Elle aurait bien aimé pouvoir lui enlever ses lunettes fumées pour pouvoir plonger dans ses yeux mais visiblement elle ne s'y risqua guère... Il n'avait peut-être pas d'yeux et cette pensée la fit glousser... Pour cacher cette petite raillerie, elle ne fit que détourner son regard sur le ciel qui commençait déjà à s'assombrir... Elle se calma retrouvant son calme et surtout d'essayer en vain de chasser ses pensées les plus impures et les plus inavouables qui soient...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Jeu 22 Avr - 0:00


Midô sourcilla. Elista fut mine de ne pas comprendre en prenant un air taquin avec lui, lui demandant ce qui lui avait poussé à dire qu'elle possédé le pouvoir de contrôle le noble élément qu'est l'eau. En revanche quand à lui, il maîtriser l'élément destructeur du feu qui ne fit au final qu'optimiser ses pouvoirs d'invocations démoniaque ainsi que sa propre destruction en l'utilisant. Car oui, à chaque invocations démoniaques, Midô changeait peu à peu. De caractère surtout, mais aussi il souffrait ... L'absent de son ancienne amour ne le fit que plus plonger dans les ténèbres. Il était temps d'oublier, et Midô ne le comprit que seulement ce soir, devant cette jeune femme Elista. Elle lui plaisait de plus en plus et plus encore quand elle se déshabilla pour le rejoindre. Midô bouillonnait. Il resta stoïque alors que la jeune femme parla. Les yeux, rivaient vers le fond vaseux du lac. Après que celle-ci regarda le ciel. Midô sortit tout doucement ses mains de l'eau. Les mettant toutefois en forme de gobelet pour garder un minimum d'eau. Puis il attendit un instant. Un blanc s'installa au profit du vent glacial qui commençait peu à peu à s'instorer sur les lieux. Soudain l'eau de ses mains se mirent à sortir des bulles, des fines, puis de plus en plus grosse. Celle-ci bouillonnait alors ... Un légère fumé se dégagea de l'eau chaude avant que Midô leva son regard vers Elista qui surement la regarder répondant à l'une de ces questions.

"Comme sa ..."

Il pencha ensuite ses mains en le faisant retomber dans le lac. Par la suite il lui sourit puis vint s'approcher. Il releva ses lunettes puis baissa son précédent sourire, prenant un air intérogatif mais sérieux à la fois. Il vint ensuite plonger son regard en passant au dessus de ses lunettes, transperçant en quelque sorte les yeux d'Elista de son regard bleuté. Il tendit les mains puis prit ceux de Elista, plaçant ses paumes vers le haut. Midô les regarda puis parla à voie haute.

"Comment c'est possible ... Comment peut être me faire oublier Asami ..."

Il ne se rendit pas compte qu'il parla à voie haute. Il rougis en vue des belles formes d'Asami avant de lâcher prise et de se retourner. Il mit une de ses mains sur son front puis soudain ... Il s' effondra en arrière. Elista aurait pu le rattraper, et si elle le faisait elle aurait pu constater qu'il était encore conscient mais qu'il était comme perdu, yeux fermaient. Sinon il tomba dans l'eau maintenant chaude grâce à lui. Il se laissa emporter vers le fond, puis ouvrit les yeux dans cette eau claire. L'eau le calma et l'aida à réfléchir ...

*Je ... Je ne peux pas l'expliquer. D'habitude, j'y arrive ... Je veux tout expliquer. Je suis persuadé qu'une réponse existe à chaque question ou affirmation. Cependant la ... Je vie cette instant, sans avoir de réponse ... C'est ... Effrayant ... Mais bizarrement, je me sens bien ... C'est comme si on me vider alors que pendant cent ans je n'avais fais que empiler se qui était en moi. Mon caractère violent et dangereux disparaît ce soir ... Et pourtant sa n'était jamais arriver, sauf en présence d'elle, mon ancienne amour ...*

Tout à coup une sorte de flash lui arriva soudainement. La voie d'Asami apparu sous l'eau et lui dicta ces mots ...

"Midô ... Ne pense plus à moi ... Je suis partit maintenant ... Refait ta vie. Tu le mérite ... A dieu Midô ..."

Son flash s'arrêta après un court instant avant que Midô ne touche le fond, ou que Elista, l'aide à remonter à la surface ... Si il remontait à la surface, il toussa fortement en se levant de l'eau. Puis vient regarder Elista avec intensité. Il la dévisagea puis souri en rougissant quelque peu.

"Tu est ... Si belle ..."

Au contraire si cela arrivait que Midô touche le fond, il referma les yeux et aurait sombré un instant dans les ténèbres ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Ven 23 Avr - 20:09

La gitane ne patienta pas trop longtemps et constata sous ses yeux éblouis l'eau qui commençait à bouillonner. Elle avait reculé de quelques pas oubliant même l'effet de la vase sous ses pieds. Elle le regardait avec fascination. L'eau miraculeusement réchauffa le corps immergé de la bohémienne. Elle ne se risqua à aucun geste de peur d'ôter cette magie qui se dessinait devant ses yeux.

Midô en silence s'approcha d'elle et, alors qu'elle avait voulu lui retirer ses lunettes auparavant, il les abaissa. Elle avait pu constater ses prunelles vives et surtout aussi bleues que les siennes. Elle avait laissé un soupir d'aise flotter au gré du vent. Elle ne bougea pas et le laissa faire quand il prit ses mains et qu'il les releva au dessus de leur visage. Elle se contenta de le regarder avec insistance tout en l'écoutant parler. Au départ, elle n'avait rien compris de ce qu'il disait et puis après, avec contrariété, elle en avait conclu qu'il se parlait à lui-même.

Alors qu'il eut visiblement un moment de prise de conscience, il se retourna et, il s'écroula de tout son poids dans l'eau. La gitane n'avait même pas cherché à le rattraper alors que ses propres mots,pensés en silence, s'égaraient dans un mur fait de pourquoi ?!

Elle en venait à maudire son destin qu'elle ne tenait pas en mains. Elle s'en voulait presque de s'être lamentablement fait avoir de la sorte. Alors qu'elle songeait déjà à emprisonner ce corps étendu là à tout jamais. Elle ne savait pas comment s'y prendre, c'était un pouvoir qu'elle avait acquis depuis assez longtemps mais sans jamais l'exercer comme il se devait. Et de là à tuer quelqu'un qui n'avait peut-être pas la force de combattre. Non elle ne le ferait pas, et ce n'était pas tant le courage qui lui manquait. Et encore, il en fallait plus de courage pour oser mettre un terme à une vie. Elle ne voulait pas réagir avec impulsivité.

Alors qu'elle s'apprêtait à partir, voila que l'eau bougeait et le corps de Midô s'extirpa de l'eau. Elle avait pu déceler une quelque marque de rougeur sur ses joues qui ne lui étaient peut-être pas destinées.
Il ouvrit la bouche et quand il eût finit, la belle lui gifla la joue déjà assez rouge, avec une certaine colère non dissimulée.

Comment avez-vous le culot de me dire cela après avoir soufflé le nom d'une autre ?! Vous me prenez pour quoi ? Pour une catin prête à écarter les cuisses pour vous faire oublier cette fille ?!

Elle se retourna et quitta l'eau pourtant chaude et agréable. Elle se rhabilla vite fait pour ne pas lui laisser la vue de son corps une minute de plus.

Et je vais vous dire moi ! Je suis pas ce genre de fille ! Et si vous avez besoin de satisfaire un quelconque instinct primaire ce ne sera pas ici... Enfin ce ne sera pas avec moi !

*Tu parles, il a dut croire que tu coucherais comme ça... L'eau et ce cadre idyllique ! Quel con !*

Elle finissait de s'habiller avant de scruter derechef Midô et surtout avec cette envie de le noyer dans cette nappe d'eau.

Je serais vous je sortirais de l'eau avant qu'il ne soit trop tard !

Elle le défia histoire de lui faire comprendre qu'elle ne plaisantais pas du tout. Elle vira ses mirettes sur le ciel et soupira machinalement.
C'était si facile de le penser mais de pouvoir le faire encore moins. Elle se découragea de tenter le diable quoique cette idée lui paraissait intéressante : De qui entre le feu et l'eau allait gagner ?!

Ce ne devait pas être si dur finalement de pouvoir gagner contre le feu. Il pouvait se retourner contre elle aussi et peut-être qu'il était plus puissant qu'elle, elle manquait quand même d'expérience dans ce domaine.
Elle s'en était rendu compte qu'elle pouvait contrôler cet élément mais de là à défier cet inconnu qui avait l'air certainement de bien le contrôler. Elle à part quelque tours de passe-passe.... Mais avec de la détermination on pouvait tout réussir encore fallait-il qu'il soit aussi enclin que la gitane. Après tout, il pourrait considérer cela comme quelque chose de divertissant. Il lui semblait qu'il avait besoin de se changer les idées.

Le feu pouvait être dangereux mais l'eau pouvait être son égal : Autant destructeur l'un et l'autre... Et puis, si cela ne suffisait pas, elle pourrait user de tromperie avec les ombres qui déjà dansaient dans le ciel prêtes à bondir.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Sam 24 Avr - 1:44


Midô baissa légèrement la tête. Le soleil n'était déjà plus à son zénith et sa fin approché presque. La couleur de celui-ci reflété sur le lac un teint rouge ou orange foncé. Le vent se tu alors que Elista était sortit de l'eau et déjà habillée. Il ne réagissait pas à toute les phrases de celle-ci. Son flash précédemment vécu lui fit comme tourner une page. Seulement elle avait raison ... Midô c'était emporté et la réaction d'Elista fut normal ... Et c'est bien c'est ce qui le mit le plus en colère ...

L
e vent se tu lorsque les feuilles cessaient de bouger. Un calme plat s'installa. Pesant et lourd à la fois, un certain suspense plainait. Midô, tête légèrement baisser encore au milliers du petit lac. Il regardait les yeux grand ouverts vers les reflet des rayons du soleil. Ses lunettes se réfugiaient ensuite presque sur le pointe de son nez, glissant naturellement. Les bras le long du corps il restait immobile alors que sa colère montait telle de l'adrénaline à haute dose en lui. Son pouvoir de démonologie refit surface en le brûlant de l'intérieur. Seulement sous l'effet de la colère, il ne sentait rien. Pourtant son pouvoir faisait terriblement mal. Maintenant activé, une sorte d'aura violet dansé autour de lui. Faisant des courts puis des grandes vagues sur le lac. Le vent tourbillonnait bizarrement autour de lui. La fraîcheur de la nuit commençait à peine à se sentir ...

Midô leva les mains, paumes vers le haut ... L'eau recueillit tombées ensuite par gouttelette de celle-ci. Une ambiance effrayante s'empara du lieu. N'importe quel inconscient aurait pu prendre la fuite face au danger qui se préparé. Elista aurait pu fuir, c'était une possibilité, bien qu'il ne l'aurait naturellement pas s'échapper aussi facilement. Il releva ensuite la tête vers le ciel avant de la redescendre et de lancer un regard sadique vers Elista. L'aflux de son pouvoir qui apparu en lui le changeait totalement, comme si cette overdose était une drogue qui avait forgé une seconde personnalité de Midô, ainsi qu'influencer la vraie ... Pourtant tout c'était bien passé au début. Seulement il était à bout de nerfs. Tout ses cauchemars, tout ses tourments, s'en était assez ... Il en avait marre de souffrir, marre de ne plus dormir et de ne plus avoir confiance à personne. Cela devait s'arrêter, et Midô devait extérioriser tout cette rage accumulée en lui, Midô éclatait ...

Soudain en plaçant ses mains devant lui, il dessina des cercles étranges puis des diablotins sortirent d'une porte démoniaque. Ils étaient aux nombres de deux et très vite ils s'allumèrent soudainement en se consumant, brûlant leurs corps qui en réalité ne sentait absolument rien. Les deux se séparèrent tandis qu'ils entouraient peu à peu la jeune femme. Ils poussaient des petits cris stridents et sautillé presque sur place de façon assez menaçante, comme si ils étaient prêt à sauter à la gorge de la personne en face. Derrière les flammes ont pouvaient aussi distinguer des longues griffes acérées et tranchantes telle des dents de dragons ... Midô sortit tranquillement de l'eau et du sol vaseux. Il resta à une certaine distance puis parla à Elista d'un ton ayant changeait, plus agressif, plus harnieux, plus ... Méchant :

" Tu as raison Elista ... Le nom que j'ai prononcé sans le vouloir était celui d'une personne qui m'était cher ... Puis soudainement elle a disparut de ma vie. Mon esprit cherche à comprendre, il me tourmente chaque nuit et ne cesse de me dire qu'il faut l'oublier sachant pertinament ... Que c'est impossible ..."

Il c'était peu à peu rapproché d'Elista. Ses yeux bleutés brillaient fortement, son visage était rayonnant mais menaçant. Des crocs déjà sortit étaient finalement visible quand il parlait. Maintenant tout prêt d'elle lui continua :

" En faite tu as raison. Pourquoi devrais-je retenter l'expérience ? ... Mon âme est damné et à chaque cauchemar, à chaque vision, je me rapproche un peu plus de ma fin. "

Puis il plongea son regard en colère dans le sien :

" Inutile de me faire la morale. Ni de me gifler pour me faire réagir. Il est trop tard, je ne veux plus souffrir ! "

Midô était vraiment hors de lui. Soudain il leva la main puis l'abaissa rapidement afin que tout s'arrête. Les diablotins mourra instantanément et s'éteint au sol, ils se changèrent en poussière et disparaissait par le biais du vent. L'aura effrayante se dissipa, laissant de nouveau la place au soleil aux rayons rouges agréable et élégant à la fois ... Midô continuait de regarder la jeune femme mais avec un air maintenant assez triste :

" Fiche le camp ... Avant que ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Dim 25 Avr - 13:07

L'atmosphère s'était fait changeante et la gitane ne bougea plus d'un poil. Tout autour d'eux, se taisait comme si quelque chose allait se produire. Quelque chose de malsain se préparait tandis que Midô se tenait encore dans l'eau. Elista regardait cette fois la lueur inouïe violette qui dansait autour de lui retenant un cri de stupeur. En elle, elle sentait comme une sensation de peur l'envahir peu à peu qui l'a troubla et l'empêcha de s'enfuir. N'avait-elle pas provoqué Midô ?

Elle cessa de respirer tout en contemplant ce qui se passait autour d'elle. Etrangement les lieux ressemblèrent plus à ceux des enfers. Ici il respirait comme une odeur venue d'outre-tombe, une odeur à faire pâlir les plus froussards d'entre eux. Mais à cet instant ce n'était pas tant Midô qui était le plus impressionné mais bel et bien la gitane.

La gitane perdait pied dans cette réalité devenue quelque peu grotesque. Cette fois ils n'étaient plus seuls et des Diablotins apparurent. Excités, hystériques... La gitane sceptique les regarda faire alors qu'elle redoublait encore d'effort pour ne pas se mettre à hurler ni même supplier Midô d'arrêter ce carnage.
Quant à ce dernier il sortit de l'eau dévoilant sa nudité. Elista en oublia même le fait qu'il soit totalement nu tellement elle était occupée avec ces petits êtres qui sautillaient devant elle.

La voix de Midô se voulait menaçante même voir terrifiante. Il avait perdu son calme et pourtant au fond même si elle n'était pas vraiment rassurée par la vue de ces "démons", elle savait qu'il ne lui ferait pas de mal. Si vraiment c'était le cas, il n'aurait pas perdu de temps avec tout ceci.
Elista ne le regardait pas quand il s'adressa à elle. Il n'avait pas tort dans ce qu'il disait, il était plus facile de dire d'oublier que d'oublier véritablement.

Midô se rapprocha d'elle, et la gitane osa rencontrer ce regard encore plus brillant. Elle stoppa à hauteur de sa bouche et elle frissonna. Elle recula machinalement sans oublier qu'elle était encerclée.
Elle frissonnait, non pas d'excitation mais elle était paniquée. Ce n'était plus elle qui avait pris les commandes en main mais cet homme aussi dangereux qu'il soit. Il était étrange comme la véritable nature d'un homme pouvait se montrer à tout heure. On pouvait se montrer adorable mais poussé par une quelconque ardeur, on pouvait devenir tout autre.

Il semblait quelque peu agacé et quelque part il abandonna, après tout il n'avait pas tort. A force de déception, on préférait s'enliser dans l'absence même si celle-ci était encore plus redoutable.
Elle voulait rétorquer mais il ne lui laissa guère le temps de le faire. Midô releva la main et Elista ferma les yeux en sursaut croyant qu'il allait commettre l'irréparable. Mais il n'en fit rien et, l'endroit redevint tel qu'il était auparavant. Elle ouvrit les yeux et Midô la regarda avec cette fois une expression plus neutre mêlée à de la tristesse.

Il la congédia à partir. La gitane n'en avait vraiment pas l'envie ni le désir de s'en aller. Elle ne brisa pas de suite le silence les laissant se regarder dans le blanc des yeux. Elle soupira retrouvant peu à peu ses esprits.
Elle se sentait coupable de l'avoir provoqué mais de là à s'excuser... Non c'était trop. Au moins dans la colère, elle avait appris qu'il souffrait et même s'il le niait, cela était visible comme le nez au milieu de la figure.

Elle s'approcha de lui, et... Quelque chose l'en empêcha de le prendre dans ses bras. Elle risquerait de le brusquer.
Elle s'immobilisa.

Je n'ai pas l'intention de partir...

Les dés étaient jetés. Elle ne tenait pas à le voir disparaître et même si elle le voulait, elle ne saurait le faire.

On ne peut oublier quelqu'un en qui on tenait... On peut juste faire en sorte de lui laisser encore une place... Il faut apprendre à vivre avec cette absence même si cela je le conçois est plus facile à dire qu'à faire....


Elle s'interrompit quelques instants. Elle n'était peut-être pas la mieux placée pour aborder ce sujet mais avec le temps elle avait réussit à tirer un trait sur le lycan.
Et si le destin était pour beaucoup dans cette histoire ? Et s'ils s'étaient retrouvés pour panser chacun à leur façon leurs blessures ? Et si Midô pouvait être celui qui lui ferait complétement oublier Yuan et elle, lui faire oublier Asami.. ? Cela sonnait étrangement mais pourquoi pas ?!

Vous y croyez au pur hasard ?! J'ai moi même vécu ce genre de situation.... Enfin chaque histoire est différente et il m'en a fallut du temps pour l'oublier... Vous y arriverez...

Elle ne savait que dire ou faire tellement elle avait assez fait de dégâts comme ça. Elle se retourna et s'apprêta à partir.

Vous êtes quelqu'un de vraiment impressionnant ! Mais ne laissez pas votre véritable nature s'approprier vos états d'âme...

Elle avait sous entendu sa véritable nature dans le fait qu'elle avait remarqué un semblant de crocs quand il s'était énervé. Elle n'en avait rien dit de plus ni ne montrait un quelconque signe de peur. C'était comme si cela était normal...
La gitane s'enfonçait déjà un peu plus à travers le bois se frayant un passage à travers les feuilles étendues sur le sol gisant.. Elle jeta un dernier regard sur Midô devenu une simple silhouette...
Et la voila qui disparut complétement de son champ de vision... Elle pressentait qu'il ne renoncerait pas si facilement et avant même qu'elle n'ait eu le temps de dire ouff, il serait là devant elle... Enfin, peut-être espérait-elle trop aussi ?....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 9
Clan: Murasaki

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Mar 27 Avr - 21:09


Je n'ai pas l'intention de partir...

Ces mots résonna dans l'esprit de Midô ...Il venait de s'emporter, laissant la colère le mener du bout du nez jusqu'à même utiliser son pouvoir démoniaque. L'atmosphère qui régné était étrange. Chaque mot semblait d'une grande importance. Il baissa la tête. Dans quelle situation était-il ? ... Il était perdu, dans ses pensées et ne savaient plus vraiment quoi faire. Une situation frustrant mais aussi inconnu de Midô, alors que c'était quelqu'un qui était sur de lui, sur de ce qu'il faisait. Son agressivité avait disparue pour laisser place à un sentiment de faiblesse par rapport à Elista. C'était comme qui dirait leur première rencontre et étrangement celle-ci n'était pas banale. Après tout, Midô avait précédemment eu une vision. Cela l'avait fait réfléchir et il ne resta donc pas inerte face à ce flash.

On ne peut oublier quelqu'un en qui on tenait... On peut juste faire en sorte de lui laisser encore une place... Il faut apprendre à vivre avec cette absence même si cela je le conçois est plus facile à dire qu'à faire....

Soudain les souvenirs revint, de son bonheur passé avec cette personne, de la joie partagé avec celle-ci, puis l'intense douleur de la voir partir accompagné de l'atroce souffrance de finir par savoir, qu'elle ne reviendra jamais ... Les larmes venaient presque. Midô était comme qui dirait au bord du gouffre.

Vous y croyez au pur hasard ?! J'ai moi même vécu ce genre de situation.... Enfin chaque histoire est différente et il m'en a fallut du temps pour l'oublier... Vous y arriverez...

Le hasard ? ... Non Midô n'y croyait pas. C'était quelqu'un qui trouvait toujours une explication à des fénoménes quels qu'elles soient. Seulement pour une fois, Midô ne savait expliquait ce qui se passait en ce moment. C'était l'un des rares moment, où pour une fois il ne souffrait pas, et cela en présence d'Elista ... Comment expliquer ? Etait-il ? ... Non, c'est impossible ...

Vous êtes quelqu'un de vraiment impressionnant ! Mais ne laissez pas votre véritable nature s'approprier vos états d'âme...

Midô releva la tête en entendant la voie légèrement étouffé, grâce à son oïe développée. Il vit Elista de dos, s'apprêtant à partir ... Tout ce qu'elle avait dit jusqu'ici était juste. Pfff. Midô avait l'air ignorant comme un enfant. Serte il était fort, et avait un pouvoir impressionnant, seulement il souffrait par son pouvoir, mais aussi à cause de son ancienne amour. Il se disait que peut être, il devrait ... Relativiser un peu et aller de l'avant. Voir plus loin. Il était tant pour lui, de vivre dans le présent, penser au futur et oublier le passé, plutôt que de vivre dans le passé, penser au futur et oublier le présent ... Soudain elle commença à marcher. Midô fit très vite, en se retournant à son tour et s'habilla rapidement et en silence, laissant peut être penser Elista, qu'il l'avait laisser partir. Cependant ce fut tout autre. Par son agilité de loup, il se glissa et allongea ses pas afin de rattraper Elista sans aucun bruit, même si cela n'était pas son plus grand art ... Il tendit la main et prit alors celle d'Elista, la stoppant sur sa route, il s'avança puis lui parla doucement :

" Nan ... Enfin si vous avez raison sur tout mais ... "

Il tira délicatement sur sa main pour la retourner face à lui. Il plongea son regard dans le sien :

" Je veux que tu reste ... J'ai un sentiment bizarre, comme si, cette rencontre avait déjà était prévu à l'avance ... Comme si quelqu'un tirait les ficelles, racontant une histoire ... "

Midô avança doucement sa seconde main sur le visage de la jeune femme, la posant sur sa joue :

" Seulement j'ignore si cette histoire finira bien ou non, mais j'aimerais ... Me risquer à aller jusqu'au bout de cette histoire ... Aussi je suis désolé de tout se que j'ai fais ou dit précédemment ... Je suis stupide ... "

Il resta immobile devant celle-ci, le regard toujours profond et perçant, se posant au finale qu'une seule question dans son esprit, * Est-ce que cela vaut le coup de lui dire ? ... Que je viens d'avoir un coup de foudre ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elista
Humain
Humain
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 8
Clan:

MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   Ven 30 Avr - 21:32

Elista après avoir marché durant un petit moment, se retourna pour regarder si elle était suivie. Visiblement, elle ne découvrit pas la silhouette de Midô. Elle pesta contre elle-même et surtout contre ce dernier. Elle se maudit de manquer de tact en même temps, elle n'était pas du genre à prendre des pincettes. Elle savait que ce genre de
réaction pouvait l'amener à des situations dérangeantes, et celle-ci en faisait partie.

Elle ne se démonta pas finalement et continua malgré elle sa marche. Elle voulait fuir, peut-être s'était-elle trompée sur ce type ou peut-être fuyait-elle, car elle avait plus peur d'elle-même que de lui.
De toute façon la question ne se posa pas car elle n'était pas suivie. Elle avait quelque peu distancé l'endroit où il se trouvait et se rassura finalement qu'il ne la rejoigne. Que pouvait-elle lui dire de plus ?! Tout ceci devait sonner faux. Rien n'était réel. Il ne pouvait l'être par le don qu'il possédait, et, pourtant, elle aussi en possédait un.

Il y avait autre chose et c'est cela même qui lui avait mis la puce à l'oreille. Il y avait à l'intérieur de son âme quelque chose de différent et quelque chose d'assez effrayant. Elle avait remarqué ses dents qui ressortaient comme des crocs. Et s'il était comme lui ?!

Subitement sans qu'elle ne puisse dire ouff, ses pensées s'égarèrent sur Yuan. Le chef des Lycans même si pédagogiquement son clan portait un autre nom.
Pourtant quand elle repensait à lui, elle ne ressentait plus rien. C'était comme si tout ceci était mort. Elle avait trouvé la force d'oublier et surtout l'envie. Elle s'était sortie d'un lourd fardeau !

Elle n'avait remarqué une branche face à elle et à son passage, ladite branche lui griffa la joue. Elle avait grimacé après avoir lâché un "Aïeuuhhh". Mais cela ne l'avait empêché de continuer. Elle s'était mise subitement à pleurer pour aucune raison. Et puis après elle repensa à cet étrange Midô sortit de nulle part. Un être charismatique, enfin, elle ne voulait surtout pas vivre d'illusions. Il devait y avoir des vices cachés en cet homme mais lesquels ? S'il était différent, elle était convaincue de pouvoir l'aimer !

A cette pensée, elle pouffa. Elle se trouva quelque peu conne de penser à ce mot qui ne faisait que souffrir. Elle avait enfin cessé de pleurer pensant que cela pouvait être une bonne idée. Mais Midô ne venait pas à sa rencontre. Pourquoi l'aurait-il fait ?!

Alors qu'elle avait pensé à cela; quelque chose ou quelqu'un la retint. Elle s'immobilisa sans se retourner. Elle n'avait pas peur et quand bien même, elle savait à peu près qui était l'auteur de cette immobilisation. Cette voix ne pouvait tromper et il était bien question de Midô ! Elle soupira d'aise quand elle le sentait si proche et dans une légère pression, elle se retourna. Elle posa son regard encore humide sur Midô sans piper mot. Elle était si heureuse et ne voulait surtout pas se montrer hystérique. C'était sur que si elle agissait ainsi, il prendrait ses jambes à son cou !

Il continua cependant et la gitane commençait subitement à perdre pied. Il y avait bien longtemps qu'on ne lui avait parlé ainsi. Elle se surpris à rougir mais poussée par une force invisible, elle ne put se détacher de ce regard envoûtant ! Elle voulait résister mais.. Non visiblement cette force était bien plus forte qu'elle ne le croyait.

Elle déglutit quand Midô posa sa main sur sa joue et Elista avait la nette sensation que cette dernière était chaude. Un feu brûlant la consumait peu à peu. C'était une sensation tellement enivrante, qu'elle pensa subitement à se lover dans ses bras. Elle se reprit finalement essayant de chasser cette pensée.

Il était visiblement de son côté à prendre les risques pour vivre un quelconque truc avec elle, chose qui l'enthousiasma cependant. Elle le regarda avec intensité, un petit sourire timide au bord des lèvres. Elles tremblèrent quelque peu essayant de retenir les larmes qui pointaient à l'horizon.
Quand il eut finit, elle laissa échapper un soupir, histoire de se donner du courage.

Il fallait qu'elle lui parle de son chef. Si jamais il était bel et bien ce qu'elle pensait qu'il était, il fallait qu'elle lui dise. Il fallait qu'il sache. Il fallait qu'il sache surtout pour lui montrer qu'elle était prête elle aussi à vivre ce qui devait être vécu. Mais pour cela, il fallait instaurer un climat de confiance. Elle essaya de chercher dans sa tête quelque peu vide, le meilleur moyen d'entreprendre cette conversation, même si cela n'était pas si facile à aborder.

Elle se racla la gorge et l'invita tenant sa main à marcher. Elle garda le silence un long moment s'installer entre eux. Mais elle était sûre et certaine que si elle le laissait trop longtemps s'enivrer de ses soupirs, plus dur sera la chute !

Tu as déjà entendu parler des lycans ?

Elle le regarda du coin de l'œil essayant de voir s'il réagirait à ce mot.

Il m'a été donné d'avoir une relation.. Enfin j'ai fais la rencontre de l'un d'eux, il y a un moment ! Rien de bien transcendent ! J'ai quand même couché avec lui...

Quand elle repensa à cette soirée, elle fut submergée par des frissons. Ce n'étaient pas que des frissons d'excitation mais tout un flot de sentiments qui en découlaient ! Leur nuit passionnelle n'avait rien d'une nuit banale ! Tout avait basculé en moins de temps qu'il n'avait fallut, sous prétexte qu'elle avait refusé d'aimer ce lycan. C'était quelque chose qui l'avait effrayé au tout début et c'était si rapide, enfin un peu comme ce qu'il se passait avec Midô. Peut-être qu'elle était bien maudite ! Elle était belle mais devait vivre des histoires qui finissaient mal ! Elle avait besoin de changement et surtout l'envie de se rassurer qu'elle n'était pas du tout en proie à une de ces satanées malédictions que son peuple inventait pour lui faire peur !

Je tenais à t'en informer... Enfin je conçois que si une relation doit marcher, elle doit être basée sur la confiance... Je ne l'ai revu depuis cette nuit ! Je l'ai en quelque sorte oublié ! Il a même fait du chemin... On raconte qu'il serait devenu le chef de son clan...

Elle tenait à le mettre en haleine et surtout elle voulait s'assurer que son intuition ne se jouait pas d'elle. Elle lui tenait toujours la main. De son côté elle ne savait comment il allait réagir ! Prendrait-il ce risque ou non ? Elle attendait patiemment qu'il se prononce. Après tout les dès étaient lancés....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si nos vies ne faisaient plus qu'une....? [PV Midô Ban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -