AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Mer 31 Mar - 18:15

La vie est belle les oiseaux chantent...Stupide phrase énoncée par les humains pour les humains qui vivaient paisiblement sans soucier des problèmes des autres, ne pensant qu'a eux, ne pensant qu'a leur argent, qu'a leur bonheur. " Bonheur " était un mot vague... Qu'était-ce vraiment le bonheur ? La plupart des humains vivaient obsessionnelle avec ce simple mot. Bonheur ! Bonheur ! Bonheur ! Bonheur ! Qu'est-ce qu'ils avaient avec leur bonheur !? Se disait Caem les sourcils froncés, légèrement agacé sur les bords. Ils étaient comme des petits chiens qui lèchent tout ce qu'il trouvent..Vraiment pathétique. Caem n'avait aucune description du bonheur, pour lui, le bonheur n'existait pas, ce n'était qu'une illusion, juste qu'une illusion...C'était un éternel solitaire, broyant du noir presque toute la journée, n'ayant aucune compagnie que ce soit homme ou femme, un éternel célibataire...


Caem inspira une bouffée de sa cigarette bonne qualité de marque Irlandaise qu'il ne pouvait s'en passer, il aimait bien inspirer cette fumée brutale bourrée de choses dégueulasse, il aimait ça. Même si les gens avaient beau répéter que c'était mauvais pour la santé, notre vampire Irlandais sen foutait complètement et n'écoutait que lui-même, que lui et sa raison. Encore, s'il en avait une...Caem était une personne agaçante, moqueuse, provocante et " je m'en foutiste", bref, à cause de ces "qualités", il s'était fait de nombreux ennemis après être arrivé dans cette ville il n'y a même pas deux mois...Bien sur, ces stupides chiures, il arrivait sans problème à vaincre, celles-ci s'amenaient et lui, les tuaient sans regret. S'il le cherchait, c'était tant pis pour leur pomme !


Bien sur, Caem savait d'où ces ennemis venaient. Ils venaient du clan de son père, de son stupide vieux. Un clan maléfique voulant faire le mal, un clan n'existant qu'en Irlande mais qui faisait bien ses affaires sur la surface du globe et en ce moment, Caem échappait à son oncle et essayait d'en savoir plus sur son stupide père afin de l'exterminer lui et son shit de clan...Bien sur, son père était très puissant, avant ca, il faudrait s'entrainer...La nuit recouvrait toute la ville, seul les faibles halos des lumières éclairaient les rues sombres et désertées. Pendant qu'il était perdu dans ses pensées, Caem butta contre quelque chose ou plutôt, contre quelqu'un, il redressa la tête, toujours la cigarette fumante coincée entre ses lèvres parfaitement dessinées.


- " Alors, tu veux boire un verre mon chou ? "



Bien sur, il fallait qu'il tombe sur une prostituée...Et puis c'est vrai, il était 1h du mat', Caem soupira mais la prostituée lui souria, son corps collé à lui rien que pour l'exciter, une lueur de perversité dans les yeux. Caem lui adressa un sourire sarcastique empli de moquerie, se dégagea de son étreinte et déclara d'une voix emplie de sarcasme.


- " Non merci, si j'avais un visage comme le tien, je poursuivrais mes parents pour diffamation..."


Caem toujours amusé regarda la mine décomposée de la jeune prostituée puis parti sans lui daigner de lui accorder un seul regard. Il voulait pas qu'on l'embête déjà alors qu'il venait de sortir de sa chambre d'hôtel. Toujours la cigarette coincée entre les lèvres, les deux mains dans les poches avec une attitude nonchalante comme à son habitude. Il s'ennuyait trop...Dans cette ville, à part combattre presque tout le temps contre les sbires de son père, il n'y avait rien d'autre à faire. Bien sur, il avait rencontré quelque personnes sans grande importance, des passants, des clients qui réclamaient des objets perdus que Caem retrouvait toujours dans des situations complètement loufoques. Bref, Caem était un très bon détective selon les clients tout à fait satisfaits de ce garçon au corps maigre aux courbes féminines et sensuelles, possédant une parfaite agilité dépassant les capacités humaines.


Bref, les clients allant au cabinet de Caem étaient toujours satisfaits quand celui-ci executait les mission parfaitement à l'heure. Rechercher des objets perdus, récolter des informations, trouver des personnes perdues, rechercher des causes précises des décès, combattre de multiples ennemis etc. En matière de combat, Caem était un vampire assez puissant même s'il ne maitrisait son don de soin à la perfection. Il était agile, souple et rapide, c'est tout ce qu'il comptait.


Vêtu de sa tenue habituelle ( voir avatar et sign) qu'il aimait porter, chemise blanche, sa veste noire sans manches moulant son torse maigrelet rehaussée d'une cravate de la même couleur, un pantalon noir moulant ses courbes féminines dues à sa maigreur. Il passa près du parc animalier et tourna la tête, les mains dans les poches. Visiter un parc ? Ce serait pas mal pour ce changer les idées et oublier ce monde de brutes...Il paya une visite puis entra dans l'aquarium qui était encore ouvert.


Quelques personnes faisaient des visites mais il y en avait très très peu...Caem avait jeté sa cigarette pour simple respect des lieux. Les salles des aquarium étaient plongés dans les ténèbres, seul les douces lumières bleutées des aquariums éclairaient les salles. Caem commencé sa visite tranquillement, admirant les diverses races de poissons autant magnifiques que les autres, il y en avait de toutes les couleurs...Caem posa sa main sur la rambarde qui le séparait de l'aquarium et s'y affala doucement, son ventre contre la rambarde, ses yeux bleus vifs et pensifs fixant d'un air lassé les poissons. Aucune enquête en ce moment, ca le désolait...Une enquête ! Il voulait une enquête !


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Mer 31 Mar - 21:10


Fuir… Il n‘y avait donc pas d‘autre alternative hormis celle-ci. Fuir les mensonges, l’hypocrisie, la douleur, la fureur et la peur. La haine décoche son venin mortel, aspire le peu de sens à la vie et nous amène à l’impardonnable.


*Qu’ai-je fais pour être condamné en enfer ? *


« Arrête toi tout de suite, espèce de garce ! »


Deth’s tourna un instant son regard derrière elle pour apercevoir ses poursuivants : tentant de fuir ses assaillants malgré la douleur lui lacérant l‘estomac dû à cette course poursuite imprévue. Qu’avait-elle bien pu faire une seconde fois pour se mettre à dos toute la cavalerie de dame justice, cette « chère et si aimable » justice dont les Humains étaient si fiers ? Après tout, où était le mal de faire trempette avec les poissons dans l’un des aquariums du Zoo ? Ce n‘était pas un prétexte suffisamment valable aux yeux de la louve pour qu‘ils la blâment autant ! Maudit gardes de nuit, stupide, stupide, gardes de nuit fourrant leur nez dans des affaires ne les regardant même pas ! (…) Remarquez, il fallait l’admettre : on ne va pas barboter avec nos amis les bêtes et ce, même sur un coup de tête ! Si ?


* ૯ՈԲ૯ Ո૯ ! *

« Hein ? WAAAH ! »

(…)


* C’était bien le moment pour que je t’entende, toi… *





Course poursuite imprévue, petits soucis du quotidien pour un Lycanthrope… Pourquoi faut-il toujours que cela se termine ainsi ? Mauvaise chute et stupide maladresse, tu me le paieras !



Quelques minutes auparavant…

*FLASH BACK*




Les rayons lunaires de la nuit embrassaient tendrement l’eau clair des aquariums extérieures du Zoo. Les quelques poissons profitèrent d’un moment de répit où ils ne sont pas sans cesse épier par des passants les pointant maladroitement en les critiquant. Malheureusement, un léger imprévu s’insinua en cette charmante compagnie. L’écho d’un corps plongeant tranquillement dans l’eau fraîche prenant plaisir à ce contact délicat de la chair revigorée se fit doucereusement entendre. Deth’s, s’était une fois encore, laisser aller au plaisir du bain nocturne. Un instant de pur plaisir que la louve appréciait sans nul doute. Un gémissement de bien-être sortant de ses fines lèvres couleurs pêche. Plongeant plusieurs fois et s’amusant à nager auprès des poissons de l’aquarium, le teint frais et le bonheur s’insinuant le long de son âme.



« Quel dommage que personne ne sache apprécier de tels moments… »



Après un temps à s’être baignée, la jeune Lycanne retourna au rebord du bassin pour émettre une légère pause. Une pente à l’horizontale aux multiples rocheuses en guise de terre ferme où la louve avait préalablement déposée ses vêtements lui permit de s‘asseoir plus ou moins confortablement, ses jambes collées à sa poitrine. Une douce brise de printemps offrit quelques frissons à la louve, appréciant cet instant comme un plaisir interdit qui ne lui appartenait pas. Ce bassin était devenu sa nouvelle piscine : habituée d’origine au lac, Deth’s qui avait préalablement visitée le Zoo en journée, ne résista pas lorsqu’elle aperçue ces aquariums extérieures : au nom de ses origines, elle devait les essayer et pas plus tard que ce soir même ! Deth’s eut un sourire pour elle-même. Il n’y avait que la nuit et la douceur de l’eau pour la rendre aussi heureuse…


Malheureusement,
Ce fût de courte durée…



« Hey toi là-bas ! Qu‘est-ce que tu fous ici ?! Sors de là tout de suite ! »

* Oh non ! *




Deth’s eut à peine le temps de prendre ses vêtements sous son bras gauche et d’enrouler sa cape autour de sa taille pour ne pas courir nue que les gardes de nuit étaient déjà en train de passer par la porte d‘accès au personnel pour l‘arrêter. Apparement, elle était déjà repérée. Sa peau d’ivoire rayonnait grâce aux précieuses lueurs de la lune et des lampes de poches des veilleurs, les cheveux encore trempés dû à sa petite entrée au bassin. Observant un à un les gardes, un regard calme et emplie de douceur dérangeant certainement plus d‘un, l'instinct du loup s'éveillant lentement en elle. Un sourire vint s’immiscer de nouveau sur ses fines lèvres, fermant délicatement les yeux avant de pousser un soupir d‘extase. Elle n’était pas inquiète le moins du monde, tout au contraire d’ailleurs. Deth’s avait eu ce qu’elle voulait après tout : une petite baignade bien agréable.



« Messieurs, bonsoir ! Navrée de vous avoir dérangé aussi tardivement en cette lune de Mars, pour un simple de mes caprices. Je vous porte mes plus plates et sincères excuses. »




Inclinant dignement son visage face aux gardiens, Deth’s se redressa par la suite avec grâce, un sourire bienveillant sur son visage apaisé. Il fallut un peu plus de quelques secondes pour que les gardes réagissent, surpris de voir un geste aussi dénué de sens en un tel moment. L’un d’eux murmurant qu’elle était très certainement sortie d’un asile psychiatrique ou un quelconque hôpital.



« O.K, alors tu vas faire très exactement ce qu’on te dit d’accord ? Tu vas venir près de nous et on va discuter tout ça calmement au bureau du directeur du Zoo. Si tu coopères, on tâchera d’éviter à ce que tu ne payes pas une trop grosse amende… »



Le plus jeunes des veilleurs de nuit tendait sa main tremblante en direction de Deth‘s, lui faisant signe de s‘approcher doucement. Il semblait timide et peu sur de lui, mais son attitude ravie Deth’s, le prenant en affection. Un jeune homme délicat qui ne souhaitait probablement pas obtenir de trop gros problème pour son premier jour au travail… Adorable. Ou complètement puérile. Tout dépend de votre propre point de vue. Pourtant, il fallait bien une définition claire et simple pour comprendre la raison qui poussait cet homme à agir ainsi. Mais dans ce cas-là, faudrait-il expliquer les raisons que pousse Deth’s à violer la loi en nageant auprès des poissons ? Quel dommage que la louve ne pouvait accepter de faire ce qu’il lui disait.



« Pardonnez-moi mon cher, mais je ne peux accéder à cette requête… »




*FIN DU FLASH BACK*
(Merci de votre attention…)





Deth’s appréciait le calme, la plénitude d‘un moment silencieux. L’instant où, personne n’est en proie à vous surprendre et déranger ce luxueux désire de solitude. Instant où, le plaisir de relater les souvenirs éternels pour éveiller la chaleur du passé est le meilleur des anesthésiants. Mais pour cela, encore faut-il obtenir des souvenirs heureux… Sans quoi, le même cercle vicieux du malheur s’enroule inlassablement comme un serpent en quête de nourriture. Deth’s courait toujours plus vite, toujours plus fougueusement pendant que les veilleurs de nuit s’empressaient de la rattraper. Quelques rires joyeux et remplie de grâce prirent naissance au fond des lèvres de la louve. Une douce femme aimant la vie, oui, c’est-ce qu’elle était ou du moins, en apparence. Car le passé des tristes actions de sa personne hante son esprit tourmenté.



*Pourquoi t‘ai-je perdue ?*

* ૯ՈԲ૯ Ո૯ ! *

« Hein ? WAAAH ! »




Perdue dans ses pensées les plus secrètes et surtout trop maladroite pour remarquer qu’un homme s‘était affalé littéralement sur la rambarde du chemin, d’un air apparemment lassé d’admirer les quelques poissons tournant dans l’aquarium. Deth’s n’avait pas suffisamment été réceptive à sa bête intérieure qui l’avait pourtant prévenue -toujours sous une langue inconnue certes- et ce pourquoi elle était maintenant allongée de tout son corps sur le pauvre homme allongé à même le sol. Se relevant aussi rapidement que l’éclair, la jeune louve resta confuse pendant une longue seconde, plongeant longuement son regard dans ceux de Caem. Encore trempé de sa baignade ultérieure, ses cheveux filaient quelques gouttes glacées sur le visage du jeune homme avant de se rendre compte qu‘elle était encore en pleine poursuite.



« On la tient ! Vite, ne la laissez pas s‘enfuir ! »



Deth’s tourna de nouveau son visage derrière elle, remarquant seulement que les gardiens n’étaient maintenant plus très loin. Reprenant son intention sur Caem, elle lui décernait subitement… Un sourire complice. Il fallait toujours que ça lui arrive, elle ne pouvait décidément pas s’en empêcher ! De sourire, à n’importe qui et surtout n’importe quand. Elle murmura faiblement, mais suffisamment afin que l’immortel aux dents de sang puisse l’entendre :



« Veuillez m’excuser mon ami de vous avoir bousculé. J’espère ne pas vous avoir fait de mal. Mais comme vous vous en rendrez compte très bientôt, j’imagine que vous vous douterez que je ne pourrais vous inviter à vous offrir mes excuses autour d’une bonne tasse de thé. »




La louve ne put s’empêcher de dégager un rire cristallin heureux. Malgré l’urgence, Deth’s se devait de présenter ses excuses et de surtout, respecter son code d’honneur. Et ce fût ainsi, que la jeune Lycanne repartit dans sa course poursuite, un dernier sourire amical à cet inconnu qu‘elle reverrait plus vite qu‘elle le penserait et ignorant, à quel point il allait pouvoir l‘aider dans ses recherches...
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Jeu 1 Avr - 8:44

Silence...Un silence long et dérangeant s'installait dans le bâtiment. Pas vraiment dérangeant, mais plutôt calme, paisible et agréable...Ce n'était pas tous les jours que Caem bénéficiait d'un silence parfait de ce genre du fait que ses journées étaient rythmées par de multiples évènements pour la plupart inattendus ; rencontres, combats, missions, etc. Mais en ce moment, l'inspecteur cherchait à fuir son oncle, ne voulant pas retourner en Irlande, voulant prendre des "vacances" et faire une croix sur ses missions périlleuses en Irlande, extrêmement périlleuses je dirais...


Par exemple, Caem a sauté plusieurs fois d'un avion en plein vol et s'en ait sorti sans aucune blessure, atterissant agilement sur ses deux jambes, un sourire malin étirant ses lèvres bien dessinées.Bien sur, il fallait savoir que Caem Mac Carthaigh aimait le danger, il aimait défier, il aimait les missions dangereuses de son oncle, il aimait faire de multiples cabrioles agiles et artistiques pendant les combats réguliers, combattre, sortir des répliques emplies de sarcasme, prendre des poses suggestives en plein combat et en temps calme, faire des expéditions, provoquer ses ennemis, avoir des nouveaux clients, rester seul dans un coin, fumer...Bref, Caem Mac Carthaigh aimait pas mal de choses hors du commun, surtout des des choses gaga...Caem était Caem Mac Carthaigh et il n'y aurait aucun sosie qui le correspondrait que se soit dans le passé ou le futur, Caem resterait Caem Mac Carthaigh...


Plusieurs de ses missions portaient sur diverses choses, récupérer des otages, infiltrer une base ennemie, récolter des informations sur un sujet important, récolter de nouveaux membres pour l'organisation de son oncle, récupérer des artefacts, des objets de valeurs, faire bruler une maison, exploser un immeuble, etc. Caem suivait les ordres et les missions données par son oncle à la lettre. Les missions pouvaient durer des mois maximum, Caem les exécutait souvent seul mais avait de temps à autres des compagnons de voyage pour l'aider à mener à bien sa mission. Des journées épuisantes où des poches de sang manquaient, ce qui aidaient pas beaucoup Caem qui essayait de maîtriser sa grande soif de sang. Actuellement, il travaillait dans un hôtel " A la Rose Blanche" mené par un certain " Khildar BlackSilver", son patron qui l'avait engagé après une bataille contre un vampire extrémiste. Holy Shit ! Il y en avait des événements en ce moment ! Se disait Caem toujours affalé contre la rambarde de couleur or, les yeux perdus dans le vide avec un petit sourire malin et une lueur de malice dans les yeux.


Et puis, il en avait plus que marre de se faire poursuivre par deux clans entiers et puissants en plus, certes, Caem était très fort en combat mais seul contre deux clan entier en même temps, il faisait pas le poid, la seule solution était la fuite...Et Caem détestait fuir, il préférai affronter mais il savait qu'il n'avait pas le choix, il devait fuir...Fuir pour survivre...Il regarda les poissons, certes, ils vivaient tranquille dans leur aquarium mais étaient constamment enfermés dans leur aquarium...Constamment, ayant perdu probablement la notion du temps, encore allez savoir s'il en avait une... Les poissons du zoo étaient de pauvres bêtes enfermées, condamnées à vivre dans un espace clos, sous les yeux et les dires moqueurs des visiteurs du zoo qui les pointaient du doigt. Pauvres bêtes, pensa Caem toujours affalé sur la rambarde en levant d'un air las, ses yeux bleus vifs en direction des poissons qui nageaient.


L'ennui éternel...Toujours l'ennui éternel en ce moment, pas de gens avec qui parler, pas de clients...Caem se faisait bien chier, tout était trop calme, lui qui était d'un dynamisme incroyable, il n'y avait plus personne maintenant...Il était seul, affalé contre la rambarde de l'aquarium, mort d'ennui, il laissa pendre mollement son bras par dessus la rambarde et bornée comme il était, il était prêt à violer les règles de cet établissement juste pour avoir au moins un peu d'action, c'est sur, si il restait encore dans le bâtiment après l'heure de fermeture, il aurait de gros problèmes avec le personnel, mais tant pis ! Pensa Caem en haussant les épaules, un rictus joueur fiché sur le visage. Il aimait tellement les interdits, il resta donc de longues minutes à attendre l'heure de la fermeture du bâtiment.


Il ferma les yeux, content de sa future bêtise et soudainement...Caem se fit bousculer et tomba à terre avec quelqu'un. Holy Shit ! Il n'avait rien vu venir, qui avais osé bousculé cet être parfait ? Enfin, pas vraiment parfait à l'intérieur mais à l'extérieur je dirai...Caem était un gars narcissique, qui souhaitait être parfait...Caem, personne n'est parfait, tu le sais très bien mais bon, c'est Caem...Celui-ci était à terre et s'était fait tombé si facilement à cause de son corps maigre aux courbes féminines. Il fronça les sourcils furieux prêt à sermonner le débile qui venait de le faire tomber.


- " Non mais oh " Dumb-ass " ! T'as de la merde dans les... "


Il s'arrêta de parler et vit une femme, celle qui l'avait bousculé intentionnellement ou pas...La fille se releva soudainement, toute trempée ainsi que le visage de Caem à présent. D'un revers de la main, il essuya les gouttelettes qui étaient venues tomber sur son visage et plongea ses yeux bleus vifs dans ceux de la femme. Caem la trouvait très belle, ayant un grand-charme et se demandait pourquoi elle était toute trempée comme ça... Il resta silencieux, un petit sourire joueur venant apparaître sur ces lèvres et dévisageait la femme avec une grande intensité qui lui était propre. Toujours à terre, il entendit soudainement la voix des gardes dire qu'ils tenaient quelque chose, ou plutôt la fille. Pourquoi la poursuivaient-il donc ? Et pourquoi était-elle toute trempée...Caem se concentra et usa de son ouïe fine pour déceler la nature de la fille, une lycane, il en était sur...Elle avait du faire baignade dans un des aquarium, le sourire de Caem s'étira encore plus, ca lui aurait plus lui aussi de braver ce genre d'interdit, pourquoi n'y avait-il pas seulement pensé plutot, il l'aurait fait sans problèmes, cette lycane avait eut une merveilleuse idée...



La prochaine fois qu'il visiterait cet aquarium, il se mettrait à poil et nagerai dans un des aquarium sous les yeux ahuris des clients, voyant se superbe corps aux courbes féminines nager parmi les poissons. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de Caem, qu'est-ce qu'il s'amuserait bien. La louve s'excusa puis partit direct pour fuir ses poursuivants.En attendant, Caem toujours le sourire aux lèvres se leva puis repris la position de départ, affalé sur la rambarde lorsque les gardes arrivèrent, ils s'approchèrent de lui.

- " Eh toi ! Tu sais pas lire les panneaux ? C'est fermé normalement ! "

Fis l'un des gardes de nuit, Caem leva la tête, se tourna vers lui et commença à le fixer avec intensité malsaine, l'homme se mit à trembler, assez intimidé par la beauté du vampire et son attitude.

- " Vos poissons sont d'une telle beauté...Difficile de s'en détacher..."

Répliqua Caem de sa voix suave et insolente en défiant chacun des interlocuteur d'un regard tout en posant ses mains sur ses hanches aux courbes féminine. Il allait attirer leur attention pour que la fille puisse fuir tranquille.

- " Oui...ou...Oui c'est vrai ! Alors tu vas nous faire le plaisir de rentrer !"

* Ils peuvent se brosser...*
- D'abord c'est "monsieur" et ce monsieur s'avère être une VIP gros tas !


Répliqua Caem sèchement en le fusillant du regard, mais un des gardes lanca. Un des hommes se rappella :

- " Eh, les gars ! Faut pas perdre de temps là ! Faut poursuivre la meuf ! Et vite, elle va pas nous échapper celle-là..."

Caem souria avec perversitéet déclara en prenant une pose peu orthodoxe qui s'avérait bien suggestive devant les yeux des gardes, son pantalon noir moulant ses jambes aux courbes féminines.

- "Oh...La fille, je l'ai vue passer par là..."

Lanca Caem voyant que les gardes, curieux, avaient les yeux posés sur ce corps parfait aux courbes plus qu'attirantes. Un des gardes ahuri par l'attitude de Caem se contenta d'hocher la tête et déclara aux autres.

- " Elle est partie par là ! On y va les gars ! "

Il se mirent à partir vers une autre immense galerie qui prendrait toute une journée à visiter ou à passer à l'intérieur, de plus cette galerie menaient aux grandes caves, ils mettraient plus de deux jours pour chercher cette lycane. Enfin tranquille, Caem épousseta ses vêtements puis se mit tranquillement à la recherche de la lycan qui serait surement cachée dans une galerie tout près, il s'avanca vers une, captant son odeur et toujours le sourire joueur,il se mit à dire d'une voix suave. Cette lycane lui plaisait avec son attitude tordue comme lui...

- " Tu peux sortir de ta cachette maintenant...Il faudra beaucoup de temps à ces gros tas de graisse pour te retrouver, sois tranquille je peux te l'assurer..."


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Jeu 1 Avr - 16:59

Les derniers pas de sa course résonnèrent longuement, lui donnant suffisamment de temps pour se cacher derrière l’une des galeries, collant son dos au mur en retenant un rire étouffé, une expression malicieuse dans le regard. Elaborant dans son esprit son plan, elle pensait attendre que les veilleurs de nuit la dépasse sans qu’ils ne la remarquent pour retourner très certainement à ce fameux bassin qu’il lui plaisait tant. Prenez cela pour de la provocation, c’était sans importance pour la louve. Habituellement, cette Lycanne aux allures sauvages, était bien éduquée avec le reste du commun des mortels. Emplie de bonne volonté et de politesse, Deth’s reconnaissait chaque race comme une personne à part, un être qui mérite autant son existence sur Terre. Bien entendu, certains parmi eux la révoltait par leurs actes barbares et cette incompréhension de la nature. C’est peut-être pourquoi elle n’a jamais été en compagnie trop longtemps d’être humain, qui sait.



Mais quel était donc cette attitude peut courante qui poussait la louve à violer les interdits d‘une nuit ? La pleine lune… La pleine lune ? Evidemment ! Une semaine précédent l’heure, les liens entre la bête intérieure et Deth’s deviennent plus fort, plus complice. Chaque jour, la rapprochant de plus en plus à celle de la nuit révélatrice de sa seconde nature, le goût du danger et de la provocation s‘initient en elle comme un jeu amusant à surpasser. L’instinct du loup s’éveillant brutalement en elle, lui offrant tout le loisir de se divertir sans culpabilité.



Après un court instant, Deth’s se demanda pourquoi ses poursuivants n’étaient pas encore passés. Sortant subtilement son visage vers la direction dans laquelle cette dernière était arrivée en déposant une main contre un des aquariums, la louve aperçut avec étonnement que le jeune homme qu’elle avait précédemment bousculé, s’était entraîné à un joli discours devant des gardes ahuris par les courbes fines et élancées du Vampire. D’un naturel curieux, Deth’s ne put s’empêcher d’observer la scène au loin en veillant bien que personne ne l’aperçoive. Se mordant le côté droit de la lèvre inférieure, -chose qu’elle fait toujours en cas de curiosité extrême ou de gène- la jeune louve brûlait d‘impatience de voir la suite. Bien-sûr, il était tout à fait possible que Caem la dénonce pour obtenir un semblant de récompense ou quelque chose dans ce genre-là. Deth’s pourrait très bien -ferait même mieux- de fuir pendant qu’il est encore temps, mais… La jeune Lycanne ne pouvait s’empêcher d’attendre. Voir l’attitude presque féminine de Caem, l’intéressait au plus haut point. Fait amusant, car bien que ce jeune homme est des courbes aussi fines, quelque chose de puissant se dégager de sa personne et ça, personne ne pouvait pas l’avoir remarqué.



Le plus étonnant, est qu’il la défende. Que gagnait-il en lui prêtant main forte après tout ? Peut-être que cette tasse de thé lui tient finalement à cœur. Non, c’était stupide comme idée d‘imaginer qu‘il penserait juste à ça ! Apprécie-t-il le goût qu’entraîne le danger, lui aussi ? Cette appréhension de la peur avant la douleur, une douce chaleur parcourant le long du corps suivi de cette indescriptible frisson au centre de notre épiderme. Oui. Cela devait être très certainement la raison qui poussait ce jeune homme à agir de la sorte. Cependant, Deth’s ignorait ces origines et de ce fait, qu’il soit un Vampire. La louve n’avait jamais été très réceptive, en comparaison de ses frères Lycans. Peut-être est-ce qu’à la différence d’eux, elle ne détestait pas tous les Vampires par le simple compromis qu‘il eut des siècles auparavant et que son instinct s‘était plus ou moins endormi. Prétextant que cette guerre n’étant pas la sienne, la louve n’y voyait aucun avantage à y participer. Punissant de son côté simplement ceux dont l’âme est corrompue par le mal et qui désirait lui barrer la route.



Seul l’odeur des Lycans ne la trompait pas : chacun ayant son odeur propre, Deth’s savait toujours quand elle avait affaire à un de ses frères loups. Malheureusement, pour reconnaitre un Vampire, il lui fallait plus de temps et sans nul doute, un meilleur contact. Une extrême intensité à observer la personne droit dans les yeux lui permettait quelques fois de découvrir son origine, mais le fait de devoir s‘approcher autant, s‘avérer être un mauvais avantage lors d’une bataille. Sa croix d’argent solidement fixait à son collier de chien toujours fièrement exposé à son cou, scintillait discrètement dans l‘obscurité la plus totale. La touchant de la pointe de ses doigts délicatement, un sourire mélancolique apparut de nouveau sur ses douces lèvres couleur pêche. Elle ne s’en séparait jamais et pour rien au monde, elle déciderait de le retirer. N’y voyez que de la simple affection à un objet quelconque si vous le désirez, bien qu‘il soit en vérité, bien plus qu’un collier.



« D'abord c'est "monsieur" et ce monsieur s'avère être une VIP gros tas ! »




Reprenant son intention à la scène se déroulant sous ses yeux, la jeune femme appréciait l’extrême arrogance que Caem exerçait auprès des gardes de nuit. Habituellement, les personnages arrogants la déstabilisait, mais celui-ci était tout ce qu’il y avait de plus diffèrent. Il était… intéressant. C’était le mot, oui. Très intéressant, même. Toujours blottit à l’intérieur de sa cachette, Deth’s écoutait la conversation avec amusement. Quel bel homme était cet inconnu, tout de même. Malgré qu‘il soit aussi fin, il avait un regard magnifique. Bien qu’emplie de malice et sournoiserie, son visage caché quelque chose d’encore plus expressif que n‘importe qui d‘autre, lui rapellant étrangement quelqu'un qu'elle avait connu il y a bien longtemps. Son cœur se serra subitement : pourquoi cette impression de déjà-vu ? Cette sensation, elle ne l’avait plus ressentie depuis bien longtemps maintenant et ne comprenait pas pourquoi ce sentiment revint ainsi, en cet instant précis. Serait-il l’une des personnes qui aurait connu son amant ? La curiosité de la louve se décupla, Caem était très certainement un personnage clé pour ses recherches qui tourmentait à présent toutes ses nuits.




« Tu peux sortir de ta cachette maintenant... Il faudra beaucoup de temps à ces gros tas de graisse pour te retrouver, sois tranquille je peux te l'assurer... »




Deth’s sursauta : elle n’avait pas sentie une seule seconde que l’immortel aux dents de sang s‘était rapproché de sa cachette. Poussant un soupir de soulagement, Deth’s passa une main vagabonde à l’arrière de ses cheveux trempés, les ébouriffant un bref instant. Jetant un regard vers où les veilleurs de nuit s’étaient lancés tout en sortant de sa cachette, la jeune Lycanne eut un léger sourire narquois, exprimant ruse et moquerie pour ces pauvres humains roulaient lamentablement dans la farine. Tournant par la suite son intention vers le jeune Vampire, elle garda ce même sourire pour ce dernier, s’approchant avec confiance. Ses vêtements toujours tenu au creux de son bras gauche, sa cape tenant maladroitement sur sa silhouette pour la couvrir, ainsi que son habituel réflexe de se tenir toujours sur la pointe des pieds n‘était certainement pas une scène de la vie quotidienne qu’on pourrait voir tous les jours. Ses cheveux ondulants légèrement, encore humide de sa baignade lui offrirent quelques frissons glacés.



« On peut dire que vous savez parfaitement user de votre charme. »



Deth’s le complimenta sincèrement et sans aucune autre distinction sur ces agissements. Il fallait l’admettre en effet, le charisme du jeune homme ne pouvait pas laisser de marbre les personnes le connaissant. Bien que Deth’s n’avait jamais été réellement intéressée par le physique d’une personne, elle admettait la grande beauté de cet immortel. S’étirant sans retenue, levant ses bras au-dessus de sa tête en poussant un gémissement conquis, la louve ferma un instant les yeux comme pour savourer cet instant. Plongeant ensuite son regard océan dans ceux tout aussi magnifique de Caem, un sourire amical et délicat pour son sauveur.



« Merci pour cette aide chaleureuse, mon ami. Sans vous, je n‘aurais sans doute pas pu continuer ma petite visite nocturne… »



Inclinant délicatement une nouvelle fois son visage, une main collée à son ventre, Deth’s salua le Vampire dignement. Elle appréciait l’imprévu de son intervention. S’approchant un peu plus en sa direction, la jeune Lycanne remarqua la taille de son interlocuteur. Un mètre quatre-vingt-quatre, ce n’était pas une taille négligeable, surtout quand on est aussi petite que notre louve, mesurant un pauvre mètre soixante-dix -si ce n‘est moins-. Deth’s pris un long moment pour observer Caem, plus longtemps qu’aucune autre personne certainement. La jeune louve avait pour habitude de décrire entièrement les personnes croisant son chemin. Certains prendraient cela certainement pour de l’impolitesse, mais en tant que Lycanne, le fait de se regarder mutuellement était un signe découvrant notre respect pour l‘être nous faisant face.




« Avez-vous aussi remarqué qu’on ne peut même plus faire trempette tranquille dans cette ville sans être dérangée ? C’est un monde, vous ne trouvez pas ? »


Prenant tout en même temps que ses dires une pause dramatique, Deth’s plaça ses bras contre sa poitrine en s’efforçant de faire la moue le plus possible d’une petite fille boudeuse, un air exaspéré sur ce visage élégant. L’air contrariée d’une femme était certainement un cas de sensualité inconscient. Un contraste plutôt amusant quand on l’aperçoit pour la première fois. Riant ensuite gentiment, jetant un regard en biais au Vampire pour lui montrer toute l‘hypocrisie de sa question alors qu‘elle était la seule en tord. Tournant le dos à la rambarde, Deth’s s’affala à son tour littéralement dans le sens opposé du jeune homme à ses côtés, une position peu habituelle venant d’une femme, surtout habillée d‘une simple cape au couleur de la nuit. Respirant intensément, son corps léger à la peau de nacre délicatement douce, se complétant avec harmonie avec les quelques lumières bleutées des Aquariums. La Lycanne renversa sa tête en arrière, observant à l’envers les poissons que Caem observait précédemment, provoquant un sourire triste en vue de ces créatures enfermées constamment raillées par les Hommes.





Cette nuit serait-elle plus mouvementé qu‘ils auraient pu le pensaient ? Sans nul doute, oui…
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Jeu 1 Avr - 21:47

Caem, la mine réjouie, les bras croisés tranquillement sur le ventre, regardait les gardes de nuit partir et prendre une galerie voisine...Caem resta planté là, à regarder les silhouettes qui rapetissaient au fur et à mesures qu'elles s'éloignaient de plus en plus de son champ de vision, celles-ci s'élançaient déjà vers la cave... Il y eu un long silence. Shit ! Pourquoi avoir aidé cette femme ? Lui-même ne savait pas vraiment pourquoi...Caem qui aidait quelqu'un, c'était nouveau ça...Et une inconnue en plus ! Peut-être qu'elle était une ennemie aussi, travaillant pour le compte de son père et de son maudit clan ! Non surement pas, fallait pas devenir parano non plus...Qu'est-ce qu'il lui arrivait bon sang ?! Il se contenta d'hausser les épaules, ne savant pas trop lui-même pourquoi avoir fait ça, comme d'habitude...Quand Caem haussait les épaules, c'était quand il n'arrivait pas à trouver la réponse à une question ou qu' il ne voulait pas répondre à quelqu'un ou faire quelque chose, une tâche crevante par exemple...Il soupira d'un air las puis les mains dans les poches, s'était dirigé calmement vers la cachette de la lycane. D'abord, il la vit sursauter puis celle-ci répliqua soudainement.


« On peut dire que vous savez parfaitement user de votre charme. »


Un sourire empli de malice s'esquissa sur les lèvres de Caem qui sortit une cigarette de sa poche et commença à braver l'interdit du lieu: fumer... Il coinça sa cigarette entre ses lèvres, mit sa main en éventail et l'alluma avec un briquet qu'il rangea dans la poche arrière de son pantalon en prenant bien soin de passer sa propre main sur son petit postérieur pour vérifier si celui-ci n'avait pas changé de forme lors sa violente chute avec cette lycane... Eh non, il était toujours aussi ferme et rond, aucun dégâts...Un sourire illumina le visage de Caem qui plongea d'un air malin, ses yeux vifs dans ceux de la lycane toute trempée. Les courbes féminines du vampire parfaitement dessinées et ce corps parfait quoique maigre mais magnifique savaient en attirer plus d'un, des femmes et des hommes. Ce que Caem aimait par dessus tout faire, c'était de mettre en valeur son postérieur tout en faisant des poses suggestives, oui, il adorait ça...


- " User de mes charmes vous dîtes ? Surement..."


Répliqua Caem amusé par la constatation de la lycane en croisant les bras sur son ventre. Il se mit à la dévisager tout en fumant, la fixa d'abord avec intensité puis examina son corps entier, laissant ses yeux vifs descendre sur ce magnifique corps de femme à la peau ambrée vêtue simplement d'une cape couvrant son corps, Caem déduisit que la lycane était nue juste en dessous celle-ci tenait ses vêtements dans son bras gauche et se tenait souplement sur la pointe des pieds. La lycane s'étira en poussant un petit gémissement puis souria amicalement à Caem.


« Merci pour cette aide chaleureuse, mon ami. Sans vous, je n‘aurais sans doute pas pu continuer ma petite visite nocturne… »


Caem sa cigarette allumée la regardait s'incliner légèrement et répliqua simplement.


- " Tout le plaisir est pour moi..."



Il inspira une bouffée de fumée puis soupira une fois de plus d'un air lassé, toujours les bras croisés sur le ventre, il leva les yeux aux ciels, sa cigarette encore coincée entre ses lèvres. Quelle rencontre inattendue vraiment, il ne s'attendait pas du tout à ce qu'il rencontre cette lycane dans cet endroit là, trempée de la tête au pied. Tiens, en pensant à ça...Ou était t-elle allé se tremper ? Surement dans un de ces aquarium...


« Avez-vous aussi remarqué qu’on ne peut même plus faire trempette tranquille dans cette ville sans être dérangée ? C’est un monde, vous ne trouvez pas ? »


Il la vit s'appuyer contre la rambarde comme lui l'avait fait précédemment, la mine boudeuse. Caem sourit à sa remarque et lui, à présent appuyé contre la rambarde, dos à l'aquarium fixait le vide droit devant lui.


- " Vous êtes allée barboter dans l'eau, l'eau était chaude j'imagine... "

Déclara Caem sur un ton sarcastique, un sourire naissant au coin des lèvres sans regarder son interlocutrice tout en continuant de fumer. Il remarqua que celle-ci frissonnait un peu, avait-elle froid ? C'était sur, avec une cape trop légère pour se sécher, ce n'était pas suffisant mais Caem n'avait rien sur lui, pas même un manteau.


- " Vous allez vous geler si vous continuez de rester comme ça...Désolé mais je n'ai rien qui pourrait vous sécher totalement à moins que...Vous vous séchez avec votre cape et vous ré-enfiliez vos vêtements, nous pourrons tranquillement discuter après...Allez vous changer derrière ce mur, je regarderai pas vous inquiétez pas...


Déclara Caem sincère en continuant de fumer et en plongeant ses yeux vifs dans ceux de la lycane avec calme. Il repensa à sa dernière enquête..Retrouver une gamine perdue, certes un jeu d'enfant mais ayant beaucoup de difficultés...


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Ven 2 Avr - 3:13

La jeune louve observa longuement les poissons derrières elle, errant éternellement derrière cette prison inventée par les Hommes. Errance, lui rappelant étrangement ce qu’elle était : une âme tourmentée et perdue à la recherche d‘éternelles réponses à ses questions abusives. Mais Deth’s n’était pas tant à plaindre autant qu’on pouvait le croire, bien-sûr. Comme certains, elle eut une enfance heureuse et comblée en compagnie de ses parents, une vie tranquille et sans vague capable de déranger cette harmonie avec la nature et ses frères loups. Malheureusement, le destin ne le voulut pas ainsi… Avoir violée les règles interdites de son clan, voilà l‘élément déclencheur. Combien donnerait-elle pour revenir en cette nuit afin que ce drame ne se déclare jamais. Il y avait une chose dont elle était cependant certaine : bien qu’elle avait fait confiance en un Vampire qui la trahit par la suite, Deth’s ne détesterait jamais cette race qui était selon elle, capable de grandes choses.


« Vous êtes allée barboter dans l'eau, l'eau était chaude j'imagine... »





Deth’s retint le ton rempli de sarcasme du jeune homme, un sourire malicieux naissant à son tour sur ces douces lèvres de Lycanne sauvage. La fumée de cigarette ne dérangeait pas la louve, bien que son odorat soit bien plus développé que tout autre être humain, elle appréciait quelques fois se délecter de cette odeur de tabac profond. Aussi étrange que cela puisse paraitre, Deth’s préférait inspirait la fumée d’un autre plutôt qu’elle soit elle-même obligée d’acheter des cigarettes. Peut-être était ce trop… Fatiguant ? De sortir l’objet tant convoité de sa poche, l’allumer et émettre de longs et harmonieux gestes de fumeur. Oui, c’était uniquement de la paresse. Bravant cet interdit, Caem dévoilait l’une de ces natures : il était donc joueur avec les règles ? Dans ce cas, ils allaient jouer ! Ses cheveux tombèrent lentement le long de ses épaules nues, penchant son visage suffisamment bas pour observer celui de Caem qui portait son intention ailleurs, souhaitant le déstabilisait par simple taquinerie. Un regard sournois s’étendit avec plaisance sur le doux visage de la louve en direction du Vampire à ses côtés, récitant sous un ton provocateur et malin :



« Je n'y ai jamais pris autant de plaisir, merci... »



Bien qu’il ne la regardait pas dans les yeux, cela n’avait guère d’importance, du moment qu’il l’avait entendu. C’était étrange, le contact de cet homme la rendait bien plus provocante qu’elle est de nature. Bien que la semaine précédent la pleine lune y était comme toujours pour quelque chose, Deth’s avait comme le pressentiment qu’il y avait un plus qui s‘était installée ici même, en ce lieu. Jetant un bref regard en biais au jeune homme, la louve eut le loisir d’apercevoir combien il semblait sûr de lui. Il se tenait fièrement, appuyer contre cette rambarde de Zoo, les yeux fixant un point invisible ou une lueur divine se dégageait sereinement. Reprenant de nouveau place convenablement à son tour, la louve leva fièrement son menton au ciel, un sourire découvrant toutes ses dents finement pointues d‘une louve en chasse et déclara avec un profond sourire de jeune fille amusée :



« Et je recommencerais aussi longtemps que cela m’amusera ! Vous devriez essayer... »



Ajouta-t-elle, la mine réjouie. Un rire cristallin s’échappant de la gorge de la jeune Lycanne, tournant une nouvelle fois son intention vers Caem, le perçant d‘un regard profond. Bien qu’il ne regardait toujours pas, Deth’s déposait toujours ses yeux vers chacun de ses interlocuteurs. Une manière à la fois convaincante de prouver combien elle n’était pas effrayée, mais également pour respecter ce dernier. Appréhendant la remarque de l’immortel concernant sa tenue vestimentaire, Deth’s baissa un instant les yeux pour observer sa cape maladroitement accrochée à son corps : critiquant son propre travail en décrochant une grimace peu jouasse. Rougissant légèrement, la Lycanne se mordit la lèvre inférieure, sourcils froncés. Mais quel tenue ! Complètement trempée jusqu’au os, la cape froissée de part et d’autres ne rendait vraiment pas Deth’s sous son meilleur jour.



« Vous allez vous geler si vous continuez de rester comme ça...Désolé mais je n'ai rien qui pourrait vous sécher totalement à moins que...Vous vous séchez avec votre cape et vous ré-enfiliez vos vêtements, nous pourrons tranquillement discuter après...Allez vous changer derrière ce mur, je regarderai pas vous inquiétez pas... »





L’immortel aux dents de sang n’avait pas tord en effet : normalement fermé à cette heure tardive, le Zoo était à présent dépourvue de lumière ainsi que de chauffage. Quelques faibles veilleuses permettant simplement d’éclairer les allées, ce pourquoi Deth’s hocha simplement la tête en signe d’approbation en murmurant qu'il avait parfaitement raison. Elle ne pouvait pas rester presque nue devant un étranger et surtout, devant un homme. Poussant un long soupir, déçue de n’avoir pas pu se baigner plus longtemps qu’elle l’avait prévue. Enfin, cela n’avait pas d’importance après tout : elle pourrait très bien y retourner demain soir ! Un sourire conquis de sa propre conclusion se dessina une nouvelle fois : et cela ne serait certainement pas les gardiens de nuit qui l’arrêteront. Allant se changer comme convenu derrière un des murs, elle rejoignit Caem quelques minutes après. Deth’s était à présent vêtue de sa tenue de cuir habituellement réservé lors de ses combats. Pour une fois, la jeune louve avait prévue le coup un peu plus tôt afin d’être déjà prête en cas d‘embuscade. La pleine lune arrivant bientôt, il fallait se montrer prudent…



S’écartant de la rambarde, Deth’s se mit lentement face au jeune Vampire, perturbant le champ de vision de ce dernier en ce mettant juste là où il regardait. A présent libre de tout mouvement que la cape ne pouvait lui permettre, elle voulait apercevoir son regard, admirer le reflet de ces yeux intimidant. Soudain, lorsque leurs regards se croisèrent de nouveau, la louve perdit sont sourire : manquant subitement d’air, le visage de Deth’s perdit de sa couleur. Son cœur se serra et une migraine pire que toutes les autres qu’elle n’avait jamais encore connue, se réveilla. Maudite Empathie…


* คՆคɱɿՐ ς૯੮ Բɿ૪... *

*C-… Ce n‘est pas le moment…*



*ςυՈ ౮ค ՆɿՈԲ૦ ʔ ค౮ค ɱคՐ Ոค੮૦ !*

*Tu sais très bien que je ne comprends rien à ce que tu me dis !*






Appuyant difficilement ses mains contre sa tête pour empêcher que sa migraine ne se développe trop encore, elle luttait contre sa bête intérieure une fois encore éveillée au mauvais moment. Hurlant à l’intérieur de son propre esprit, la migraine s’estompa brutalement, dans l’incompréhension la plus totale de la louve. Il s’agissait comme d’un immense trou noir la dévorant tout entière pour l’entrainer ensuite vers une autre dimension où elle seule et sa bête intérieure était en éternelle confrontation. Aussi étrange que cela puisse paraître, la scène ne s’était pas déroulée dans le véritable monde. Deth’s était toujours en face de Caem, l’observant de la même manière qu’il y a quelques minutes. La seule chose que ce dernier aurait pu entrevoir de ce qu‘il venait de se produire, c’était le regard paniqué de Deth’s avant qu‘elle ne tombe dans une sorte de transe où son côté sombre l‘avait envoûté. Avant que le jeune homme ne puisse dire quoi que ce soit à ce sujet, la Lycanne frotta lentement son front contre ses doigts, l'air quelque peu déstabilisé en prétextant un manque de vitamines ou autre...


« Mmmh veuillez m'excuser, j'ai eu comme un moment d'égarement... »






Reprenant rapidement ses esprits, Deth’s fit comme ci rien ne s’était produit. Elle avait l’habitude maintenant d’être constamment hantée par des migraines incessantes, mais des comme ça… C’était tellement rare. Si rare que, Deth’s se demanda quel sentiment elle avait pu bien ressentir en Caem pour que cela la dérange autant. Son empathie s’était activé brutalement. Et bien que la jeune Lycanne ne supportait pas ces douleurs chroniques, elle voulait savoir pourquoi et surtout quel était cette horrible sensation de détresse dans le cœur du jeune Vampire qu‘elle venait inconsciemment de partager avec lui. D'un sourire complice, elle se plaça aux côtés de Caem une nouvelle fois et lui demanda sereinement :


« Je suppose que nous pouvons maintenant discuter calmement avec en option comprise, des présentations valables. »







Le désespoir… C’est-ce qu’elle avait ressentit. Une peine si grande, si douloureuse, que la situation lui rappela la perte de son amant… Était-ce également le cas pour ce Vampire ? Avait-il perdu quelqu’un de cher à ces yeux pour que son cœur soit si malheureux ? Deth’s ne pouvait qu’émettre des suggestions. Le Vampire qui n’avait apparemment pas bougé, fit sourire involontairement Deth‘s quand elle le vit toujours en compagnie de sa cigarette en bouche. Bien qu’étant déterminée à savoir ce que son empathie voulait lui faire voir, Deth’s ne se voulait pas être irrespectueuse envers l’immortel. Décidant d’attendre sagement, le moment opportun pour découvrir la vérité…
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Ven 2 Avr - 13:05

Caem fixait le vide, perdu dans ses pensées, perdu dans les pensées de son passé...Le visage dénué d'émotion, le regard absent, ses yeux bleus vifs fixés sur une sorte de point invisible que personne, évidemment ne pouvait repérer...A quoi pouvait-il bien penser ? On pouvait le voir souvent avec cet petit air pensif...Il se tourna calmement vers la lycane qui lui adressait un sourire malicieux, qu'est-ce qui pouvait bien l'amuser comme ça ? Surement sa phrase emplie de sarcasme au sujet de la petite baignade nocturne...Caem lui adressa le même sourire, sournois et continua de fumer, tout en remarquant que la lycane le dévisageait en penchant la tête vers le bas, il plongea ses yeux bleus profonds dans ceux de son interlocutrice tout en la dévisageant aussi, c'était une très belle lycane, surement la plus belle qui lui était donné de voir jusqu'à maintenant...Il retourna ensuite à son point d'observation, tournant la tête lentement vers celui-ci en inspirant une bouffé de fumée d'un geste souple et gracile lorsqu'il entendit son interlocutrice dire sur le ton provocateur.


« Je n'y ai jamais pris autant de plaisir, merci... »



Un sourire amusé s'étira sur les lèvres de Caem qui répliqua sur le même ton, d'une voix mielleuse et suave sans la regarder.


- " Oh mais de rien... "


Cela faisait longtemps que Caem n'avait pas eu quelqu'un à qui parler...Il était toujours seul lors de ses journées, à accomplir ses missions, s'ennuyer et puis... éviter que son côté sombre reprenne totalement le contrôle sur lui...Il ne fallait pas laisser la bête l'envahir, la bête tapie au fond de lui voulant prendre le contrôle de ce corps parfait afin de l'utiliser pour des fins peu orthodoxes et des actes mauvais comme s'en prendre à son entourage et aider les mauvais clans. Il lui arrivait souvent de sombrer sans qu'il s'en rende compte, et là il faisait un grand carnage...Massacrant sans pitié les humains habitant dans les villages voisins pour son propre plaisir vicieux ainsi que les lycans et vampires. Pour lui, dans cet état là, détruire était tellement jouissif...Il lui fallait du temps pour retrouver la raison...Beaucoup de temps, tout ça à cause de son pouvoir de soin...Il était diablement beau mais assez effrayant...Il la vit partir pour se rhabiller mais ne fit rien, toujours appuyé sur la rambarde, dos à l'aquarium.


Toujours pensif, il pensa ensuite à autre chose...s'imaginait déjà le bâtiment imposant, l'entrée au sol dallé de pierres faîtes en marbre recouvertes de sang frais ou sec, le couloir sombre menant à diverses salles éclairées par des lustres, les meubles antiques encore en bon état, les grand tapis anciens recouvrant les salles riches et importantes, les diverses peintures ornant les murs représentant l'idéologie chrétienne et les peintures de la renaissance, les nombreuses statues de marbre blanc occupant les salles, la salle du trône appartenant au maître du clan, puis...au sol-soul, le cachot où s'échappaient les lamentations et les gémissements de souffrance venant des prisonniers, des lycans, des humains et même des vampires : le père de Caem ne faisait aucun cadeau, aucun...Et puis, les cellules où Caem avait séjourné souvent pour désobéissance face au chef du clan, autrement dit, son propre père...Caem n'était pas d'accord avec son idéologie et ne faisait pas les missions demandé comme exterminer un groupe de lycans innocent par exemple...Et depuis 6 mois, il s'était échappé de sa cellule en distrayant un garde, allez savoir comment...


Caem fut sortit de ses pensées lorsque la jeune lycane se planta soudainement devant lui, devant son champ de vision, il resta impassible bien qu'au fond, il se demandait ce que souhaiter faire la lycane...Attaquer ? Peut-être, dans ce cas là, il riposterait...Il se mit à la fixer impassible puis après quelques minutes, il remarqua que quelque chose ne tournait pas en rond, comme si quelque chose s'était passé. Il vit les yeux paniqués de la lycane puis, celle-ci frotta son front contre ses doigts, comme déstabilisée...C'était louche ! Ca sentait pas bon ça...Se disait Caem en fronçant les sourcils, perplexe.


« Mmmh veuillez m'excuser, j'ai eu comme un moment d'égarement... »


Un moment d'égarement ? Elle se foutait de lui ou quoi ?! Caem avait bien capté que quelque chose de pas net s'était déroulé et pas qu'un peu, toujours en train de fumer, Caem la fixait avec intensité pour essayer de trouver une réponse au problème, sans aucune gêne, il rapprocha son visage du sien puis plongea ses yeux vifs et hypnotisants dans ceux de la jeune lycane.


- "Un simple moment d'égarement tu dis ? Je dirai...Que tu en as eu un gros..."


Répliqua Caem sarcastique, la cigarette à la main pour ne pas bruler le visage de la lycane, toujours son visage près de sien. Il ne la quittait pas des yeux et la dévisageait avec grande intensité, comme si il voulait lire en elle...La lycane se place ensuite près de lui avec un petit sourire complice et déclara.


« Je suppose que nous pouvons maintenant discuter calmement avec en option comprise, des présentations valables. »


Caem porta à ses lèvres, ca cigarette puis déclara tout en en inspirant une bouffée.


- " Je m'appelle Caem, Caem Mac Carthaigh, détective privé et chasseur à plein temps...Echanté Mlle..."


Déclara Caem amusé avec un petit sourire aux lèvres, au fond, assez intrigué par l'attitude précédente de la lycane. C'était comme si...elle avait perdu le contrôle pendant un petit bout de temps...Avait-elle également une seconde nature ? Une bête voulant prendre le contrôle d'elle à tout moment comme lui ? C'était possible, les vampires et les lycans étaient un peu similaires en ce point. Lui aussi faisait souvent ces sortes de crises, devant tout le monde en plus...Au début, il sentait une vive douleur l'envahir à la tête puis un plaisir jouissif venir après auquel il était difficile d'y résister...Et après ça, il était envoûté. Peut-elle qu'elle avait ce problème-là, c'était sur...ca sautait aux yeux. Caem continua de fumer en la fixant et attendit qu'elle se présente à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Sam 3 Avr - 5:34

Deth’s ne bougea pas un seul instant lorsque Caem rapprocha son visage. Bien qu’il soit très proche, la louve ne voulait pas reculer, affrontant son regard en se soulevant une nouvelle fois sur la pointe des pieds afin d‘être plus ou moins, à arme égale. Pourquoi se rapprochait-il autant ? Il semblait désirait lire quelque chose de bien précis en elle… Et cette façon de la dévisageait, il ne pouvait pas être humain ! Humain… Mais oui, c’était certainement ça ! Un Vampire, Caem ne pouvait être qu’un Immortel, tout comme elle. Quoi que… Non, elle ne devait pas apporter de déduction trop rapide : ce Caem avait beau être charismatique, ce n’était pas moins qu’il soit forcément un Vampire. Après tout, même les humains pouvaient être de nature, très beau sans passer par la case d‘immortel. Deth’s fronça un instant les sourcils : ce que cela pouvait être frustrant de ne pas être capable de deviner en un clin d‘œil ce qu’était la personne vous faisant face !



Reprenant ses esprits, la jeune femme pouvait voir chaque parcelle du visage de l’immortel distinctement : ces cheveux noirs en bataille lui donnant cet air sauvage et vagabond, ces yeux d’un bleu perçant comme une créature de la nuit en quête de chaire fraiche. Un visage finement dessiné, envoutant, déroutant. Diablement déroutant... Deth’s tenta de ne pas y faire attention, bien qu’il semble difficile de résister à un Vampire aussi attirant, la jeune louve ne devait pas se laisser avoir sous un tel jeu de séduction. Elle n’était certainement pas l’une de ces femmes qui donneraient n‘importe quoi pour qu‘on s‘occupe d‘elle, car la Lycanne ne supporterait pas que l‘on la prenne pour une louve en manque d‘affection. Son honneur, mais aussi sa fidélité, n’atteignait pas son pareil. Malheureusement, cette semaine précédant la pleine lune n’arrangeait absolument rien : comme chaque louve, Deth’s dégagerait ses hormones bestiales tout le long de cette semaine, attirant l’intention de plusieurs. Et cela, la Lycanne ne pouvait absolument rien y faire, à son grand désespoir d’ailleurs…




Lorsque la Lycanne entendit les paroles du jeune homme concernant son moment d’égarement, elle se mit à rougir légèrement accompagné d’un sourire divin, une moue des plus craquante. Gênée de lui avoir en quelque sorte « menti » à ce sujet, car il était de loin, une personne qui pouvait croire n‘importe quoi, n‘importe quand. Ses épaules se soulevèrent légèrement sans qu‘elle ne s‘en aperçoive elle-même, se mordillant la lèvre inférieure à plusieurs reprises, Deth’s plongea longuement son regard aux allures envoutantes à l‘intérieur de ceux de Caem, inconsciente qu’elle aurait fait craquer plus d’un homme de cette manière. Cette moue tentatrice aux lèvres sensuelles, représentait la typique réaction d’une louve en quête de se faire pardonner. Voulant rattraper son erreur, Deth’s commença à répliquer :


« Je crois qu‘en effet je v-(…) - Deth’s se tue un instant. Prenant note que l’immortel l’avait à présent tutoyé, ce qui devait très certainement signifiait qu‘il ne désirait peut-être pas que la louve continue à leur offrir une barrière de politesse dérangeante. Poussant un long soupir, Deth’s reprit tranquillement - (…) Je te devrais quelques petites explications. Accepte juste d‘être patient encore un peu et je te répondrais sincèrement. » - Attendant une longue minute afin de se réinstaller à nouveau sur la rambarde, cette fois en s’y asseyant dessus, elle ajouta dans un murmure un - « S‘il te plait… » si agréable à l‘écoute, que n‘importe qui ne pouvait lui en vouloir en cet instant de tout ce qu‘elle aurait pu faire. Elle tenait à connaître Caem ne serait-ce qu'un peu plus, la louve désirait être convaincue qu'elle pouvait avoir réellement confiance en lui afin de savoir si elle pouvait réellement lui en parler ou non. L’empathie jouait très certainement un rôle majeur dans ce genre de situation : la persuasion étant une méthode à la fois perverse et subtile, bien que Deth’s soit encore incapable de l’exploiter en toute bonne conscience.




La jeune louve remarqua à quel point elle avait l’air différente en comparaison de ce qu‘elle était habituellement. Son côté joueur s’affirmant de plus en plus, cette assurance face à un homme qu‘elle n‘aurait pourtant jamais osé auparavant dévisagé aussi intensément. Maudite bête… Elle devenait de plus en plus complice et maitre des actes de la louve, arrivant parfois même, qu’elle agisse contre son gré. Mais le plus terrible, était quand la pleine lune arrivait. Une rage dépassant les limites de l’imagination. Et une soif de chair déconcertante qui en dérouterait plus d‘un. Cependant, rien ne permettait encore à Deth’s de communiquer réellement avec cette bête. Bien-sûr, il lui arrivait de l’entendre quelques fois prononcer quelques mots, mais la Lycanne ne comprenait jamais ces paroles, rendant cette dernière, plus irritée que jamais. L’immortel aux dents de sang lui indiqua sa situation professionnelle, mais également son nom. Chose que Deth’s prit tout de suite pour information comme étant la plus importante.


« Caem Mac… Carthaigh. »



Répéta faiblement la jeune louve. Baissant lentement la tête, elle admira un point invisible au sol qu‘elle seule semblait pouvoir apercevoir, ses cheveux voilant un instant son doux visage mielleux. Caem, c’était donc ainsi qu’on l’appelait. Un très joli nom lui allant à ravir, pensa la louve. Certes peu commun, mais Deth’s appréciait la représentation de l’originalité qu’il était. Comme elle aimerait se souvenir du nom de son amant disparut également… Cette pensée frustra la jeune louve qui ne supportait pas de ne pouvoir se rappeler ce qu‘elle désirait quand elle le voulait. Un sourire apparut soudain sur ses fines lèvres aux formes voluptueuses : chassant cette dépression passagère, Deth’s reprit confiance et se jura de ne plus perdre un seul prénom des personnes qui lui seraient chers. Et la Lycanne allait commencer dès ce soir ! Relevant la tête en la penchant d’un côté, admirant le visage de Caem avec une certaine mélancolie. Il brillait sans aucune lumière hormis la sienne. Ce Vampire était rayonnant, malgré ces malheurs et ce mystère l‘entourant. Après un instant de contemplation gratuite, la Lycanne murmura délicatement au concerné, prenant soin à ce qu’il l’entende :


« Je conserverais ton nom précieusement dans mon esprit, Caem. »



Un rire léger et délicat resta enfermé derrière les lèvres de la Lycanne, fermant un instant les yeux, heureuse de connaître enfin quelqu‘un. En effet, la dernière personne qu‘il lui avait adressé la parole, était un jeune Lycan qu’elle avait rencontrée à Tokaï. C’était en même temps, la première et ultime fois que Deth’s l’avait vue. Ils passèrent la soirée à discuter ensemble, la louve tentant d’expliquer au jeune homme tous les bienfaits d’être un Lycanthrope. Ce dernier, étant un ancien humain, supportait très mal sa nouvelle vie de loup-garou. Deth’s qui, au contraire, est née louve depuis toujours, lui expliqua le long processus de familiarisation de la bête intérieure et de soi-même. Bien qu’elle soit devenue Lycanne il y a peu, Deth’s vivait depuis des siècles au sein même de la nature elle-même. Cette rencontre, s’était passé il y a plus de deux mois maintenant. Ils avaient simplement discuté de leurs Lycanthropies, espérant que la louve avait put l’aider à s’accepter. Descendant de la rambarde, Deth's se présenta à son tour. Sa tenue de cuir moulant ses formes féminines sans trop de provocation, un fin sourire s'affirmant sur le visage de la Lycanne.



Soudain, quelque chose se déclencha à l’intérieur de l’esprit de la jeune femme : Caem était détective privé… Un détective… Mais c’était exactement ça qu’il lui manquait ! Un détective, une personne capable certainement de l’aider, à découvrir la vérité et le nombre exacte de clan existant ! Il lui fallait ces informations, elle tournait en rond depuis son arrivée, depuis sa rencontre avec ce Vampire qu’il lui avait proposé de se joindre à son clan : les Shades Hangers. Depuis, Deth’s n’avait que cette idée en tête : s’il y avait un clan, il devait forcément y en avoir plusieurs, tous agissant pour des raisons bien différentes. Sans s’en rendre compte elle-même, Deth’s lui demanda - sans doute un peu trop fort - sans prévenir :


« D-Détective ?! Tu es… détective privé ?! »



Remarquant un peu tard le digne intérêt qu’elle avait un peu trop porter sur la situation professionnelle de Caem, Deth’s se mordilla de nouveau la lèvre inférieure, plissant les sourcils de s’emportait toujours aussi vite. A présent, il allait très certainement vouloir savoir pourquoi la louve était-t-elle aussi intéressait par son métier. Rougissant légèrement, Deth’s regarda de nouveau Caem dans les yeux, souriant timidement en ajoutant son ultime contre attaque :




« J’imagine que je vais te devoir encore plus d’explications maintenant. »


Se tuant une seconde, la jeune louve s'inclina dignement une nouvelle fois, afin de répondre à la présentation du Vampire. Reportant son attention de nouveau sur les poissons, Deth's affirma avec tact et assurance, dans un murmure presque inaudible sa propre présentation :



« Dream… Deth’s Dream. »






Dernière édition par Deth's Dream le Mer 28 Avr - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Sam 3 Avr - 15:02

Caem avait contemplé la jeune lycane en rapprochant son visage encore et beaucoup plus près du sien, il la dévisagea encore une fois, cette lycane était d'une beauté frappante, en était-elle consciente ? Ses gestes un peu hésitants face à lui la rendait encore plus mignonne. Sa chevelure en bataille encadrait ce visage à la mine si craquante, ses yeux clairs et doux et sa belle peau et puis...cette tenue affriolante...Caem n'aurait jamais cru que les lycanes pouvaient être aussi attirantes, même s'il ne les côtoyaient presque jamais. Il ne côtoyait presque jamais personne à vrai dire, sauf, lorsqu'il chassait bien évidemment... D'un naturel joueur certes, il aimait rester dans son coin à fumer une cigarette tranquille en espérant que personne vienne l'emmerder. Caem, sentant ses membres s'engourdir s'étira félinement devant en poussant un petit gémissement tout en prenant soin de prendre une pause peu orthodoxe s'en s'en rendre vraiment compte, puis, il alla s'appuyer une fois de plus contre la rambarde.


Il regarda son interlocutrice d'un air joueur, une lueur de malice dans les yeux avec un petit sourire en coin, attitude habituelle quand il trouvait quelque chose enfin de croustillant dans sa vie longue certes rythmée par les poursuites de son père afin de le réintégrer à son clan mais ennuyant selon Caem...Toujours fuir les poursuivants, ca en devenait vraiment agaçant et lassant. Mais il n'avait pas le choix, il avait également son oncle à ses trousses, ignorant que son père était encore en vie et qu'il était le chef d'un clan pas sage du tout...


*Oh shit, qu'est-ce que je m'emmerde...*


Pensait Caem en poussant un soupir las tout en continuant de fumer.Il s'emmerdait, c'était le cas de le dire...Même s'il y avait beaucoup d'évènements en ce moment, il s'ennuyait...Il s'ennuyait d'avoir personne à qui parler, condamné à rester tout le temps seul. Mais là, il venait de trouver une charmante compagnie...Il vit la lycane rougir avec un petit sourire tout mignon, celle-ci plongea également ses magnifiques yeux clairs dans les siens. Elle avait une moue tellement tentatrice, mais Caem avait appris à ce contrôler face aux femmes, depuis longtemps d'ailleurs...Comment les résister, ect...Mais celle-ci était comme différente des autres...Ce n'était pas une chochotte qui se plaignait toutes les dix secondes, elle était d'un tempérament calme et pas le genre de fille qui veut tout le temps attirer l'attention des autres sur elle. Cette Lycane était calme, joueuse et souriante.


« Je crois qu‘en effet je v...Je te devrais quelques petites explications. Accepte juste d‘être patient encore un peu et je te répondrais sincèrement. »


Caem croisa les bras sur son ventre, il l'avait tutoyé pour se donner un peu de libertés, il espérait qu'elle en fasse autant. Il n'aimait pas vraiment vouvoyer les gens, certes les inconnus oui, mais elle et lui, ils se connaissaient depuis de bonnes minutes. Il pouvait parler tranquillement sans s'imposer des règles de politesses à deux balles...Pensait Caem intérieurement, il jeta sa cigarette dans la poubelle juste en face d'eux, sans changer de position, l'envoyant de loin d'un geste agile et mesuré.


* Panier...*


Songeait Caem avec un petit sourire amusé aux lèvres. Il entendit la lycane pousser un long soupir près de lui, elle s'essaya sur la rambarde, accepter d'être patient ? Caem ne tenait pas en place là, un truc vraiment croustillant s'annonçait ! Tout ses sens en était émoustillés, de l'action ! Enfin...Lui qui attendait depuis des semaines , il serait servit ! Caem resta néanmoins
calme et appuyé contre la rambarde croisa les bras sur son ventre.


« S‘il te plait… »


La louve avait parlé d'une voix douce à peine audible, cette petite voix implorante...Il repensa soudainement à Chloé. Non, il ne fallait pas qu'il pense à ça...C'était du passé, elle n'existait plus maintenant...La supplication de la lycane avait persécuté un point faible, c'était comme si une onde lui ordonnait de l'écouter...De ne pas répliquer..C'était bizarre, avait-elle un pouvoir de persuasion ?! Caem se contenta de rester calme et ne dit rien


« Caem Mac… Carthaigh. »



Le lycane avait répété son nom d'une voix faible en baissant la tête.Le vampire Irlandais, toujours les bras croisés sur son ventre, fixait le même point invisible qu'au départ..Lassé de tout...Pourquoi continuait-il à vivre ? Il n'en savait rien...Surement, parce qu'il devait rester encore un peu protéger d'autres personnes...Surement pour cette raison, Caem appuyé sur la rambarde, dos à l'aquarium posa doucement ses maigres mains de couleur neige sur la rambardes, ne quittant pas son point invisible des yeux.


« Je conserverais ton nom précieusement dans mon esprit, Caem. »


Ca lui faisait bizarre à vrai dire, même s'il restait impassible, il tourna la tête vers la lycane tout en la regardant curieux. Pas beaucoup de personne lui disait ça, ce genre de phrases...Personne ne lui avait dit ça depuis si longtemps...Il fut frappé de la sympathie de la lycane, c'était pas tous les jours qu'on rencontrait ce genre de personne. La lycane émit un doux rire cristallin, très agréable à entendre, elle descendit ensuite de la rambarde, sa tenue moulant ses formes féminines.


« Mademoiselle Dream… Deth’s Dream. »


- "Joli nom..."


Déclara Caem avec un petit sourire au coin des lèvres. Quel nom..Étrange et hors du commun. C'était sur, tout le monde n'avait pas un nom comme celui-ci...Mais Caem le trouvait joli et plutôt original. La fille déclara soudainement assez fort :


« D-Détective ?! Tu es… détective privé ?! »

- " Bien sur...Est-ce que j'ai la tronche à mentir ? "


Déclara Caem sur un ton empli de sarcasme avec un sourire amusé aux lèvres, les bras croisés sur le ventre la regardant d'un air malicieux. Pourquoi avait-elle crié aussi soudainement ? Recherchait-elle quelqu'un ? Avait-elle perdu quelque chose de précieux ou d'important ? Il vit Deth's rougir légèrement, elle était tout simplement adorable. Celle-ci lui souria timidement et lança.


« J’imagine que je vais te devoir encore plus d’explications maintenant. »


Caem la regardait toujours amusé et émit un sifflement compatissant.


- " Dis moi ce que tu as à me demander, je suis à ton service Deth's...Recherche-tu quelqu'un ? "


Il s'approcha d'elle de sa démarche souple et féline, un sourire narquois aux lèvres puis se mit à tourner autour d'elle, comme si elle était sa proie. Il parlait d'une voix diablement suave et mielleuse.



- " As-tu perdu quelqu'un de cher ? Tiens-tu à retrouver quelque chose ? Un objet de valeur ? Une personne ? Un groupe de personne ? A avoir des informations sur quelque chose ? Dis-moi ce que tu désires et...



Il se rapprocha de la lycan et lui chuchota à l'oreille de sa voix mielleuse tout en continuant.


- ...je ferai en sorte de t'aider..."


Il se dégagea et arrêta de tourner autour d'elle, un sourire amusé s'esquissant sur ses lèvres, les mains derrière le dos avec nonchalance, puis il se dirigea vers la rambarde et se contenta d'observer les poissons, ayant hâte d'entendre le problème de la jeune femme pour ensuite le résoudre.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Sam 3 Avr - 20:45



« Bien sur... Est-ce que j'ai la tronche à mentir ? »


Deth’s plissa légèrement les sourcils à cette réplique. Ce jeune Vampire était certainement la personne la plus sarcastique qu’elle n’est jamais rencontrée ! Cependant, la jeune louve le trouvait amusant. Etant convaincue qu’au fond de lui-même, cette homme n’était en vérité, qu’un être rongé par la solitude et la douleur. A dire vrai, il avait plutôt la tronche d’un homme qui était capable d‘obtenir tout ce qu‘il désirait par son simple charisme. Cette propre pensée ennuya la louve : elle plaignait cet immortel qui était idolâtré par son unique présence et non pour sa personnalité. Si Deth’s avait été dans le même cas que Caem, la jeune louve n’aurait pu le supporter. Comment des hommes mais aussi des femmes, pouvaient préférer le simple physique d’une personne s’il ne lisait pas le cœur de ce dernier ? Poussant un soupir peiné, la Lycanne ressentit soudain cet élan de peine et de compassion pour le jeune Vampire. Il était seul, admiré des autres par sa beauté, mais terriblement solitaire…




Soudain, la louve fut tirer de ses propres pensées : Caem lui tournait autour, comme un prédateur en quête d’une innocente victime. Ses pas résonnèrent longuement dans l’esprit de la demoiselle, un instant déstabilisé par ce soudain changement d’attitude. Il la dévisageait durement, un sourire joueur sur ces lèvres finement dessinées. Deth’s écouta sans un mot les dires du Vampire qui la questionnait de toute une farandole de question sur ce qu’elle désirait chercher. Une situation délicatement gênante pour la louve qui ne préféra pas le couper dans son argumentation. Ne bougeant pas d’un cil, elle lui jetait quelques regards de défis à chaque fois qu’il lui faisait face, lorsque ce dernier finissait une nouvelle ronde autour d’elle. Mais quand elle sentit ce souffle si alléchant la chatouillant pour lui murmurer sa dernière phrase le long de son oreille, un violent frisson la désempara. C’était inhumain, une torture comme celle-ci ! N’importe quel femme aurait succomber et se serait très certainement jeter sur lui ou bien, si cette dernière était suffisamment capable de se contrôler, elle le regarderait de plus en plus intensément, espérant qu’il l’invite à boire un verre et plus si affinité…




Deth’s tourna la tête négativement : un rire étouffé s’immergeant le long de sa gorge. S’il croyait la tester d’une manière aussi grotesque, il allait être déçu. La jeune louve avait en horreur toutes ces femmes provocants de leur plein gré, des hommes par le simple fait que luxure et argent, rime en un seul mot. Bien qu’il lui arrivait d’être affriolante comme maintenant face à ce Vampire, c’était bien la première fois qu’elle était aussi joueuse. Cependant, ce n’était très certainement pas une raison pour croire que la louve irait se jeter dans les bras de Caem. Par pur logique, Deth’s émit plusieurs hypothèses : tout d’abord, il était complètement insensé qu’elle agisse ainsi, car il aurait tôt fait de la repousser. Réaction qu’elle comprenait parfaitement. Que feriez-vous après tout si un total inconnu se jetait dans vos bras ? Il était clair que Deth’s n’accepterait jamais un tel contact aussi méprisant soit-il. De plus, bien que certaines de ses réactions de louve pouvaient surprendre plus d’une personne, elle n’avait en rien l’intention d’attirer les foudres de Caem.




Elle ne voulait surtout pas qu’il croit que cette Lycanne était une femme désirant son affection. Venant à peine de le rencontrer, Deth’s tenait réellement à ce qu’il la voit sous un bonne œil. Mais… Pourquoi ? Pourquoi cet intérêt soudain pour un total inconnu ? Après tout, elle s‘en fichait pas mal de l‘opinion des autres à son sujet. La louve haussa inconsciemment les épaules, perdu dans ses propres pensées une nouvelle fois. Chose qui lui arrivait souvent et ce, même devant toute une foule qui pourrait la prendre pour une folle. Avec son empathie, la louve avait prit pour habitude de ne plus être affecté de ce que pouvait penser les personnes l’entourant. Son cœur se devait d’être solide, ferme, sans faille. Mais la présence de Caem, la rendait tout autre. Elle espérait en faire un ami, une personne qui lui au moins, ne s’enfuirait pas. Mais pourquoi lui ?! Bon sang, cette question allait la rendre folle !


« ... Je ferai en sorte de t'aider... »



Caem venait tout juste de terminer son discours en même temps que les sombres pensées de la louve. Il était donc bel et bien un détective privé. Certainement doué, qui plus est. Vu la force de caractère d’un tel personnage, il ne pouvait qu’excellait dans son métier. Tout d’abord hésitante, Deth’s s’écarta légèrement du Vampire, afin qu’il est une distance un peu plus normal entre deux personnes venant de se rencontrer. Etant toujours inconsciemment sur la pointe des pieds, elle déposa d’un geste souple ses deux mains sur chacune de ses hanches généreuses. Tournant la tête d’un côté, elle observa la où les gardiens étaient précédemment partis. Se souvenant soudain qu’ils étaient à l’intérieur d’un lieu normalement fermé à cette heure, il fallait qu’ils se montrent prudent. Poussant un long soupir, la louve finit par répondre à Caem, d’une voix des plus sérieuses et autoritaire tout en le regardant droit dans les yeux :




« Si tu veux réellement tout savoir, je suis à la recherche d’informations concernant des clans existants en Tokaï. Des clans qui, pour un diffèrent compromis, se vouent à se haïr mutuellement. Je n’ai malheureusement aucune information valable hormis que je connais déjà l’un d’eux, du moins, si je puis dire. Ce que je désire, c’est découvrir leurs origines, les partisans et surtout… La source même les guidant à se détruire l‘un l‘autre. »




Le regard qu’affichait Deth’s n’était plus le même : un sentiment de colère se dégageait le long de son corps, une frustration peu commune pour une louve prête à tout pour découvrir la vérité. Son visage était ferme, impassible, ne se rendant même pas compte combien elle était sérieuse en cet instant face à Caem. La louve désirait - non - DEVAIT connaître ces clans. Tous aussi nombreux qu’ils pouvaient être. Car parmi l’un d’eux, il y aurait ceux qu’elle doit punir. Ceux qui ne mériteraient que de souffrir pour l’éternité, comme pour ce qu’il lui avait fait subir en cette nuit terrible où tout s‘est disloqué. Une pensée, plus forte que toutes les autres, lui rappelant soudain ce qu’elle avait hérité il y a de cela bien des années. « Jack’s Curse », l’arme de La Mort elle-même. La faucheuse lui à offert cet arme afin que la louve puisse accéder à son désir de vengeance. Mais à quel prix… L’âme du porteur de la Faux, n’est à présent plus bercée d’un des côtés : elle est le mal et le bien, l’enfer et le paradis en même temps. Elle deviendra une âme errante entre deux mondes parallèles et cela, pour l’éternité.




Deth’s reprit lentement son souffle. Tout ces souvenirs de nouveau fraichement ancré en mémoire, en devenait plus qu’épuisant. Soudain, l’instinct de la jeune louve se mit en alerte. Jetant un coup d’œil de part et d’autre dans les recoins de la pièce, prête à agir en se mettant en position d‘attaquer. Deth’s était convaincue que quelqu’un approchait, elle en donnerait sa main à couper. Se concentrant suffisamment, la Lycanne déduisit qu’il s’agissait certainement de renfort… Décidément, pourquoi se donnaient-ils tous tant de mal à retrouver une simple fille qui s’était permise de barboter tranquillement dans un aquarium ? Quel réaction bizarre, se plaignait la louve en poussant un soupir déçue. Quoi qu’après tout, cela ne pourrait être que plus amusant pour le reste de cette soirée prometteuse. Un sourire satisfait s’initia sur les lèvres rosées de la Lycanne : S'approchant de Caem qui admirait toujours les poissons, elle lui attrapa instantanément le bras, lui décernant un regard complice :



« Ca te dirais de t‘amuser encore plus que moi comme lorsque je me suis rafraichie dans cet aquarium ? »



Tout en donnant un léger coup de tête pour désigner l'aquarium que le Vampire regardait et sans même attendre son avis, Deth’s se mit à courir à une vitesse plus qu’étonnante : sautillant quelques fois tellement sa nouvelle idée lui plaisait. Elle voulait encore plus violer les interdits de ce Zoo. Détruire cet immonde prison qui avait enfermé un nombre incalculable de ses frères. « Si tu acceptes de m‘aider à me récolter un maximum d‘informations sur ces fameux clans, je te montrerais combien on peut s‘amuser dans un parc animalier en pleine nuit. » Annonça fièrement la louve en tournant un instant son intention vers Caem tout en courant, tenant la main de ce dernier afin qu’il la suive. Elle tiendrait cette promesse, quoi que cela puisse lui coûter. Au fond d’elle-même, Deth’s ne pouvait ignorait la sympathie soudaine qu’elle eut pour Caem : elle avait lue en lui le désespoir, la solitude… Les mêmes symptômes qu’elle-même avait au plus profond de son âme.




C’était pour cela qu’elle prit cette décision : la louve partagerait avec lui un fragment de bonheur qu’aucun autre ne pourrait comprendre. Ils partageaient tout deux le même sentiment de désolation, donnant une affection naissante pour ce Vampire lui renvoyant comme un miroir brisé, ce qu‘elle était derrière ses sourires.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Dim 4 Avr - 16:52

Après que Caem ait terminé son discours, la femme s'ayant écartée de lui afin d'avoir une distance raisonnable par rapport à lui, il se demanda s'il ne l'avait pas un peu effrayée par son attitude... Il haussa légèrement les épaules en signe, quand il faisait le même spectacle à des autres clients, ceux-ci restaient quand même assez intimidés, même beaucoup et Caem adorait faire ça à chaque fois que quelqu'un demandait ses services. Il ne pouvait pas s'empêcher de...de faire peur à ses clients...C'était plus fort que lui, c'était comme si le petit démon cloîtré à l'intérieur de lui réclamait de la nourriture, de la peur...plus précisément. C'était étrange, en présence de cette Deth's, il était comme, plus provocant que d'habitude...Surement son pouvoir qui en faisait des siennes...


« Si tu veux réellement tout savoir, je suis à la recherche d’informations concernant des clans existants en Tokaï. Des clans qui, pour un diffèrent compromis, se vouent à se haïr mutuellement. Je n’ai malheureusement aucune information valable hormis que je connais déjà l’un d’eux, du moins, si je puis dire. Ce que je désire, c’est découvrir leurs origines, les partisans et surtout… La source même les guidant à se détruire l‘un l‘autre. »


Caem leva un sourcil puis sourit d'un air sarcastique. Presque tout le monde demandait des informations sur les clans sévissant à Tokai, c'était d'actualité. Caem après quelques secondes perdit son sourire et devint sérieux, tout en portant les poings à ses hanches aux courbes féminines. Il n'était pas vraiment surpris à vrai dire. Ce genre de demande revenait souvent. Des demandes d'informations sur les clans...Toujours les Kurenai, toujours les Murazaki, toujours les Shiroi, toujours les Shade Hanger...Et il y avait aussi les plus discrets, ceux appartenant à aucun clans. Caem regarda son interlocutrice d'un air calme et put remarquer que celle-ci arborait un air frustré, sérieuse, presque en colère...Caem resta impassible face à cette réaction, même s'il se demandait ce qui lui prenait et pourquoi elle voulait ces informations...Il alla s'accouder contre la rambarde pour observer les poissons...Tout le monde avait bien beau lui demander des informations portant sur ces clans, mais Caem ne savait presque jamais pourquoi ils le voulaient, qu'est-ce que ca leur apporteraient ? Caem ne savait pas, ni pour les autres, ni pour cette lycane...Il ne saurait pourtant peut-être jamais la raison mais il voulait tant savoir pour cette lycane, pourquoi voulait-elle des informations ? Dans quel but ? Il devait y en avoir un..C'était obligé...Un but.


Toujours le coude appuyé sur la rambarde, observant les poissons d'un air las, toujours la même chose, toujours la même demande..Les informations, les informations, les informations...Ah la la la...Et pourquoi les informations ? Dans quel but ? Pourquoi ? Il devait faire son boulot mais il voulait tellement savoir. Ils savaient que ces clans étaient puissants, vouloir les attaquer comme ça, c'était du pur suicide...Il perçut une présence non loin d'eux, les voilà qu'ils revenaient...La situation se compliquait...Shit ! Mais étrangement, il continuait de fixer l'aquarium sans vraiment observer les poissons, son regard vif était fixait dans l'eau bleu-transparente.


« Ca te dirais de t‘amuser encore plus que moi comme lorsque je me suis rafraichie dans cet aquarium ? »

- " Je n'ai pas apporté mon maillot.."


Déclara Caem sarcastique sans détourner son regard du point invisible situé dans l'eau bleu de l'aquarium, il sentit une main lui attraper le bras et tourna instantanément la tête en direction de la lycane qui affichait un regard joueur, celui-ci resta impassible. Allait-il lui fournir des informations sur les clans ? Oui, il en était sur...Il voulait bien et puis, aider les gens était son boulot. Avant qu'il n'ai put dire quoique ce soit, la lycane lui prit la main pour l'entrainer dans sa folle course...


« Si tu acceptes de m‘aider à me récolter un maximum d‘informations sur ces fameux clans, je te montrerais combien on peut s‘amuser dans un parc animalier en pleine nuit. »


Deth's avait parlé fièrement tout en l'entraînant dans sa folle course, il n'avait jamais vu une telle femme...Elle débordait tellement d'énergie à ce moment là...Et lui, ne pensait qu'a Chloé...Il ne devait plus penser à ca...C'était du passé, il ne devait plus s'encombrer avec des sentiments inutiles...Sinon, ca le détruirait complètement...Il devait oublier...Après une longue course folle, Caem s'arrêta, ils étaient très loin des gardes maintenant. Caem soupira puis regarda la lyance et déclara sérieux.


- " C'est bon...J'accepte de t'aider..."


Caem prit une pause, sortit une nouvelle cigarette, l'alluma et commença à fumer avant d'entamer son long discours tout en prenant un ton professionnel. Il trouvait que cette lycane voulait en savoir trop, mais bon, c'était son métier et il était obligé de le respecter.


- " Dans cette ville, il y a trois races existantes comme tu as pu le constater, elles sont toutes autant bornées les unes que les autres...Ça c'est un fait. Les humains vivent leur vie tranquillement sans se soucier de l'existence des autres races, quelques uns si...Ceux qui le savent sont libres de rejoindre un clan ou non, le clan principal des humains est le clan Shiroi...Œuvrant pour la paix des races. Les vampires sont nombreux, il y en a qui errent éternellement et d'autres sont intégrés au clan des Kurenai. Les Kurenai veulent dominer Tokai et en avoir le contrôle total...Ils veulent avoir le pouvoir, ce clan est composé essentiellement de vampires mais il peut y avoir d'autres races...Il sont en guerre contre les Hunter et les Shiroi d'ailleurs...Il y aussi les Shade Angers, clan voulant imposer leur point de vue...Composé essentiellement de vampires lui aussi, mais il peut y avoir d'autres races également comme je l'ai dit précédemment. C'est un clan assez ancien en guerre contre les hunter mais qui n'aime pas trop les méthodes du clan Shiroi...Il y a les Murazaki aussi, qui ont pour objectif principal de lever la malédiction des lycans,ils combattent pour leur survie et pour leur avenir et veulent empêcher les Kurenai de dominer Tokai, ce qui est compréhensible...Ce clan est essentiellement composé de Lycans, il peut avoir d'autre races aussi...Voilà, j'ai à peu près tout dit..."


Déclara Caem qui en savait beaucoup plus mais ne voulant pas que cette femme ait des problèmes si elle en savait trop comme lui...Il inspira une nouvelle bouffée de fumée d'un geste gracile, calme tout en la fixant. Il demanda après un silence...


- " Pourquoi veux-tu savoir tout ça ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Mar 6 Avr - 16:56


« Je n'ai pas apporté mon maillot… »

Aussi étrange que cela pouvait parraitre, la louve appréciait de part la manière que Caem lui disait son excuse. Aussi sarcastique que le reste de ces dires depuis leur rencontre. Un simple rire cristallin s’initia à la gorge de la Lycanne qui répliqua tout en courant à une allure folle sans se retourner vers lui :


« Ne t’en fais pas pour ça : là ou on se dirige, tu n’en auras pas besoin ! »


Deth’s ne lui proposait pas une baignade nocturne en vérité : une idée bien plus intéressante en tête lui avait traverser l‘esprit et elle était convaincue qu‘ils s‘amuseraient bien.



« C'est bon... J'accepte de t'aider... »




La jeune Lycanne arrêta également sa course au même instant ou elle sentit Caem ralentir. Sa joie s’atténua un instant, lâchant automatiquement la main du jeune Vampire afin que ce dernier puisse fumer sereinement. Se retournant précipitamment lorsqu’elle entendit le Vampire qui acceptait de l’aider, son visage rayonnant de gratitude pour l‘aide qu‘il allait contribuer. Ils étaient à présent sortis des aquariums intérieurs, entourés par de grandes cages de verre de tous les côtés, abritant très certainement les lions et autres carnivores endormis. Deth’s prit une longue inspiration, appréciant l’air extérieur et ce vent léger caressant délicatement leurs peaux. S’étirant félinement en levant les bras en l‘air, la louve posa un instant son intention en direction de la lune, apaisée d’apercevoir qu’elle n’était pas pleine ce soir. Elle était magnifique en cette nuit : son croissant à moitié voilé par un léger brouillard de printemps, ces rayons lunaires brillant de milles feux. Deth’s aurait été capable de rester ici toute la nuit, rien que pour le plaisir d’admirer sa maitresse dévoilant sa véritable nature. Si belle, mais tellement effrayante aux yeux des Lycanthropes l‘admirant pour ces courbes charmeuses de pleine lune sombrant dans la stratosphère étoilée. Caem venait d’allumer une nouvelle cigarette, la louve pensa automatiquement combien il avait l’air d’apprécier les instants où il pouvait fumer. Lui permettant très certainement de s’éloigner du monde et des autres pendant ne serait-ce, que quelques minutes, le temps de succomber au plaisir de la nicotine.




« Dans cette ville, il y a trois races existantes comme tu as pu le constater, elles sont toutes autant bornées les unes que les autres...Ça c'est un fait. Les humains vivent leur vie tranquillement sans se soucier de l'existence des autres races, quelques uns si...Ceux qui le savent sont libres de rejoindre un clan ou non, le clan principal des humains est le clan Shiroi...Œuvrant pour la paix des races. Les vampires sont nombreux, il y en a qui errent éternellement et d'autres sont intégrés au clan des Kurenai. Les Kurenai veulent dominer Tokai et en avoir le contrôle total...Ils veulent avoir le pouvoir, ce clan est composé essentiellement de vampires mais il peut y avoir d'autres races...Il sont en guerre contre les Hunter et les Shiroi d'ailleurs...Il y aussi les Shade Angers, clan voulant imposer leur point de vue...Composé essentiellement de vampires lui aussi, mais il peut y avoir d'autres races également comme je l'ai dit précédemment. C'est un clan assez ancien en guerre contre les hunter mais qui n'aime pas trop les méthodes du clan Shiroi...Il y a les Murazaki aussi, qui ont pour objectif principal de lever la malédiction des lycans,ils combattent pour leur survie et pour leur avenir et veulent empêcher les Kurenai de dominer Tokai, ce qui est compréhensible...Ce clan est essentiellement composé de Lycans, il peut avoir d'autre races aussi...Voilà, j'ai à peu près tout dit... »



Les informations que détenaient Caem été précieuse aux yeux de la louve, l’observant pendant tout le long de son discours, Deth’s ne détacha pas un seul instant son regard de ce Vampire aux allures mystérieuses. Retenant avec minutie tous les détails qui lui permettrait d’agir en compagnie de la meilleure des connaissances. Malheureusement, la Lycanne désirait en savoir plus. Encore et toujours bien plus. Il lui fallait les lieux de rassemblements de chaque clan et inévitablement, quelques noms. Mais Deth’s ne souhaitait pas apporter de problèmes au détective irlandais, pensant qu’il en avait déjà fait beaucoup pour elle. La jeune femme ne désirait pas l’entrainer à l‘intérieur d‘une guerre qui ne lui était pas la sienne. Il ne méritait pas qu’elle se lamente sur son épaule pour qu‘il lui vienne en aide, non. C’était son problème, à elle d’agir en conséquence et de ne pas entraîner les autres dans sa course folle.


S’approchant lentement du jeune immortel, la louve le sonda d’un sourire empli de gratitude. Son aide lui avait été précieuse, quoi qu’il puisse imaginer. Une fois de plus très proche l’un d l’autre, la louve pencha d’un côté son visage tout en plongeant son regard à l’intérieur de l‘immortel, murmurant un :
« Merci, Caem… Merci pour tout. » que lui seul aurait pu entendre. Ses remerciements étaient sincère, bien qu’elle aurait apprécier faire bien plus pour le récompenser. Demanderait-il peut-être de l’argent ? Après tout, en tant que détective, il devait très certainement gagner sa vie avec ce métier. Il faudrait donc que la jeune Lycanne trouve un petit emploi lui permettant de rembourser sa dette. Un sourire discret apparut aux lèvres de Deth’s : lui apporter l’argent à son lieu de travail était une excuse suffisamment valable pour qu’elle le revoit. Ne cherchant pas à se montrer impolie, la louve ajouta à ses dires :



« Pour ce qui est de l‘argent afin de payer tes informations, je ne te demanderais qu‘un court délais afin que je récolte les fonds suffisants. Bien-sûr, s’il faut que je paie un peu plus, je comprendrais parfaitement, ne t’inquiètes pas. »



Un nouveau sourire apparut sur son visage : toujours plus doux que le précédent. Elle se sentait calme et même très à l’aise face à ce Vampire irlandais. Alors que pourtant, ils ne connaissaient que depuis une heure à peine et dans une drôle de circonstance qui plus est.


« Pourquoi veux-tu savoir tout ça ? »



Caem semblait être curieux en effet de savoir pourquoi la louve cherchait-elle tant ces informations. Situation dans laquelle, Deth’s pouvait parfaitement comprendre. A sa place, elle aurait été tout aussi curieuse de connaître les raisons qu‘enivraient sa cliente.



« Mmmh tu aimerais bien le savoir, hein ? »



Lança la louve d’une manière aussi sarcastique que l’on aurait pu parfaitement la prendre pour le détective à ses côtés. Deth’s appréciait le taquiner, plus que quiconque d’ailleurs, aussi étrange que cela pouvait paraitre. Lui décernant par la suite un sourire milieux aux allures calme afin de le rassurer qu‘elle lui dirait tout le moment opportun, elle se tapota doucement la joue de son index droit, un clin d‘œil complice pour l‘immortel. Mais avant cela, la Lycanne désirait jouer ! Oh oui, quel plaisir on pouvait obtenir en violant l’interdit ! Elle était en effet bien décidé à lui parler des raisons la poussant à connaître l’origine des clans. Car après tout, ces informations lui avaient été d’une grande aide et la louve ne trouvait rien de plus normal que de lui expliquer ses propres raisons. Pour Deth’s, un statut de confiance commençait lentement à apparaitre, ne pouvant s‘empêcher de sourire à cette pensée. Espérant seulement, qu’il ne la prenne pas pour une suicidaire voir pire, une tarée sortie dans on ne sait quel hôpital psychiatrique.



« Ne t‘inquiètes pas : si tu t‘ennuis, j‘ai tout un tas d‘enquêtes à te confier si elles peuvent naturellement t‘intéresser. »



Lança subitement la louve en signe de triomphe. Ayant aperçu l’air las du Vampire lorsqu’il entendit que ce que la louve désirait, n’était que de simple information, Deth’s ne put qu’en déduire qu’il s’ennuyait. Il s’ennuyait, de cette vie trop longue et si déprimante… Elle était convaincue que Caem se douterait au bout d’un moment que la Lycanne le prenait en affection, peut-être un peu trop subitement. Mais qu’importe ! Pensa la jeune femme : cet homme était perdu à l’intérieur des abîmes de l’enfer comme elle l’était et ensemble, ils pourraient s‘entraider. Naturellement si, le jeune Vampire refuserait son amitié, la Lycanne n’irait pas le forcer, le laissant poursuivre son propre chemin. Mais ce désir de le connaître, devenait de plus en plus présent à chaque seconde qu’elle restait à ces côtés.



Soudain, la louve perdit son sourire : une odeur venait subitement de lui apparaitre, lui rappelant instinctivement ses frères. Avec une certaine appréhension de ce qu’elle allait découvrir, Deth’s tourna lentement son regard vers la droite, apercevant avec effroi que des loups étaient enfermées dans l’une des cages extérieure du Zoo.



Se précipitant sur la rambarde pour passer par au dessus, la louve déposa lentement ses mains contre le mur transparent qui la séparait de ses frères. Un violent haut les cœurs, surmontant avec beaucoup de difficulté le fait qu’ils soient ainsi enfermés. Serrant les dents, la peine de la Lycanne se transforma de nouveau en haine. Les conditions immondes où ces loups tentaient difficilement de survivre, étaient intolérables. Un espace si étroit pour une meute de quinze loups, ne pouvait être envisageable. Et cette nourriture immonde, pourrie depuis des semaines, par étonnant qu‘ils y en aient certains qui crèvent ! Subitement, l’un deux s’éveilla : le chef de meute qui était précédemment endormi avec les autres, se réveilla instantanément, sentant apparemment lui aussi l‘odeur de Deth‘s. Cette odeur qui les unissaient et qui était en même temps unique pour chacun d’entre eux, engendrait une affection sans limite. S’approchant lentement du mur les séparant, le loup observait la Lycanne longuement de ces grands yeux jaunes. Son regard déchira le cœur de la louve qui vit à travers ces yeux toute le désespoir de la meute réunis. Tournant de part et d’autres de la cage, comme pour chercher à apercevoir chaque faille de l’âme de la jeune femme, Deth’s sachant très bien qu’il voulait se présenter à elle, malgré cette barrière empêchant le moindre de leurs gestes pour se saluer convenablement. Caressant avec douceur le mur transparent qui les séparaient, la jeune femme murmura faiblement, la peine déchirant son visage :


« Pourquoi… ? »


Les poings à présent serrés, la louve n’accepterait jamais d’abandonner ceux qui était sa famille, ses frères, sa meute. Soudain, une idée frappa Deth’s. Un long sourire s’étirant le long de son visage remplaçant son désespoir. Elle savait très exactement ce qu’elle avait à faire et les raisons de son acte était évident. Plongeant une ultime fois son regard à l’intérieur du chef de clan en hochant la tête en signe de triomphe, Deth’s se retourna lentement vers Caem, toute trace de haine cette fois disparut. Lui décernant un signe de la main afin qu’il la suive, la louve chercha du regard leur prochaine destination.



« Viens. Je t‘expliquerais. »






Quelques minutes plus tard...






A présent accroupie, la louve bougea subtilement. Ils étaient arrivés près de la pièce où se trouvait le gardien de nuit. Cette démarche si féline, accompagné d’avec autant de précaution, ne trompait plus les véritables origines bestiales de la louve. Se fondant parmi les ombres l’entourant, prête à frapper le moment venu, l‘instant adéquate, parfait. Faisant signe à l’immortel que la voie était libre, elle lui murmura lentement, accompagné d'un clin d‘œil complice :


« Et si on faisait une grosse bêtise, toi et moi ? »


Un sourire des plus joueurs que Deth’s aurait pu faire, se dessina lentement sur ses lèvres couleur pêche. Ce qu’elle voulait chercher, c’était le passe-partout du gardien permettant d‘ouvrir toutes les portes des animaux du Zoo. Une invasion, c’était exactement ce qu’elle aimerait ! Son sourire s’étira une nouvelle fois, l’instinct joueur de la Lycanne s’étant une fois de plus éveillé…
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Mer 7 Avr - 16:03

« Ne t’en fais pas pour ça : là ou on se dirige, tu n’en auras pas besoin ! »


Caem leva un sourcil d'un air interrogateur, où voulait-elle bien l'emmener hors de l'aquarium ? Se promener dans un parc, dans les rues ? Caem ne savait pas trop les intentions de son interlocutrice. Pas besoin de maillot pour la baignade nocturne ? Voulait-elle le voir à poil ou quoi ? Pensait Caem amusé, un sourire aux lèvres mais au fond, il était sur que c'était pas une baignade nocturne mais autre chose...Après avoir finalement accepté de venir en aide à la jeune femme, Caem de marbre promena ses yeux vers les alentours, ils étaient tous les deux à l'extérieur après cette folle course .Quand il accepta d'aider la jeune lycane, Il vit celle-ci se retourner rapidement, arborant une mine enjouée. C'est alors que Caem commença à fumer une fois de plus tandis que la lycane s'étirait tout en regardant le ciel. Après avoir énoncé son important discours, il aperçut la jeune louve s'approcher de lui avec un sourire empli de gratitude.



Caem n'avait pas tout dit pour sa simple sécurité, s'il il avait des problèmes,lui, il s'en foutait royalement à vrai dire...Il en avait tellement que ca en devenait une stupide habitude, oh shit ! Mais cette femme...Il ne voulait l'impliquer aucunement dans ces problèmes et guerres de clans, ce n'était pas ce qu'il souhaitait réellement, non, il ne le souhaitait pas du tout en fait...Impliquer des gens dans des affaires qu'ils ne les concernaient, c'était pas le genre de Caem, peut-être son oncle mais lui non. Alors, si c'était dans le cas, il refusait les missions données par son oncle et il avait droit à une belle sanction en plus...Privé de sang pendant une semaine au moins, enfermé dans les cachots. Son oncle était sévère lorsque c'était le cas des missions, il s'en fichait bien des avis de Caem et se passait royalement de ses répliques cinglantes et parfois désagréables, il s'en fichait, le considérant simplement comme une "arme" indispensable à son organisation...



« Merci, Caem… Merci pour tout. »



Caem posa ses yeux bleus vifs sur la jeune femme puis sourit. Il n'aimait pas qu'on le remercie à vrai dire...S'il faisait quelque chose, c'est qui le souhaitait vraiment sans en attendre en retour des remerciements...



-" Non...non, t'as pas à me remercier "



Répliqua Caem en souriant, amusé tout en haussant les épaules en signe d'indifférence. A vrai dire, il n'avait pas l'habitude que quelqu'un le remercie comme venait de le faire cette lycane. D'ailleurs, il trouvait cette femme particulière...Un peu tordue et un peu enfantine sur les bords, voulant presque tout le temps s'amuser, ce qui ne déplaisait pas à Caem qui, tout en fumant tranquillement fixait les pauvres bêtes enfermés dans les cages, ca lui rappelait lui, enfermé dans les cellules de son oncle, mais il plaignait ses pauvres bêtes qui n'avaient rien demandé...Enfermées à vie dans ces cages, avec de la nourriture périmée et subissant toutes la journée, les rires moqueurs des passants.


* Pauvres bêtes ! C'est pas une vie ça...Elles survivent oui !*"


Pensa Caem amer et dégouté tout en déclarant ensuite d'une voix neutre qui exprimait son mécontentement.


- "Les humains sont dégueulasses vraiment..."


Et quand Caem disait quelque chose, c'était vraiment sincère....Il demanda ensuite pourquoi la lycane voulait-elle toutes ces informations. Ça le titillait depuis le début ça...Depuis qu'il avait commencé son discours....Il voulait savoir, bon sang !



« Mmmh tu aimerais bien le savoir, hein ? »



Et voilà qu'elle rajoutait une couche ! Pensait Caem agacé en levant les yeux aux ciels. Celle-ci lui adressa un sourire mielleux. Non mais c'était pas possible, elle voulait le faire languir ou quoi ?! Se disait Caem qui riposta à sa façon...



- " Ce serait bien si je pouvais le savoir...Je m'épargnerai des journées de travail comme ça...Et des recherches sur ta personne.."




Répliqua Caem d'un ton empli de sarcasme, tout en inspirant une bouffée de fumée.


« Pour ce qui est de l‘argent afin de payer tes informations, je ne te demanderais qu‘un court délais afin que je récolte les fonds suffisants. Bien-sûr, s’il faut que je paie un peu plus, je comprendrais parfaitement, ne t’inquiètes pas. »



L'inspecteur Irlandais réhaussa la cravate de son costard noir, tenue serrée qul moulait ses formes féminines et que Caem portait lors de ses missions, lors des combat et lors des jours de travail. Il réajusta ses mitaines noires devant la jeune lycane , puis déclara avec un petit sourire.



- "Prends ton temps, c'est pas pressé..."



Il y eut un petit silence, Caem en profita pour observer les pauvres bêtes enfermées dans les cages, il entendit soudainement la voix enjouée de la lycane parvenir jusqu'à ses oreilles.



« Ne t‘inquiètes pas : si tu t‘ennuis, j‘ai tout un tas d‘enquêtes à te confier si elles peuvent naturellement t‘intéresser. »



Caem tourna automatiquement et rapidement la tête, impassible mais assez surpris d'entendre ça venant de sa cliente. Des tas d'autres enquêtes ?! Génial...Malgré sa tonne de boulot et de sa paperasse à signer, il s'ennuyait plus qu'autre chose...Ca c'était sur...Il se demandais aussi pourquoi cette lycane était aussi enjoué et affective, c'était bizarre pour une première rencontre. Il n'était qu'un inconnu pour elle et il le savait...Comme tout ses clients d'ailleurs. Caem resta impassible tout en fumant, sans s'arrêter de fixer les cages...Il voulait tellement sauver ces pauvres bêtes de la misère...A vrai dire, il avait toujours détesté les zoo...Les conditions imaginables dans lesquelles vivaient ces pauvres bêtes, ca énervait Caem, lui qui n'avait souhaitait voir que les aquarium, il n'en avait pas demandé autant...



Celui-ci vit Deth's courir soudainement vers une cage à loups, Caem vint la rejoindre, les mains dans les poches, la cigarette coincée entre les lèvres. Deth's avait sauté par dessus la rambarde et avait déposé ses mains contre la vitre transparente. Pauvres bêtes, comme elles souffraient songeait Caem, qui impassible à l'extérieur était bouillonnant de rage à l'intérieur. Il était sur que ca devait blesser Deth's, de voir ses frères vivent dans ces conditions de vie misérables. il vit un loup s'approcher de Deth's et la fixer. Caem savait que Deth's était peinée de les voir comme ça...Très peinée même...


« Pourquoi… ? »



Murmurai celle-ci d'une voix faible tout en caressant la vitre transparente, Caem se dirigea vers la louve tout en passant par dessus la barrière , il posa une main réconfortante sur son épaule, voulant l'apaiser et la consoler. Deth's reporta son regard sur Caem qui était toujours impassible, il la vit sourire à son grand étonnement. Que lui était-il passé par la tête ? Torturer les gardiens du zoo et tout les responsables avec ? Pensa Caem amusé.

« Viens. Je t‘expliquerais. »

Quelques minutes plus tard...


Bon, Caem était embarqué dans une bien folle histoire mais il aimait ça, il y avait au moins de l'action quoi...Il s'avançait discrètement, d'une démarche souple et agile qui était la sienne, celle d'un prédateur...Cette démarche, il avait l'habitude de l'utiliser lors des journées de chasse...Il vit la louve lui faire un signe pour lui montrer que la voix était libre. Caem redoubla de vitesse.


« Et si on faisait une grosse bêtise, toi et moi ? »



Caem eut un sourire amusé et joueur, il allait avoir de l'action pour une fois !


- " C'est d'accord Miss ! "


Cette fois, Caem passa devant avec une acrobatie souple et agile après avoir pris une pose suggestive, comme à son habitude. Une lueur de malice dans les yeux, il ne manquait plus à ouvrir la porte doucement, prendre le passe-partout et le tour était joué ! Comme ils allaient s'amuser, de libérer les pauvres bêtes du zoo...Bien sur, Caem violer les lois en tant qu'inspecteur mais il s'en fichait royalement, et puis, c'était pour la bonne cause ! Il s'approcha doucement de la porte des gardien, il regarda par la serrure et voir que le gardien dormait à poings fermés derrière le bureau ne le surpris pas...C'était à peu près tous pareils. Caem posa doucement la poignée sur la porte et l'ouvrit sans faire de bruit, du regard, il chercha le passe-partout posé sur un coin du bureau, près d'une pile de papiers, Caem s'avança à pas de félin san faire de bruits, il avait l'habitude de se faire discret lors des missions, et ca , c'était son point fort, généralement, personne ne le voyait venir...La salle était éclairée par la faible lueur de la lampe, posée sur le bureau du chef des gardiens, un petit porcs grassouillet qui dormait à poings fermés. Caem s'approcha du bureau à pas de loups, se saisit du passe-partout puis revint à la case départ, près de Deth's sans faire de bruit, laissant le gardien dormir, refermant la porte doucement derrière lui. Après, il fixa Deth's d'un regard de triomphe puis la fit signe de la suivre quitta le bâtiment pour revenir dehors et s'approcha d'une des cages, celle de la cage aux loups, puis l'ouvrit avec le passe-partout, un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Mer 7 Avr - 19:37




« Ce serait bien si je pouvais le savoir... Je m'épargnerai des journées de travail comme ça...Et des recherches sur ta personne.. »



Deth’s reprit lentement son intention en direction de Caem. Lorsque la louve l’entendit lui annonçait qu’il lui serait aisé de faire des recherches sur elle, Deth’s se contenta de se mordre de nouveau la lèvre devant lui, Prenant un air désolée. L’aurait-elle fait dépasser ces propres limites de la patience ? Deth’s sourit timidement à cette pensée : il est vrai que cela faisait un sacré bout de temps maintenant qu’elle le faisait languir sur ses réponses qu’il semblait tant désirer. Mais pour quel raison d’ailleurs ? Pourquoi Caem était-il aussi curieux de savoir les intentions de la Lycanne concernant ces clans ? Bien que Deth’s l’ignorait totalement, elle se résigna à ne pas le faire attendre plus longtemps, sentant que le Vampire finirait peut-être par se lasser d’attendre. Poussant un soupir en signe de soumission, Deth’s croisa lentement les bras sur sa poitrine, prête à tout lui dire sur ce qu‘elle désirait faire.



« Je vais tout t’expliquer Caem, ne t’inquiète pas. Tu as été suffisamment patient jusqu’à maintenant, je t‘en remercie… »


La louve émit une courte pause, le temps d’offrir un clin d’œil amical au jeune Vampire Irlandais.


« Ainsi, tu éviteras ainsi de fouiller un passé qui ne mérite pas d’être labouré une nouvelle fois. »



Malgré le sourire qu’affichait la jeune femme, ses paroles donnèrent l’impression d’être un avertissement. Elle ne désirait pas que le Vampire Irlandais se lance dans des recherches vaines qui ne lui servirait qu‘à découvrir un passé qu‘il ne pourrait sans doute pas apprécier. Observant avec minutie chaque geste du détective qui était parti à la recherche du passe partout du gardien, la louve admira secrètement avec laquelle cet homme était capable d’être aussi habile : chaque mouvement était souple. Chaque pas, silencieux comme le vent. Et ce sourire félinement étiré sur ses lèvres, prêt à se délecter de sa future proie… Il était diaboliquement surprenant ! Se redressant subitement, la louve vint seulement de se rendre compte elle-même d’avoir baissée sa garde un instant pendant que l’immortel aux dents de sang tenait toujours à la discrétion. Secouant négativement la tête comme pour se réveiller, la louve se tapota plusieurs fois le front avec son majeur et son index, l’air contrariée. Mais qu’est-ce qu’il lui prenait ?! D’habitude, elle ne se laissait pas autant allée à s’occuper d’admirer une personne, surtout le moindre de ces petits gestes. Cela ne pouvait qu’être de la sympathie pour le jeune homme, rien d’autre ! Mais Deth’s ne pouvait réfuter la vérité : Caem était le Vampire le plus séduisant qu’elle est pu rencontrer. Et son charme, ne la laissait apparemment pas de marbre.



Une fois que l’Irlandais eut attraper les clés du gardien, Deth’s lui adressa un sourire complice, le félicitant en levant légèrement le pouce en sa direction. Enfin… Enfin ses frères allaient être libérés. Le plus drôle, était qu’un Vampire lui soit venu en aide et rien qu’à cette pensée, la louve sentait sa joie s’agrandir deux fois plus. Les loups allaient retrouver la liberté qu’ils avaient toujours mérités. Quel sentiment de bien-être pouvait ressentir la Lycanne en cet instant ! Rien n’aurait pu voilé son sourire à présent, elle était enfin apaisée de tout mal la contrôlant. Hochant la tête en direction de Caem lorsque ce dernier ouvrit la cage des loups, Deth’s monta subitement sur la rambarde pour se projeter jusqu’en haut de la cage. Se tenant fièrement, la louve avait une vue plongeante sur la meute qui l‘observèrent avec curiosité. Le vent qui venait à présent de se lever, fit danser lentement et avec sensualité, les cheveux de la Lycanne. Sa peau brillait avec tant d’ampleur grâce à la lune, rayonnant d’une beauté sombre et attirante. Levant les bras au ciel tout en regardant ses compagnons, Deth’s hurla avec assurance :



« Mes frères ! Cette nuit sera celle ou vous briserez vos chaines ! Que la route de notre destin se dessine sous notre mère étoilée ! »



L’enthousiasme de la meute ne se fit pas longuement attendre : hurlant ensemble à la lune une complainte en signe de remerciement, ils coururent en direction de la sortie, enfin libre. Cet instant combla le cœur de la louve : que pouvait elle obtenir de plus pour être heureuse ? La liberté était donc si belle…



Une fois certaine que toute la meute soit sortie de la cage, Deth’s descendit avec une aisance déconcertante : arrivant juste en face du Vampire qui détenait toujours le passe partout. Un sourire en signe de remerciement de l’avoir aidée se dessina doucement sur son visage à présent rosie par la joie. Elle avait réellement appréciait qu’il l’aide, bien que son statut de détective pouvait très certainement être contradictoire avec ce qu’il venait d’entreprendre. A présent comblée, la louve se rappela de la promesse qu’elle avait faite à Caem de lui dévoiler les raisons du pourquoi Deth‘s tenait aux informations qu‘il lui avait précédemment donné.


« Je crois qu’il est temps que je te dises tout, Caem. »



Tendant l’oreille afin d’être sur que personne ne soit encore alerté par l’invasion de ses frères, la Lycanne resta face au jeune Vampire, malheureusement contrainte de lever la tête afin de pouvoir le regarder dans les yeux et de commencer à élaborer un long discours d‘explications.


« Si je cherche tant d’informations sur ces clans, Il est évident qu’il y a une raison précise. Certaines personnes parmi eux, doivent être punis par le bras droit de la Mort. »


Tournant le dos au jeune Vampire, la Lycanne releva avec élégance sa chevelure qui voilée sa nuque, laissant découvrir un étrange tatouage représentant la Faucheuse.


« Ceci, est la marque qui me permet d‘agir en son nom, me rappelant sans cesse que je suis sa main vengeresse. »



Relâchant par la suite ses cheveux tout en les replaçant convenablement par un simple mouvement de tête, Deth’s se remit face a l’immortel, plongeant de nouveau son regard puissant en lui.


« Mais il n’y a pas que ça : j’ai des comptes à rendre. Prends moi pour quelqu’un de stupide, mais je dois accomplir ma propre vengeance. Mes ennemis, ce sont chacun réfugier dans des clans différents, espérant ainsi, m’échapper. »



Deth’s grogna légèrement a cette pensé. S’approchant de la rambarde une nouvelle fois, elle déposa lentement ses mains afin d’entourer la barre métallique, jetant un simple regard à la cage à présent vide, baissant rageusement la tête tout en murmurant avec frustration :


« Je ne leur pardonnerais jamais… »


Imaginant que Caem ne serait certainement pas rassasié de cette explication, la jeune femme décida de continuer son récit. A son plus grand étonnement d’ailleurs, car elle n’en avait jamais dit plus à qui que ce soit… Jusqu’à maintenant. Restant toujours à cette même position, Deth’s observa le sol, se replongeant difficilement dans ses souvenirs.



« C’était il y a plus de deux siècles que cette tragédie s’est produite. Je n’étais encore qu’une enfant qui vivait sereinement parmi les membres de son clan et de sa famille. Tout aurait pu continuer ainsi… »


Deth’s releva machinalement la tête en direction de la lune qui était juste au dessus d’elle. Sans la quitter des yeux, la jeune louve susurra faiblement, comme avec une certaine difficulté à le dire :



« Si je n’avais pas enfreint l’une de nos règles… »



Se retournant cette fois en direction de Caem, Deth’s s’appuya faiblement sur la rambarde, cet air calme d’une femme sûre de ses agissements qui lui ressemblait tant.



« A mes 14 ans, j’ai aidée une jeune Vampire. Je l’avais rencontrée dans notre forêt, baignant dans son propre sang. Mes parents m’avaient appris à respecter chaque être, quelque soit sa race et son statut. Je tenais réellement à lui venir en aide. Mais notre chef de meute n‘était pas de cette avis. »



Deth’s fronça une seconde les sourcils. Serrant les poings qui était toujours derrière son dos à tenir la rambarde.



« Il désirait la mise à mort de cette immortel sur le champ. Bien-sûr, j‘ai refusée de lui céder. Et à quel prix… »



Un rire emplie par la tristesse s’immergea de ses lèvres. Elle n’en avait jamais autant dit à quelqu’un et surtout à un inconnu.



« En vérité, la jeune Vampire m’avait tendue un piège afin de me vider de mon propre sang. Mon père, Fenrir, est arrivé juste à temps pour me sauver, la tuant d‘un simple coup de mâchoire puissant. Après cela, le reste de la meute m‘ont capturé moi et mes parents pour notre ramener à notre camp… »


Deth’s se mordit intensément la lèvre, ne se rendant pas compte qu‘elle saignait à présent. Ses yeux se perdirent vers le sol terreux du Zoo, donnant un léger coup de pied volatile sur les quelques cailloux arpentant le chemin.



« Et afin que mon jugement soit exemplaire… Le chef de notre meute décida de tuer mes parents, sous mes yeux. M’abandonnant par la suite, errant seule avec pour seule compagne, mon désespoir. »



Deth’s n’en revenait pas. Pour la première fois, elle venait de raconter son histoire à quelqu‘un. Une situation que la louve n’aurait jamais crue connaître. Pourtant, malgré la douleur de se souvenir rouge, la jeune femme ne pleurait pas. Elle ne pleurait plus. Le désespoir était là, il était présent à l’intérieur de son être et malgré cela, Deth’s ne laissa rien paraitre de sa tristesse sur son visage impassible. Elle ne voulait pas que le Vampire irlandais la voit en statut de faiblesse, c’était la chose que la louve méprisait le plus : se montrer faible devant quelqu’un. Reprenant son intention une nouvelle fois vers Caem, son regard perçant ce dernier d’une lueur puissante et harmonieuse.



« Ce que je peux te dire c’est que je ne haïs pas les Vampires. Certes, j’ai été trahis par l’un d’entre eux alors que je croyais lui faire confiance et pourtant… »



Deth’s eut un faible sourire qui pourtant, rayonnait encore plus que la lune elle-même. Comme pour une remarque concernant l’immortel qui lui faisait face afin qu’il comprenne qu’elle n’avait pas peur, cette dernière ajouta avec douceur :



« Je suis convaincue que le mal n'habite pas tous les Vampires. »




Lâchant à présent l’emprise qu’elle avait de la rambarde, Deth’s croisa lentement ses doigts l’un avec l’autre, les déposant par la suite doucereusement sur son ventre, fermant les yeux avec assurance.



« Je pense qu’à l’intérieur de chaque race, il y a un mal pour un bien qui est pesé par la balance. Cependant, je reste fière d'être une Lycanne…. »



Ses paroles étaient sages et représentaient l’expérience de la louve face aux autres membres des clans différents. Ouvrant une ultime fois ses yeux océans, elle conclus avec une prestance digne d’une reine :



« Et je punirais ceux qui mérite un réel châtiment, quel que soit sa race. »



Un long silence régna par la suite entre les deux immortels. Deth’s regardait curieusement la lune et ses rayons apaisant qui rendait la peau d’ivoire de la louve aussi brillant qu’un diamant pur. Puis, se souvenant que le détective s’était interrogé sur le moment d’égarement de la Lycanne lorsqu’ils étaient aux aquariums intérieurs, Deth’s se rappela le désespoir qu’elle avait ressentit à l’intérieur de l’âme de Caem. Elle lui avait pourtant promis de tout lui dire, mais le fait qu’elle risquait de lui faire du mal, la peinée énormément. Pourtant, il avait sa parole et Deth’s la respectait toujours, quelque soit la situation…



« Ce qui est arrivé à cette personne, cet être cher à tes yeux… Tu ne dois pas te sentir coupable de sa disparition et te détruire toi-même… »



Déclara subitement Deth’s, une expression confuse et malheureuse accompagnant son regard perdue de ce malheur les entourant. La jeune femme n’avait pas osée le regarder dans les yeux cette fois là, n’imaginant pas comment le Vampire pourrait réagir face à cette remarque. Elle était restée à cette même position, le dos callé à la rambarde pendant que son visage admirait la lune au dessus d’eux tout en murmurant ses paroles. Bien qu’étonnamment calme en ne laissant pas apparaitre son visage à son interlocuteur, Deth’s s’inquiétait de la réaction de L’irlandais. Peut-être allait-il s’énerver, l’insulter de lui rappeler un aussi mauvais souvenir ? Tout ce que la louve désirait, était de ne pas lui faire plus de mal qu‘il aurait pu déjà subir. Elle comprenait les sentiments de Caem, cette douleur se tenant constamment à l’intérieur de votre poitrine, vous rongeant peu à peu jusqu’à que vous suppliez la mort de vous achever. Il avait perdu une femme cher à son cœur, certainement la personne la plus importante de toute sa vie, aussi longue soit-elle. Bien que ne se doutant pas une seule seconde que cette personne disparue soit la propre femme de Caem, Deth’s était convaincue du désespoir de ce dernier. Tout comme lui, elle avait perdue son amant, n’ayant aucun souvenir de qui il était. Et pourtant, Deth’s savait qu’un homme l’avait étreint, son instinct de louve le lui rappelant sans cesse. Mais comment retrouver une personne dont on ne se souvient même plus le nom ? Cette peur constante, ne de jamais le reconnaître, l’ayant peut-être déjà aperçu, sans même se douter qu‘il était celui qu‘elle cherchait. Deth’s poussa un long soupir meurtrie : si cela se trouvait, tout ce qu‘elle faisait ne servait à rien, il était peut-être même déjà mort, qui sait…
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Sam 10 Avr - 15:11

« Je vais tout t’expliquer Caem, ne t’inquiète pas. Tu as été suffisamment patient jusqu’à maintenant, je t‘en remercie… »


A vrai dire, Caem ne mourrait pas d'envie de le savoir...Juste une simple curiosité qui l'amenait à demander...Juste une petite...Rien qu'une petite, mais voilà. Voilà que cette lycane allait enfin s'expliquer, là, juste devant lui. Caem leva un sourcil d'un air interressé, il l'écouterait d'un air attentif et calme, comme à son habitude, comme quand ses nombreux clients annonçaient leur témoignage lorsqu'ils venaient à son cabinet. Cette lycane se décidait enfin à l'avouer, et en plus, devant un "inconnu" qu'elle venait juste de rencontrer le soir même...C'était le comble...Caem se demandait pourquoi elle était aussi confiante et ouverte face à lui, pourtant, il était un vampire et elle, une lycane...Deux races distinctement opposées par leurs idéologies et leurs idées. Cette lycane était confiante, très confiante, elle devait faire attention pensa Caem intérieurement, sinon, elle pourrait se faire vite avoir par des ennemis, mais il lui faisait confiance, Deth's était une femme à ne pas se laisser marcher sur les pieds...Même s'il elle était "enfantine", elle n'était pas vraiment naïve et pouvait bien se défendre sans l'aide de personne. Caem, lui ne demandait jamais d'aide, c'est lui qui aidait les gens sans vraiment s'en rendre totalement compte, ayant de multiples choses à régler comme ses enquêtes folles et interminables...Plus qu'épuisantes, même pour un vampire : il fallait en permanence changer d'endroit, courir, se battre, se presser etc..Bien sur, Caem était professionel dans le domaine, il avait l'habitude de faire ca depuis des années... Caem vit la jeune lycane lui faire un clin d'œil puis déclarer.



« Ainsi, tu éviteras ainsi de fouiller un passé qui ne mérite pas d’être labouré une nouvelle fois. »



Caem haussa les épaules en signe d'indifférence puis dévisagea la jeune femme. Apparemment, son passé n'avait pas l'air d'être joyeux d'après ses mots...Caem ferma les yeux un instant, les bras croisés sur le ventre. Lui aussi n'avait pas eu un passé glorieux, c'était le cas de le dire...Les nombreux gens ayant croisés sa route n'ont obtenu que la mort...Caem avait tellement de mal à contrôler la bête tapie au fond de lui, c'était vraiment difficile...Difficile de ne pas se laisser envouter totalement...Il se sentait tellement bien après s'être fait possédé entièrement...Se nourrissant de la souffrance et de la douleur des autres. Il n'était plus lui même. Il n'était seulement qu'une bête avide de sang et de souffrance, rien d'autre...Semant la peur et la terreur sur son chemin. Quand il était dans cet état là et qu'il était en Irlande, son oncle le ramenait dans la cave du manoir familial et l'enfermait dans les cachots le temps qu'il se calme...Et pendant ce temps-là, il essayait de se battre contre ce mauvais côté envahissant. Pour ça, il lui fallait quelque fois plusieurs jours et même quand il y avait une grande crise, plus d'un mois. Après avoir tranquillement repris les clés sans se faire entendre ni voir, Caem alla ouvrir la cage aux loups avec son petit sourire habituel sournois tout en lançant un regard amical en direction de la lycane. Comme c'était comique ! Un vampire qui sauvait des loups de la misère, c'était nouveau ça ! Mais Caem n'en avait nullement honte, au contraire, il en était très fier même. Il observa la la lycane se tenir sur la rambarde puis sauter ensuite sur la cage, faisant face à "ses frères". Caem fixait la scène, impassible, attendant la suite avec un calme olympien tout en observant la jeune lycane qui se tenait fièrement devant les loups, l'allure noble, celle-ci leva les bras tout en parlant avec assurance.


« Mes frères ! Cette nuit sera celle ou vous briserez vos chaines ! Que la route de notre destin se dessine sous notre mère étoilée ! »


Après que Deth's est évoqué cette phrase, la meute hurla une complainte en signe de remerciement. Caem trouvait ce petit "show" assez sympa mais les hurlements pourraient bien prévenir les gardiens de ce stupide zoo...


* La discrétion, ils connaissent pas ? *


Pensa Caem avec sarcasme tout en jetant des regards aux entrées du zoo pour vérifier que les gardiens ne venaient pas voir quelle était la cause de tout cet insoutenable boucan de foire. Personne. Tant mieux. Il s'imaginait, lui, inspecteur privé, derrière les barreaux. C'en était ironique ! Bien sur, il avait violé les règles en aidant cette lycane, mais pourquoi l'avait-il fait ? Pour le fun ? Non...Caem n'était pas de cette trempe, il n'userait pas de sa salive et de son énergie pour cela. C'était autre chose...Autre chose qu'il n'arrivait pas à savoir lui-même et puis...Il avait perdu la notion de "sentiment" depuis tellement longtemps et n'agissait que par réflexe. Il voulait aider cette lycane car elle était son amie. Point. Il la considérait comme une amie à protéger et à soutenir au prix de sa vie. Une amie sincère. Caem avait rarement des amis, il s'en fichait pas mal à vrai dire...Tout ce qui comptait, c'était d'assurer son boulot et ses missions parfaitement, le mieux possible...Dorénavant, Caem se détermina à aider cette lycane si elle avait le moindre problème,il l'aiderai même si son oncle qui détestait les lycans n'était pas d'accord...


De son air impassible, il regarda la meute de loups sortir de la cage, enfin libre...Si son oncle saurait la bêtise qu'il venait de faire, il lui pardonnerai jamais...Mais bon, Caem avait l'habitude des punitions, mais espérait de tout coeur que quelqu'un ne prévienne pas son oncle...Il aurait surement droit à la torture pour avoir aidé une race ennemie, mais bon, Caem avait plutôt l'habitude de subir ça...Deth's descendit de la cage avec un petit saut tout en atterrissant devant Caem qui mit le passe passe partout dans sa poche, celle-ci lui adressa un sourire de remerciement, il n'en fit rien et se contenta de son air impassible.


« Je crois qu’il est temps que je te dises tout, Caem. »


Vraiment ? Elle allait lui donner les raisons qui l'avait pousser à demander des informations ! Une des premières clientes qui avouait dès le soir même ! C'était étrange...Il n'avait pas l'habitude que ses propres clients lui expliquent tout dès qu'ils avaient déposés leur déposition. Caem la dévisagea encore une fois avec intensité, avec sérieux et indifférence. D'ailleurs, son impassibilité, son sarcasme et son indifférence avaient tendance à agacer son entourage, même sa famille, mais il s'en fichait, il restait lui-même. Les bras croisés sur son ventre, il se mit à l'écouter attentivement. Lorsqu'il s'apprêtait à sortir une nouvelle cigarette pour fumer, il entendit soudainement cette phrase qui le frappa en plein :


« Si je cherche tant d’informations sur ces clans, Il est évident qu’il y a une raison précise. Certaines personnes parmi eux, doivent être punis par le bras droit de la Mort. »


Punis par le bras droit de la mort ?! Qu'est-ce que ca voulait dire ?! Tuait-elle pour la justice ? Tuait-elle pour que le monde sois plus "juste" ? Pour Caem, il n'y avait pas de monde "juste", ce monde n'existait pas. En la voyant se tourner, il aperçut qu'elle portait une marque, il fronça les sourcils. Décidément, cette femme n'était pas la seule à avoir "une marque". Caem en avait une lui aussi, et en avait plutôt honte. Il avait été marqué par l'église par la faute de son oncle qui trouvait qu'il avait dépassé les bornes. Ce jour-là, il avait fait une crise...La bête tapie au fond de lui l'ayant possédé, son oncle l'avait fait ramener dans l'église du village où le prêtre l'avait marqué à vie au fer . A présent, une rune noire avec des symboles occupait la partie entière de son dos couleur neige...Comme il haïssait son oncle pour l'avoir marqué à tout jamais par l'Église...Bien sur, il n'en avait jamais parlé à personne. Ni à Khildar, ni aux autres...Cela avait été sa punition pour avoir dépassé les bornes sans le vouloir...Marqué par l'Église, lui un vampire...Ça le dégoutait...Il haïssait tellement son oncle mais n'avait pas d'autre choix que de lui obéir...



« Ceci, est la marque qui me permet d‘agir en son nom, me rappelant sans cesse que je suis sa main vengeresse. »


Caem regardait la marque qui ne ressemblait pas du tout à sa marque...Elle avait été marquée comme lui mais par qui ?


« Mais il n’y a pas que ça : j’ai des comptes à rendre. Prends moi pour quelqu’un de stupide, mais je dois accomplir ma propre vengeance. Mes ennemis, ce sont chacun réfugier dans des clans différents, espérant ainsi, m’échapper. »


Sa propre vengeance ? Quelle vengeance ? Caem ne comprenait pas beaucoup de choses mais restait impassible et silencieux, imperturbable. Elle voulait poursuivre des ennemis éparpillés dans les clans qu'ils venaient de citer...C'était du suicide ! Elle contre tout ces clans...


« Je ne leur pardonnerais jamais… »


Elle avait à peu près donné toutes les explications...Mais Caem ne comprenait toujours pas pourquoi elle avait été marquée et pourquoi elle voulait se venger contre des membres de chacun de ses clans. Que lui avaient-il fait subir ? Caem lui chassait des petits clans et autres ennemis que son oncle lui ordonnait d'éliminer. Caem écoutait la jeune lycane, impassible...



« Si je n’avais pas enfreint l’une de nos règles… »


Elle avait enfreint des règles ? Des règles de son clan ? Surement...Plus en plus de gens violaient leur règles sans le vouloir, d'autres était volontaires par contres...Caem l'écoutait attentivement, ne faisant aucun bruit tout en restant impassible, attendant la suite...


« A mes 14 ans, j’ai aidée une jeune Vampire. Je l’avais rencontrée dans notre forêt, baignant dans son propre sang. Mes parents m’avaient appris à respecter chaque être, quelque soit sa race et son statut. Je tenais réellement à lui venir en aide. Mais notre chef de meute n‘était pas de cette avis. »


Aidé une jeune vampire ? A ses 14 ans ?! C'était surprenant, Caem était surpris de cet acte, avoir aidé une vampire blessée. Évidemment, il y avait toujours quelqu'un pour ne pas être d'accord...C'était comme lui et son oncle qui souhaitait éliminer tout les lycans qu'il voyait ! Que c'était pathétique ! En faisant cela, il se croyait le plus fort ? En tuant des lycans innocents ? Tu parles...Pensait Caem amer.



« Il désirait la mise à mort de cette immortel sur le champ. Bien-sûr, j‘ai refusée de lui céder. Et à quel prix… »


Caem admirait le courage de cette lycane, malgré son jeune âge quand l'évènement s'était déroulé... La jeune lycane se mit à rire, un rire triste...

« En vérité, la jeune Vampire m’avait tendue un piège afin de me vider de mon propre sang. Mon père, Fenrir, est arrivé juste à temps pour me sauver, la tuant d‘un simple coup de mâchoire puissant. Après cela, le reste de la meute m‘ont capturé moi et mes parents pour notre ramener à notre camp… »


Alors, c'était la vampire la traitresse dans tout ca...Une vampire. Un vampire. Comme lui. Il vit la jeune femme se mordre la lèvre jusqu'à la faire saigner...


« Et afin que mon jugement soit exemplaire… Le chef de notre meute décida de tuer mes parents, sous mes yeux. M’abandonnant par la suite, errant seule avec pour seule compagne, mon désespoir. »


Il y eut un silence...La voix de la lycane avait été d'une telle tristesse. D'abord, cette lycane avait aidé une vampire qui l'avait ensuite trahie et à cause tout ca, le chef de la meute en avait profité de massacrer ses parents devant ses yeux. Pauvre gosse...Pensait Caem peiné pour cette lycane. Ce qui était le plus surprenant dans tout ca, c'est qu'elle faisait confiance à Caem qui était un vampire...Normalement, elle aurait du être agressive et haineuse envers sa race, envers lui, mais il n'y avait rien de tout ça. Lui aussi avait eu sa famille massacrée par des lycans quand il était enfant, à 3 ans puis après ca...Il avait du aller à l'orphelinat. On ne s'occupait même pas des enfants là-bas, il s'était démerdé. Caem ne parlait pas souvent aux autres enfants, restait dans son coin, il restait seul en permanence...et avait commencé à fumer à l'âge de 7 ans, ce qui était extrêmement jeune...Oui, Caem s'était démerdé tout seul, sans l'aide de personne, il avait attendu puis, on l'avait adopté, "son oncle" l'avait adopté à ses six ans puis il avait commencé à être majordome à cet âge, il s'occupait de nettoyer la maison, puis, il devint chasseur à ses 14 ans. Et c'est à 24 ans qu'il rencontra Chloé...Caem ferma les yeux, ne voulant pas que ses souvenirs douloureux reviennent, il voulait les oublier,à tout jamais...


« Ce que je peux te dire c’est que je ne haïs pas les Vampires. Certes, j’ai été trahis par l’un d’entre eux alors que je croyais lui faire confiance et pourtant… »


Caem trouvait cette lycane pacifiste, ce n'était pas une lycane méchante...Elle lui avait adressé un faible sourire tout en parlant avec une douceur déconcertante, qui déstabilisait Caem.


« Je suis convaincue que le mal n'habite pas tous les Vampires. »


C'était pourtant vrai ce qu'elle disait là, mais un jour où l'autre...Les vampires, même gentils finissaient par être possédés par le démon tapi en eux, c'était comme ça...Peut-être que de l'extérieur les gens ne voyait rien mais de l'intérieur, le phénomène de possession se développait peu à peu... Caem se mit à l'interrompre soudainement.


- " Écoute, c'est vrai, il y a des "gentils" vampires et ceux-ci se font rares...Mais les "gentils" comme tu dis...Je te conseille d'y faire attention, sinon...Tu seras encore trahie, tu le deviendras à cause de ces vampires, comme moi...Parce qu'un jour, ils ne pourront pas échapper à leur destin, tel le monde est fait ainsi que l'équilibre...Alors, méfie-toi plus des vampires et de moi. Car, un jour ou l'autre, tout le monde finira par sombrer. Même moi, comme tout les autres. "


Répliqua Caem d'une voix ferme et dure, il était dur envers-lui même car, il savait qu'il finirait par sombrer réellement quand viendra la crise ultime...Il se savait condamné


« Je pense qu’à l’intérieur de chaque race, il y a un mal pour un bien qui est pesé par la balance. Cependant, je reste fière d'être une Lycanne…. »


Caem hocha la tête en signe de confirmation, cette lycane avait parfaitement raison. A l'intérieur de chaque race, il y avait une part de bien et de mal...C'était basique.


« Et je punirais ceux qui mérite un réel châtiment, quel que soit sa race. »



Caem regardait Deth's, qui avait un profil digne et noble, comme celle d'une reine...Elle avait une allure tellement grande, noble et majestueuse pour une lycane. Il y eut un silence pendant lequel Caem en profita pour porter son regard sur la cage vide, l'air las. Cette lycane avait une histoire triste, si triste...Elle avait tout perdu pour quelque chose de banal, juste parce qu'elle avait aidé un vampire qui l'avait ensuite trahie... Caem était vraiment peiné pour cette lycane qui n'avait rien demandé. L'âme de cette lycane était rongée par la souffrance, par le désespoir, par la solitude et la souffrance...Comme cette femme souffrait. Il y eu un silence, gênant, calme et vide, jusqu'à ce qu'une phrase fasse tout basculer...


« Ce qui est arrivé à cette personne, cet être cher à tes yeux… Tu ne dois pas te sentir coupable de sa disparition et te détruire toi-même… »



Caem la fixa automatiquement, son masque d'impassibilité s'était totalement brisé pour prendre un air confus, surpris...Il ne s'attendait pas à ce que cette lycane lui avoue cela. De la souffrance et de la douleur se reflétaient dans ses yeux à présent sous le coup de l'émotion. Chloé...Pourquoi lui-avait-elle rappelé cela ?! Il était coupable ! Il l'était. Il le savait. Il se savait coupable. Pourquoi prétendre le contraire ? Pourquoi ? Pourquoi lui rappeler tout ca alors qu'il l'avait tenté de l'oublier à jamais ? Pourquoi ne le laissait-on jamais tranquille avec ça ?! Caem broya le mégot de cigarette qu'il tenait entre ses doigts, le visage brisé. Chloé...Chloé...Après la surprise, venait la colère...Il se contenta de fixer la lycane avec froideur et haine farouche.


- " Ferme ta gueule..."


Siffla Caem haineux entre ses dents tout en articulant les syllabes, les sourcils froncés. Sentant la rage affluer dans tout ses membres. Il revoyait déjà la mort de Chloé. Non, il fallait qu'il se calme. Il ne voulait se montrer faible devant personne ! En aucun cas..et surtout devant cette lycane. Devant une lycane. Le seul point faible de Caem était Chloé. Juste Chloé, comme il avait aimé cette femme, plus qu'aimé même...Il ne supportait pas du tout qu'on la lui rappelle. Derrière son côté dynamique et joueur, Caem avait mal et souffrait, mais il essayait tout pour le cacher. Cacher "cette faiblesse" qu'il ne voulait montrer à personne. Il ne voulait pas montrer cette faiblesse à tout le monde...Il essaya de sa calmer mais impossible...


- " Ce n'est pas tes affaires ! Mêle toi de ce qui te regarde ok ?! "



Lança Caem sur un ton agressif, furieux en la fusillant du regard et en broyant le mégot de cigarette entre ses doigts fins. Au fond de lui, il regrettait de s'être emporté comme ca devant la lycane, mais il détestait qu'on lui rappelle Chloé. Ca lui faisait trop..mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Ven 16 Avr - 7:20



- Tout le monde finira par sombrer…



Répéta instinctivement la jeune femme. Chaque syllabes semblaient être en parfaite résonnance l‘une envers l‘autre, aussi lourde et douloureuse pouvaient-elles être. Un sourire empli par la mélancolie de son passé durement labouré depuis quelques instants se dessina lentement sur son visage couleur perle à cette réponse. Cette phrase, l’avait instantanément marquée par l‘ignoble vérité que tous, espérait cacher. Elle n’ignorait pas les sombres desseins des bêtes intérieures de chaque être. Les possédant jour après jour, jusqu’à ce qu’ils finissent par sombrer et hisser le drapeau de la mort. Tous les Vampires avaient cette créature sombre au fond de leurs âmes damnées, c’était un fait. Mais les Lycans étaient tout aussi bien maudits qu’eux, Deth’s ne pouvait l’ignorait. Cette créature d’ombre, la dévorant de l’intérieur sans cesse chaque jour, était sa punition, son fardeau…. Tout comme sa malédiction. Son choix, d’avoir pactisé avec La Mort elle-même. Un choix qui n’aurait jamais dû se prendre à la légère. Ce tatouage recouvrant sa nuque auparavant vierge, était la marque de la Faucheuse. Celle qui ôte la vie de ceux dont l’heure est venue. Deth’s est devenue son bras droit, sa main vengeresse… L’appelant, l’implorant de venir. Mais tout pacte avec La Mort à sa face cachée : une fois que la louve offrira son dernier souffle de vie, elle deviendra une âme errante entre deux mondes qu’elle ne pourra jamais connaître. Le monde du dessous la reniera, tout comme celui des Cieux. D’un rire triste, ne durant qu’une simple fraction de seconde, la Lycanne tourna automatiquement la tête en direction de la lune, ses cheveux dansant une nouvelle fois avec le vent s’alliant harmonieusement avec son regard brillant d’une étrange tension combattive. Curieusement, l’atmosphère s’alourdit, la température du lieu en devenait inhabituellement glaciale. Son murmure brisa le silence, éclatant la moindre étincelle de chaleur présent, en répliquant dans un souffle pratiquement inaudible, les yeux rivés sur ce Vampire si mystérieux :



- Caem, je suis déjà vouée à l’Enfer.




La discussion aurait pu continuer ainsi, sans que rien ne vienne troubler nos deux protagonistes. La soirée aurait lentement terminée son cours, deux immortels laissant leurs différents de côté, ne serait-ce que l’espace d’une simple nuit. S’apprivoisant mutuellement, cherchant à comprendre de l’un, ce pourquoi ces semblables haïssaient tant les autres. Un conflit depuis des siècles instaurés, pour des raisons obscure et douloureuse. Malheureusement, Deth’s venait de commettre l’impardonnable point de non-retour…



« Ferme ta gueule... »



La jeune demoiselle poussa un long soupir meurtrie : elle venait une nouvelle fois de se faire détester par un ami potentiel… Comme la louve pouvait se haïr dans des moments comme celui-ci. Elle ne pouvait pas lui reprocher qu‘il l‘insulte de cette manière : après tout, elle n’était qu’un monstre blessant les hommes. Il venait de perdre son sang froid, lui qui semblait être si impassible, voilà que le jeune détective Irlandais dévoilé une autre facette de sa personnalité. Sa douleur, d’avoir perdue Chloé, sa tendre aimée, était certainement la pire des tortures qu’un homme pouvait subir. Deth’s le comprenait et savait qu’il était inutile dans une telle circonstance de dire quoi que ce soit. Une simple excuse de lui avoir rappeler se souvenir, enflammerait ce dernier plus intensément. Ce pourquoi, la jeune femme ne répliqua pas un seul instant. Convaincue que sa compassion ne ferait qu’attiser la colère de Caem. A sa place, elle aurait été dans le même état sans être aussi catégorique, certainement. Si la louve se risquait de s’approcher de l’immortel, souhaitant simplement le consoler par un geste amical en déposant sa main sur son épaule, elle ne serait pas à cette place bien longtemps. Imaginant combien il pourrait être violent avec cette dernière si Deth’s se risquait à agir contre sa volonté. l’Irlandais s’emporta une seconde fois, encore plus affecté que jamais :



« Ce n'est pas tes affaires ! Mêle toi de ce qui te regarde ok ?! »



Pour cette fois, ce fût la louve qui resta impassible : elle jeta son regard à l’intérieur de Caem qui ne reflétait à présent que le désespoir, ne lui montrant aucune émotion. Bien entendu qu’elle était peinée de le voir souffrir, ça en était évident. Mais elle ne pouvait pas -non- elle ne devait pas lui montrer. La Lycanne souffrait des paroles cinglantes du jeune Vampire, bien qu'ayant maintenant l'habitude qu'on la réprimande de se taire, la douleur ne s'estompait toujours pas... Subitement, le couinement d’une louve attira l’attention de Deth’s. Semblant être la femelle dominante de la meute précédemment enfuie, elle avait emmenée avec elle sa progéniture qui tenait difficilement sur ces pattes. Il était peut-être un peu trop jeune pour encore être capable de suivre la meute. S’approchant avec douceur, Deth’s déposa un genoux sur le sol terreux du Zoo, passant délicatement ses mains sur le museau de la jeune louve qui les avaient rejoins, déposant calmement son front contre cette dernière, émerveillée par la beauté de ce regard si puissant d‘une mère protectrice.



- Sois sans crainte. Tout se passera bien.



Se fixant longuement, un sourire s’afficha lentement sur le visage de Deth’s, signifiant que la jeune femme venait de comprendre ce pourquoi, la louve était venue la chercher avec son petit. Les yeux de la dominante reflétait la peur, ce pourquoi la jeune femme décida de la rassurer par des paroles réconfortantes tout en lui caressant délicatement la tête. Deth’s apparaissait comme un être quelque peu enfantin lorsque l‘on pouvait la rencontrer une semaine avant la pleine lune, c’est vrai. Mais la vérité semble être tout autre : le mystère entoure cette femme voilant son malheur par des sourires blessés qui habituellement, semble être si froide et distante envers les autres. La meute aurait besoin de son aide pour traverser les portes d’entrée du Zoo, traverser la ville sous les hurlements de terreur des habitants sans être une nouvelle fois enfermés. L’invasion était périlleuse, mais qu’importe : Deth’s s’était promis d’y aller jusqu’au bout, quoi qu’il arrive. Elle les emmèneraient en direction d’une forêt vierge de tout humains, leur apprenant s’il le faut, à chasser de nouveau naturellement.





Attrapant doucereusement comme la délicatesse d’une mère, le jeune louveteau a ses côtés, le portant a ses bras afin de réchauffer ce petit corps frêle et timide. La jeune Lycanne n’avait jamais été très douée avec les enfants en vérité, hormis les louveteaux. Son instinct maternel prenant automatiquement le dessus. Deth’s se releva lentement, se tournant une nouvelle fois en direction de Caem, une lueur de tristesse s’immergeant à l’intérieur de son regard. Allaient-ils dont se quitter ainsi ? Sous une dernière parole qui venait de tout faire basculer ? Combien de fois avait-elle déjà vécu cet instant ? L’instant où tout se disloque et où Deth’s se retrouve une fois de plus, seule.




Bien que Caem la méprisait d’un regard puissant, la jeune louve ne désirait pas baisser la tête. Un réflexe -qui lui valut plusieurs fois quelques mauvais coups au visage- que Deth’s s’était forcée d’établir : ne jamais baisser les yeux. Ainsi, elle prouvait que personne n’est supérieur à un autre. Deth’s ne supportait pas de l’avoir fait souffrir, de faire remonter les souvenirs les plus douloureux aux personnes l‘entourant. Pourquoi devait-elle toujours tenir ses promesses, même quand cela allait à l’encontre de ce qu’elle désirait : venir en aide à ceux dont l‘âme est déchirée par la tristesse. Bien entendu, Deth’s ne tuait pas pour un monde dit soi-disant plus « juste. » Répondant simplement aux caprices de la Faucheuse ne désirant qu’équilibrer les morts des vivants. Plongeant intensément son regard océan à l’intérieur de ceux de Caem, la louve ne cherchait pas à le provoquer. Elle se voulait persuasive, confiante. Lui laissant tout le temps qu’il lui faudrait pour se remettre, se retenant de faire le moindre geste brusque…



Jusqu’à ce qu’ « Elle » décida du contraire…




« Ոค૦ɱɿՐ ੮ςυ ! ɱคՆ੮ɿ ૦Ր૦ƿ੮ɿՐ ҩυɿՈ੮ค૦ !! »




Tout s’arrêta en un instant. Une nouvelle fois perdue à l’intérieur d’un espace temps en dehors de celui auquel Deth’s se trouvait, sa bête intérieure hurlant d’une colère qui semblait être sans limite. Caem n’était plus à l’intérieur de son champ de vision, tout ce qui entourait la louve ne représentait à présent qu’un puits sombre dépourvue de lumière. Rien n’apparaissait, seule elle et cette voix la méprisant sous un dialecte inconnu.



*Non, je t’en prie ! Pas maintenant !*




Cette douleur. Si intense et mortellement dangereuse comme le venin d’un serpent. Une migraine pire que toutes les autres, l’empêchant de tenir debout, perdant le contrôle de ses jambes. L’obligeant à se recroqueviller en stade de fœtus, les bras entourant sa tête souffrante. Les cris ricochant sur les murs pour de nouveau frapper en plein cœur. Seule, abandonnée. Aucune main pour vous relever.


« ՈคɱคՐค ! Һυς੮ ע ც૯Ր౮૦ҩ ! »



Cette voix malfaisante, l’empêchant de se concentrer suffisamment. Son corps se couvrant de spasmes et de violent hoquet répétitif. Cela en était… Intenable.




« Insurmontable… »



« Insupportable… »




« Intolérable… »






*TA GUEULE !*




Dans un dernier élan de colère, la louve hurla tout ce qu’elle put, frappant des poings le sol avec une telle intensité, les mettant automatiquement en sang. Tout ce qu‘elle désirait maintenant, c’était que la douleur s’estompe…




« … คυςςɿ ც૦ՐՈé૯ ҩυ‘੮૦Ո ƿèՐ૯ … »


*Hein ?!*





La louve avait-elle mal compris ?! Ou au contraire… Venait t’elle justement de comprendre les derniers dires de sa bête intérieure ? Non. Impensable. Jamais une telle chose ne s’était produite auparavant, jamais ! Et pourquoi, pourquoi était-elle toujours aussi méprisante lorsqu’elle se manifestait ? Ne pouvant malheureusement y prêter attention plus longtemps, la louve revint à leur monde instantanément lorsque la conversation prit fin. Encore une fois, rien ne semblait avoir bougé pendant le bref instant d’égarement de la Lycanne qui semblait pourtant duré à chaque fois, des heures entières. S‘étant arrêter de respirer inconsciemment, un simple hoquet s’immergea des lèvres de la louve, manquant presque de s‘étouffer. Soudain, son cerveau lui signala une vive douleur au niveau de ses mains qui tremblèrent instantanément, quelques légères tâches de sang les recouvrant. Apparaissant subitement, sans crier gare. Perdant aussitôt le contrôle de ses jambes par la suite, le jeune louveteau sur ses genoux flageolants. La douleur pouvait donc passer d’un monde à l’autre… Réagissant avec une certaine subtilité, Deth’s évita a ce que le jeune Vampire ne ressente cette odeur de sang soudaine, ne désirant pas éveiller plus sa colère et certainement, sa soif. Bien qu’il soit fort possible qu’un Vampire se répugne lui-même à la simple idée de gouter le sang d’une « bâtarde sauvage. »






Cela en fut toujours ainsi : Deth’s, à défaut de son empathie, n’a jamais su être capable de conserver le moindre de ses amis. Blessé par ses dires, ses réflexions qui pourtant, ne voulaient qu’être de simple consolation, concrétisait la haine de ces derniers. La jeune louve ressentait sans cesse la désolation de ses amis l’entourant, hurlant de douleur suite aux migraines quasi-constante qui la déchirait. Sans cesse elle désirait leurs venir en aide, apaiser leurs âmes des maux qui les tourmentaient. Malheureusement, tous se finalisé par un échec total. Cette réalité, dur à supporter, de devoir à jamais rester seule fût très long à accepter pour la jeune femme qui avait toujours appréciait la compagnie de ses frères. Ce pourquoi, Deth’s ne pouvait s’attacher aux gens et encore moins se faire de réels amis. Parfois il lui arrivait volontairement de faire du mal à ceux qui désirait son amitié : c’était plus ou moins sa propre manière de les éloigner du malheur qu‘elle engendrait aux personnes l‘entourant. Bien que la solitude la rongeant mortellement, Deth’s n’avait d’autre choix que cette propre alternative : celle de vivre à l‘intérieur du mépris des autres.



Ainsi, se trouvait être le destin d’une Faucheuse d’Âmes…
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Sam 24 Avr - 23:35

Caem fronça les sourcils, presque la majorité finit par sombrer, pas tous mais la majorité, juste la majorité...La minorité, c'étaient les plus forts évidemment. Il ne savait pas trop à quel camp il appartenait, la minorité ou la majorité ? Il haussa légèrement les épaules, la colère l'empêchant de bien réfléchir. Il détestait qu'on parle de Chloé comme ça...Il détestait qu'on mentionne le nom de cette femme, juste le nom et il perdait son sang-froid. Cette femme prétendait que tous finirait par sombrer, beaucoup de gens sombraient, et il y en avaient énormément...C'était comme ça. Personne ne pouvait échapper à son destin, qu'il le soit mortel ou fatal. C'était comme ça. Mais en ce moment, le vampire ce souciait de ses missions périlleuses et tellement dangereuses. C'en était tellement déstabilisant, il fallait sans cesse infiltrer des bases ennemies, courir, plonger, nager, espionner, faire des roulades et acrobaties par-ci par là.



Cette lycane, avait-elle également un côté sombre ? Surement...Comme tout les immortels. Caem ferma doucement, se remémorant peu à peu du doux visage de sa fiancé, il s'arrêta d'y penser instantanément, il souffrirait s'il s'en rappelait...Il croisa les bras sur son ventre, essayant de calmer cette colère pour laisser place à son impassibilité et à sa froideur. Et cette lycane avait même prétendu qu'elle serait vouée à l'enfer. Pourquoi disait-elle une chose pareille ? Etait-elle donc folle ? Ou est-ce qu'elle avait commit énormément de mal ? Caem ne savait pas trop ses motivations. Travaillait-elle pour quelqu'un ? En tout cas, il ne devait pas flancher. Une grande tension s'étaient installée entre les deux, Caem n'aimait pas ses situations, la jeune louve restait de marbre. Cette lycane avec qui il s'était merveilleusement bien entendu précédemment, actuellement, il était prêt à la réduire en bouillie...Mais il devait se calmer, il devait se calmer...Se contrôler...Ne pas la tuer comme ceux qui enoncaient le nom de sa fiancée, il ne voulait pas la tuer. Caem, les bras croisés sur le ventre regardait la louve d'un air impassible et froid, ne la lâchant pas des yeux.


C'est alors que Caem put entendre un couinement non loin d'eux,le chef de la meute et sa progéniture s'étaient approchés de Deth's qui s'accroupit près d'eux pour passer sa main avec douceur sur le museau de la louve, puis en déposant son front contre celui de la louve, sa sœur. Pourquoi nous ont-ils rejoint ? Se demandait Caem perplexe, ne perdant pas son masque froid , les sourcils légèrement froncés. Étant de nature rancunière, le vampire avait du mal à pardonner les autres, il soupira, dépassé par les évènements...Il fallait bien tourner la page et passer à autre chose...Il ne pourrait pas lui en vouloir éternellement à cause d'une allusion...Il haussa légèrement les épaules, lui ayant tourné dos sans rien dire, sans un mot. Il ouvrit lentement ses yeux bleus puis fixa le sol, le regard impassible puis se tourna après quelques minutes vers Deth's en soupirant légèrement, il s'était calmé et à présent, Deth's avait plongé son regard dans celui de Caem.


Soudainement, la lycane se mit à hurler de douleur puis à se recroqueviller sur elle-même, ses cris reflétaient une atroce souffrance et douleur...Comme elle souffrait atrocement...Caem s'approcha d'elle, le visage impassible puis s'accroupit près d'elle, celle-ci était secouée de spasmes plus que violents.


- " Hé ! Il se passe quoi ? T'es sure que ca va ? "


Caem voulait tellement l'aider mais il se sentait impuissant face à ça. On aurait dit que le côté sombre de cette lycane voulait prendre le dessus. C'est pas vraiment le moment pensa Caem avec sarcasme. La louve se mit à râcler le sol de ses ongles puis à le frapper de ses poings jusqu'au sang. La jeune louve se mit à hoqueter, puis une vive odeur de sang apparut, Caem fronça les sourcils et porta la main à son nez, il ne devait pas inspirer...Il s'accroupit près de la lycane puis posa sa main froide sur son épaule tout en la secouant légèrement.


- " Ca va mieux ? "


Il voulait tellement l'aider mais ne pouvait rien faire face à ça, sauf lui tendre la main et la soutenir. Accroupie près d'elle, il retira sa main de son nez puis secoua la jeune louve avec ses deux mains tout en la saisissant doucement par les épaules aevc légèreté.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Lun 26 Avr - 1:31

Quelques flocons s’envolèrent délicatement, accompagnant la complainte d’une mélodie inconnue. Une ombre se glissant lentement à l’intérieur de ce manteau d’hiver, prête à commettre l’ignominie sous ce tendre silence et des gouttes de sang témoin de l‘acte. Les souvenirs de la louve remontèrent lentement en surface, s’insinuant tout comme un venin mortel ne désirant que d‘entendre son dernier souffle de vie. Rien n’engage les Humains à établir des choix les obligeant à se torturer eux-mêmes. Le néant est la source de tout conflit, la mère destructrice de toute épreuve miséricordieuse. Elle reste cependant une étape fondamentale de notre évolution et bien que pour Deth’s cela en était déjà le cas, elle connaissait où sa voie la mènerait… Tentant de reprendre conscience de ce qu’il s’était produit, Deth’s observait le sol terreux du Zoo, ses genoux écorchées par la violence de l’impact précédent. Son regard se perdait inconsciemment, cherchant une quelconque réponse à cet égarement soudain et la violence de sa bête intérieure.



« Ca va mieux ? »


La voix mélodieuse de Caem résonnait lentement à l’intérieur de son esprit : déstabilisée d’entendre l’immortel la questionnait sur si tout allait bien. Et dire qu’il y avait de cela à peine quelques instants, Caem ne pouvait plus supporter la présence de la Lycanne une seconde de plus. Fait excusable et compréhensible lorsque l’on se remémore l’instant où tout bascula. Lui avait-il donc déjà pardonné cette erreur ? La réponse ne pouvait qu'être malheureusement négative et évidente : Deth’s était convaincue qu’au fond de lui-même, ce dernier ne pouvait encore accepter le fait qu’elle lui est rappelée Chloé de manière si soudaine. La jeune demoiselle gardait cependant espoir qu’il sache un jour, oublié ce défaut qui qualifie pourtant si bien notre louve. D’un geste fébrile, encore tremblante de la violence de ses propres coups, Deth’s déposa délicatement une main sur l’épaule du Vampire tout en gardant son visage enfoui à l‘intérieur de ses mèches rebelles, tête baissée. Déclarant de vive voix avec pourtant quelques difficultés à respirer, Deth‘s argumenta :



- Tout va bien, ne t’inquiète pas. Elle ne semble seulement pas apprécier que je décide quoi que ce soit sans lui demander son avis.


Un rire moqueur ne durant qu’une simple fraction de seconde apparut aux lèvres de la Lycanne qui, d’un simple geste de la sa main disponible, les fît disparaitre de la vision du détective irlandais. Un mince filet de sang glissa avec sensualité sur l’entrebâillement de cette commissure, léchant d‘un simple coup de langue, ce liquide carmin envoûtant tous les Vampires. Puis, après cet instant pour le moins perplexe, la jeune femme releva gracieusement la tête en direction de son interlocuteur. Leurs regards s’étaient si souvent croisés en cette première nuit de rencontre, que la louve ne les comptaient même plus. Deux vifs esprits, étincelants d’une même intensité comme l’ océan en plein éveil. Ce regard emplie de malheur, de désespoir, se mêlant eux-mêmes pour une danse éphémère qui, au prix de vain effort, apparut malheureusement à terme.



Magnifique. Caem était magnifique. Deth’s ne songeait pas à son physique, mais à sa grandeur d’âme à être un confident. Il ignorait lui-même la source que sa compagnie pouvait accomplir pour l‘esprit de la Lycanne qui voyait en lui, le plus noble des amis. Un merveilleux ami que Deth’s avait tant espérée depuis si longtemps et ainsi, devenir une épaule réconfortante ces malheurs. S’approchant un peu plus, Deth’s frôla inconsciemment le nez du Vampire avec le sien. Seul leurs souffles se mélangèrent un instant, simplement. Et contre toute attente, dans cet élan de surprise qui lui était propre, la jeune louve plaça sa joue droite contre celle de Caem, fermant lentement les yeux. Et bien que l’instant fût bref, il semblait avoir durer des heures.



Avançant un peu plus sa tête, la Lycanne enlaça à l’aide de son cou celui de l’immortel, caressant avec douceur leurs peaux solitaires, démunies de la chaleur des autres. Sereinement, Deth’s se délecta à cette caresse qui ne représentait pour elle qu’un geste délicat que les loups offraient en signe de confiance à l’un de leurs confrères. En effet, Caem n’était pas un Loup-garou et ne comprendrait certainement pas ce geste saugrenu, dénué de toute politesse humaine. Pour Deth’s, cette action était la plus amicale qu’elle soit, incitant la confiance et le respect que la louve apporte à un ami, lui prouvant désormais qu‘elle serait là pour le soutenir. Il n’y avait pas de séduction à ce geste, simplement de la tendresse animale que personne hélas, ne pourrait un jour comprendre…



« Caem… »



Dire au revoir... Pourquoi cela en était aussi difficile ? Subtile murmure et délicate résonnance aussi envoutant que le chant du rossignol qu‘elle apporta à l‘oreille du Vampire. Serait-ce pourtant la dernière fois qu’elle prononcerait son nom ? Un ultime sourire sur son visage rayonnant par les subtiles lueurs de la lune, Deth’s se releva instantanément, -et malgré les quelques étourdissements qui la hantait- la louve recula de plusieurs mètres de l’immortel, la lune en second plan derrière elle tout en se tenant avec une telle grâce qui l’en aurait été difficile de faire mieux. Une apparition tout bonnement…



« Garde au moins un bon souvenir de moi, d'accord ? »



Prodigieuse.



Sa voix aurait pu résonner des heures. Sa dernière parole, gravée en sa mémoire. Une sincérité que la louve désirait ardemment offrir à Caem. En cet instant, la Lycanne brillait plus que jamais. Elle dégageait tant de chose à la fois, qu'il aurait été impensable de toutes les décrires. Un dernier regard, un dernier sourire plus éclatant que jamais, puis…


Néant.





Deth’s disparut, aux côtés de la meute que le Vampire et elle avaient sauvés…


Car grâce à son aide,

Ils allaient enfin vivre.





* Compagnon de nos nuits sombres, ennemis malheureux de votre bête intérieure. Je regrette d’éveiller la souffrance, le malheur de ceux qui me sont chers. *



Deth’s avait réussit à ouvrir les portes d’entrées du Zoo sans réel difficulté… jusqu’à ce que les gardes sonnèrent l’alerte et vinrent malheureusement à leur rencontre. Afin de ne pas être aperçue, la louve décida de prendre aussitôt sa forme naturelle, autrement dit, celle qui lui permettait de se fondre avec le reste de la meute. Attrapant la peau du cou du jeune louveteau à ses côtés entre ses canines, Deth’s arriva aux côtés du dominant, lui faisant signe de la suivre et d’écouter ses instructions avec un sérieux des plus nobles.



- VITE, ILS S’ENFUIENT ! APPELEZ TOUT DE SUITE DU RENFORT !



* Je ne lui demande pas d’avoir pitié de moi, ni de ma race, nous qui sommes aussi solitaire qu’eux, chers frères maudits. *


La course en était épuisante, mais…

Ils se battaient,

pour leur liberté.





* J’aimerais simplement être… *



Pendant leur course, une balle vint se loger à l’intérieur de la patte arrière de la Lycanne qui dû retenir un cri de douleur, serrant vivement les dents tout en veillant bien à ne pas faire tomber le pauvre louveteau qu‘elle tenait. N’arrêtant pas pour autant sa course, Deth’s savait qu’elle devait terminée ce qu’elle avait accomplit, au prix de sa propre vie s’il le fallait. Arpentant les rues avec difficulté, sous les cris apeurés des passants devant cette meute de loup en fuite, le sang s’écoulant lentement de la plaie, ralentissant l‘agilité de la Lycanne.



Puis, après un ultime effort, la louve perdit le contrôle de ses pattes arrières, ne pouvant plus faire un seul pas de plus. Ils avaient atteints la forêt à son grand soulagement, sachant pertinemment qu’aucun être humain n’osait s’aventurer dans cette aile de la végétation. les loups poussant des acclamations de joie sans limite tandis que le jeune louveteau lécha délicatement le museau de notre Lycanne qui pût se féliciter intérieurement d‘avoir été jusqu‘au bout. Elle s’endormit par la suite, ses forces s’évaporant lentement, une dernière pensée pour ce mystérieux Vampire qui lui avait offert son aide. Son coeur fût bercé d'une étrange sensation de bien-être lorsqu'elle se rappela la divine voix de Caem. Car l'espace d'un instant, Deth's avait crue enfin parvenir à être pour quelqu'un...


* …Une Amie. *




Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   Mar 27 Avr - 14:52

Caem posa ses magnifiques yeux clairs sur la jeune lycane affalée au sol où elle s'était tordue de douleur quelque minutes auparavant. Il prit une lente inspiration et posa ses doigts fins de pianistes sur la peau de la lycane qui tremblait de tous ses membres. Caem ferma un instant les yeux, se sentant soudainement mal, une contraction au niveau du cœur, maudit don...Il venait toujours l'emmerder quand c'était pas du tout le moment. Tout en pestant intérieurement, le vampire, un genou au sol, sa main glacée posée sur l'épaule de la lycane, il se demandait quelle était la cause de cette douleur. Pourtant, elle n'avait pas été blessée a moins que...Caem ayant trouvé une réponse à sa question fronça légèrement les sourcils, elle avait également un côté sombre...elle aussi. Il ne s'intéressait pas trop au lycans et à leur mode de vie mais là, il venait d'apprendre que les lycans aussi avait un démon qui les rongeait de l'intérieur...pouvant prendre le contrôle d'eux même n'importe quand, à n'importe quel moment. Quand la bête intérieure de Caem prenait le contrôle, il sentait un bien fou l'envahir, bien sur, il essayait de résister mais c'était un appel à oublier tous ses malheurs et ses souffrances, juste ressentir la bienfaisance, quand la bête se témoignait et essayait de prendre le contrôle, il était tellement bien et se laisser envahir totalement était vraiment tentateur, mais après, il faisait un carnage monstre, n'étant plus vraiment lui-même, juste une créature assoiffée de sang et de vice. Il n'était qu'un monstre, un vrai vampire...


Caem contemplait Deth's affalée au sol, fallait-il appeler du secours ? Appeler du secours signifiait se rendre au gardes du zoo et Caem, lui, ne demandait jamais d'aide, il se débrouillait toujours seul. Mais il fallait bien faire quelque chose, il se mit à la secouer par les épaules doucement et la lycane reprit peu à peu conscience, elle tremblait légèrement et se mit à poser sa main sur l'épaule du vampire.


- Tout va bien, ne t’inquiète pas. Elle ne semble seulement pas apprécier que je décide quoi que ce soit sans lui demander son avis.


Caem sut de quoi elle voulait parler, de sa bête intérieure évidemment et de rien d'autre. Tout va bien ? Mon oeuil ! Se disait Caem en fixant la lycane de ses yeux glaces profonds aussi doux qu'un lac gelé en hiver. Il la fixait, comme si...comme si il voulait lire à travers elle...Celle-ci se mit à rire d'un rire moqueur, surement pour rassurer le détective qui décela la tricherie mais assez satisfait que la lycane ne soit pas inconsciente sur le coup précédent. Les yeux de Caem étaient posé sur le sang de la lycane qui se trouvait au coin de ses lèvres, prendre de ce sang était vraiment tentant, juste un peu...Lui qui n'avait pas bu depuis une semaine, il avait tellement soif, mais il fallait se comporter normalement, pas comme un animal, même s'il en était un...Il regarda la louve passer sa propre langue sur se liquide carmin au coin des lèvres tandis que Caem essayait de contrôler sa soif, restant impassible.


Il se mit à dévisager la lycane rassuré qu'elle allait mieux, il s'apprêta à se redresser lorsque Deth's s'approcha lentement de lui en frôlant son nez, Caem s'apprêtait à demander ce qui lui arrivait mais il se tût, lorsque qu'elle posa sa joue contre la sienne, il ne put s'empêcher d'être surpris au fond. Un contact, un contact rapproché...Il n'avait jamais était aussi approché à ce point depuis très longtemps. La lycane avança un peu plus son cou tout en caressant la peau pâle et froide du vampire qui se laissait faire en essayant de comprendre la signification de ce geste " trop amical " de son point du vue, agréable certainement mais il n'avait pas l'habitude...La lycane voulait surement détecter son odeur, les gens s'approchant trop de lui répliquaient que sa peau parfaite et imberbe sans aucune impuretée sentait le doux lilas...Caem ferma doucement les yeux, c'était apaisant...


« Caem… »


Caem sentait la joue de la lycane contre la sienne, il ne comprenait pas ce geste, voulait-elle le séduire ? Non...Ils venaient à peine de se rencontrer...Surement un geste de lycan...se dit-il en ne bougeant pas d'un poil, le visage impassible, visage si doux et si fin, que Caem pouvait facilement se travestir un femme lors de ses enquêtes pour traquer son tueur. C'était utile, se travestir pour poursuivre plus facilement l'assassin, se déguiser en femme ne lui posait pas de problèmes, il avait une corpulence très maigre et très frêle, il savait les mimiques de femmes gracieuses et aguicheuses. Deth's se releva le sourire aux lèvres, Caem sentait que la rencontre touchait à sa fin. Deth's s'éloigna de lui tout en reculant, Caem se redressa lentement sans détourner le regard, la fixant droit dans les yeux.



« Garde au moins un bon souvenir de moi, d'accord ? »



Deth's partit avec la meute, tandis que Caem la regarder partir, le visage impassible, bien sur qu'il n'oublierait pas cette lycane. Jamais il ne l'oublierait...


- VITE, ILS S’ENFUIENT ! APPELEZ TOUT DE SUITE DU RENFORT !

Et voilà que les renforts arrivaient, Caem ennuyé leva les yeux au ciel, les mains posées sur les hanches avec nonchalance.

* Décidément, on pourra jamais être tranquille...*


Pensa Caem sarcastiquement avec un petit sourire aux lèvres, tout en quittant l'endroit et en s'éloignant en courant vers la sortie, vers le portail, il se cacha quelques instants derrière un buisson pour s'assurer que des gardes n'étaient pas dans les parages puis sauta agilement par dessus le portail et prit la fuite en ricanant. Quelle soirée délirante ! Lui, un vampire avait libéré des lycans, c'était le comble ! Il s'engouffra dans les ruelles sombres en sifflotant une mélodie, amusé, heureux de s'être fait une amie charmante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réflexion près des poissons...[PV Deth's Dream]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -