AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Sam 16 Jan - 19:29

Cette ville cache des mystères bien grands, ce qui me plait dans un certain sens. Cette nuit était belle, sans lune, laissant la noirceur de la nuit prendre monde, dans une étreinte offerte par Hypnos. Seul, les étoiles vogues, seul, les yeux d’hercules me fixent. J’avais décidé en cette nuit, de me promener dans cette ville, d’avancer dans ces paysages nouveaux. Je me suis dit que ne pouvais pas rester cacher. En plus, je voulais trouver un client, pour mes dons de tueur à gages. L’action me manque, un peu. Dans le milieu, je suis connue comme la Némésis, redoutable et discrète. Cela me fait rire, a chaque fois que j’y pense. Je marcher vars une forêt, la traversant sans trop m’attarder sur le paysages. Une forêt ressemble a tant d’autre que ca devient lassant. Je pensais à nouveau au passé… Pourquoi pensais – je à lui ? Au fil des siècles, je supposais que mon grand – frère était mort. En quelque sorte, je culpabilisé, me sentant fautif. Le vent se lève, laissant mes cheveux dansaient calmement.

Quand je vis une ville en ruine de loin. Etant un peu curieuse, je suis ce chemin et voir ce lieu. Je marchais assez longtemps mais je me moquais car j’avais l’endurance pour. Je rentrai dans cette ville, au nom inconnue. Des déchets en tous genres jonchaient le sol, titillé par le vent. Les bâtiments étaient encore en bonne était. Je me demandais bien pourquoi…. Comme si elle avait été abandonnée un matin sans raison. Elle me faisait pensée à Pompéi après la fureur de l’Edna. Cette atmosphère me plaisait beaucoup. J’observais le paysage calmement, passant devant une école. Cela me faisait pensée que je n’ai jamais réellement été allé à l’école. C’était logique, à mon époque, les femmes avaient la sagesse des mots quand les temples, contre leurs fidélités. C’est d’ailleurs comme ça que je la détiens.


Perdu un peu dans mes réflexions, je continuais mon chemin. Lorsque je vis un grand chapiteau, fissurer légèrement. Il était grand, avec des rayures rouge et blanc. Curieuse, je me demande s’il y a encore un trapèze. J’aime m’y balançais, sans que personne ne me voit. Si on peut appeler ça comme cela. Je ne connais pas vraiment sa signification. J’entrais doucement, sans faire de bruit malgré que je pense être seule. C’était grand, la piste était intacte, et les bancs aussi, malgré certain renversé. Je levais la tête, pour voir si je voyais un trapèze. Ensuite j’observais mon entourage et vit une échelle quoi que en sale état, accroche a un pied du chapiteau. Malgré le risque de tomber, je décidais de monter. Ce que je fis après avoir enlever mes ballerines. Le tout tremblait mais cela ne m’inquiétais pas. Arrivée en haut, j’attrapais le trapèze assez facilement. Je testais sa résistance et tout était ok. Je montai dessus, m’assis et me balançais silencieusement, comme une petite fille bien sage.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Dim 17 Jan - 2:42

Comme tous les soirs, Caem errait sans but fixe. Mais là, il avait une mission: Chasser.Chasser lui permettait de gagner son pain et de survivre...Caem exerçait aussi le métier de serveur dans un hôtel en échange d'un logement gratuit et de repas illimités. Chasser permettait de lui faire gagner de l'argent de poche qu'il pouvait ensuite user à bon ou mauvais escient. "Bon escient "était de faire des bonnes actions mais il y lui en arrivait presque jamais. Mauvais escient, oui comme par exemple acheter 3 paquets de cigarettes chaque jour. Caem était un fan inconditionné de cigarettes et les gens le croyait vivre juste pour cette raison banale. Caem achetait de temps à autres des livres d'histoire en guise de divertissement et les lisait avant de se coucher ou lorsqu'il s'ennuyait à mort. Caem leva les yeux au ciel sans lune puis continua à marcher sans rien dire. Il était a Tokai mais devait partir à Sekizen, un village abandonné proche de Tokai qu'il n'avait jamais visité. Sa mission se déroulait la-bas, cette mission consistait à supprimer le chef d'un petit clan de vampires qui s'amusait à bruler et à s'en prendre aux citoyens de Tokai. Toujours les mêmes ! Ceux qui faisait le mal étaient obligés de massacrer des familles entières ! Bref, Caem devait "nettoyer" le territoire. Il prit un taxi qui le conduirait à Sekizen, le voyage dura quelques minutes à peine, il pensa longtemps à Kenya qui lui manquait énormément et paya le chauffeur avant de quitter la voiture. Il ferma la portière sans rien dire. La voiture partie, il se décida à inspecter les alentours déserts, l'environnement n'était pas entretenu et divers déchets jonchaient le sol. Il faisait nuit noire , les rues étaient abandonnées et désertes, comme les magasins d'ailleurs. Il n'y avait aucune lumière et une atmosphère lugubre régnait sur les environs. S'l restait quelques personnes, il voulait les interroger sur le chef du clan.

- "Bon, on va questionner les gens du coin".

Annonça Caem pour lui seul mais quand il regarda que toute la ville était déserte, il rajouta ironiquement.

- "Enfin,s'il y en a..."

Il se mit à marcher et à inspecter les environs, il n'y avait personne. Cette ville à été totalement abandonnée ! Bon, il allait devoir se débrouiller tout seul. Il marcha en espérant trouver ce stupide chef de clan pathétique. Les rues étaient sales et sombres, c'était comme si elles n'avaient pas étés nettoyées depuis des lustres ! Il marcha en inspectant les environs.

-" Caem, toi ici ? Intéressant. Et moi qui pensait que tu étais mort.Ça fait combien de temps que je ne t'ai pas vu ? Environ 60 ans non ? Le temps passe bien vite..."

Caem se tourna en direction de la voix avec calme et reconnut un ancien et vieux ennemi. Il se contenta de le fixer sans rien dire, son ennemi continua.

- " Je suis étonné qu'un vampire novice comme toi pouvait survivre à l'époque...Heureusement que t'arrivais un peu à te contrôler, sinon tu serais devenu un vampire assoiffé. Ce qui te correspondrait parfaitement d'ailleurs. Alors gueule d'ange ? On continue d'être du côté du bien ? T'es un peu con je trouve, tu pourrais profiter pleinement de la vie et tuer ces humains stupides. C'est un grand plaisir de les voir apeurés devant toi, tu peux pas savoir à quel point...Leurs cris quand tu leur arraches les membres un par uns.Mhh..."


Lança son ennemi amusé d'une voix cruelle et mielleuse. Caem ne cilla pas et le fixa droit dans les yeux sans aucune émotion apparente.

- "Je sais que c'est toi le chef du clan qui s'amuse à massacrer les humains. Tu es sans tes sbires ? Tant mieux ! Ça me facilitera la tâche pourriture ! "


- "Tu n'as pas changé gueule d'ange, toujours le même...Je suis déçu..Et toi qui promettait un bel avenir si tu t'étais intégré dans notre clan. Tu aurais eu du sang à volonté, de la jouissance...Tu vachement fort au niveau combat corps à corps, c'est dommage, tu gâche pleinement ta vie mon grand. C'est pathétique, en plus tu deviens de plus en plus puissant sans t'en rendre compte, c'est pathétique un grand..."

Mais Caem sortit son revolver et tira deux balles en argent dans le ventre de son ennemi.

- "Ferme-là, sale bâtard !"

- "On se reverra plus tard gueule d'ange ! Je reviendrai t'exploser et on s'amusera à te torturer à petit feu...Ca va être bon , moi qui attendait ça depuis si longtemps."

Sur ce, le vampire s'échappa avec sa rapidité suprême, Caem essaya de tirer mais le rata. Il soupira et laissa tomber en espérant le revoir plus tard pour lui régler son compte. Sa mission s'arrêtait là et il devait trouver un moyen pour rentrer, mais il souhaitait rester un peu pour trouver des indices sur ce chef de clan et vieil ennemi qui l'étais toujours d'ailleurs. Il vit un chapiteau rayé de rouge et de blanc, Caem guidé par ses pas se décida à entrer. Le matériel était en très mauvais état et le chapiteau était énorme. Il faisait assez sombre mais Caem arrivait à voir nettement. Il sentit une présence non loin de là mais ne sut pas où elle se trouvait. Il se mit en garde méfiant et lança d'une voix forte...

- " Il y a quelqu'un ?"


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Jeu 28 Jan - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neilerua

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 3
Clan: indépendant

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Mar 19 Jan - 21:05

Une ville abandonnée et dans un triste état. Des voitures stationnaient n’importe comment au milieu de la rue, vidées de leur conducteur. Tout n’était que misère. Et pourtant. Malgré un aspect au premier abord peu engageant, cette ville avait son charme. Un calme absolue. Aucun bruit. Pas un chat. Pas une présence.

Neilerua était à deux doigts de péter un câble. Il ne pouvait supporter la solitude. Tournant la tête dans tous les sens, plissant ses yeux bleus pour tenter de discerner quelque chose dans la pénombre, il avançait lentement le long des maisons au ravalement à refaire. Des détritus jonchaient le sol et il percuta une canette. Le bruit métallique de la canette rebondissant sur le sol emplit le silence ambiant. Il regarda sa montre digitale et remarqua qu’il était bien tard. Il avançait toujours, petit à petit.

Quelques rares réverbères éclairaient faiblement la rue trouée ça et là. Des volets ouverts et une fenêtre brisée laissaient voir l’intérieur dévasté d’une maison. Le ciel noir était illuminé par les étoiles mais Neilerua n’était pas là pour faire de la poésie.
Il portait un jean noir, une chemise ample en tissu importé d’Asie, une veste en cuir noir et une valise. Le contenue de cette valise importe peu. La raison de la présence de Neilerua en ces lieux délaissés, pourrait peut être plus vous intéresser.
Neilerua était arrivé sur ce continent depuis peu. Depuis qu’il avait appris que son stupide frère y avait mis les pieds en fait. En pensant à son frère, Neilerua serra fortement à se faire blanchir les jointures la poignée de sa valise.
La haine qu’il vouait à son frère était sans limite. Le meurtre de son père par son frère le rendait fou de rage. Il ne comprenait pas comment on avait pu eu envie de tuer son père, si tendre et aimant avec sa mère. C’est pourquoi il poursuivait inlassablement son frère : pour avoir des explications claires, cohérentes et le tuer. La dernière fois, ils s’étaient battus presque à mort, seul la chance avait permis à son frère de s’enfuir. La chance ou la folie. Parce que sauter sur les rails d’un chemin de fer alors qu’un train arrive sans se faire tuer ensuite, cela tenait plus de la folie que de la chance pour Neilerua.
Il gardait toujours sur sa cuisse la marque de leur première rencontre ; un cercle profond. Lui avait laissé la sienne : un triangle sur le dessus de la main. Main que son frère gardait gantée depuis.

Neilerua secoua la tête pour chasser ses pensées. Il devait se concentrer pour trouver où dormir pour la nuit. Il pensera à trouver Khildar, son abruti de frère, plus tard.
Il s’était perdu après avoir suivit les indications approximatives d’un paysan gâteux.

Soudain, du bruit se fit entendre. Alors qu’il allait se précipiter, il comprit que c’était une dispute, violente qui plus est, à cause des coups de feu. Longeant les murs, sentant sa respiration accélérée, il arriva sur le lieu trop tardivement pour voir le vampire s’enfuir. Il ne vit que Caem avec son revolver fumant et décida de le suivre prudemment.
L’homme semblait bien habillé et se dirigeait vers un chapiteau que Neilerua n’avait pas remarqué à cause de l’obscurité.
Hésitant un instant sur la marche à suivre, Neilerua décida d’entrer à la suite de Caem, sa valise à la main.

L’intérieur était aussi délabré que l’extérieur, détritus et prospectus recouvraient le sol abîmé.
Un léger grincement se faisait entendre, comme un balancement. Neilerua ne voyait pas grand-chose si ce n’est une forme devant lui, sûrement l’homme au revolver.

Avançant rapidement, Neilerua se posta derrière Caem et lui tapota l’épaule doucement pour lui dire en souriant :


"Ben en tout cas, il y a moi ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Mer 20 Jan - 15:12

J’étais sur le trapèze, me balançant. Je tendais les jambes puis les pliais pour aller plus vite tout en accompagnant avec mon corps. Je n’ai jamais eu horreur des cirques modernes, avec leur clown, leurs acrobates. Je préférais les bons vieux cirques de Rome. J’y allais souvent quand j’étais humaine que les prêtresses me laissaient des journées de congés. Je préférais voir les gladiateurs se battre contre des lions que les courses de chars. Seulement cela n’existent plus que dans les films et tout manière, il se passait le jour. Et comme je suis un monstre de la nuit, et que apollon refuse que je le regarde, cela m’arrangeait bien. L’antiquité me manquait en quelque sorte car la vie était plus simple. Aujourd’hui, ils sont tous tournés vers la modernité oubliant Déméter, Artémis dans leur folie de grandeur et tout avoir. Pourtant cela n’avait un coté positive, la criminalité avait augmenté donc plus de contrat pour moi. L’œuvre de Thémis et Némésis est perduré par moi. Éduquer comme cela, je le reste au fil des siècles. Cependant j’ai appris être plus moi-même qu’un soldat obéissant aux ordres. Il me fallait renaitre pour le comprendre…. Quel ironie, en y repensant.


Donc je continuais à me balancer dans le vide, comme un oiseau en cage dans la noirceur de la nuit, se faufilant dans les déchirures du chapiteau. J’évitais de penser à mon passé, a ce passé que je ne comprenais pas. J’avais fait d’innombrables rencontres et j’en referais surement. Lorsque j’entendais quelqu’un rentrer dans le chapiteau. Je m’arrêtai de me balancer. Et j’observais l’homme qui venait d’entrer. C’était un vampire, cela n’avait pas aucun doute. Que faisait – il ? Que cherche – t-il ? J’étais curieuse. Cependant j’attendais encore avant de donner signe de présence. Je me déviai sur le coté droite, me collant contre une corde du trapèze, une jambe pliée, une tendue dans le vide. J’attendais un peu quand il parla et demanda s’il y avait quelqu’un…. Je ne répondis pas tout de suite. M’aurait – il découverte ? Je le faisais patienter par envie.



Quand je me décidais à parler, un autre homme entra. Je l’observais lui aussi. C’était un humain. Beaucoup de monde, dans un lieu si désert qu’est cette ville. Je ne pensais pas qu’en cette nuit, il y aurait une rencontre encore moins deux. Je ne bougeai pas, restant à les regarder. L’humain mit sa main sur l’épaule du vampire et répondit à la question. Comment allait – il réagir à ce geste ? Avec violence ou respect ? Cela pouvait être un spectacle intéressant…. Dois je me présenter ou pas ? J’hésitais. Si le vampire parlait de moi, avant il risquera d’insister. J’eus un sourire, un léger


- Que vaut votre venue dans ce chapiteau sous une telle nuit, dans cette ville abandonnée ?
Demandai – je calmement, et doucement.

Je laissais un temps le silence planer, environ 5 bonne minutes. Peut être pour connaitre leurs réponses. Et puis, je ne mettais pas montrer, peut être qu’il prendrait cela pour une agression. Ce que je ne voulais pas, ce n’était pas mon intention pour l’heure. Je décidais de me montrer pour éviter bien des questions à ces hommes présents sur la piste. Je remis bien droite sur le trapèze, serrant bien la barre en bois avec le creux de mes genoux. Ensuite je me laissais tomber en arrière, attrapant la barre avec mes mains. Je tendais mes jambes bien droites, les glissants pour me retrouver droite complètement au dessus du vide. Ensuite, je me laissai tomber, atterrissant sur un genou à coté d’eux. Je me redressai calmement, avec douceur pour ne pas les effrayer. Je remis mes cheveux en arrière. Je les regardais, sans méchanceté.


- Bien le bonsoir messieurs.
Fis-je avec calme.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Jeu 21 Jan - 15:38

Caem attendit pendant de longues minutes après avoir demandé qui se trouvait dans ce sombre lieu. Personne ne répondit, personne. Le vampire irlandais fronça les sourcils, perplexe. Il n'y avait personne mais étrangement, il sentait une présence dans ce chapiteau, présence bien cachée d'ailleurs... Son vieil ennemi pouvait-il bien se cacher dans ce chapiteau pour venir frapper encore une fois ? Sûrement...Caem n'en savait rien. Il s'arrêta de marcher pour percevoir le moindre bruit, il finit par entendre une sorte de grincement, comme si quelqu'un se balançait au dessus de sa tête. Le lieu était froid, sombre et abandonné. Y aurait-on accroché un cadavre au trapèze d'en haut ? Caem ne savait pas mais se posait des questions. Quelqu'un répondit soudainement à sa question de départ, un homme. La voix venait de derrière Caem qui sentit une main se poser sur son épaule. Un ennemi ! Il se dégagea brusquement, se retourna avec une rapidité déconcertante et tira juste à côté de la tête de l'homme encore inconnu. Il était de grande taille, avait des yeux bleus et des cheveux noirs, il était vêtu d'une chemise noire ample et d'un jean noir. Un civil ? Caem n'en savait rien mais son instinct de vampire lui disait clairement que le sang battant dans ses veines était celui d'un humain. Qui dit humain dit inoffensif... Que faisait-il là bon sang ?! Se disait Caem en arrêtant de le viser avec son arme, en abaissant le canon de revolver fumant et en fixant l'humain avec calme. Il savait que ce n'était pas lui la présence du départ, il en sentait encore une autre au dessus d'eux, celle qui avait arrêté soudainement de se balancer. Caem intrigué par cet humain le dévisageait avec intensité, il savait qu'il était humain mais lui, savait-il qu'il était vampire ?

- " Qu'est-ce que tu fais ici ? Qui es-tu ? "

Lance Caem toujours en le dévisageant intensément , en rangeant son arme et en croisant les bras sur son ventre, perplexe. Il put entendre une voix de femme venant d'en haut du chapiteau, la voix demandait ce qu'ils faisaient tout les deux dans ce lieu abandonné. Caem était venu dans l'intention de trouver des indices sur le chef du petit clan, une secte, chef qui est toujours son ennemi à proprement parler. Les pas de Caem l'avaient guidés dans l'espoir d'en finir avec lui mais malheureusement, il s'était vraiment enfuit.

* Tant pis, je le retrouverai plus tard pour lui régler son compte...*

Se disait Caem en regardant en direction d'où venait la voix. Il y eut un long silence et Caem détourna son regard pour regarder l'homme. Il était toujours calme même si des questions le taraudaient, la présence se rapprochait de plus en plus, Caem put apercevoir une femme descendre du trapèze avec un agilité déconcertante. C'était une vampire et il en était sur...La vampire qui avait atterrit à côté d'eux les salua. Bizarre, que faisait cette femme en haut !? La fille était calme et avait deux yeux verrons, un bleu et un violet , étrange... Elle avait des long cheveux châtains qui descendaient jusqu'au bas de son dos. Caem la regardait perplexe et se demandait ce qu'elle foutait là elle aussi. C'était une vampire et il le savait, qui dit vampire dit offensif, le contraire de l'homme qu'il venait juste de rencontrer... Même si la fille avait l'air inoffensive, il se méfia quand même d'elle, prêt à sortir son arme en cas d'attaque. Caem lança d'une voix neutre :

- " Que faisais-tu ici ? "


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Jeu 28 Jan - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neilerua

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 3
Clan: indépendant

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Lun 25 Jan - 1:04

La balle passa tout prêt du crâne de Neilerua qui faillit mourir de peur. Il garda sa valise à la main et la tenait plus serrée que jamais, ses jointures blanchissant à vu d’œil. L’homme tenant le revolver fumant l’abaissa avec calme, le fixant tranquillement.
Neilerua pensa qu’il valait mieux pour sa survie éviter de provoquer cette homme qui semblait avoir la gâchette facile. Il n’aimait pas le regard fixé sur lui, il trouvait cela impoli mais ne l’empêcha pas de faire de même.
A la question sur les raisons de sa présence dans ce lieu désert, il répondit d’une voix calme, glissant sa main dans ses cheveux noirs, esquissant un sourire gêné :


"Je me suis paumé … "

Puis de lancer d’un ton un peu en colère :

"Sinon ça vous prend souvent de tirer sur les gens sans raison ? "

Il se rapprocha de Caem, la valise toujours à la main et se planta devant lui, le dévisageant. Alors qu’il allait lui dire sa façon de penser, une voix de femme se fit entendre, provenant du haut de chapiteau. Neilerua se demanda qui pouvait bien s’être perché là haut, vu le danger dû à l’ancienneté apparente des installations.
Ils se tenaient toujours face à face et des pas se firent entendre, se rapprochant. Apparu alors dans le pénombre une magnifique jeune femme aux longs cheveux châtains et aux yeux que Neilerua put remarquer de vairons.

Le peu de luminosité ne lui permettait pas de bien distinguer exactement les formes. Il n’y avait que pour les éclairer la lumière d’un réverbère au dehors et celles des étoiles. Le lumière du réverbère passait à travers la toile percé du chapiteau, éclairant une partie des gradins d’une douce lueur bleutée.
La moitié des gradins en bois étaient défoncés et le sol était parsemé de relief de repas constitué de pop-corn, sodas et autres aliments gras.

A l’approche de la jeune femme, Neilerua sentit une tension chez Caem dont il ne comprit pas la raison.
L’homme commença cette fois-ci l’interrogatoire de la jeune femme sur sa présence.


*Il est flic ou quoi ?!*

Se demanda Neilerua, un peu agacé par les manières de l’homme au flingue.
Ils se tenaient donc à l’entrée du chapiteau, Neilerua observant Nausicaa et Caem tourné vers celle-ci.

Un silence embarrassé régnait, troublé par un vol d’hibou se posant sur le trapèze et observant la scène avec ses grands yeux.


Dernière édition par Neilerua le Mar 2 Fév - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Mar 26 Jan - 23:28

J’étais la, j’observais la scène. Calmement, je ne montrais que douceur dans mes yeux. Cependant je savais très bien que le vampire du moins, se méfiait. Je restais prés d’eux, jouant avec mon médaillon. Je sentis la peur dans les gestes de l’humain. Il y avait de quoi. Le vampire avait réagi vite et assez agressivement contre le geste calme de l’homme. Savait – il se contrôler ? Il devrait l’apprendre du moins. Je me retournais, et allai au poteau par lequel, je suis monté sur le trapèze. Je pris mes ballerines et les remis. Ensuite je retournais prés d’eux, toujours avec calme. Le vampire m’intriguait. Pourquoi avait-il réagi de la telle sorte ? L’homme était un peu en colère, ça se sentait dans sa voix auparavant. Intéressant, en peu de temps, je rencontrais beaucoup de personne. Je n’aurais jamais pensé cela dans un tel endroit. Que le monde est étrange. Jouant avec mon médaillon, je tournais autour d’eux 7 fois, doucement, les regardant. Je voulais comprendre leur venue ici, dans ce lieu. Quand le vampire me demanda, ce que je faisais ici. Il était bien curieux. Qu’est ce que je faisais ? C’est simple, rien de particulier… Juste une envie, de faire du trapèze dans le noir de la nuit. Je me rapprochai lui, avec douceur pour pas le brusquer. Il était méfiant, et pouvais bien prendre mon approche comme une attaque. Il n’avait aucune raison de le faire, car ce n’était pas ce que je voulais. J’étais prés de lui, mais gardai une partie de mon intention sur l’autre homme. Je lui soufflai un peu sur son visage, et caressa de ma main droite, la joue du vampire, avec délicatesse, plusieurs fois.

- Ce que je fais ici… Je passe le temps dans cette nouvelle ville. Tu es bien curieux. Cela est intéressant.

Je lui parlais avec beaucoup de calme, et de douceur, tout en le regardant ses pupilles. Je reculais lentement, pour éviter toute attaque de sa part. Je méfiai quand même. On ne sait jamais. Il se peut qu’il prenne cela comme une attaque. Je ne voulais pas que cette rencontre se termine en bain de sang pour si peu. Je me mis a coté de l’homme. Je fixai gentiment le vampire, vu sa gâchette facile, il doit beaucoup se battre. Un méchant ou un gentil ? Peut - être, un chasseur ? Cela est bien possible. Car j’ai vu d’innombrables chasseurs, qui étaient des immortels. Je l’étais en quelques sortes mais j’étais plus une tueuse à gages ou une mercenaire. C’était mon travaille. On me paye, j’exécute, cependant je fais toujours une recherche sur mes clients. Je suis l’exécutrice de Thémis avant tout, et pas de ses mortels ou immortels. Est – ce qu’ici ? Aurait – il besoin de moi en tant que telle ? Je verrais bien avec le temps.

Une tension régnait, un silence s’imposait doucement en ce lieu. Il fallait calmer ça, avant que cela éclate. Je les regardais, attention aux moindres mouvements, mais avec douceur. Je sais être cruelle mais je ne le suis jamais sans raison, et si je peux, j’évite. Je me rapprochai un peu de l’humain, mit un instant ma main sur son épaule avec délicatesse et lui fit un sourire. Je voulais qu’il se calme, en quelques sortes le réconforter. J’enlevais ma main, toujours avec calme. Je savais ne rien montrer, et je savais garder mon sang – froid dans toutes les situations du moins dans les trois quart. J’ai eu soudain une idée. Peut – être se présentait, pouvait calme la tension du moins la réduire. Il fallait l’affrontement surtout si la cause était l’énervement, ou les gestes brusques. Il valait essayer. Qui ne risque rien, n’a rien. Toujours calme, je jouais encore avec mon médaillon.

- Je me présente. Je me nomme Nausicaa. Nous somme civilisé, pourquoi ne pas garder nos politesses malgré qu’un coup de feu ait été tiré.

Je fis de voix calme, attentif à tout. Observant chaque détail comme un faucon face à une proie. Cependant je n’attendais pas le bon moment pour attaquer. Je ne voulais surtout pas attaquer.

- Et vous ? Demandai – je.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Jeu 28 Jan - 15:06

Caem regardait l'humain en étant totalement impassible... Il affirmait s'être paumé, était-ce vraiment le cas ? Caem le dévisageait toujours et ne le quittait pas des yeux, c'était comme s'il voulait lire en lui...Cet humain, que foutait-il dans ce village totalement désert et abandonné ? Voulait-il le visiter ? Avait-il un règlement de compte avec une bande ou une personne ? Devait-il rencontrer quelqu'un ? Bref, il ne savait pas vraiment, mais le " je me suis paumé " n'était pas vraiment une réponse nette pour Caem, cette réponse était bien trop floue et vague. N'ayant pas eut ce qu'il désirait, Caem lui lança un regard froid. L'humain lui demanda en colère si ça lui prenait souvent de tirer sur les gens sans aucune raison apparente. Le vampire avait tiré juste près de sa tête pour l'éloigner de lui, au départ il s'était dit que c'était un ennemi alors, il s'en était juste méfié et avait tiré juste par défense croyant s'être fait attaqué. Voilà, rien de plus. Il était un flic, enquêtait et répondait aux provocations et savait être prudent et méfiant face à n'importe qui...Mais cet humain avait l'air inoffensif, à part sa valisette noire qui devait cacher quelque chose de suspect...Caem le toisa du regard et lance avec une pointe d'ironie dans la voix sans sourire.

- " Et alors ? J'en déduis que vous auriez fait pareil non ? Vous êtes seul et un gars surgit derrière vous..Vous n'aller pas rester là rien faire...Si ? A moins que vous soyez complètement débile. "

Caem regarda Neilerua qui était en colère et vit l'humain s'approcher de lui, il n'eut pas peur. L'humain le dévisageait comme il avait fait pour lui avec froideur. Caem émit un faux sifflement amusé et se mit à le fixer lui aussi ayant décidé de ne pas baisser les yeux. C'était quoi son problème ? Se disait Caem sans aucune émotion en croisant les bras sur son ventre et en le dévisageant. Caem détacha son regard clair de l'humain, après tout il n'en valait pas la peine...Caem entendit un battement d'aile en hauteur, il leva la tête et put voir une chouette qui les observait, il n'en fit rien. Il regarda la fille aux long cheveux châtains s'approcher de lui, il la trouvait très belle mais il n'était pas du genre à penser au charme féminin en ce moment. Il avait d'autres chat à fouetter, même si Caem avait plusieurs prétendantes...Impassible il la regarda s'approcher de lui, il se méfiait légèrement lorsque la vampire lui souffla sur le visage. Caem put sentir son arôme, arôme qui rendrait fou n'importe quel être humain, puis il sentit la main de la fille caresser sa joue gauche. Il fut surpris et ne montra rien...Aussitôt les prémices de sentiment qui se lisaient sur son visage se fermèrent. Il ne devait pas flancher ! Il ne devait montrer aucune émotion apparente ! Caem baissait sa garde ! Il baissait sa garde. C'était mal pour lui. Montrer ses sentiment n'était pas dans ses habitudes...La fille lui parla avec beaucoup de calme et de douceur, Caem plongea ses pupilles dans les siennes. Elle affirma qu'il était curieux et que cela était intéressant. Quelle fille bizarre et étrange se disait Caem en s'interdisant de flancher tout en soutenant son regard. Il y eut un long silence mais Caem devint moins méfiant qu'au départ. Il sentait la main de la fille caresser sa joue. Mais qu'est-ce qu'elle voulait ? Caem trouvait ce premier contact étrange, plus qu'étrange, il n'en avait pas ressenti un depuis longtemps...Il s'interdisa de montrer le moindre sentiment mais fut assez troublé.

- " Arrête-ça tu veux ? "

Lanca Caem à la fille d'une voix neutre et ferme en la fixant droit dans les yeux, calme. Caem appartenait à une branche de la police spéciale spécialisée pour la destructions des mauvais vampires et autres lycans. Pour résumer, il était un chasseur. Caem regarda Neilerua sans rien dire. Le vampire Irlandais n'était pas bavard mais il s'en foutait. Il regarda Nausicaa se présenter et choisissa de faire de même, ignorant les paroles sur le coup de feu.

- " Caem, Caem Mac Carthaigh, enchanté. Chasseur et détective privé... "

Lança calmement Caem toujours impassible sans sourire, ne voulant pas mentir inutilement et bêtement. Cela aiderait surement ces deux-là à voir qui il était vraiment. Peut-être se montreraient t-ils plus indulgents...Caem regarda la salle et commença un peu à s'éloigner d'eux , il inspectait les alentours et une mission lui était donnée, comme toujours. Retrouver les traces d'un serial-killer...Il avait décidé de se rendre à cette ville sombre, abandonnée et idéale pour faire les meurtres tranquilles. Caem cherchait mais il ne trouva rien d'intéressant, le chapiteau était abandonné et délabré. On le choisissait presque souvent pour les missions, il était le meilleur agent de la branche. Il était agile, fort en combat et résistant. Bref, l'arme parfaite. Il revint vers les deux autres personnes et les fixa, attendant que Neilerua se présente lui aussi. Puis Caem regarda la valise noire, suspecte à ses yeux et lança d'une voix neutre.

- " Il y a quoi dans cette valise ? Du fric ?Je te suggère de me répondre... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neilerua

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 3
Clan: indépendant

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Mar 2 Fév - 2:29

La chouette regarda un temps la scène plongée dans une quasi obscurité. Heureusement qu’il y avait ce lampadaire à l’extérieur, sinon Neilerua ne pourrait absolument rien distinguer. Et ce n’était pas les étoiles qui allaient être un éclairage suffisant. La chouette les fixait de ses grands yeux et se balançait doucement sur le trapèze.
Mis à part leur conversation, il n’y avait pratiquement aucun bruit. Ce qui stressait un peu Neilerua.

Il pût observer le manège de la jeune femme autour de l’homme nerveux, ce qui eut pour résultat de l’irriter un peu plus, l’homme répliquant d’une voix emplit d’autorité :


- " Arrête-ça tu veux ? "

Puis la jeune femme s’approcha de Neilerua et posa sa main sur son épaule, lui souriant d’un air bienveillant pour le calmer.
Ce contact fit frissonner Neilerua à cause de la froideur qui passait à travers ses vêtements. Toutefois, ce geste l’apaisa. Il observa la jeune femme qui se présenta. Elle avait le nom de Nausicaa. Puis l’homme nerveux se présenta à son tour, ayant pour nom Mac Carthaigh, un irlandais, donc.
Tiquant à la fonction de Caem, Neilerua se sentit plus rassuré et afficha un large sourire, ses yeux s’illuminant de reconnaissance.


*Ainsi, c’est pour cela qu’il réagit comme ça. Ca explique tout*

Pourtant, Neilerua resta sceptique à l’appellation de chasseur. La chasse de quoi exactement ? Et puis sa tenue collait plus avec celle du détective que celle d’un chasseur. Peut être voulait il dire qu’il aimait chasser ?

Constatant qu’il restait le seul inconnu du lot, il lança d’une voix calme en souriant toujours :


"Moi c’est Neilerua. Chirurgien de mon état. "

Il attendit que Caem fasse son tour d’inspection pour des raisons inconnues et lui lança, sa voix pleine d’enthousiasme :

"Vous êtes vraiment détective ? Alors je suis sauvé ! "

Neilerua était chanceux. Enfin quelqu’un qui allait lui permettre de quitter ce trou à rat ! Alors qu’il allait sauter au cou de Caem, celui-ci l’interrogea encore, sur le contenu de sa valise cette fois. Il s’empourpra et laissa libre cours à sa franchise et à sa colère :

"Non mais est ce que ça vous regarde ? Vous ne pensez pas avoir dépassé un peu les limites ? "

Il s’exprimait avec colère et était sûr de son bon droit. Ce n’était pas parce qu’il avait un flingue et qu’il était détective qu’il pouvait tout se permettre.
Sa bonne humeur s’était aussi vite envolée qu’elle était venue. Il fixa Caem d’un regard noir et se posta à côté de Nausicaa, sa présence lui étant décidément apaisante. Il serra sa valise contre lui par pur réflexe.

La chouette sentant la tension de l’atmosphère s’échappa par le trou du chapiteau dans un bruyant battements d’ailes, agitant le trapèze qui se mit à émettre de faible grincement. Un léger vent vint agiter la bâche du chapiteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Dim 7 Fév - 17:50

Je vis Caem réagir après mes gestes. L’avais –je troubler ? Oui je le voyais bien. Il voulait être dur de l’extérieur mais son cœur ne réagissait pas comme il le souhaitait. Peut être car, il n’y a pas de raison. Il me dit d’arrêter comme si cela le dérangeait … Ce n’était pas ça. Il n’avait plus l’habitude ? C’est peut- être cela après tout… Je lui souris mais je savais que je ne m’arrêtais pas dans un sens car je réagis bien souvent sous l’impulsion, spontanément. J’étais bien trop directe mais je préférais l’être que tourner autour du pot. Il se présenta, lui aussi. Alors il était chasseur, et détective… Donc j’en déduis qu’il collabore souvent avec la police… Peut être avait –il déjà entendu parler de la Némésis, agissant pour la justice sans leur accord. Mon surnom résonnait dans les rues comme une trainée de poudre. Je n’étais pas recherchais car personne avait une preuve contre moi. Surtout parce que je leur preuve que j’ai agis par défense et surtout que ce n’était jamais des humains. La justice des humains appartient à eux, non à ma main car je ne suis pas des leurs. J’ai un sourire en entendant ca présentation. Je m’approchai de Caem avec toujours autant de calme. Je le regardai avec des yeux espiègles. Je pris légèrement son menton entre mon pouce et mon index.

- Alors monsieur le chasseur, futur collègue ? Susurrai –je. Intéressant ! Connais- tu la Némésis ?

Je restai un instant comme cela. Je lui fis un léger sourire en caressant légèrement avec mon pouce, son menton. Je m’écartais de lui, me remettant à coté Neilerua qui s’était présenté. Il était chirurgien…Donc connaissait le savoir et la sagesse d’Asclépios. Intéressant… La modernité avait pas que des cotés négatifs, la preuve moins de gens meurt a cause des maladies. Je respectais ses Hommes qui sauvent d’autres. J’ai vécu d’innombrables guerres. J’ai vu des hommes bravant le danger pour sauver. Je fis un sourire l’intention de Neilerua, par simple respect pour ca profession. Je laissais Caem faire son tour, tout en restant attentif, et observatrice aux moindres gestes suspects sans le montrer aux autres.

- Quel beau métier, tu fais ! Tu as tous mes respects pour cela.
Fis-je, à l’intention de Neilerua.

Cette atmosphère ne me plaisait pas. Je me mis entre eux deux, de façon perpendiculaire pour que je les tout les deux. Je croisais les bras, mais je restai calme. Cela devait cesser. Ce Caem se comportait bien durement même par méfiance on n’est pas obliger de réagir de la sorte. J’étais méfiante mais je ne le montrai pas, comme si je voulais une certaine illusion. Sentir d’autre personne méfiante cela est bien agaçant car cela peut mettre mal à l’aise les autres personnes. Ce qui était dans cette situation, le cas. Neilerua serrait bien sa mallette. Peu importe quelle raison, il la tenait ainsi mais il le faisait. Ce qui le rendait suspect, du moins pour Caem. Moi finalement, je m’en moquais. Ce n’était qu’un humain après tout.

- Ça suffit ! Dis – je, un ton insistant.

Je reculais calmement. Caem ne réagissait pas comme un détective mais comme un homme manquant de bien séance. Je soupirai. Neilerua était qu’un humain après tout. Cela ne servirait à rien que Caem réagisse comme cela. Pour une premier rencontre avec eux, c’était mal barré. Je décidais de calmer cette tension, de n’importe quel moyen. Je voulais éviter le combat. Pourquoi ? Peut être car je ne veux pas me battre pour le moment. Je tournais autour d’eux en faisant un huit, laissant mes cheveux les frôler. Je les regardais doucement.


- Ce n’est qu’un humain… Ne réagis pas de la sorte comme cela… Dans un combat tu gagnerais à coup sur.

Je parlais avec calme et douceur. Je m’approchais de Caem avec douceur, me collant à lui, ne lâchant pas du regard. Je passais ma main sur sa joue avec douceur, je faisais sa spontanément. Je voulais le calmer… je sentais une tension, dans un sens venant de lui. Même si Caem risquait d’être troublé à nouveau ou autre chose, cela n’avait pas d’importance après tout.

- Ce n’est pas en réagissant de la sorte que ca va arranger la situation.
dis-je calmement.

Je restais comme cela, lui caressant la joue. Je voulais qu’il se calme. Je voulais voir sa réponse. Allait – il me rejeté ou se calmer ? Je sentais qu’il allait me repousser… mais de quelle façon ? violente je répliquais surement mais calme je ne ferais rien. Je le testais dans un sens.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Ven 12 Fév - 14:29

Caem fixait les deux personnes...Il se demandait pourquoi il avait réagit comme cela envers Nausicaa...Il s'était promis à ne rien montrer aux gens, à ne montrer aucune émotion. Il vit la fille s'approcher en le regardant avec des yeux espiègles, elle avait l'air amusée, très amusée par sa gêne... Nausicaa lui prit doucement le menton entre ses doigts. Les joues de Caem rosirent un peu, bon sang qu'est-ce qu'il lui prenait !? Que cherchait-elle à faire !? Il baissait sa garde ! C'était pas bon ça... Elle venait juste de le rencontrer et se montrait déjà aussi confiante. Étrange...Caem fut surpris lorsqu'elle énonça le mot Némésis..."Némésis", ca lui disait quelque chose, il ferma les yeux doucement pendant un petit instant. Il en avait fait des recherches sur les Némésis, des sortes de vengeresses dites cruelles et sans cœur, elles agissaient juste pour la justice sans prévenir. On en parlait souvent mais on ne trouvait jamais de preuves contre ces amazones. Caem rouvrit les yeux doucement et la regarda fixement sans rien dire, sérieux. Il sentait les doigts de Nausicaa le caresser doucement le menton puis la fille s'écarta.

-" Futur collègue ?...Tss, comme tu peux le voir, je préfère plutôt travailler en solo mais si tu me le propose, ce sera d'aucun refus...Oui je connais la Némésis...On en parle souvent en ce moment. Elle œuvre pour la justice de tous en supprimant les mauvais éléments de la société sans son accord. Moi je fais pareil mais personne me donne de missions, j'œuvre pour mon compte plutôt mais il me faut gagner mon pain...Je chasse pour le compte d'une organisation de la police, elle est discrète et très peu connue..."

Déclara Caem, un petit sourire étrange aux lèvres. Il chassait depuis, depuis tellement de temps, tellement de temps. Il remportait toujours ses batailles seul ou en groupe en Irlande et se faisait nommer " L'ange de la mort". A cette pensée, il eut un petit sourire en coin, sortit une cigarette, l'alluma et la porta à sa bouche. C'était un très bon chasseur d'irlande, un prédateur terrible pour les vampires qui trainaient la-bas. Calme, il regarda ensuite l'homme qui annonçait être un chirurgien. Pas mal comme métier se disait Caem, il sauvait beaucoup de vies humaines, il entendit ensuite la fille le complimenter. Caem inspira une bouffée de fumée et la recracha doucement peu après. Il régnait une tension entre lui et Neilerua, il le savait bien et continuait de regarder l'homme d'un air provoquant tout en souriant. Neilerua avait l'air enthousiaste qu'il soit détective, il affirmait même être "sauvé", étrange... Il le dévisagea lorsque celui ci lui lança en colère quand Caem lui demanda ce que contenait sa valise noire. Il avait dépassé les limites ? Peut-être mais il s'en fichait complètement ! Après tout, il méprisait les humains, il en était jaloux, tellement jaloux...Ces créatures candidates au bonheur. Qui pouvait vivre tranquillement, fonder une grande famille, vivre heureux, trouver un emploi normal, avoir des enfants, vivre le jour comme la nuit. Caem en était tout simplement jaloux. Cette jalousie maladive envers les humains le rongeait de jour en jour et il commettait des actes injustes envers eux...Il avait dépassé les limites, il le savait mais il les détestaient tellement...C'était plus fort que lui.

- "Si ca me regarde ?...Oui...Bien sur que oui monsieur le chirurgien en personne..."

Caem le défiait du regard tout en souriant, embêter ces créatures pathétiques, il adorait ça...Il aimait les rabaisser. Lorsque Nausicaa intima d'arrêter ça brusquement, Caem la regarda toujours en fumant sans rien dire puis énervé broya le mégot de cigarette entre ses doigts et le jeta plus loin, il mit les mains à ses poches. Un humain ? Et alors ? C'était toutes des créatures inutiles et débiles qui ne pensaient qu'a leur propre plaisir, ca en devenait pathétique ! Caem savait qu'il était injuste et il s'en fichait. Il se contenta de leur offrir à tous les deux un sourire insolent tout en regardant Neilerua qui se tenait près de Nausicaa, face à lui. Deux contre un ? Peuh...Il n'allait pas lui faire changer d'avis non plus ! Il fronça les sourcils, renfrogné, il se mettait à deux contre lui !? Bien...Il allait leur donner une bonne correction si ils osaient s'en prendre à lui.Ces humains, il les détestait tellement, même s'il y en avait des sympa. Il les jalousaient au plus profond de leur être. Eux vivaient heureux, lui non. Et puis, sans Chloé...Sans sa fiancé, il se sentait seul...Il lui manquait tellement. Lorsque Nausicaa s'approcha de Caem et se colla à lui en douceur, il put sentir sa poitrine contre la sienne et lui porta un regard incompréhensif, elle lui caressa doucement la joue pour le calmer. Ce contact, c'était apaisant mais assez gênant. Il la connaissait à peine, il plongea ses yeux glaces dans les siens à présent calme et mieux. Il sentait peu à peu sa colère se dissoudre mais il fronca les sourcils et se dégagea sans brusquerie, toujours en la fixant sans rien dire.Il était vexé contre eux deux, ce n'était pas en réagissant de la sorte que ca allait arranger la situation avait dit calmement Nausicaa. Caem arbora son air sérieux, encore rougissant du contact, il devait se l'avouer, ca lui avait fait du bien , mais il devait penser à autre chose. Il chassa les pensées négatives de son crâne en secouant doucement la tête puis se dirigea un peu plus loin, il devait trouver d'autres indices, il buta contre quelque chose, baissa la tête et aperçut une vieille montre à gousset rouillée, datant surement du XIXe siècle, étrange...Il se rappelait de l'avoir déjà vu quelque part, il garda la montre et la rangea dans sa poche, il lança à Neilerua tout en passant doucement sa main dans sa chevelure noir de jais.

- "Au fait...Tu as dit d'être "sauvé" quand j'ai annoncé mon emploi. Pourquoi ? Tu as besoin de quelque chose en ce moment ? Je peux t'aider mon coco...Si tu dois retrouver quelqu'un je t'aiderai, si tu as perdu quelque chose, je t'aiderai et si tu veux autre chose, je t'aiderai quand même, alors ? Que désire-tu ? "

Dit Caem d'une voix suave tout en s'approchant de l'humain avec une démarche fluide, souple et féline. Il plongea ses pupilles claires dans les siennes tout en lui souriant d'un air malin. Il était imprévisible et il le savait, mais si Neilerua avait besoin d'aide, il se ferait en mesure de l'aider...Il resta calme et silencieux pendant un moment, attendant impatiemment sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neilerua

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 3
Clan: indépendant

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Lun 22 Fév - 1:29

Cette obscurité commençait à devenir gênante pour Neilerua. La seule source de lumière ne lui permettait pas de distinguer dans les détails les expressions affichées par les deux inconnues et cela le gênait car il ne pouvait réellement se faire une franche idée sur l’état de la situation. Situation qu’il trouvait de plus en plus embarrassante au vu des diverses réactions de Caem.
Heureusement, Nausicaa était là pour calmer les impétuosités du jeune homme.

Pendant qu’ils échangèrent des paroles au sujet d’une certaine Némésis dont il n’avait jamais entendu parler, Neilerua desserra ses doigts de sa valise et parcourut le chapiteau du regard pour tenter de distinguer quoique ce soit parmi cette pénombre.
Malheureusement, ses pauvres yeux humains ne lui permettait pas de discerner grand-chose à part les détritus à terre.

A la remarque de Nausicaa, il se courba légèrement en signe de remerciement, esquissant un faible sourire. Il sentait bien qu’elle tentait de tout faire pour amadouer les pulsions du chasseur mais il en voyait aussi les résultats mitigés.

Un mouvement de la part de Caem inquiéta un court instant Neilerua qui fut rapidement rassuré, se n’était qu’une envie de cigarette qui tenaillait le vampire. Le rouge de la cigarette dansait, luciole tournoyante, autour de la tête du fumeur qui se mit à souffler des volutes de fumée tout en le dévisageant d’un air provoquant ce qui ne fit point faillir notre chirurgien.
Le détective insistait sur la question de la valise puis énervé, broya le mégot de cigarette pour l’envoyer rejoindre les saletés au sol.

Il y eu une chose que Neilerua ne saisit pas dans les paroles de Nausicaa et cela le perturbait. Elle l’avait désigné comme humain, ce qu’ils étaient tous les trois après tout … Cette différenciation le laissait perplexe et le plongea dans un état de réflexion, penchant la tête vers le sol et se tenant la tête de sa main libre. Qu’entendait elle par là ? Etrange …

Pendant qu’il était à ses pensées, il ne remarqua pas les mouvements de la belle vers le nerveux pour le calmer. Il ne s’en rendit compte que lorsque Caem se dégagea avec douceur pour se mettre à sonder le sol. Au bout d’un moment, le détective trouva une vieille montre qu’il glissa dans sa poche. Puis son visage s’éclaira et l’humeur de Caem changea du tout au tout, passa de nerveux à aimable. Le jeune homme aux cheveux noirs rebondit sur une remarque qu’avait fait Neilerua à son sujet et se mit à lui proposer ses services, ni plus, ni moins.

A cet instant, Neilerua fit impasse sur les précédents agissements de Caem et s’approcha de lui, soutenant son regard et prenant un air éploré lui répond :


"Oui, vous pouvez m’aider ! C’est au sujet d’un homme à arrêter dans les plus brefs délais ! Il est machiavélique et dénué de scrupules ! Je sais qu’il est arrivé à Tokai il y a quelques temps et je crains pour les habitants de cette ville … Dès que j’ai su que cet horrible homme se trouvait ici, je me suis dépêché d’y venir aussi pour tenter de stopper ces agissements !
Il faut que vous m’aidiez à l’attraper !
"

Neilerua était emporté par ses paroles et ses yeux reflétaient son inquiétude. Puis il porta son regard vers Nausicaa et lui demanda interloqué, toujours en face de Caem :

"Mademoiselle, pourquoi avoir dit que je n’étais qu’un humain après tout ? Nous le sommes tous, non ? "

Il s’écarta et se dirigea vers la sortie de chapiteau pour avoir une meilleure visibilité, ces ténèbres l’inquiétant un peu. Sa valise toujours à la main, il espérait que Caem répondrait favorablement à sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Dim 28 Fév - 19:01

Caem s’écarta de moi, calmement. Il avait compris et tant mieux. Il se calmait peu à peu. Je lui souris doucement. Soudain un mauvais pressentiment me parcourra le dos, me laissant des sueurs froides couler le long de ma colonne vertébrale. Je restais assez calme, malgré cela. J’observais le chapiteau, le sondant dans les moindres détails… mais je tentais de me recentrer sur Caem et Neilerua. Pourtant je ne l’étais pas vraiment non plus. Mon intuition me disait, qu’on n’était pas seul. Des ennemis ? Surement ! Je me mis sur mes gardes bien plus qu’avant. Je paraissais comme un soldat prêt à l’assaut, mais pas contre eux… Mais contre cette présence qui m’inquiètait. Ce que je ne montrais pas. Une habitude venant de mon passé. Quand Caem répondit à ma question… Il connaissait les Némésis, enfin la, car il ne reste plus que moi.

- Et si je te disais que tu en avais une devant toi, que ferais-tu ?

Je lui demandais simplement, avec calme, continuant de regarder tout les recoins de ce chapiteau. Il y avait quelqu’un. C’était certain… Et ce n’était pas qu’une mais plusieurs… Soudain une odeur d’ambre sucré embauma l’air. Je connaissais cette odeur. Elle ne m’était pas étrangère… Pourtant cela fait bien longtemps que je n'avais pas sentis cette odeur…. Une seule personne dégageait ça, et c’était….. Ce n’est pas possible, il a disparut en mer, il y a longtemps… Est –ce, une illusion ? Une illusion odorante ? Non cela n’est pas possible ! Neilerua alla vers l’entrée du chapiteau, peut être pour mieux voir… Peu importe. Ils parlèrent ensuite d’affaire dont je ne prêterai pas réellement attention. Je préférais me concentrer sur ces présences qui se terraient dans les ombres du chapiteau et surtout sur cette odeur.

Quand Neilerua me demanda pourquoi j’avais parlé d’un humain. Ignorait – il l’existence des vampires ? Ou ne les reconnaissait – il pas ? En y pensant, beaucoup d’humain étaient dans ce cas là. Ils prennent pour des légendes bonnes à faire peur aux enfants. Et si, ils savaient la dure réalité, ils auraient bien trop peur de sortir la nuit… Donc dans un sens, il valait mieux pour eux et pour nous. J’ouvrais la bouche pour lui répondre, lui dire la vérité… Car je ne savais pas mentir. Quand une douleur me prit à ma main, à celle ou j'avais la marque d’Hadès gravée… Cette douleur me déchirait la peau, la craquelait comme si on l'a martelé… Je sentais mon sang couler le long de ma main, sortant des lignes noires de la marque. Mon pouvoir s’enclenchait… C’était mauvais signe. La douleur était trop forte, tellement que je m’écroulais au sol. Je me tenais la main, et la mis contre mon cœur. L’odeur du sang envahit le chapiteau. Cela allait surement attiser la faim de Caem. Merde je n’avais pas de chance. En plus, Neilerua allait se poserdes questions… Cependant le plus important c’est qu’il ne devait pas me toucher et que je devais les prévenir.


- Ne me touchez pas ! Surtout pas !


Je criai pour que ce sois bien claire. Ils ne devaient surtout pas me toucher car sinon…. Je ne voulais même pas y penser. Lorsque que je vis des silhouettes courir autours de nous dans les ténèbres du chapiteau. Au premier regard, je supposais qu’ils étaient quatre. L’odeur d’ambre se mélangeait à l’odeur de mon sang. La douleur était toujours aussi présente, et violente plus que jamais. Je faisais une légère grimace de douleur pourtant je restais calme. Lorsqu’une voix résonna. C’était une voix d’homme. Une voix familière à mes oreilles. Il n’y avait pas de doute… C’était lui !


- Je sais que tu sens cette douleur naissant dans les lignes de la marque d’Hadès comme un poison ne demandant qu’a se déversé dans le monde….. Ma douce Nausicaa, ton sang sent toujours aussi bon, son arome me donne envie de mordre … laisse moi y gouter ?
Susurre – t- il, de façon suave, et doux.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Lun 1 Mar - 17:26

Caem entendit Nausicaa affirmer qu'elle était une Némésis, il la fixa avec calme mais restait surpris au fond de lui. Une Némésis qui existait encore actuellement ? Impossible.Où alors, ca devait être la dernière restante aujourd'hui déduisit Caem en la dévisageant, inébranlable. Il n'avait aucune dent contre les Némésis, cela lui faisait ni chaud ni froid...La police les méprisait mais lui, non. Il n'y voyait aucun intérêt à ça, il exterminait ceux qui le méritaient. Il resta silencieux un moment en continuant de fixer Nausicaa et Neilerua et percut une présence non loin de là.Un civil ? Non...Cette ville était abandonnée depuis très longtemps.Caem resta calme, sur ses gardes, méfiant et vit ensuite Neilerua s'approcher de lui d'un air éploré en déclarant son problème. Celui-ci recherchait quelqu'un apparemment.Un homme qu'il voulait carrément arrêter d'ailleurs...Neilerua avait décrit l'homme comme "machiavélique" et " dénué de scrupules", l'homme était actuellement à Tokai et était considéré comme "une menace" pour les habitants selon Neilerua. Caem, la cigarette à la bouche fronça légèrement les sourcils et plongea ses yeux clairs dans ceux de Neilerua qui arborait une attitude inquiète. Cet "homme" qu'il recherchait, il voulait en savoir plus.A présent, il considérait Neilerua comme un client mais pour sa prochaine enquête sur l'homme recherché, il devait avoir plus d'indices,plus d'informations, pour ça, il fallait interroger Neilerua ,il le savait bien. Caem prit un ton professionnel et calme face à son interlocuteur, son oncle lui avait appris à être diplomate et jouer quelqu'un qu'il n'était pas vraiment.

- " Bien sûr que je vous aiderais...Je vous considère comme mon client actuel mais il faut que nous ayons un entretien ensemble dans un endroit plus calme et plus avenant où vous m'apporterez des informations sur cet individu que vous recherchez en me décrivant également ses sortes d'agissements..."

Lorsque Caem entendit soudainement Neilerua demander s'ils étaient tous humains, il retint son souffle...Il ne s'attendait surtout pas à ce genre de question et se contenta de rester silencieux face à ça. Caem ne savait pas si Neilerua connaissait l'existence des vampires, mais allait-il lui dire la vérité sur sa nature ? Il sentit soudainement une forte odeur de sang tout près, il tourna la tête en la direction d'où provenait l'odeur. La main de Nausicaa saignait abondamment, le sang de Caem ne fit qu'un tour. Déjà qu'il se nourrissait très peu, il essaya de contrôler ses tremblements et sa soif...Il trouvait très rarement des poches médicales et n'arrivait pas trop à se nourrir convenablement , lui et sa petite soeur, Mary. Pourquoi Nausicaa saignait-elle à ce point, que s'était-il passé ? Qu'avait-elle ? Se disait Caem plus que surpris en évitant de poser son regard sur la main marquée d'un symbole et blessée, Nausicaa s'effondra soudainement au sol en tenant sa main...Caem fronça les sourcils et sentit une présence bien nette, des présences plus précisément.Et elles s'avéraient plutôt négatives.Caem tentait de se calmer, l'odeur de ce sang l'enivrait tellement, l'odeur du sang...Il devait se contrôler et ne pas laisser son mauvais instinct réagir, il savait en plus que Neilerua allait se poser des questions...Bref, actuellement ils étaient tous dans la merde; Nausicaa était blessée et on ne savait pas trop comment...Neilerua devait se poser de multiples questions et se demander si il n'était pas devant une bande de psychopathes fous furieux...et Caem, lui essayait de se contrôler face à l'odeur du sang. En voyant l'état de Nausicaa, Caem se précipita pour aller l'aider mais elle leur ordonna de ne pas s'approcher d'elle...Il ne savait pas trop ce qui se passait en ce moment, elle s'était blessée, mais comment ?! On ne pouvait pas saigner tout seul comme ça. Caem arbora une attitude méfiante, prudente et sceptique lorsqu'il entendit une voix inconnue résonner dans tout le chapiteau. Cette voix énonça la marque d'Hadès...

* Surement, cette marque qu'elle a à sa main...* Pensa Caem, les sourcils froncés, en garde plus que méfiant.

La voix avait l'air de connaître Nausicaa...Il perçut des silhouettes non loin de la voix d'homme, des acolytes ? Surement. Il se trouvait en avant par rapport aux autres qui étaient derrière lui. D'un saut rapide et agile périlleux en arrière, Caem se posta devant Nausicaa et Neilerua. Il tourna légèrement la tête sur le côté en lançant d'une voix prudente pour Neilerua et Nausicaa.

- " Restez derrière-moi..."

Puis il regarda en direction de la voix et sans se tourner vers Nausicaa qui saignait pour éviter de perdre le contrôle et lui demanda.

- "Tu connais cet homme ? "

Caem méfiant dégaina son révolver et le pointa en direction de l'homme qui avait parlé et de ses sbires, puis déclara d'une voix froide et méfiante, les sourcils froncés.


- " Qui êtes-vous ? Que lui voulez-vous ? Ne vous avisez pas de toucher à un seul de leur cheveu ou vous aurez affaire à moi."


Il avait parlé de Nausicaa et se demandait que lui voulait cet homme. Caem leur avait aussi défendu de s'attaquer à Neilerua et à Nausicaa. Il se tenait devant eux, comme pour les protéger, Il regarda les silhouettes, prudent, il était prêt à tirer si cet homme et ses sbires faisaient le moindre geste qu'il jugerait négatif ou qu'ils toucheraient à un cheveux de Neilerua ou de Nausicaa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neilerua

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Humain
Niveau: 3
Clan: indépendant

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Mer 10 Mar - 1:15

Il devait bien être aux alentours de 23h et le ciel dégagé ne présentait qu’une luminosité que relative et cela rendait Neilerua nerveux. Bien qu’à l’extérieur du chapiteau il discernait un peu plus de choses grâce aux quelques réverbères éloignés, la bouche béante qu’était l’entrée de ce cirque abandonné le faisait un peu hésité. Non pas qu’il ressente de la peur, juste une réticence à ne pas pouvoir détailler plus précisément ses interlocuteurs et ainsi se faire une meilleure opinion d’eux. Car le ton et les mouvements ne lui étaient pas suffisant pour savoir si il pouvait faire confiance ne serait ce temporairement à ces deux là qui discutaient de Némésis et autre étrange activité dont il ne parvenait qu’à saisir la partie émergée de l’iceberg.

De là où il se tenait, il pouvait saisir la forme de roulottes aux vitres brisées, dont une avec la porte entrouverte et une autre où la porte semblait avoir volée en éclat de l’intérieur. Parcourant les alentours de ses yeux plissés dans une vaine tentative pour mieux voir, il aperçut les cages pour les animaux, vides. Une de ses cages avaient d’ailleurs les barreaux tordus.

Alors qu’il se dirigea vers Caem et Nausicaa qui parlait de l’existence des Némésis, sorte de super agent d’après ce qu’avait réussit à comprendre Neilerua, il crût sentir plusieurs ombres bouger mais mis cette impression sur le compte de la fatigue, l’heure étant très tardive.
Cependant, il renifla distinctement une odeur ambrée et se demanda comment cela pouvait être possible. Haussant les épaules, il s’en retourna auprès du détective qui maintenant le traitait comme un client, ce qu’il était. Les manières et le ton de ce Caem étaient devenus nettement plus appréciables pour Neilerua qui esquissa un sourire à la remarque sur les conditions actuelles de l’entrevue.
Il allait accepter l’idée d’une conversation en d’autres lieux et à une heure plus appropriée mais se rendit compte de l’étrange atmosphère presque gênée qui avait résultée de sa remarque sur le fait qu’ils étaient tous humain. Ses lèvres entrouvertes, ses gestes en suspens, sa main gauche serrant la poigné de sa valise noire et l’autre grattant sa nuque montraient son trouble face à celui des deux autres, son sourire était devenu embarrassé et il les regardait de biais, comme si incliner sa tête pouvait l’aider à comprendre. Il affichait une mine étonnée et confuse à la fois.

Soudain Nausicaa se mit à saigner abondamment sans raison apparente de la main. Ployant sûrement sous le coup de la douleur, elle se retrouva à terre, Caem et Neilerua se précipitant à l’unisson pour lui porter secours. Malgré l’injonction impérieuse de la femme, le chirurgien ignora l’ordre et la toucha pour lui faire prendre une position plus confortable. Pour lui, cet ordre résultait plus d’une fierté ou même de la douleur et par conséquent, un homme de médecine pouvait totalement en faire abstraction pour s’assurer que tout va bien.
Or, tout allait plutôt mal. La main saignait beaucoup trop et il ne parvenait pas à en déterminer l’origine. Il paraissait pour lui que c’était les étranges marques noires sur la main mais il ne pouvait en être sûr.
Il posa sa valise à côté de lui t l’ouvrit, dévoilant nécessaire de toilette, de médecine et quelques vêtements de rechange, le matériel pour pratiquer étant dans un compartiment isolé. Il prit prestement la boîte et en sortit des compresses, l’homme de science et le médecin entrant en action. Il avait fait en sorte que Nausicaa se retrouve dans la position la plus confortable et se trouvait à ses genoux, penché sur elle et prenant sa main pour en éponger le sang. Il l’a rassure par des paroles qui se voulaient réconfortantes mais qui pouvaient avoir l’air puéril ou hors propos.

Toutefois, la situation prenant un tour de plus en plus déroutant, il s’exclama :


"Mais qu’est ce qui se passe ici ?! "

Il tourna la tête vers Caem et remarque que le détective nerveux est tremblant et tente tant bien que mal de conserver son calme, comme si il luttait contre une envie ou autre chose. L’inquiétude envahit Neilerua qui commençait à se demander si il n’avait pas mieux fait de rester perdu que de tomber sur eux.
Une voix se fit entendre et semblait s’adresser à Nausicaa. Il faisait référence à Hadès, dieu des Enfers si ses souvenirs d’histoire étaient corrects et au désir de goûter le sang de la femme ?! Mais qu’est l’était ce désir incompréhensible pour le chirurgien. Il avait bien vu certain désaxé se prendre pour des vampires … Se pourrait il qu’il soit tombé au milieux d’échappés de l’asile ?! Pourtant, Caem et Nausicaa lui paraissait sain d’esprit. Pas tout à fait normal, certes, mais pas fou non plus. Et il en savait quelque chose sur la folie…

Alors que l’homme aux désirs insensés s’approchait, Neilerua pût discerner la marque qui recouvrait la main de Nausicaa en nettoyant celle-ci de ses compresses. Cette marque le surprend un peu et il affiche un air de plus en plus paniqué.
Caem effectua une figure acrobatique pour se poster devant eux et Neilerua remarqua qu’il n’y avait pas seulement le fou dans l’enceinte, mais d’autres qui se déplaçaient furtivement. Cela l’inquiéta de plus en plus. Qu’allait il se passer ?! Qu’allaient ils devenir ?! La panique le gagnait graduellement et il ne faisait plus que se tenir à côtés de Nausicaa, tremblant de peur.
Il hocha la tête au conseil de Caem de rester derrière lui, faisant tout de même confiance au détective, n’ayant que lui.

Il ressent la présence des autres mais a beau écarquiller les yeux, il ne voit absolument rien.
Caem avait dégainé son arme et le pointait vers une masse floue, que Neilerua ne pouvait qu’à peine discerner. La menace devait être sérieuse, quoique … Caem semblait un homme nerveux, dégainant à tout va, il en avait l’expérience il n’y a pas si longtemps.

La situation était à la fois confuse et claire : ils étaient dans la merde, mais pourquoi, menacé par qui ? Les questions affluaient et en appelaient d’autres en un flot ininterrompu. Lors de ses débats de conscience, il prit machinalement le poignet de Nausicaa pour vérifier son pouls et constate avec frayeur qu’il se trouve inexistant. De plus, l’impression de la peau froide qu’il pensait due à la peur se confirma : la femme était glaciale et ne possédait pas de pouls. Il vérifia puis s’aperçut qu’il ne s’était pas tromper. Par réflexe et parce que l’ambiance était tendue pour diverses raisons, il s’écarta et demanda, terrifié à Nausicaa :


"Mais … Vous êtes quoi exactement ? "

Puis désigne Caem :

"Lui aussi il est pareil ? "

Puis les ombres :

"Et eux ? Pourquoi ils sont là ? Pour vous ? "

Il la regarde appréhension et tourne la tête en tous sens puis lance à Caem, désespéré :

"S’il vous plaît, aidez nous ! "

Il est complètement déboussolé mais sait qu’il peut faire plus confiance à Caem qu’aux autres inconnus commandés par un mec à la voix étrange et inquiétante.
Il était complètement perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Lun 15 Mar - 21:41

J’étais toujours là, assise sur le sol sale de ce chapiteau, me tenant la main. J’avais mal, et le sang ne cessait pas de couler. J’espérais qu’il m’obéirait, et qu’il ne me toucherait pas. C’était mon pouvoir, si un des deux, toucher ma main… Mon pouvoir visiterait ses souvenirs, jusqu'à prendre le souvenir le plus cher d’une femme et à ce moment là, je prendrais son visage, ses cheveux et sa voix. Je hais se don qu’Hadès m’a offert à ma mort humaine. La douleur me déchirait la peau sans le faire vraiment. Quand Neilerua s’approcha de moi, tenta de me mettre plus confortable, ce que je refusais complètement. On était en danger, c’était évident. Mais pour un humain peut être moins. Surtout il m’énervait, même si sur mon visage cela ne se voyait pas. Je lui avais pourtant dit de ne pas me toucher… Tous les même, c’est humain… Tous idiots ! Il ouvrit sa valise. C’était une valise banale avec un contenu tout à fait normal. Il voulait me soigner, il n’y avait pas de doute. Etait – il suicidaire ? Ou inconscient ? Après tout ce n’était qu’un homme et sa stupidité le perdra.

Déjà, je refusais catégoriquement d’être allongée, surtout pas avec ce qui ce passait autour de nous mais il prit ma main, et me l’épongea. Soudain je sentais mon pouvoir entrer dans ses souvenirs comme lui, il le ressentait. Je voyais des images, des scènes, des visages tous flou. C’était horrible. Les visages étaient insignifiants, comme si jamais il avait ressenti de sentiments forts pour des femmes… Etait – il homosexuelle ? Peu importe… Je voulais enlever ma main mais il la tenait bien. Aucun souvenir ne s’arrêta, sa passer de plus en plus vite. Je commençais avoir une migraine et lui aussi. Je le sentais mon pouvoir devenait fou. La douleur de ma main augmentait, et l’écoulement du sang aussi. Si, il n’avait aucun souvenir sur une femme a qu’il tenait…Dans ce cas, mon pouvoir crée des douleurs assez violente dans la tête de la personne qui touche cette main ainsi que dans ma tête. Un bruit sourd naissant dans mes oreilles comme le bruit de bataille ancienne… Je détestais cela.


- Lâche ma main tout de suite !
Dis- je d’un ton sec et ferme

Je devais enlever ma main, ce que je réussis enfin… Après avoir bien terminé. Pourtant mon pouvoir n’était pas satisfait, il voulait un souvenir, au pire se sera le mien rien d’autre. Celui de ma sœur, il valait mieux cela que créer une telle souffrance dans le corps d’un homme. Quand il posa la question… Je n’avais pas envie d’y répondre mais le fallait bien… Il devait savoir… Mais comment lui dire…J’ouvris la bouche pour parler quand il me reprit la main… Mais était – il fou ? La douleur dans ma tête ainsi que la sienne repris de plus belle. Je vais m’énerver à force. N’a-t- il pas comprit que si il continue, il risque de tomber dans le coma ou pire. Je le regardais avec insistance, je voulais qu’il lâche ma main… je voyais la peur sur son visage alors que moi je restais assez calme, enfin en apparence. Et puis Caem se mit devant, sortant ses armes. Je soupirais. Il voulait se prendre pour Héraclès ou autre héros. Pathétique, il ne faisait pas le poids face à lui…

Qui est ce lui ? Un vieille ennemi ou ami, à force je ne sais plus, est là. Je le croyais mort… Je croyais l’avoir tuer. Je me souviens de cette nuit… Il devait mourir, je n’avais pas le choix. Pourquoi ? Simplement parce qu’il créait le chaos dans la ville de Corinthe, et cela par simple vengeance. Il n’avait pas supporté la trahison qui lui avait été faite par celle qu’il aimait étant humain. Nous voilà, face un vampire tout aussi vieux que moi, et sa bande… Ils se prenaient pour des mercenaires…Je pensais qu’ils n’en étaient pas car… Ils n’obéissaient pas à leur patron du moment comme il le faudrait. Dois-je le tuer ? Maintenant après autant de siècles d’écouler. Je n’avais pas le temps de réfléchir à cela. Il voulait mon sang… Encore ! Après ce qu’il a dit, je me demandais comment Neilerua réagirait… Il se poserait surement pleines de questions. Peu importe après tout, j’allais lui répondre à ces moindres questions.

Neilerua était de plus en plus affolé. Mais prit de folie surement, il se rapprocha de moi et me prit mon pouls… Il allait avoir un choc. Je n’en ai pas depuis bien longtemps en plus avec ma peau froide… C’est comique dans un sens car la vérité à cet état risque d’une graver une certain expression. La conclusion ne devait pas être très positif car il s’écarta de moi assez vite et posa des questions… Neilerua me demanda ce que je suis ainsi qu’à Caem ensuite il partit sur les ombres qui furtives autour de nous. Je me levais malgré le sang qui coulait encore, mais moins… Mon pouvoir se calmait mais il était toujours activer. Donc je devais me méfier. En plus j’avais toujours mal à la tête. Je me mettais face à Neilerua, le regardant avec sérieux. Je le pris au collet d’un geste brusque, le tenant de ma main marqué par Thémis, le soulevant légèrement du sol.

- D’une pauvre humain quand je dis « on ne me touche pas », c’est qu’on ne doit pas me toucher… De deux, tu veux savoir ce que je suis… Ce que Nous sommes plutôt… Nous sommes tous des vampires ! Tu es le seul humain alors à ta place je la fermerais !

J’étais dur dans mes gestes et dans ma voix mais mon pouvoir avait tendance à m’irriter. Je le lâchais comme si c’était un poids mort. Et je m’approchais de Caem, sortant mon Taurus, le braquant sur lui, cette vieille qui se nomme Hélios. Il n’était pas sans raison, il voulait quelque chose… Mais quoi ? Que manigançait – il, lui et sa bande ? Cette nuit risquait de prendre une tournure sanglante… Surtout avec lui. Je restais méfiante. On ne sait jamais.

- Hélios ! Que fais-tu là ? Que me veux-tu ?

Je lui parlais avec dureté à lui aussi. il était dangereux, très même. A ces mots, il sortit de l’ombre. Hélios est un homme, de grande taille, les cheveux noire, en bataille mi long, et les yeux verts, un vert assez foncé. Il était habillé une chemise blanche, ouverte un peu au cou, et en bas ainsi qu’un jeans bleu marine, délavé légèrement et des chaussures brunes. Je ne distinguais aucune arme mais ca ne voulait pas dire qu’il n’en avait pas. Il cache toujours ses armes pour mieux surprendre ses ennemis. Il me fixa avec un rictus malveillant. Quant à ses hommes, ils attendirent toujours en arrière dans les ténèbres de ce chapiteau.


- Ma douce Némésis, je suis là, pour toi… Car on me la demandait si gentiment…
Dit – il, calmement.
- Qui ? Répondis – je.

J’avançais de quelques pas vers lui, le braquant toujours. Je dépassais Caem, lui jetant un regard noir. Mon pouvoir ne se calmait pas mais peu importe et il m’énervait ou c’était la colère de mes souvenirs qui entrait en jeu… Bref. A l’intention de Caem, je dis des mots durs mais je ne supportais pas qu’on joue les héros pour sois disant me protéger.

- Eh toi l’apprenti héros, tu te calmes et sois sage, tu ne feras que tous nous tuer avec ton impulsivité de pré -pubère.

- Tiens, tiens le vrai visage de Nausicaa… Je t’adore comme cela, ténébreuse et autoritaire… J’aime ton pouvoir, il te libère. Dit –il avec un sourire espiègle.
- Ta gueule Hélios ! Qui t’a demandé ?

L’agressivité était dans ma voix mais l’expression de mon visage était calme. Les vampires dans l’ombres était de plus en plus existaient par l’odeur de sang qui se dégageait. Hélios en avait les yeux rouges ainsi que moi… Neilerua allait s’en doute servir de repas… Cela je ne voulais pas. Je fixais Hélios attentif à ses moindres mouvements toujours mon Taurus contre lui. Il était diable dans un cœur d’homme innocent… Sans regarder Neilerua, et d’un ton sur, et directive, je lui ordonnais de fuir d’ici et de pas ce retourner. Avoir si il le ferait… La peur chez les humains fait de sacré dégats.
Revenir en haut Aller en bas
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   Lun 15 Mar - 23:58

Caem fixait toujours l'inconnu qui venait de parler avec un regard méfiant. Qui était-il, que souhaitait-il ? Qu'est-ce qu'il fichait ici ?! Pour s'en prendre à Nausicaa ? Ou la ramener chez-lui ? Était-il son ex ? Un amant...Bref, Caem s'imaginait de multiples scénarios les uns aussi tordus que les autres, mais en fait, ne savait pas du tout ce qu'il se passait...Cet inconnu et cette Nemésis...Bref, ca sentait le foutage de gueule à plein nez ! Le chasseur fronçait les sourcils, la mine sombre, si cet homme bizarroïde avec ses manières osait faire la moindre attaque, il se défendrait et allait lui faire bouffer ses semelles...Pendant ce temps, Caem sans détourner le regard devina aisément que le chirurgien se jetait aux pieds de la belle demoiselle pour aller la soigner de ses imposantes blessures...Se disait le détective, sarcastique, un léger sourire flottant au coin des lèvres... God damn shit ! Voilà que ça se gâtait ; un visiteur indésirable. Et l'autre chirurgien qui allait soigner la Némésis qui avait ordonné bien fort de ne pas le faire. Quel idiot mais vraiment...


Caem ne l'aurait pas touché cette blessure bizarre, après tout, cette marque ne lui inspirait pas du tout confiance... Il entendit une valise se poser au sol dans un bruit sourd puis s'ouvrir, il devinait bien que le médecin entamait ses préparatifs de soin. Il continuait de fixer l'homme et ses compères, silencieux mais le visage froid et méfiant, essayant de se contrôler pour l'odeur du sang qui envahissait pleinement tout le chapiteau...Caem ne sortit pas ses guns mais restait sur ses gardes, valait plutôt se méfier de ce type louche. C'est alors qu'il entendit la voix retentissante de Nausicaa derrière lui, sèche et ferme. Elle avait ordonné à Neilerua de lâcher sa main, s'était t-il passé quelque chose pendant le soin ? Caem n'en savait rien, car pendant ce temps, il avait été occupé à jauger la puissance de l'ennemi principal apparent qui avait l'air plutôt puissant, mais Caem n'avait pas l'intention de se faire marcher sur les pieds ! Il ressentait à présent, la méfiance et la colère.


Décidément, il ne pourrait jamais être tranquille, même après avoir quitté l'Irlande...Il sentait bien la peur de Neilerua et sa panique aussi, mais il n'en fit rien... Il n'allait pas dévoiler son secret comme ça et puis c'était pas trop le moment...Le chirurgien affolé demandait ce qui était en train de se passer puis demanda à Nausicaa ce qu'elle était exactement puis si elle était comme Caem. Il était vraiment désespéré cet humain, il était tombé au mauvais endroit et au mauvais moment, lui qui n'avait rien demandé... Mais bon, Caem ne fit rien et resta impassible, lorsque l'humain demanda de l'aide. Neilerua était plus que terrifié après avoir pris le poul de Nausicaa qui se leva et alla prendre le chirurgien par le collet brusquement en le soulevant. Caem regarda son client et intervint sèchement.

- " Oh...Du calme...Si t'es en colère, passe tes nerfs sur cet imbécile ! "

Réplique Caem furieux qu'on s'en prenne à son futur client tout en parlant de l'imbécile, l'inconnu,Hélios, qui était pas net pour lui en le désignant d'un léger mouvement de tête, calme mais bouillonnant de l'intérieur. Il était aussi furibond à cause de Nausicaa qui avait révélé un secret à ne pas dire à tout le monde, surtout à cet humain qui irait le répéter à n'importe qui...Dans quel merdier était-il encore tombé ? Il aurait mieux fait de rester dans son cabinet...C'est alors que Nausicaa s'adressa au dénommé Helios d'une voix dure tandis que Caem essayait de repérer les autres hommes cachés dans les ténèbres obscures du chapiteau...Seul les rayons de la lune éclairait le chapiteau dans quelques endroits..C'est alors qu'Helios s'adressa à Nausicaa d'une voix douce.


Quel comique ce type ! Songea Caem tout en appuyant machinalement sa joue contre sa main, en signe de lassitude. Assister à ce genre de spectacle ne l’intéressait pas. Lui qui voulait passer une soirée tranquille ! C'est alors que Nausicaa sortit une réplique sèche à l'intention de notre chasseur...Caem la fusilla de son regard froid, bouillonnant à l'intérieur de lui, apprentis-héros ? Qu'il se calme et sois sage ? Son impulsivité pré-pubère ? Caem la fixait sans ciller, elle se prenait pour qui celle-là ? C'était quoi son problème ?! Et en plus elle le connaissait ce "Hélios", soleil ? C'était quoi encore ce délire de malade ?! Se disait Caem tout en fixant Nausicaa d'un air froid mais calme. Hélios était une connaissance de cette Némésis...Il en était sur à présent...Caem ne supportait pas du tout qu'on s'en prenne à ses clients que ce soit physiquement ou verbalement.

- " Qu’est ce que tu fiches Miss la Némésis ? Tu n’es même plus capable de tenir tes petits chiens en laisse ? "

Fit Caem d'une voix désagréable et sèche en parlant d'Hélios tout en regardant Nausicaa qui avait sorti son Taurus et l'ayant pointé sur Hélios qui déclara d'une voix douce que le vrai visage de Nausicaa se dévoilait, ténébreuse et autoritaire...Cette vague tentative de tendresse sonnait aux oreilles de Caem aussi harmonieusement qu’un orchestre désaccordé ; un peu à la manière d’ une mauvaise réplique sortie tout droit d’un « soap opera » américain, ce genre de répliques qui provoque des rires préfabriqués et mécaniques dans l’espoir d’arracher un semblant de sourire au visage du téléspectateur blasé au possible.


Ce type était louche, point barre...Caem à présent se méfiait de deux personnes...Nausicaa et cet Hélios. Ils étaient pas net. Les gens qui n’étaient pas honnête que ce soit envers eux même ou envers les autres, Caem savait bien les flairer ; et ce gars comme cette Nemésis possédaient sans aucun doute un « dirty little secret »...Il reporta son regard sur Hélios toujours méfiant et attendit. L'humain devait être mort de trouille et Caem devinait déjà que cet Hélios allait s'en prendre à lui et le considérer comme de la nourriture. Caem se posta devant Neilerua, en silence, les sourcils légèrement froncés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]   

Revenir en haut Aller en bas
 

un visage blanc, un sourire rouge, et une lueur de mystère [pv: Caem/ Neilerua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -