AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Traque sur les toits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Traque sur les toits   Mer 10 Fév - 19:22

"Fuck'!"

Il cogna la rambarde à côté de lui pour calmer son envie d'en démordre. Il l'avait encore loupée!

Cela faisait un moment que Keith voyait courir de-ci de-là une gugus sur les toits de Tokaï, qu'il jugeait presque comme SON terrain de jeu! Savoir qu'une autre que lui se baladait tranquillement alors qu'il n'arrivait pas à la chopper lui faisait se sentir très con, presqu'impuissant...

Non pas qu'il pensait que personne ne devait sauter de toit en toit comme lui le soir, mais simplement pensait-il qu'une telle personne ne devait pas être une faiblarde comme les bouch'trous qu'il écrasait en un revers de clef à molette, sans même avoir eu le temps de s'échauffer...

Mais elle semblait quasiment insaisissable, ne venant jamais à heure ni même jour fixe, ne prenant jamais le même itinéraire, et n'apparaissant jamais au même endroit... En bref, à moins d'un sacré coups de bol, le mécano était en rade pour pouvoir chopper cette nana se promenant à toute vitesse... Un vrai rally ambulant!
Heureusement que les toits de Tokaï lui semblaient toujours aussi familier... Il pouvait même presque déterminer son chemin les yeux fermés rien qu'en reconnaissant certaines aspérités ou certains bruits pour lui indiquer sa position... Peut-être devrait-il essayer un jour ?

En attendant, si cela continuait, il ne la chopperait jamais... Peut-être fallait-il trouver un autre "truc" pour savoir où elle était, voire qui elle était ?
Dans ce genre de cas, il lui fallait donc des infos... Et le seul revendeur d'info à peu près clean, c'était son patron, le Trenson...

Est-ce que ça en valait vraiment la peine de l'appeler pour ça, et de lui devoir très certainement des petits services qui ne l'intéressait pas, ou qui l'emmerderait rien que pour le fait que ce n'était pas lui qui les avait décidé ?

"Zéta-fuck'!"


Il sortit le portable réservé au clan, et utilisa le numéro prévu à cet effet.
*Biiiip*

Cette sonnerie l'emmerdait déjà, et il aurait voulu mettre le portable dans le mur pour se défouler, même s'il savait que ce serait plus idiot et contre-productif qu'autre chose...
*Biiiip*

Son poing se serra sur le téléphone, paré à le transformer en balle de baseball qu'il frapperait avec sa clef à molette
*Bii...*

"Trenson à l'appareil, j'écoute."

La voix était plus ou moins froide, le patron devait être occupé à bossé sur quelque-chose, cependant l'appeler pour ne rien balancer l'aurait vachement pas fait.
Il soupira avant de répondre à son tour:

"Allo patron ? C'Keith. J'aurais b'soin d'vous parler

_Hmmm ? Oui pas de soucis, parle.

_J'ai r'péré une nana qui s'baladait sur les toits certaines nuits et d'puis un moment. J'ai pensé qu'ça pourrait vous intéresser... D'autant qu'j'aimerais bien pouvoir "échanger" avec elle, héhéhéhéhéhé!

_L'as-tu vu combattre, ou autre ?

_Nop patron, mais pour s ballader à cette vitesse là-haut, j'vous dit qu'faut pas être fébrile héhéhéhé!

_Moui, bon, je veux bien te croire... Mais en quoi je peux t'aider réellement ?

_J'arrive pas à la chopper, et j'me suis dit que vous pourriez m'aider à la coincer...

_Pas de trajets identiques ? Pas de constance dans ses app...

_M'prennez pas pour un bleu patron, j'vous ais pas contacté pour qu'on m'dise les bases...

_Je vois... Fait-moi une photo, ou envoie-moi une description, et je mettrais des gars à sa recherche. Je te laisse un appareil à l'atelier... Prends-en soin surtout, et ne le démonte pas!


_Hoy hoy! Héhéhéhéhéhéhéhé!

_Pfffff... Bonne nuit Keith.

_'Nuit Patron, héhéhéhé!"

Au moins, il avait eu une partie de ce qu'il voulait...

...

*Bvoooooomp*

*Bvoooooomp*

*Bv...*

Keith récupéra l'appel. Cela faisait 2 jours qu'il avait réussi à faire une photo plus ou moins potable et qu'il l'avait envoyé... 2 jours qu'il guettait cette nana sur les toits pour l'intercepté, et qu'il gardait ce téléphone constamment à côté de lui. Elle ne lui échapperait pas!

"Keith ?

_Ouai patron ?

_On l'a repéré, quartier Nord près de la tour de communication en construction, se dirigeant droit vers le quartier Ouest en longeant la rue principale.

_Merci patron, héhéhéhéhé!

_Attend Keith! Je ne veux pas que tu la brusques, d'accord ? Elle serait membre des Murazaki, le clan lycan des montagnes, et si on pouvait se la mettre de notre côté, cela ser...

_On verra sur place Patron, 'core merci!"

_K...!"


Il coupa le téléphone, courant à fond la caisse dès lors vers les quartiers des docks de Tokaï, grimpant habilement sur les rambarde, passant en roulade sous des conduits, se servant de mur comme "tremplins"... Il ne la laisserait pas s'échapper!

Les rues défilaient, les obstacles et les prises aussi. Il avait bien fait d'y aller à "pied" plutôt qu'avec sa nouvelle bécane, car il n'aurait pas pu aller bien loin avec dans le vieux port, où certes il y avait de l'espace pour circuler, mais où la visibilité vers le ciel était souvent moindre et les hangars offraient de magnifiques obstacle à toute progression un peu mouvementée... Mais ils n'en étaient pas encore là. Elle se déplaçait toujours dans les endroits plus ou moins résidentiels, et il n'avait pas de souvenir d'avoir du essayer de la traquer jusqu'au port...

Il s'arrêta, prenant appui sur un silo d'eau, et contemplant les alentours depuis ce point d'observation de fortune... Le Soleil avait depuis un moment disparut, remplacé par les réverbères et panneaux publicitaires de Tokaï, sans parler de cette foutue Lune qui l'attirait toujours autant, lui donnant envie de courir vers elle sans raison...

Il ne manquait plus qu'elle. Il l'a chopperait cette fois, il en faisait le serment!

Frappa, de ses poings gantés, les bras et la tête nue, son vieux gilet multi-poches d'un bleu nuit pétant tâcheté d'huile couvrant son maillot kaki, et son vieux pantalon en jean usagé recouvrant des bottes renforcées aux extrémités et aux semelles. Il voulut sortir sa clef à molette pour la faire tournoyer dans sa main, mais il réalisa alors que son téléphone vibrait depuis tout à l'heure...

"Tsu!"

Il allait décrocher quand il entendit des bruits d'une course à pied mouvementée... Pas le temps pour le patron now!

Il fonça vers les bruits, décidé à découvrir qui était cette foutue nana.
Revenir en haut Aller en bas
Athéna Akuma
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: ~ Lycanne ~
Niveau: 6
Clan: ~ Murasaki ~

MessageSujet: Re: Traque sur les toits   Jeu 11 Fév - 21:05

Athéna se... baladait. C'est sans doute ce qu'on pouvait déduire de ses allées et venues constants dans la ville.
Mais c'était loin d'être anodin. Depuis un bon moment, elle avait admis le fait que sa proie se trouvait dans la ville et y stationnait. le fait, en revanche, qu'elle ne parvienne jamais à suivre sa piste la mettait constamment sur les nerfs, elle en avait parfois même envie de hurler! Cela faisait un moment que cette anguille de Vampire lui filait entre les doigts, plus insaisissable que n'importe lequel de ses précédents adversaires - paix à leur âme - !
Ce Vampire était la raison de sa venue et de son séjour dans cette ville puante peuplée au tiers de Vampires cinglés qui passaient leur temps à lui courir dans les pattes! Le retrouver prendrais peut être un peu plus de temps qu'elle ne le pensait.

Ce qui faisait qu'elle se retrouvait une nuit sur deux - voire plus quand Yuan lui laissait un moment de répit entre deux mission pour rattraper ses nuits manquées - à galoper sur les toits graisseux de la ville, suivant à l'odeur la trace glacée des Vampires sans repérer celle qui l'intéressait.
Quoiqu'on ne pouvait pas dire que c'était vraiment désagréable. Tokaï était un merveilleux terrain de jeu quand on était capable d'éviter les trop nombreux pièges tendus par les bâtiments glissants... Ce qui restait parfaitement dans ses cordes.

D'un bond, elle sauta par dessus une ruelle, provoquant un regard effaré d'un passant égaré, et se réceptionna souplement sur l'autre toit, continuant sa course sans la moindre interruption. Sa course féline sur ce terrain de jeu exceptionnelle l'enchantait.
A chaque fois qu'elle utilisait ainsi son don sur ces toits, elle se sentait pousser des ailes, jubilant en survolant de bonds aériens les obstacles que se plaisait à poser la cité sur son passage. Comme une gamine en fait. C'en était pas vraiment loin.

Elle s'arrêta une fraction de seconde, fermant les yeux pour se concentrer sur une odeur proche puis continua sa course, secouant la tête, vaguement agacée. C'était une odeur qu'elle croisait constamment ces temps-ci. Apparemment, un Shiroi - lycan - avait décidé de la prendre en chasse. A chaque fois qu'elle débarquait dans un endroit, elle était sûre de trouver son odeur, plus ou moins récente! Il cherchait à effacer des traces ou quoi?!
Vaguement mécontente, elle plia les genoux, se projetant d'un bond surpuissant au dessus d'une grande avenue, attrapant de justesse le bord du bâtiment d'en face. Elle tira sur ses bras, repliant la tête, et roula en avant pour se relever et continuer sa course, les yeux mi-clos pour profiter du vent sur son visage. Elle adorait vraiment cette sensation.

Sa course s'arrêta brusquement. Tendue, elle fixa le sol devant elle où une trace de pas se voyait au milieu de la poussière asséchée. Elle était étrangement ressemblante aux siennes dans la mesure où le pied du coureur avait à peine effleuré le sol, laissant une marque tout en longueur presque imperceptible, si bien qu'elle aurait presque pu penser être revenue sur ses pas, mais cette trace était environné d'une odeur a peu près aussi agréable que de la javel en condensé qui lui provoqua un haut-le-corps.
Aucun doute à avoir, c'était bien cette même odeur.

Avec un sourire carnassier à faire pâlir un requin, Athéna fit craquer ses doigts. Ca faisait un moment qu'elle cherchait, et maintenant qu'elle avait trouvé...

Toi, tu vas regretter d'être né...

Le murmure glacé de sa voix avait de quoi donner la chaire de poule à un grizzli tant la menace qu'il transportait était présente. Bon, remarquez, ça change pas vraiment de d'habitude non plus, mais cette fois, il y avait en plus l'excitation d'avoir enfin trouvé. Reprenant sa course, elle accéléra l'allure jusqu'à ne plus pouvoir distinguer autre chose que cette trace olfactive qu'elle pressentait...
Et heurta de plein fouet un lycan de passage qui courait par malheur dans le mauvais sens.

Projetée en arrière sous le choc, elle atterrit sur le dos au moins trois mètre plus loin. [i]Très[i] agacée d'avoir interrompue sa course pour une cause aussi minime, elle bondit sur ses pieds et fusilla du regard l'importun, cherchant déjà à retrouver la piste.

Mais l'odeur du lycan avait tout effacé... Surtout avec ce qu'il y avait comme huile sur ses habits! Il pouvait pas choisir un autre jour pour se promener sur les toits celui là?

TU POUVAIS PAS CHOISIR D'ALLER FONCER DANS QUELQU'UN D'AUTRE? ET QUITTE A M'EXPLOSER, T'AURAIS PU CHOISIR UN AUTRE JOUR!

Hmm, dur de trouver une comparaison à ce concentré de rage et de frustration à l'état pur. Essayez simplement d'imaginer un ouragan enfermé dans un corps d'un mètre 75 pour 45kg tout mouillé, mais dont l'aura de fureur aurait fait fuir un tigre en colère et vous aurez peut être une très vague approximation.

Se pinçant l'arête du nez en fermant avec une profonde inspiration pour tenter de se calmer, Athéna réussit par miracle à reprendre une attitude à peu près normale. Après tout, à foncer comme une dingue sur des toits alors qu'il y avait des tas de gens - principalement canineux en fait - qui la pourchassait, c'était s'assurer une rencontre de ce style : frappante!
Rouvrant les yeux, elle fixa le lycan inconnu, reconnaissant dans son odeur la touche qui la suivait depuis un moment.
Plus calme, elle pencha la tête de côté et reprit la parole

C'est toi le Lycan qui me colle aux basque depuis trois semaines?

Mwé, enfin faut pas rêver non plus, Athéna + amicale dans la même phrase, c'est très souvent un paradoxe. On peut donc dire que sa voix sèche et remarquablement calme pour une fille qui viens de perdre une piste qu'elle traque depuis 50 ans dénotait d'une vague touche de... sympathie? Ok, je me la ferme x).

Retournant son regard vers là ou continuait la piste, elle eut la détestable surprise de voir une silhouette connue lui adresser un signe narquois avant de disparaitre. Mais elle ne se lança pas à sa poursuite. Après tout, elle savait que son tueur avait "mangé" récemment et éclatait sans doute de forme alors qu'elle...
Ça lui arrachait la gorge de devoir l'admettre, mais elle n'était pas capable de le vaincre, et encore moins de le rattraper. Sa rencontre brutale avec le lycan Shiroï se rappelait gentiment à son bon souvenir par une douleur sourde dans le tibia. Elle était pas prête de rattraper cette flèche pas humaine u__u

Soupirant, elle se retourna vers Keith qu'elle avait momentanément zappé, ignorant ses paroles - du moins s'il en avait dit, elle pencha la tête de côté

Bon, tu me voulais quoi?

Sa voix était désormais plus calme. La "ptite crisette" qui l'avait prise était passé. Elle retrouverait ce vampire et lui ferait la peau ><

[Beaucoup plus court que le tient, désow =/ et pour les smileys, j'ai pas pu m'en empêcher ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Traque sur les toits   Lun 15 Fév - 3:27

[NP, j'adore ta narration comme ça xD. Pour les lignes, c'est une intro, c'est donc normal que ça soit plutôt long mon post... Keith est pas du genre à être aussi "bavard" habituellement]

Il lui courait après... Cherchant sa trace de visu, lui qui étai capable de distinguer de petits détails sur de longues distances à force de sillonner cet espace qui était quasiment sien... Cependant, ce foutu portable commençait vraiment le saouler à vibrer incessamment.

*Je vais... LE. DEMONTER!!!*

Cette envie féroce, presque bestiale, commençait à le submerger... Un peu plus et il frapperait dedans de toute sa force.

3

2

1


BAM!


Avant de faire le moindre geste destructeur, il percuta un "truc" presque aussi gros que lui, et apparemment vivant... A cause de ce maudit téléphone, il l'avait loupé, lui, un habitué des lieux!

Il voyait presque rouge... Manquait plus qu'une goutte!

Le mécano se laissa soufflé par le choc, puis se rétabli d'une roulade au sol, lui permettant de sortir une de ses clefs à molette dans le même mouvement. Enfin un peu d'action espérait-il, désirant calmer sa rage sur l'inconnu.

A dire vrai, il avait presqu'oublié sa proie, tellement son envie de frapper dans quelque-chose. Cependant en relevant la tête, tout lui revint: C'était bien sa "proie" en face de lui, visiblement aussi enragée qu'un cyclone endiablé! A la pensée d'un combat tout de suite et maintenant, son sourire carnassier parut, plus provocant et menaçant que jamais...

TU POUVAIS PAS CHOISIR D'ALLER FONCER DANS QUELQU'UN D'AUTRE? ET QUITTE A M'EXPLOSER, T'AURAIS PU CHOISIR UN AUTRE JOUR!

Chose étrange, elle se pinça le nez en le dévisageant... Odorat ultra-développé, donc, il ne pourrait pas se cacher si facilement... Si l'envie lui prenait, ce qui était pour le moins qu'on puisse dire anormal.

C'est toi le Lycan qui me colle aux basque depuis trois semaines?

Il ne put s'empêcher de laisser passer un "Hé!" bref et amusé. En un instant, elle avait décelé qu'il était lycan, chose pas forcément simple, et elle l'avait déjà repéré depuis un moment... Sa frustration lui donnait un air farouche de félin effarouché... L'envie de se battre face à elle n'en était que plus grande.

Cependant, un instant elle se détourna et regarda au loin... Le temps que lui-même se retourne pour ne rien remarquer d'inhabituel elle soupirait et s'approchait de lui... L'observant de pied en cape, il vit son attitude changer, se discipliner... Presque se résigner... Intéressant...

Finalement, elle arbora une expression assez étrange, la tête inclinée et l'air plutôt... Il ne saurait comment dire avec des mots normaux...

Bon, tu me voulais quoi?

Il fit glisser sa clef à molette dans sa main, la faisant tournoyer pour finalement, lorsque son bras fut tendu, qu'elle soit pointée sur la nana, d'un air presque accusateur:

"J'suis curieux! Pas tous les jours que j'rencontre quelqu'un d'fficie à pister sur les toits, héhéhéhéhéhé!"


Son sourire s'élargit alors, quasi-démoniaque:
"Alors... Qui t'es ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traque sur les toits   

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque sur les toits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -