AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Dieu nous a crée, je compte bien le vénérer. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Dieu nous a crée, je compte bien le vénérer. [Terminée]   Mer 14 Avr - 20:20

Nom : Blayne
Prénom : Evangéline, mais auparavant c'était Soeur Marie Evangéline
Age ( apparent ) : 22 ans
Sexe : Féminin
Préférence sexuelle : elle préfère les hommes mais compte bien ne pas avoir à le vérifier. Pas avant le mariage du moins.
Faiblesse/peur : Elle a toutes les faiblesses que le corps humain peut avoir. Elle est fragile, peut tomber malade, etc … Et elle a peur du monde qui l'entour … Ce monde qui lui est totalement étranger.

Armes : Deux dagues cachées sous ses jupons et les armatures de ses soutiens gorges.

Description des armes :

Ses dagues ont beau être des armes dites d'estoc, elle sont avant tout une sécurité. Ces armes blanches sont tout ce qu'il y a de plus classique, leur lame, constituée d'un solide alliage d'argent et d'acier mesure trente trois centimètres et est à double tranchant. Leur garde est en acier et le manche en bronze légèrement ouvragé. Leur lame est d'une épaisseur de 7mm et la longueur totale des armes est de 50 cm. Par ailleurs, leur garde n'est pas raide mais forme une fine vague, seul ornement flagrant de ces deux dagues.

Les armatures de ses soutiens gorges ... Ce ne sont pas des armes à proprement parlé, et pourtant, traités comme elle le fait, elles en deviennent. Evangéline à une fâcheuse tendance à les remplacer par des lames affutées ... Passant de la languette légèrement souple à une barre courbée, fine et indétectable ... Bien que peut pratique ... Car un soutien gorge modifié n'est pas très agréable à porté, et il n'est pas très discret d'aller fouiller dans son décolté pour y récupérer quelque chose.

Pouvoir : vision macabre et lecture spirituelle

Description des pouvoirs :

Vision macabre veut tout simplement dire qu'Evangéline peut voir les fantômes ou plutôt l'esprit des morts …

Stade 1 : Elle ne les voit que ponctuellement et de façon très peu précise … Comme des ombres dansant sur un mur, des ombres qui n'appartiennent à personne et qu'elle reconnaît parfois …

Stade 2 : Elle les voit dès qu'elle le désire mais ils ne l'entendent pas, et ne la voient pas eux

Stade 3: Elle peut leur parler, mais ils ne peuvent pas lui répondre

Stade 4: Evangéline peut dialoguer avec les fantômes, ils peuvent lui répondre

Stade 5: Les esprits des morts peuvent être appelés.

Le nom me semble tout dire, mais puisqu'il faut le détailler. Cela consiste, du moins au niveau auquel est Jade à entendre des bribes de pensées, souvent au plus mauvais moment. Dans ces instants la elle a tendance à se retourner ... ou à regarder autour d'elle pour savoir qui lui a parlé, ou plus simplement, qui a parlé tout court ... Au cœur d'une discussion ca peut donner des choses assez gênante surtout quand elle demande au cœur d'un silence "tu as dis quelque chose ?" en répétant ce que viens de penser son vis à vis ... Ça a tendance à approfondir les longs blancs ... et à les rendre encore plus tendu


Stade 1 : Elle entend parfois quelques mots tout à fait au hasard en ignorant totalement qui les a prononcés

Stade 2 : Elle peut entendre des phrases mais ne sait toujours pas d'où elles viennent et ne contrôle pas non plus le moment où elle va les entendre

Stade 3 : Evangéline commence à contrôler son pouvoir, ou du moins elle peut plus ou moins le déclencher quand elle le désire … Mais elle évite parce qu'elle ne contrôle pas du tout ni la portée ni la direction et que donc elle se retrouve avec une vilaine cacophonie qui l'assomme plus qu'autre chose

Stade 4 : Elle arrive à cibler avec plus de facilité et peut lire dans les pensées d'une personne bien précise, mais il faut que la personne soit proche et malgré ca, elle a encore du mal à démêler les pensées des gens qui sont souvent un mélange d'idées qui en entrainent d'autre parfois sans liens les unes avec les autres

Stade 5 : Elle arrive à lire plus ou moins clairement dans l'esprit d'une personne mais il faut qu'elle soit à portée de vue et pas trop loin quand même.

Description physique du personnage :

Grande, svelte, une peau couleur chocolat au lait, de grands yeux émeraudes brillants encadrés de longs cils d'un noir profond et une chevelure volumineuse et ondulée d'un noir corbeau aux reflets bleus. Voilà en somme l'apparence d'Evangéline. Une belle femme certes, mais rien de bien original au finale puisque Tokai est plein de belles demoiselles ... Sauf qu'Evangéline elle à une petite particularité. Elle se balade en permanence avec un chapelet autour du cou et un sac à main plein de crucifix en argent massif (pas très léger elle doit l'avouer). La jeune none est également souvent vêtue d'une robe de religieuse et d'une coiffe assortie du fait de son rend. Mais elle ne les porte pas toujours lorsqu'elle erre dans les rues, et elle préfère a cette tenue austère les vêtement bariolés à l'étoffe légère.


Description mentale du personnage :

Avant Evangéline était une peste. Son jeu favori ? Casser, bruler, démolir les choses auxquelles les gens tenaient le plus. Pourquoi ? Juste pour le plaisir de les faire enrager ou parfois même de les voir pleurer. C'était si …. enivrant, oui, tel était le terme, leur peine et leur colère étaient des plus agréable, les messages de haine que leurs yeux et leurs esprits envoyés à la demoiselle la faisaient rire aux éclats. Plus elle était haït plus elle était heureuse.
Mais ca, c'était avant. Maintenant Evangéline ne jure plus que par son Dieu, cette entité invisible que nul n'a jamais vu et que pourtant elle vénère, cet être inconnu aux yeux de qui les hommes sont tous égaux et où il faut aimer et respecter son prochain. Evangéline est devenue bonne, gentille, généreuse et pour elle l'idée même d'un pêché est une faute qu'il faut immédiatement se faire pardonner.


Histoire du personnage :


Vingt deux petites années de vie ce n'est pas grand chose, on pourrait donc en toute logique se dire qu'il ne s'est rien passé de majeur dans cette si courte existence. Et pourtant, chaque évènement à son échelle à son importance. Dans la vie d'Evangéline il y eu tout de même un moment majeur. Mais pour le saisir il faut savoir comment la demoiselle était enfant.

Voyez vous les pires pestes ? Les enfants intenables qui font toutes les bêtises possibles et imaginables .? Ceux qui peuvent passer une journée entière à tirer sur la queue du chat, qui versent du savon dans les bouteilles de sirop, qui dessinent sur les murs au feutre indélébile et qui découpent à la fois vos factures et vos vêtements préférés juste parce qu'ils ont réussis à mettre la main dessus ... Ce type d'enfant qu'on ne sort pas par peur de la honte, par crainte des nouvelles bêtises qu'ils vont inventer, ces bambins que l'ont aimerait abandonner sur le bord de la route quand on part en vacance...

Malheureusement ce genre de comportement est loin de n'avoir que des avantages, au contraire, al jeune fille en fit la douloureuse expérience. Alors qu'elle arrivait a l'âge ingrat, ses blagues et ses bêtises étaient de plus en plus ... Méchantes, oui, tel était le mot, elle était tout bonnement mauvaise. Son jeu favoris ? Faire bruler ce à quoi les gens tenaient le plus et aguicher des garçons bien plus vieux qu'elle ... Juste les aguicher, puis frapper là ou ca fait mal pour les entendre l'insulter. Oh oui, elle aimait être haït, plus que tout. D'ailleurs l'évènement majeur de sa petite existence eu lieu à cause de cette propension qu'elle avait à faire le mal ... Un jour d'été alors qu'Evangéline avait tout juste seize ans, une vieille femme lui fit remarquer que son comportement envers des hommes d'age mur était tout à fait déplacé. La demoiselle ne s'en formalisa pas et se promit simplement de faire souffrir cette dame juste comme ca, parce qu'elle n'avait pas aimé se faire rabrouer.

Evangéline espionna donc la vieille femme qui se trouva vivre seule. Son bien le plus précieux ? Son chat. Et après ca ? Sa voiture qui lui venait de son feu mari. Evangéline prit donc l'heureuse décision de brûler la dites voiture. Une nuit elle entra dans le jardin de la vieille, évita soigneusement la maison et se dirigea vers le garage ... Une cabane en bois juste assez grande pour que la voiture entre ainsi que deux vélos, un établis et quelques outils, le tout recouverts de grands draps plein de poussière... La jeune femme prit bien soin de vider un grand bidon d'essence sur la voiture, puis, alors qu'elle sortait un paquet d'allumettes de son sac à main, un grand bruit se fit entendre, la tétanisant ...

"Qu'est ce que c'était que ca ?"

Immobile dans le noir complet du garage l'adolescente osait à peine respirer .... Quelqu'un l'aurait-il entendu ? Quelqu'un l'aurait il vu ? Elle resta dix bonnes minutes ainsi à scruter le silence avec angoisse mais rien, tout juste le chant des grillons qui lui semblait pourtant plus étouffé que quelques instants plus tôt ... Mais peu importait. Evangéline enflamma l'allumette et la jeta sur la voiture qui flamba merveilleusement bien ... Sauf que la demoiselle avait tout simplement oublié que le bâtiment était en bois, du coup les linges prirent eux aussi feu, puis les murs et les poutres ... Elle voulut sortir, mais réalisa subitement que ce grand bruit qu'elle avait entendu n'était autre que la barre de bois qui fermait le garage qui était retombée l'enfermant à l'intérieur, la promettant à une mort certaine ... D'ailleurs, avant même qu'elle ait eu le temps d'appeler à l'aider Evangéline était assommée par une poutre qui, rongée par les flammes venait de lui tomber dessus...

Lorsqu'elle se réveilla enfin, Evangéline était amnésique. Elle était dans une chambre d'hôpital reliée à une demie douzaine de fils plongés sous sa peau ... Incapable de se souvenir de quoi que se soit ... Juste heureuse d'être en vie. Les infirmières passèrent les deux semaines qui suivirent à lui dire que c'était un miracle qu'elle soit vivante, que cela faisait près d'un an qu'elle était dans le coma et qu'ils ne pensaient plus la revoir... Un miracle oui, c'est qu'Evangéline pensa aussi. Ainsi, pour remercier Dieu de l'avoir lavée de tous ses pêchées, de lui avoir une seconde chance elle se consacra à lui. A peine remise la jeune femme entra dans les ordres, elle se fit bonne soeur, telle était sa vocation, tel était son destin, elle en était sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dieu nous a crée, je compte bien le vénérer. [Terminée]   Sam 17 Avr - 23:17

Validé
Revenir en haut Aller en bas
 

Dieu nous a crée, je compte bien le vénérer. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Anciennes fiches de personnage :: Anciennes présentations -