AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Lun 28 Déc - 12:11

    Le jeune homme s’était longuement préparer à faire ses bagages pour la prochaines mission en tant qu’espion qu’il allait faire. Il ne manquait plus que le signal de Keiji et tout était prêt, il allait en mission sur la plage, mais pour l’instant il révisa tout ce qu’il allait apporter durant ces quelques jours. C’était aussi la toute première où il passera plus qu’une nuit en mission, il y aura donc une forte récompense à la fin et aussi il passera beaucoup de temps dans ce territoire presque tout nouveau pour lui seul en plein soleil. Bon, il devra dormir un bon bout de la journée s’il veut être effectif le soir tomber lorsque les bêtes sortent de leurs cachettes. Il repassa sa tente en tête, comment il allait la monter et la démonter encore et encore comme il avait passer du temps à se préparer à faire tout seul. Il peut maintenant se donner le mérite qu’il arrive à être un professionnel dans le domaine de mettre une tente sur pied maintenant! Enfin bon, il regarda les vêtements et se demanda s’il en avait trop, ce n’est qu’après trois fois qu’il se posait la même question qu’il se décida à en retirer de son maigre effectif qu’il allait apporter. Il espéra qu’il trouvera un moyen de masquer mieux son odeur puisque deux gilets pour quelques jours était peut-être un peu trop odorant qu’il ne l’aurait cru. Dans le pire des cas, il savait qu’il pourrait envoyer un garde du corps aller chercher ce qui lui manquait lorsqu’il avait le temps de le faire, mais il allait en prendre un pour un moment et la protection c’est ce qui comptais le plus pour lui.

    On vint cogné à sa porte, il ouvrit lentement la porte et vit le chef de clan, Keiji, faire son entrer. D’un hochement de tête, il fit entrer aussi deux autres vampires, tout deux bien bâtis portant fièrement leurs armes à la taille pour assurer la meilleure des protections au jeune humain. En les voyant, Kin soupira et se dit que la mission sera longue et en effet, le trajet s’avéra très long en compagnie de deux grosses brutes qui ne sait probablement pas parler la même langue que lui, préférant rester dans l’époque où l’ancien grec était à la « mode ». Comment pourraient-ils communiquer si jamais l’humain avait besoin d’un truc important et qu’il se trouvait encore dans le manoir? C’était pitoyable, il aurait au moins penser que le chef de clan lui donnerait mieux que sa tout de même, des personnes à qui parler pour se sentir moins seul par exemple, pas des grosses brute qui ne comprennent même pas lorsqu’on dit « Bonsoir ». Cette fois-ci était la même que la dernière fois, Kin se rappela de la femme qui était toujours en retard, qui lui avait donner l’entraînement au Katana et qui était repartit au loin. Elle avait à peine fait quelque geste pour se faire comprendre, c’était encore plus rare de l’entendre parler, mais le jeune homme en avait apprit beaucoup avec elle, comment le silence peut passer plus vite que l’on veut bien croire.

    Lorsque le jeune homme posa pour la première fois son pied droit sur le sable fin de la plage, il sentit doucement l’odeur salé de la mer et eu un frisson, il se rappela uniquement du moment où il avait essayer de passer du moment avec Maria, cette femme qui attendait un enfant, son enfant, mais qui n’est rien comparer à ce que Katsura ressentait à propos de Lexie, elle qui lui avait conquis son cœur avec l’unique aide de ses yeux. Un jour il devra l’amener à cet endroit, ce bel endroit si beau que l’on croirait se perdre dans le paradis pour amoureux. Il se rappela du bon moment qu’il avait passer ici, mais ces souvenirs n’étaient maintenant que poussières, son cœur s’étant forger une plaque de métal autour de son cœur pour se protégé de ces catastrophes de retrouver le passer devant lui. Il oublia la mission, déposa son sac par terre qui était comme un sorte de signe aux gardes de ne plus bouger et de venir lorsqu’ils entendent le bruit d’un combat. Bien sur, ils obéirent, ce qui était le plus étrange, mais ce n’était pas vraiment l’intension de Kin de se promener seul sur la plage, elle qui était quand même si grande. Il se retrouva seul, suivant les traces de cette femme qu’il aurait supposément aimer un jour, il ne s’en rappelait plus pourquoi aussi. Elle n’est maintenant qu’un souvenir pour lui, un souvenir qui n’avait plus de sens tellement que le sens de Lexianelle était grand pour lui.

    Tout en marchant sur la plage, il rencontra des coquillages, de magnifique coquillages qui plairaient sûrement à quelqu’un lorsqu’il sera de retour et peut-être il aurait plus d’argent et ainsi donner un cadeau à sa plus belle des anges? Juste cette idée lui donna envie de continuer de plus en plus sans jamais penser à arrêter. Il avait complètement oublié la mission de voir si des ennemis pourraient être présent sur la plage d’ici quelques jours. Il était dans son rêve et rien ne pourrait l’empêcher de continuer se rêve. Kin se baladait tranquillement sur la plage, enlevant ses souliers ainsi que ses bas pour mieux sentir le sable froid fin et froid de la nuit qui lui donna un frisson. Il souriait à l’idée de revoir sa Lexie toute contente d’un cadeau qu’il avait pu lui offrir pour le temps qu’il a été partit. Presque rien ne pouvait le déranger présentement, c’est son rêve, son monde maintenant et que très peu de chose pourrait lui faire changer de direction, mais pourtant, cela arriva puisqu’il laissa tomber les coquillage qui était dans ses mains, en conséquent pas encore dans sa petite poche de cuir, par terre…
Revenir en haut Aller en bas
Sade Ezechiel
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 6
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Mar 29 Déc - 22:36

Courir, uniquement courir et fuir toute personne qu'il pouvait croiser, foncer sans savoir ou aller, tout simplement parce qu'il était incapable de se retrouver. Ce n'était pas forcément la meilleure chose à faire, mais présentement, c'était celle que son instinct imposait au lycan. Et vu l'état dans lequel il était, il n'écouterait rien d'autre que son instinct. Sade avait beau aimer des situations que la majorité des gens s'empresseraient d'éviter, ici, il ne faisait pas exception à la règle. En effet, il aime par dessus tout dominer et ainsi pouvoir profiter de tous les plaisirs qui peuvent lui être acquis, particulièrement ceux liés à la chaire. Or, on ne pouvait pas dire qu'il maîtrisait quoi que ce soit actuellement, et il n'avait presque pas conscience de ce qui se passait autour de lui.

Cela faisait plusieurs heures qu'il était dans cet état, il lui était impossible de déterminer une durée précise, en fait il lui était impossible de déterminer quoi que ce soit. Il ne savait ni l'heure qu'il était, ni où il était, ni comment tout cela lui était arrivé. L'héritier s'était rendu en ville pour se renseigner sur les meilleurs traiteurs de la région, il fallait absolument que tout soit parfait pour la réception qui allait bientôt avoir lieu. Ses adjoints, des hommes tous riches et puissants, qui ne l'avaient pas vu et n'avaient pas entendu ses menaces depuis bien trop longtemps à son goût allaient arriver chez lui. Pour ne pas perdre son influence sur sa société, il se devait de les impressionner et leur prouver qu'il était toujours un homme d'affaire implacable. Heureusement pour lui, il était très improbable que l'un d'eux ne le voit tel qu'il était à cet instant, car il aurait dès lors perdu toute crédibilité.

A peine venait-il de de sortir d'une adresse qui avait l'air digne de son intérêt, que cela lui avait pris. Sade était en train de lire le prospectus lorsqu'il se rendit compte qu'il relisait une bonne dizaine de fois la même ligne sans s'en rendre compte, et de plus s'en comprendre ce qu'il lisait. Il avait pris ça comme un manque de concentration causé par l'attention qu'il portait à son prochain rendez-vous. Malheureusement cela ne s'était pas arrêté à cela. En quelques secondes, les lettres se floutaient et il ne distinguait plus rien de tout. Rapprochant machinalement le papier glacé de ses yeux pour tenter de mieux y voir, celui-ci lui glissa des mains comme s'il n'avait plus d'énergie dans ses doigts. Il dut même s'y reprendre à deux fois pour le ramasser. Le lycan continua sa route en se demandant si c'était du au stress.

Cependant, il n'eut pas le loisir d'y réfléchir longtemps car il eut juste le temps de tourner la tête et de reculer d'un pas pour voir une voiture le frôler de quelques centimètres. Il se sentit juste après tourné de force et vit un homme dont il n'arrivait pas à distinguer la couleur de ses yeux et les détails de sa peau malgré sa proximité. L'individu semblait parler frénétiquement avec de grands gestes et avait l'air à la fois effrayé et en colère. Sade ne comprenait plus rien, il n'avait pas entendu le véhicule arriver, et il n'entendait pas cet homme lui crier dessus, il venait en fait de se rendre compte qu'il n'entendait plus rien du tout. Choqué et apeuré, il se retourna en jetant des regards dans toutes les directions comme pour y chercher de l'aide ou une réponse, mais cela ne fit que grandir son anxiété. Il voyait tout le monde flou, il n'arrivait plus à voir les traits des visages des gens, juste leur silhouette, et il avait l'impression que cela allait en empirant.

Le loup-garou devait réagir vite, pendant qu'il le pouvait encore, il couru donc vite vers chez lui, mais la distance était longue, et la peur grandissait en lui au même rythme que l'obscurité emplissait ses pupilles. Il ralentit le pas lorsqu'il arriva au détour d'une rue qu'il pensait familière, il s'adossa à un mur repris son souffle, cligna des yeux quelques instants. Mais la terreur le reprit de plus belle lorsqu'il réalisa qu'il n'était pas du tout là où il avait pensé être. Il y voyait encore assez pour distinguer un grand nombre se silhouette tout autour de lui, il était beaucoup trop vulnérable, il ne pouvait pas se permettre de rester dans un endroit si fréquenté. Il reprit donc sa course folle.

Alors que tout était flou et mélangé sous ses yeux, il en devenait de même dans son esprit, que ferait-il si la situation ne s'améliorait pas? Allait-il devoir vivre ainsi jusqu'à la fin de ses jours? Qui à son avis n'allait pas tarder si ses sens ne revenaient pas. Il percuta bon nombre de personnes sur sa route, il avait chaud te il transpirait. Il fallait dire qu'il n'était pas vraiment en tenue pour courir, manteau noir en laine et chemise blanche ne constituaient pas la tenue de sport idéale, sans parler de ses chaussures qui devaient être ruinées.

Alors il courait, il était en sueur, avait des points de côté, était épuisé et devait avoir pas mal de bleus parce qu'il avait trébuché et s'était cogné à de nombreuses reprises. Il ne savait plus si c'était le jour ou la nuit, il n'avait aucune de là où il était, il ne distinguait plus que de vagues formes grises sur un fond qui lui semblait être noir. A un moment, il crut sentir ses pieds s'enfoncer plus profondément dans le sol. Il avait tout d'abord eu peur d'avoir marcher dans l'eau, mais non, c'était trop compact. Ne maîtrisant plus grandement ses jambes, cela le fit trébucher et glisser, il tomba à terre, et glissa sur tout le versant d'une dune de sable, car maintenant qu'il en avait plein ses habits, la bouche et dans les cheveux, il commençait à comprendre à quel endroit il avait finit par arriver.

Sade resta quelques instants allongé ainsi, les yeux entrouverts, les membres en partie ensevelis.


*Au moins ici, il ne devrait pas y avoir grand monde...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Lun 8 Mar - 22:48

Caem arpentait les rues de Tokai en quête d'exploration, la cigarette à la bouche, le vampire Irlandais était perdu dans ses pensées et était sorti de sa chambre d'hôtel miteuse pour aller prendre l'air. Il en avait marre de rester constamment enfermé dans cette chambre, non seulement sa soeur était venue d'Irlande, son pays natal pour venir le chercher à Tokai. Elle avait fait toute cette route dans l'intention de ramener son grand frère,Caem, en Irlande, mais, celui-ci n'était pas de cet avis et ne voulait en aucun cas retourner là-bas dans son manoir familial où vit actuellement son oncle et son ex-gouvernante, ils étaient tous des vampires bien sûr. Son oncle avait l'apparence d'un homme de 30 ans et son ex-gouvernante qui s'occuppait de lui, enfant avait l'apparence d'une jeune femme de 22 ans. Caem ne voulait surtout pas revenir là-bas, il ne souhaitait pas qu'on lui dicte sa conduite à longueur de journée, il ne voulait pas qu'on décide de son avenir. Toujours en train de marcher, il se dirigea vers la place publique, les mains dans les poches, la cigarette à la bouche. Il vivait désormais avec sa petite soeur de quatre ans qui était vraiment casse-pieds , il avait trouvé un boulot, celui de détective privé, il gagnait assez d'argent pour vivre. Caem trouvait cette ville assez sympa mais n'était pas sur d'y rester...Il fallait qu'il se donne une impression globale de tout ça... Il était ici après avoir fuit son oncle qui devait le rechercher à la surface du globe en ce moment même avec son ex-gouvernante. En ce moment, Caem désobéissait à son oncle, qu'il voulait chasser carrément de sa vie, il chassait.


Il chassait toutes les mauvaises créatures qu'il jugeait contraintes au bon fonctionnement de la ville. Son oncle lui avait interdit de chasser car il trouvait que ce passe-temps morbide, brutal, violent et sans interêt particulier. Non, Caem ne voulait jouer en aucun cas le super-héro cependant, il en avait ras la casquette de ces créatures mauvaises et prétentieuses, souvent des vampires, créatures qu'il chassaient. Ces créatures qui fouttaient trop la merde...Se disait fréquemment Caem. Alors qu'il marchait vers la place publique à présent déserte, il entendit une voix qui ne lui était pas méconaissable, deux personnes étaient en train de discuter, Caem resta dans l'ombre, méfiant, caché derrière une colonne de marbre, appartenant à un magasin.

- " Qu'est-ce que ca veut dire ? Ton aide ne me sera d'aucune utilité ! Il a besoin encore d'hommes...Encore plus d'hommes ! Tu devrais te mêler de tes affaires, ton assistance n'est pas acceptée ! "

Avait déclaré une femme d'une voix désagréable et grognonne, elle était jeune, possédait des cheveux, des yeux bruns et avait un joli visage de porcelaine, assez enfantin. L'homme avec qui elle parlait avait prit congé sans rien dire, aucune émotion sur le visage. Caem avait reconnu la femme qui était une de ses ennemies. Un membre du clan à son père...Tiens, tiens...Ca l'intéressait tout ça. Son père était le chef d'une secte religieuse appellée " Solas "qui voulait dire "lumière" en Irlandais. Cette secte sévissait qu'en Irlande et nulle part ailleurs. Bien sûr, le surnom "lumière" donné à la secte n'était qu'une facade. Une illusion selon les dires de Caem, cette secte prétendait guider tout les petits paysans d'Irlande vers le droit chemins pour éradiquer l'existence des vampires et des lycans, mais derrière cela, cette secte voulait à tout prix dominer l'Irlande...

*Goddamn shit...Qu'est-ce qu'ils font...?* Se disait Caem toujours caché derrière la colonne, en sortant le mégot de cigarette terminé d'entre ses lèvres et en le jettant discrètement dans une poubelle près de lui.

Une fois l'homme partit, Caem sortit de sa cachette, de l'ombre et se dirigea tranquillement vers la fille qui se tourna vers lui.

-" Caem ? Toi ici ? Surprenant...Moi qui croyais que tu était en Irlande. Alors ? Tu te sens mieux après cinquante ans passés dans ce cerceuil dans le lac ?"

- " Comment dire...Sortir de ce cercueil a été un vrai challenge. Après ces années-là, je suis un peu rouillé mais je m'en sors plutôt pas mal...Tu veux une démonstration ? "

Répliqua Caem, une lueur de malice se reflétant dans ses yeux clairs et continua.

- " Tu travailles pour le chef de "Solas " ? Dommage , mais je vais devoir t'éliminer ici et maintenant, pourriture..."

La fille du nom d'Helena ria , sourit à Caem et attaqua la première en tirant avec un gun. Caem de son côté esquiva les rafales de tir, sortit ses deux guns et tira en la direction de sa cible qui sauta sur le toit d'un immeuble. Il ne fallait pas la laisser s'échapper comme ça, ah ça non ! Se disait Caem furieux. Il sauta agilement sur le toit et poursuivit sa cible en courrant. Il n'allait pas la laisser s'échapper...Il vit Helena rejoindre la plage, la poursuivit et pendant sa course poursuite, Caem vit un homme, allongé sur le sable, il paraissait tellement mal en point...Il reporta son regard sur sa cible qui avait tout bonnement disparue après avoir profité de ce moment d'inattention. Caem se jura de la poursuivre plus tard, mais il ne pouvait pas laisser cet homme dans cet état agonisant. Il était recouvert de sable et en avait même sur les cheveux, l'homme tremblait de tout ses membres. Caem s'agenouilla près de l'inconnu dont les membres étaient ensevelis sous le sable. Il était encore conscient et avait les yeux entrouverts. L'homme tremblait.


- " Eh, vous êtes-sûr que ca va ? Que s'est-il passé ? "

Demanda Caem doucement en le prenant par les épaules et en le redressant, jusqu'a ce qu'il ait une position assise.


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sade Ezechiel
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 6
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Mer 10 Mar - 13:56

Le lycan resta un bon moment allongé dans le sable, le corps presque entièrement enseveli. Il ne comptait pas se déplacer davantage avant que sa condition ne s'améliore. Après tout il venait certainement d'arriver jusqu'à la plage, il n'allait pas prendre le risque de se perdre jusqu'à l'océan et de se noyer. Il espérait néanmoins qu'il n'y aurait personne dans les environs, il devait avoir l'air vraiment pathétique, et sa fierté lui rendait insupportable l'idée qu'on puisse le voir dans cette situation pour le moins risible. Mais en dehors de cet aspect orgueilleux, il voulait absolument que personne ne le trouve ainsi, tout simplement parce qu'il était totalement incapable de se défendre. N'importe qui pourrait venir le détrousser, il n'était même pas évident qu'il s'en rende compte, et si l'on pouvait lui dérober ses affaires sans qu'il s'en aperçoive, des individus encore plus mal attentionnés pourraient choisir de le violenter pour leur simple bon plaisir, voir d'abréger ses souffrances actuelles.

Cette perspective rendit la situation encore plus insupportable qu'elle ne l'était déjà aux yeux de Sade. Néanmoins, le plus prudent était de rester dans cette position, pris de légères convulsions. Une pensée encore plus atroce lui vint alors en tête. Après tout, il ne savait vraiment pas d'où pouvait provenir cette perte de ses sens. Mais il avait plusieurs ennemis, était-il possible que quelqu'un souhaitant le voir plonger d'une façon assez définitive ait pu l'empoisonner? Mais alors comment ce serait-elle chargeait de lui administrer? Depuis son arrivée à Tokaï il prenait soin de se faire lui-même la cuisine, même s'il n'y prenait pas vraiment de plaisir. C'était aussi possible qu'il s'agisse d'un sale coup d'un des loubards qu'il avait recruté pour avoir un petit réseau de renseignement dans la ville à son arrivée. Après tout, ils ne devaient pas avoir tellement appréciés la façon dont lui et l'autre lupin les avait corrigés lors de leur première rencontre.

La paranoïa s'ajouta donc à ses autres symptômes peu enviables, parce qu'au final, il y avait beaucoup de personnes qui auraient pu souhaiter sa mort. Cependant, dans cette région, il y avait des moyens beaucoup plus simple d'en finir avec quelqu'un que de lui injecter un poison aussi vicieux que celui-ci, et d'une façon qui restait pour lui un véritable mystère. Alors peut-être qu'il faisait fausse route, peut-être qu'on ne souhaitait pas le voir mourir, mais juste lui donner une leçon, comme un avertissement, ou alors le mettre hors d'état de nuire sans le tuer, Cette dernière solution permettrait à ses agresseurs d'avoir tout le temps qui leur convient pour s'inviter chez lui et ravager ou s'emparer de tous ce qu'ils désirent. Quoi que soit les motivations d'une telle machination, le dernier né Ezechiel était forcé de s'incliner, elle avait été parfaitement mené, il n'avait rien vu venir, et à cet instant, il se demandait s'il serait capable de voir quoi que ce soit à nouveau...

Le corps du lycan n'obéissait plus à ce dernier, ses iris entrouverts ne distinguaient qu'un flou sombre, ce qui lui permit d'en conclure que soit c'était la nuit, soit sa vision avait encore diminuée. Il avait peur, il pensait bien n'avoir jamais eu aussi peur depuis la nuit de sa première transformation en loup-garous. La différence majeur, étant qu'aujourd'hui, il ne ressentait ni excitation, ni le moindre plaisir. Son côté masochiste ne pouvait se satisfaire du fait que son corps ne ressentait presque plus rien, alors que la majeure partie du plaisir qu'il prenait à la douleur se faisait grâce à la sensation du contact physique.

Le riche héritier resta donc ainsi pendant un temps qui lui sembla indéfiniment long, jusqu'à que ses pensées confuses et angoissées furent troublées par une série de sons sourds. Son ouï défaillante les lui fit interpréter comme des coups de poignet sur une porte en bois, mais s'il était bien à la plage, il ne pouvait s'agir de cela. Il se dit que quelque chose d'important, et d'éventuellement dangereux se passait non loin de lui et cela l'inquiéta davantage. Il ne voulait pas mourir d'une façon si humiliante, sans même comprendre ce qui lui arrivait. La suite de coups finit par s'arrêter, et il était toujours en vie, et avait l'impression d'être indemne, du moins tout autant qu'avant qu'elle ne débute. Soudain, il crut entendre un murmure, ou comme une douce intonation qui lui rappelait le bruit du vent lorsqu'il souffle contre les oreilles. Toutefois, il n'avait pas l'impression qu'il y ait du vent, mais après tout, il n'avait plus l'impression de grand chose présentement.

Tout à coup, il se retrouva dans une situation qu'il trouva très étrange, il se redressait difficilement, mais cela se produisait en-dehors de sa volonté, il était cependant incapable d'aller contre cela, et se laissa donc maladroitement faire. Il parvint à s'assoir, ou du moins à retomber sur son derrière dans une position assez stable. Sade se passa la main sur les yeux d'un geste machinal, alors que cela était complètement inutile. Après avoir tourné la tête dans tous les sens, il distingua une forme proche de lui, plus claire que le reste des environs; Il devina qu'il s'agissait d'un être humain, te que cela devait être cette même personne qui l'avait aidé à adopter une position plus confortable.

Le lycan fixa la silhouette en tentant de la percevoir avec plus de précision, mais sans succès. Il dit alors d'un ton nerveux et en criant presque sans s'en rendre compte:


- Qui êtes-vous? Qu'est-ce qui se passe ici? Qu'est-ce que vous me voulez?

Lui même n'avait que très peu entendu ce qu'il avait dit, et il ne savait donc pas du tout de qu'elle façon il avait prononcé et articulé ces mots. Sa situation critique lui faisant extrêmement peur, Sade se sentit presque agressé et ne pensa donc pas directement à demander de l'aide, mais plutôt à poser des questions, alors qu'il n'était même pas évident qu'il en comprenne les réponses.

Ce n'est qu'après quelques secondes de réflexion, qu'il se dit que quoi qu'il arrive, il ne pouvait pas être plus désemparé qu'à présent.


- Je n'entends ni ne vois presque plus rien! Je ne comprends pas ce qui m'arrive!

Encore une fois il avait prononcé ces paroles d'une voix anormalement forte, pour tenter de s'entendre lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Mer 10 Mar - 19:06

Caem se mit à dévisager l'homme calmement. Il était en très mauvais état, pourquoi ? Que faisait-il dans cette plage dépeuplée ? La nuit recouvrait toute la ville à présent de son voile de ténèbres, seul la lumière de la lune éclairait l'eau salée et limpide de la mer placide... Il n'y avait aucune vague pour le moment, tout était calme, même trop calme pour Caem, cette situation ne lui inspirait pas du tout confiance, il pensa à Helena et se jura de la poursuivre plus tard et de l'exterminer. L'homme que Caem venait de redresser, était t-il humain ? Il n'en savait trop rien...L'homme était assez grand et avait de longs et beaux cheveux ondulés blancs à présent recouverts de sable.


L'homme était tremblant et prit de violentes convulsions, c'était comme s'il redoutait quelque chose, comme si il en avait peur, qu'il tentait de fuir cette phobie qui était encore inconnue aux yeux de Caem qui cherchait à savoir. De quoi avait-il peur ? Avait-il fuit quelque chose jusqu'à cette plage ? Etait-il poursuivit par quelqu'un ou un groupe de personnes ? Caem fronça légèrement les sourcils, intrigué et méfiant. Il se mit sur ses gardes, cet hommes pouvait être terrifié à l'idée de quelque chose qui le poursuivait et si ça se trouvait, cette chose était tout près, en train de les espionner surement. Caem ne savait pas trop mais il restait quand même sur ses gardes. Tout ses sens étaient activés et sa perception aussi, il repporta son attention sur l'homme. En temps normal, Il n'était pas du genre à aller vers les gens, mais l'état de cette personne l'avait intrigué...Helena, son ennemie en était la cause ? Non, c'était autre chose. Il en était sur et certain. Caem poussa un soupir agacé par cette situation soudaine, il ne s'y attendait pas du tout de trouver quelqu'un dans ce lieu déserté et à cette heure-ci. Il ferma ses yeux bleus eaux un petit moment, les réouvrit un instant doucement puis continua de détailler les traits de cet homme intriguant qui devait avoir des problèmes actuellement.


Caem avait souvent des problèmes...Comme éliminer des sectes et autres clans qui le poursuivaient jour et nuit dans l'intention de l'exterminer. Un clan le poursuivait particulièrement, c'était celui de Solas, celui d'Irlande, celui de son père qui ordonnait à ses sbires d'éliminer Caem qui était un obstacle à tout ses plans. Caem tentait de les déjouer car il détestait ce père qu'il ne considérait plus comme son prorpre père depuis tellement longtemps, mais comme une cible, un ennemi qu'il fallait à tout prix vaincre et exterminer. Caem était seul, il se débrouillait toujours seul. Il n'était pas du genre à aller vers les gens, il restait dans son coin en permanence et arborait son air insensible et froid envers tout le monde, même vers sa petite soeur. Caem n'arborait presque jamais d'émotions...


Les villageois de son village natal, en Irlande le redoutaient à cause de sa puissance impressionante, de sa froideur et de son impassibilité permanente. Actuellement, son père avait l'intention d'arrêter ce père qui faisait tout pour arriver à ses fins, tuer, torturer, faire chanter les gens etc. Caem avait deux but précis en ce moment; le premier était le principal, éliminer son père et son clan avec, le deuxième était moins important mais en était un quand même, échapper à son oncle qui le recherchait actuellement pour le ramener en Irlande, dans son manoir familial. Caem ne voulait pas retourner dans son manoir familial, il ne voulait pas que son oncle lui dicte sa conduite et son avenir. Il croyait le père de Caem décédé, et son père avait rédigé un testament comme quoi l'oncle devait s'occupper de Caem qui avait quitté le manoir familial une nuit de tempête...

Une fois l'homme redressé, celui-ci semblait avoir la vue brouillée et se mit soudainement à crier. Caem se recula méfiant. En temps normal, il n'aurait pas aidé cet homme et aurait passé son chemin, mais son état agonisant l'avait alerté, il voulait l'aider. L'homme avait demandé ce qu'il se passait en ce moment et qu'est-ce qu'il lui voulait. Caem le fixait impassible, cet homme n'était vraiment pas bien et avait besoin d'aide. Il était terrifié, cela se percevait dans sa voix. Désemparé, l'homme déclara qu'il ne comprenait pas sa situation et qu'il ne voyait presque plus rien. Il avait parlé d'une voix forte, affolée et craintive. Ce qui prouvait son grand affollement, et sa peur. Caem se décida de l'aider et vu l'état de l'homme, le pouvoir de Caem s'activa tout seul, une aura rouge sang l'entoura, un vent fort souffla comme si de multpiles courants d'air passaient. Une rune rouge sang avec des symboles se dessina en dessous de lui, le vent soufflait fort, très fort à cause de son pouvoir il sentit des contractions au niveau du coeur mais posa sa main sur le torse de son interlocuteur qui devrait se sentir beaucoup mieux dans quelques secondes. Caem désactiva son pouvoir qui lui infligeait une douleur insupportable puis se redressa. L'homme était soigné, le vent disparu, l'aura et la rune en desous de Caem aussi, celui-ci restait silencieux pour que Sade reprenne ses esprits puis après un long silence, Caem déclara impassible.

- " Vous vous sentez mieux ? Vous m'aviez l'air paniqué et mal en point quand je suis arrivé. Que s'est-il passé ? "

Demanda Caem, en se redressant lègerement sans le quitter des yeux en espérant que son interlocuteur n'allait pas partir en courant et crier " au monstre ! " à cause de la manifestation de son pouvoir. Les humains le faisaient presque tout le temps à chaque fois que son pouvoir en faisait des siennes sans qu'il le sachait au départ. Exemple dans la rue, dans les magasins etc...Bref, ce pouvoir que Caem considérait comme stupide lui pourrissait la vie, il s'activait sans qu'il le sache et par surprise en plus...Et une douleur horrible l'assaillait quand ce pouvoir en faisait des siennes.


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sade Ezechiel
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 6
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Mar 16 Mar - 20:52

Le lycan était complètement désœuvré, il ne pouvait désormais rien faire de plus qu’attendre. A présent, c’était l’être à ses côtés qui allait décider de son sort, et Sade détestait au plus haut point se retrouver dépendant et soumis à qui que ce soit. Or, non seulement c’était le cas ici, mais en plus il ne savait rien de personne, et ne pouvait rien savoir, pas même à quoi elle ressemblait. La peur qu’il éprouvait était en train de se faire submerger par une vague de rage contre lui-même, contre l’inconnu, mais également contre l’univers tout entier, auquel il promit à l’instant les pires souffrances, non plus uniquement pour son simple plaisir, mais aussi pour satisfaire à nouveau ce besoin maladif d’avoir le contrôle sur tout ce qui se passe, ainsi que sur chaque individu. Le patron aux perceptions grandement réduites n’afficha néanmoins aucunement ses émotions les plus violentes, conservant celles-ci intactes dans son cœur, pour les faire ressortir lorsque l’occasion s’y prêtera le mieux. Il ne réfléchissait bien sûr pas encore à qui subirait sa soif de domination, son attention et son esprit étant tous deux exclusivement portés sur sa situation actuelle.

Sade tenta de reprendre son calme, il commença donc par arrêter de crier, si la personne qui l’a aidé à s’asseoir n’a pas d’intentions belliqueuses, il était inutile de la brusquer en adoptant un comportement trop agressif. De plus, il se rendit compte que ce qui lui arrivait était très loin d’être banal pour un humain quelconque, après tout, on ne croise pas souvent des gens qui ont perdu l’usage de tous leurs sens. Il se devait donc d’éviter de passer pour un illuminé, sans quoi l’étranger pourrait très bien prendre peur, le considérer comme quelqu’un de potentiellement dangereux et l’abandonner à son malheur. Afin d’éviter cela, l’handicapé ne prononça plus un mot, il se contenta de rester assis dans la position qu’il avait tant bien que mal réussit à adopter tout en fixant devant lui ce qu’il pensait être l’horizon du bord de mer en affichant une expression sincèrement terrifiée, accentuée par ses cheveux en batailles, ses vêtements de haute couture froissés, ainsi que les nombreux grains de sable qui le recouvraient de part et d’autres. En fait, on pourrait véritablement le prendre pour un fou.

Il patienta ainsi quelques instants, en émettant une respiration assez bruyante et en toussotant légèrement à cause du sable qui s’était coincé dans sa gorge durant sa dégringolade de la dune. Il se demandait alors ce que l’individu allait faire. Une pensée horrifiante survint alors dans son esprit poussé à bout. Il envisagea avec effroi que cette personne pouvait être celle responsable de ce qui lui arrivait aujourd’hui. Cette silhouette était apparue près de lui dans cet endroit normalement dépeuplé à cette heure-ci. Il était possible qu’il s’agisse d’une personne en voulant à sa vie, et souhaitant pouvoir en finir facilement avec lui, alors qu’il est sans défense dans un en droit désert. De plus, il pourrait aisément faire passer son crime pour un accident en le noyant dans l’océan. Le lupin s’était toujours méfié des autres, et n’avait jamais accordé sa confiance à quiconque, il n’en avait pas besoin s’il était en position de supériorité. Cela depuis longtemps, bien avant sa transformation en prédateur nocturne. C’est en parti avec ce mode de pensée, hérité de son père, qu’il avait lui aussi pu percer dans le monde sans pitié des affaires et du commerce. Mais là plus que jamais, cette idée de ne se fier à personne d’autre que soi-même atteint son paroxysme. De toutes façons, si l’inconnu lui voulait du mal, rien ne pourrait l’empêcher de lui en faire, il était totalement sans défenses. Le trentenaire attendit donc l’instant de vérité, les membres désormais crispés et tremblants à cause de la peur de mourir, car pour Sade, il n’y avait rien de pire que le sommeil éternel. Même la pire des souffrances, dans l’éventualité où elle ne pouvait pas être source d’un plaisir quel qu’il soit, peut se révéler utile à l’avenir, et tant à disparaître, ne laissant alors plus qu’un souvenir qui renforce l’homme.

Soudainement, il eut l’impression d’être transpercé de toutes parts par de minuscules aiguilles. Ce fut extrêmement douloureux durant un court instant, mais cette souffrance indiquait qu’il était capable de ressentir à nouveau ce qui était en contact avec lui. Après quelques secondes, la souffrance s’estompa, et il comprit qu’elle avait été causée par les grains de sable présent contre sa peau. La sensation soudaine de les percevoir avait été un choc pour les terminaisons nerveuses de son cerveau. Après le toucher, ce fut à l’ouïe de fonctionner à nouveau. Il entendit d’abord comme un énorme son sourd qui couvrait tout et se demanda si c’était normal, il s’avéra qu’il s’agissait du souffle du vent contre ses oreilles. Chacun de ses sens devait s’habituer à interpréter correctement les éléments qui l’entourait. Ainsi, il eut l’impression de devenir fou lorsqu’il vit successivement tout en blanc, puis lorsque ce halo qui semblait tout envelopper dans son champ de vision se fractionna en un kaléidoscope de couleurs et que celles-ci se ternirent finalement afin de lui présenter le paysage de nuit qui s’offrait à lui.

Mais le loup-garou, même s’il en était grandement soulagé, n’oublia la silhouette qui l’avait distingué avec difficulté près de lui. Il se leva alors d’un bon, chancela légèrement car il avait encore du mal à se stabiliser sur ses jambes. Elles n’étaient plus engourdies mais c’était comme s’il devait faire de la rééducation pour s’en servir normalement. Toutefois, il arriva à ne pas chuter et après avoir reculé de quelques pas, dévisagea l’être qui s’avéra être un homme. Celui-ci avait des traits fins accentués par une corpulence très mince. Sa peau au teint pâle contraste avec ses cheveux qui se mêlaient à l’obscurité de la nuit. Quand à ses iris, ils étaient d’un bleu plus soutenus que ceux du riche patron. L’homme était vêtu d’une façon à la fois décontractée et habillée, mais que Sade jugea faussement élégante. Etait-ce lui qui était responsable de son rétablissement ? Il n’en savait rien mais comptait bien tirer de lui tout ce qu’il pourrait. En attendant, il devait s’en méfier. Il interrogea donc d’un ton sévère en guettant du regard le moindre des gestes de l’homme à la chemise.

-Qui êtes vous et que faites vous ici ?

Il dirigea une de ses mains à l’arrière de sa ceinture pour saisir son taser si la situation semblerait l’exiger.

La perception de l’odorat et du goût de Sade revint elle aussi plus tardivement que ses autres sens. L’odeur de l’inconnu se mêla à celle du sel de l’océan, mais la première des deux était plus proche et plus forte ce qui la rendait dominante. Elle avait quelque chose d’étrange, voir de presque déplaisant pour le lycan, mais également de mystérieux, ce qui attisait sa curiosité. Lorsque les papilles de sa langue se réveillèrent complètement, cela provoqua chez l’héritier Ezechiel le rappel de souvenirs forts et vivaces. Les agents de police qu’il avait dévoré dans son manoir, la sensation la plus plaisante qu’il avait connu jusqu’ici avec le pêché de luxure. Mais il se rappela également le manque qu’il éprouvait à présent. Soudain, la remémoration de cette pensée lui rappela un autre détail. Lors de son combat avec les policiers, l’un d’eux avait eu l’air de ne plus voir correctement alors que Sade était à sa merci. Cette opportunité lui avait permis de conserver la vie sauve. Il n’était pas certain qu’il y avait un rapport avec ce qui lui était arrivé aujourd’hui, mais le doute était permis, et il se promit d’enquêter plus profondément sur le sujet prochainement.

A présent qu’il avait recouvré ses capacités physiques, il comptait bien faire la lumière sur cette affaire, mais également sur les coups qu’il avait entendu il y a quelques minutes et sur la raison de la présence ainsi que sur les intentions de l’homme à la peau laiteuse. En plus de cela, il s’était promis de faire subir sa soif de domination à au moins une personne, et s’il s’avérait qu’il n’avait aucune utilité pour lui, il se dit qu’il lui en trouverait une assez distrayante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Mer 17 Mar - 16:09

Caem fixait l'inconnu de ses yeux couleur eau-claire avec un calme olympien et le dévisageait sans aucune retenue, son visage couleur cachet d'aspirine qui contrastait parfaitement avec ses cheveux noirs charbons montrait une certaine impassibilité, ses maigres bras croisés sur le ventre en signe de lassitude, son pouvoir s'était désactivé et il ne ressentait plus de douleur à présent et tant mieux d'ailleurs, il n'était pas masochiste non plus...Il espérait de tout cœur que cet inconnu n'ait rien remarqué au sujet de son pouvoir, qu'il n'ai pas remarqué la grande rune, la lumière rouge sang s'en ayant émané, le vent fort qui avait soufflé et la sensation de bien-être qui avait envahi ses membres pendant quelques temps... Caem espérait qu'il n'ait tout simplement rien remarqué, sinon il aurait de gros problèmes...Déjà que les gens le considérait comme un gamin à cause de sa carrure trop maigre de gosse, ils pouvaient très bien lancer une annonce" Un enfant perdu trouvé". Et là, ce serait le drame...Son oncle le retrouverait immédiatement, lui qui le cherchait depuis plusieurs semaines...Quelle plaie !


Caem sentait bien que cet inconnu était mort de trouille, tellement mort de trouille qu'il en avait ses membres tremblants et tout crispés, n'arrivant pas à garder un calme parfait. Quelque chose de pas net le dérangeait, mais quoi ? L'homme à terre, sur le sable, avait les cheveux en batailles, avait du sable dans la bouche, dans les cheveux et était assis à présent dans une position assise. Caem profita de ce silence pour détailler ses vêtements qui étaient ceux d'un riche, comme s' il était un homme de haute importance...Caem fronça les sourcils perplexe, les truc d'aristo' c'était pas son genre mais bon, cet homme était tellement en mauvaise posture...Il espérait qu'il ne lui jouerait pas un mauvais tour, les aristo' aimaient bien tromper les gens, les dominer etc. Ça c'était connu et Caem n'aimait pas du tout ça, ces sortes de gens, il savait bien les flairer...


Il sortit une cigarette de sa poche, mit sa main en éventail et l'alluma avec un briquet en argent qu'il rangea ensuite de sa poche puis regarda tranquillement le riche dont il ne connaissait pas encore le nom. Travaillait-il dans le domaine des affaires importantes, privées ? Surement...Déduisit Caem en inspectant la tenue de l'homme de son œil vif et perçant. Rien ne lui échappait...Enfin presque. Caem avait déduisit que d'après la tenue de l'homme et son attitude, derrière tout ça, se cachait un homme important dans le domaine des affaires et pas n'importe lequel...Il devient méfiant...Les hommes de haute importance ne lui inspiraient pas du tout confiance. Valait mieux s'en méfier...Songea Caem en se reculant, les trucs comme ça, ca pouvait sauter à n'importe quel moment sans prévenir...


Il regarda l'homme se relever et chanceler un peu, n'ayant pas retrouvé totalement la sensation de ses membres et de ses sens...L'homme se stabilisa ensuite sur ses jambes, Caem fut ravi que son pouvoir marchait à merveille...L'homme se recula ensuite pour le dévisager, Caem inspira une bouffée de fumée, ne quittant pas cet homme des yeux, de la fumée s'élevait à présent dans les airs, c'est alors que l'homme demanda d'une voix sévère qui il était et que faisait-il dans ce genre d'endroit totalement déserté. Caem expira de la fumée, soupira et leva les yeux aux ciels, puis souria d'un air amusé en voyant que l'homme mettait une de ses mains à l'arrière de sa ceinture pour saisir quelconque arme. Caem était sur qu'il n'était pas humain, dans son attitude, ca se percevait, surement un lycan...

- " Qui je suis ? Je m'appelle Caem et j'étais en pleine chasse lorsque je vous ai aperçu allongé sur le sable, comme si vous avez l'air de faire bronzette mais croyez moi, c'était pas le moment de la journée, c'est ça qui à attiré mon attention... Je me suis approché et je vous ai découvert en très mauvais état....Et puis qu'est-ce que ca peut vous faire de savoir qui je suis ? Le seul truc qui compte c'est que vous soyez rétabli... "

Répliqua Caem sarcastique en guettant attentivement la main placée à l'arrière de la ceinture de l'homme. Il n'avait énoncé que son prénom, valait mieux se méfier et ne pas donner son nom de famille. L'homme avait parlé d'une voix sévère et plus que méfiante, cela se comprenait dans sa situation qui devait être urgente même si Caem ne savait pas ce qu'il s'était passé...Celui-ci, tout en fumant tourna la tête vers la direction où avait fuit Helena, une de ses ennemies. C'était vraiment bête que cet inconnu ait attiré son attention à ce moment là où elle en avait profité pour fuir. Mais bon, il aurait tout le temps de la retrouver pour l'exterminer elle, ses sbires et leur secte qui appartenait à son père, Helena et ses sbires étaient de simples employés travaillant pour son compte, en tout cas, Caem espérait les coincer bien vite ceux-là...Caem restait calme puis reprit un visage impassible tout en continuant à fumer et lanca d'une voix douce.

- " N'ayez rien à craindre...Je ne vous veut aucun mal. Que s'est-il passé ? "

Avait-il demandé en le fixant droit dans les yeux, n'ayant aucunement peur. Mais se demandant ce qui avait bien pu arriver à ce lycan...Et si celui-ci daignait de l'attaquer, il lui réglerait son compte...


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sade Ezechiel
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 6
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Sam 20 Mar - 13:34

Sade se réhabituait progressivement à la perception et à l'utilisation de ses membres. Il entreprit quelques pas dans le sable, se déplaçant tout en restant proche de son interlocuteur, afin d'être certain d'avoir pleinement retrouvé ses capacités physiques. Même si c'était vraiment inconfortable de marcher sur une plage dans sa tenue; qui plus est avec ses vêtements remplis de sable, il était tout de même grandement soulagé que sa situation éprouvante soit achevée, à tel point qu'il était presque content de sentir les grains de sable le gratter sur l'ensemble du corps. Après s'être dégourdi les jambes, il s'arrêta et contempla les rivages, le peu d'écume se formant à cause d'un océan très calme. Il se rendit compte alors qu'il faisait tout de même assez bon pour l'heure. Baissant son regard sur le sable en dessous de lui, il se pencha et en attrapa une poignée, tout en prenant soin de garder son autre main proche de son arme, qu'il laissa couler entre ses doigts en affichant un sourire satisfait. Il venait d'éprouver l'une des plus grandes peurs de son existence, avec celle de la nuit de sa première transformation en lycan, mais il préférait encore plus souffrir le martyr que ne plus avoir conscience de quoi que ce soit.

Il se remémora cette nuit autant que possible. Autant que possible parce qu'il n'avait que des souvenirs extrêmement flous de ce qui s'était passé lorsqu'il avait pris l'apparence d'un loup-garous. D'ailleurs, à cause de cela il ne savait pas véritablement à quoi il ressemblait sous cette forme. Mais bon, il avait surpassé cette difficulté en s'enfermant dans une salle spécialement prévue à cet effet les nuits de pleine lune. Cela ne le dérangeait pas de massacrer et dévorer les pauvres passants des rues, mais n'ayant pour l'instant pas le contrôle de ses actes pendant ses métamorphoses, il ne préférait pas avoir la surprise de se retrouver en mauvaise posture au lever du soleil. Afin d'éviter cela, il avait fait aménager une annexe spéciale à son manoir dans laquelle il s'enfermait une nuit par mois. Son intérieur était conçu de la même façon qu'une chambre d'asile. De cette façon, il évitait à la fois de se blesser et pouvait s'acharner sur les murs sans risque de s'échapper et d'être entendu. Bien entendu, pour plus de sécurité il devait faire rénover cette pièce après chaque utilisation, mais il disposait d'un mois pour cette tâche. Peut-être que les hommes de l'agence qu'il employait pour cela commenceraient à se poser des questions, mais après tout, il paraissait peu probable qu'ils devinent ce qui s'y passait réellement.

Le lycan reporta son attention sur l'homme à ses côtés. Celui-ci avait l'air visiblement très détendu, il s'autorisait même à fumer une cigarette, ou alors il pensait que cela accentuait l'aspect détendu mais sur de soi que lui conférait son style vestimentaire. Le riche PDG avait déjà rencontré des gens de ce genre, qui faisaient beaucoup d'esbroufe pour pas grand chose. Cependant cela l'amusait assez de voir des personnes montrer autant de cran, même si ce n'était souvent rien d'autre que du bluff. Celui-ci en était un bien bel exemple, à en juger par sa façon provocatrice et sarcastique de lui répondre. Compte tenu de la situation dans laquelle il l'avait trouvé, cela ne l'étonnait pas trop qu'il se montre légèrement condescendant à son égard.

Il l'entendit dire qu'avant de tomber sur lui il aurait été en train de chasser. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien traquer sur cette plage en pleine nuit? Il lui semblait qu'il y avait davantage de chance pour qu'il s'agisse d'un être humain que d'un animal. Cet homme commençait à véritablement titiller la curiosité du loup à la chevelure de neige, cette nonchalance apparente dissimulait peut-être quelque chose de plus inquiétant, et comme pour chaque mystère qui se présentait à lui, Sade se promit de le résoudre. Il remarqua également le fait que celui qui répondait au nom de Caem ne s'attarda sur la façon dont il avait perçu son rétablissement, et s'il y était pour quelque chose ou non. Mais le patron ensablé n'en avait pas terminé avec son interrogatoire. Il répondit d'un ton curieux et amusé.


- J'avoue que ce n'était pas l'heure idéale pour se faire bronzer, mais je ne trouve pas non plus que ce soit le lieu parfait pour une partie de chasse. Qu'est-ce, ou qui est-ce que vous chassiez?


Il marqua une légère pause, affichant un sourire confiant et s'aperçut que son interlocuteur fixait sa main proche de son pistolet électrique. Il décida alors de l'éloigner, car l'individu n'avait pas l'air de se montrer hostile pour l'instant. Se passant cette main dans ses longs cheveux pour en dégager quelques grains de sable, il reprit ensuite le fil de la conversation. L'homme au teint pâle avait l'air réticent quand au fait d'en divulguer plus en ce qui le concerne, mais on ne devient pas un patron renommé sans savoir se montrer insistant.

- C'est bien altruiste de votre part de vous attarder principalement sur mon état, mais j'espère que vous comprendrez justement que compte tenu de la situation, cela me rassurerait d'en apprendre plus sur celui qui se trouve ici, alors que je suis au plus mal, et dont la présence coïncide avec mon rétablissement soudain.

Sade avait pris l'habitude de classer les gens selon leur profession, leur rang social, ainsi que leurs relations avec les hauts placés de certains domaines, principalement des financiers ou des politiques. Même si ses jugements avaient de quoi être bouleversés ces derniers temps, il conservait toujours certaines de ses habitudes. De ce fait, la première question qui lui vint à l'esprit concernait le métier de l'individu.

-Et donc vous faites quoi dans la vie? A part chasser sur des plages sans aucun animal?


Il conclut sa phrase avec le même ton sarcastique que Caem avait employé en s'adressant à lui. Dans l'esprit assez paranoïaque et égocentrique du lupin, germa alors l'idée que c'était peut-être lui qu'il chassait, pour le compte d'un employeur. Ce serait alors pour cette raison qu'il se trouvait là à cet instant. Il était possible qu'il le suive depuis longtemps et qu'il ait attendu le moment le plus propice pour se révéler. Mais non, cela ne collait pas. SI c'était bien là son intention alors il n'aurait pas attendu qu'il aille mieux pour s'occuper de lui, à moins que ses plans ne soient autres. Quoi qu'il en soit, Sade se dit qu'il était préférable de rester méfiant, juste au cas où. Il recula donc d'une démarche naturelle afin de tenter de ne pas inquiéter son interlocuteur, laissant ses bras le long de son corps, qu'il remuait de temps en temps pour épousseter autant que possible son pantalon, qui hélas devait être fichu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Dim 21 Mar - 14:27

Caem regardait le lycan reprendre la perception et l'utilisation de ses membres, un sourire étrange fixé sur ses lèvres fines et blanches qui inspiraient la fumée de sa cigarette, après quelque minutes d'attente, le lycan avait retrouvé tout les moindres sens qui l'habitaient et ses capacités physiques, il était de nouveau sur pieds... Caem ne s'arrêtait pas de le dévisager avec intensité, intrigué par cet inconnu qui avait été allongé en très mauvais état, sur une plage en plein milieu de la nuit...L'homme avait ses riches vêtements emplis de sable et après s'être dégourdi les jambes, il se mit à contempler l'eau de la mer endormie... L'océan était calme, très calme, ce qui était agréable et très reposant. Le lycan se baissa soudainement ensuite pour prendre ou ramasser quelque chose, Caem méfiant perdit son sourire joueur et se mit en garde, fausse alerte...L'homme avait simplement ramassé une poignée de sable. Ce geste avait été totalement inoffensif, Caem satisfait retrouva son petit sourire joueur tout en remarquant que le lycan gardait une main derrière sa poche, il était très probable qu'il cachait une arme pour servir de défense au cas où Caem se jetterait sur lui... Le jeune inspecteur fixait l'inconnu, les bras croisés sur le ventre avec nonchalance, calme détendu et décontracté. Il ne voyait aucun danger dans les environs à part Helena, avait-elle réellement fui cette lâche ?


Il repensa aux diverses rencontres avec elle lors de sa vie, comme il l'avait rencontré beaucoup de fois...Et à chaque rencontre, il se battaient farouchement, sans pitié devant les passants n'osantt intervenir devant la violence inouïe des combats qui dépassaient largement les capacités humaines. Cette femme, Helena avait été la rivale de sa mère et son propre assassin, Helena cherchait à supprimer la descendance de la mère de Caem, Caem y compris qui avait l'intention de venger sa mère et exterminer Helana et ses sbires stupides, travaillant pour le compte de son père. Il aurait le temps pour la trouver puis la torturer jusqu'à la mort, lui arrachant les bras, lui crevant les yeux et la laisser agoniser au sol, oui...Caem rêvait tellement de cette vengeance violente qu'il prévoyait sans problèmes, il fallait juste la coincer dans un endroit inhabité pour ne pas être entendu de tous et le tour était joué ! Un sourire sadique vint s'esquisser sur le visage pâle de porcelaine de Caem à cette pensée morbide, celui-ci continuait toujours de fumer tranquillement dans son coin en observant le lycan , une leur joueuse et provocatrice dans ses yeux clairs presque totalement cachés sous sa frange de cheveux noirs. Le lycan finit par prendre la parole et avait répondu d'un sourire confiant que ce n'était pas non plus le moment pour une partie de chasse.

-" Oh...Mais je chasse tout le temps vous savez...Je ne vois pas d'heure imposée...Je chassais les vermines grouillantes dans le coin, une vieille amie si vous voulez savoir..."


Déclara Caem sur un ton sarcastique en souriant étrangement à son interlocuteur tout en ayant adopté une voix douce. L'homme éloigna sa main de la poche et se passa la main dans sa longue chevelure neige et déclara qu'il en voulait en apprendre plus sur lui, Caem continuait de fumer en expirant de la fumée de ses lèvres blanches, fines. Quand le lycan demanda ce qu'il faisait dans la vie, Caem arborait toujours son sourire énigmatique.

- " Ce que je fais...Plein de choses vous savez, je suis détective privé et chasseur à plein temps si vous voulez savoir..."


Il regardait le lycan qui lui avait répondu du même air sarcastique, il en voulait savoir plus sur cet homme qui avait pas l'air net du tout, cachait-il un " Little Dirty Secret " que Caem aimait si bien penser. Peut-être, il n'en savait rien...

-" Je chassais moi avant de vous trouver et vous...Je suppose que vous n'était pas en train de bronzer peinard sur la plage mais autre chose...Comme si vous avez voulu fuir quelqu'un ou un groupe de personnes..."


Déduisit Caem d'un air sérieux en se rappelant de l'état paniqué du lycan quand il l'avait retrouvé.


Dernière édition par Caem Mac Carthaigh le Ven 2 Avr - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sade Ezechiel
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 6
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Sam 27 Mar - 22:39

Le dénommé Caem était donc à la poursuite d' une de ses anciennes connaissances. Le lycan n'avait aucun moyen de vérifier si ses dires éraient vrais, mais après tout, le soi-disant chasseur ne s'était pas montré une seule fois agressif ou hostile envers lui. Il se dit donc que ces révélations étaient très certainement véridiques et fut rassuré que la présence de cet individu sur la plage à cette heure ci n'ait pas de liens avec la sienne. Il était cependant curieux de savoir quelle était cette vieille amie à laquelle le jeune homme faisais référence. Le ton sur lequel ce dernier avait parlé d'elle laissait deviner que, peu importe leurs rapports passés, ils n'étaient aujourd'hui plus en bons termes. Sade alla jusqu'à envisager la possibilité que cette chasse à laquelle il faisait référence devait s'achever par la mort de cette femme. Sa nature curieuse, inquisitrice même, l'incita à poursuivre la conversation à ce sujet.

- Une "vieille amie" ? Et en quoi est-elle une vermine grouillante?

Il était véritablement intéressé par l'explication que pourrait lui fournir l'individu aux cheveux noirs.

Cela rappela au président de l'EZC ses anciens exploits avec les différentes représentes de la gente féminine qu'il avait côtoyé. Des jeux pervers et sadiques, humiliants pour elles mais jouissifs pour lui. Quoique en certaines rares occasions, sa partenaire du moment prenait elle aussi du plaisir, mais il n'avait rencontré que peu souvent ce genre d'originale. Peu lui importait le sort de celles qui subissaient ses actes, seule sa satisfaction personnelle avait de l'importance. Il repensait à tout cela avec mélancolie, il était jeune et assouvissait le moindre de ses désirs tordus. En y réfléchissant il se dit qu'il accomplissait toujours toutes ces envies, mais celles ci étaient devenues moins excentriques dans certains domaines. Uniquement certains, car après tout, depuis son expérience d'avoir goûté de la chaire humaine, et en fait pas seulement la chaire, cette tentation qui depuis est restée inassouvie malgré lui, le ronge de l'intérieur. L'acte est cependant considéré comme trop ignoble pour qu'il s'y livre sans prendre de précautions. Bien qu'il meurt d'envie de se délecter d'un être humain, une partie de son esprit le fait se sentir mal à l'aise à cette idée, car après tout le cannibalisme est un acte contre-nature. Mais lui-même, n'étant plus vraiment un humain, pouvait-on encore parler de cannibalisme?

Il avait du mal à se faire qu'il n'était plus un homme, jusque là, à part pour sa première fois, il s'était toujours enfermé lors de ces transformations, car lorsque celles-ci se produisaient, il perdait entièrement le contrôle de son corps et de son esprit. Sade espérait néanmoins que cela évoluerait, et qu'il pourrait réussir à dominer la bête qui se trouvait en lui, de façon à pouvoir l'utiliser à son avantage. Il avait évolué dans un monde d'hommes, de magouilles, gouverné par l'argent, ou un prédateur attend qu'un autre fasse un faux pas pour lui bondir dessus et le déchiqueter. Même après ça, des charognards se tiennent à l'affut pour emporter ce qu'ils peuvent des restes de la victime. Tel était le monde d'où il venait, tel était le monde qu'il connaissait. Celui dans lequel il arrivait n'était sans doute pas tellement différent, il était toujours question de prédateur et de proie. D'ailleurs, il comptait bien montrer à ses conseillers et ses représentants qu'il était toujours le chef de la meute! Demain, il serait le dominant, il avait tout prévu pour cela. Sa mutation avait peut-être accentué son côté de prédateur, l'instinct du loup, ajouté à la réflexion de l'homme, pouvait se révéler être une combinaison tout à fait fructueuse.

L'homme d'affaires observait son interlocuteur fumer. Lui n'avait jamais détérioré ses poumons de la sorte. De plus, dans son milieu, les paquets de cigarettes ou les boites de cigares peuvent facilement être détournés afin de devenir des pièges empoisonnés pour qui s'en servirait. Il faisait déjà très attention quand à ceux qui lui servaient des verres, il ne souhaitait aucunement prendre davantage de risques.

L'individu au teint pâle lui appris qu'il était un détective privé, en plus d'être chasseur. Cette révélation suscita l'intérêt du lupin dont les yeux, après s'être entièrement ouverts de surprises, s'étirèrent pour suivre le sourire que formait ses lèvres ambrées. Il avait besoin d'informations supplémentaires sur ce qui se tramait à Tokaï. Il avait appris du premier lycanthrope qu'il y avait croisé, un certain Arutha s'il se souvenait bien, que la ville était également habitait par des vampires. Mais plus que cela, son mystérieux congénère qu'il n'avait plus recroisé lui avait également révélé l'existence d'un clan, auquel apparemment certains membres de leurs races appartenaient. Depuis cette rencontre, Sade avait bien eut le temps de réfléchir à tout cela, il s'était dit, que si des loups-garous avaient pu former une meute, il était également probable que des vampires aient constitués une organisation quelconque. Toutefois, ce n'était pas les quelques zonards qu'il avait recruté qui allaient parvenir à trouver quoi que ce soit là dessus. Par contre, cette homme qui possédait un léger accent irlandais, s'il disait vrai, et s'il était compétent, pourrait peut-être obtenir de meilleurs résultats. Il s'empressa donc de le questionner, et lui dit avec un ton ravi non dissimulé:

- Un détective privé! Voilà qui est intéressant! Et vous faites ça depuis combien de temps? Vous avez travaillé dans la police avant? Si j'envisage de vous engager, que diriez-vous pour m'en convaincre?

Visiblement, Caem voulait également en apprendre plus en ce qui le concerne. Comme il envisageait de l'employer, il jugea bon de satisfaire ses attentes dans le mesure du raisonnable, c'est-à-dire lui révéler à son sujet ce qui pourrait le mettre en confiance, et occulter tout ce qui pourrait être compromettant. Il lui répondit d'un air grave.


- En fait non, je ne fuyais personne, du moins je l'espère... Je n'ai pas menti, j'avais vraiment perdu l'usage de mes sens, je soupçonne un empoisonnement, mais je ne saurais dire si mes potentiels ennemis ont atteint leur objectif.


Le patron ne mentait pas, mais ne disait pas tout non plus. Certes il envisageait la possibilité d'un empoisonnement, mais aussi celle de ce phénomène qui s'était déjà produit lorsqu'il se trouvait en mauvaise posture, te qui l'avait tiré d'affaire in extremis. Il y avait réfléchi et s'était personnellement émis l'hypothèse qu'il s'agissait d'un contre coup de cette étrange capacité. Après avoir à nouveau contemplé l'océan endormi, il fit quelques pas laborieux dans le sable vers le fumeur, mais en se plaçant de telle sorte à ne pas à avoir à respirer la fumée qui l'incommodait, et reprit la discussion d'un ton détaché.


- Je suis le président d'une société fructueuse accomplissant des recherches dans la haute technologie ainsi que dans la biochimie. Il est tout à fait possible que ma situation présente soit du à un de nos concurrents.

Le lycan afficha un sourire amusé et plongea ses yeux bleu pâles dans ceux plus vifs du détective.

-Mais ce n'est pas là-dessus que je voudrais que vous enquêtiez. Que savez-vous sur les gens qui vivent à Tokaï?

Pour le jeune capitaliste, c'était une technique pour commencer à aborder le sujet souhaité tout en finesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caem McCarthaigh
Vampire
Vampire
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 8
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Mar 30 Mar - 15:05

Caem avait un petit sourire aux coins des lèvres, toujours la cigarette coincée entre ses lèvres merveilleusement douces et bien dessinés. La situation l'amusait plus que tout, en effet, il était assez rare de trouver une personne dans une telle situation, au début essoufflée et recouverte de sable sur une plage déserte...On s'aurait cru dans un mauvais thriller, pensait Caem ironique avec son petit sourire amusé. Il ne répondit pas à la première question du lycan...


C'était certes d'un très mauvais gout, mais c'était bien réel. Dans sa vie, Caem avait vu plusieurs cas loufoques comme celui, il y était donc habitué. Comme son ex-gouvernante retrouvée une fois dans le puits du domaine des Mac Carthaigh, dans le jardin lors d'une nuit sombre...Allez savoir ce qu'elle voulait faire : espionner Caem qui sortait presque toutes les nuits afin de chasser et d'éliminer plusieurs clans irlandais sous ordre de son oncle. Bien sur, Elisa, la gouvernante n'était au courant de rien et avait accusé Caem de rendre visite à des prostitués , ce qui n'était pas le cas...


Et puis, ca gouvernante ressentait comme quelque chose pour lui, Caem ne pouvait pas trop interpréter ces sentiments mais c'était quand même louche...Elisa avait beau avoir vingt-deux ans d'apparence même en étant une vampire, un corps de sirène, de jolis yeux verts émeraudes et des cheveux noirs mais, elle n'attirait aucunement Caem à son grand désespoir. Celui-ci ignorait royalement les attentes de la vampire qui était vraiment belle pour une femme.


Voilà, Elisa avait le béguin pour notre bel Irlandais qui s'en foutait complètement à vrai dire. Parlons du caractère de cette jeune femme qui est largement agaçante sur les bord au grand déplaisir de Caem Mac Carthaigh...C'était une femme capricieuse, ayant séduit Caem plusieurs fois qui l'avait ignoré ou qui l'avait envoyé balader avec des répliques cinglantes, c'était une femme coquette, chipie et paresseuse...Bref, c'était Elisa. Bien sur, elle attirait beaucoup d'hommes mais, pas Caem.


Quand Caem était en Irlande, il n'y a pas trois mois...Elle lui prenait la tête ainsi que son oncle avec ses mission d'exterminations, Caem en avait eu plus que marre et voulait des vacances bien méritées. Mais son oncle n'était pas de cet avis, prétendant qu'il devait encore travailler et mener à bien les diverses missions données par son oncle, Nick. Nick était lui aussi un vampire ayant l'apparence d'un homme de trente ans, bien sur, lui aussi était capricieux, surtout pour le domaine du sexe où il faisait souvent appel à des prostituées, même en étant un membre d'une puissante organisation, un sous chef.


Caem n'était pas souvent dans son manoir mais plutôt à travers la surface du globe pour ses diverses missions. Et depuis, voulant se reposer et prendre des petites vacances "peinardes", il s'était barré de chez lui et était venu habiter à Tokai. Actuellement, son oncle, n'ayant pas été prévenu envoyait ses hommes à sa recherche, mais Caem était malin et savait se "cacher" quand la situation l'imposait.


Caem regarda le lycan sourire après avoir annoncé son métier, il fixa donc son interlocuteur de ses yeux bleus vifs après avoir jeté sa cigarette dans une poubelle proche avec un petit sourire. Le lycan voulait même l'engager...Il croisa les bras sur son ventre et répondit calmement avec nonchalance.


- " Bien sur que je suis détective privé...J'exerce cet emploi depuis deux-trois mois disons. Vous voulez m'engagez ? Tiens, tiens..."


Il garda les bras croisés sur son ventre tout en le défiant du regard, joueur. Alors comme ça, un lycan haut placé dans la société voulait engager un détective tordu et malin comme lui...Caem commenca à tourner autour du lycan avec lenteur et amusement, comme s'il était sa proie. Le sourire aux lèvres, il ne détachait pas son regard du sien. Le lycan déclara qu'il ne fuyait pas et prétendit qu'il avait perdu l'usage de ses sens...Intéressant, ce lycan était tout bonnement intéressant, président d'une société...Caem continuait de tourner autour de lui et déclara.


- "Je sais beaucoup de choses sur ce village et...sur ses habitants. Il y a des clans de tous genre vous savez...Et des races aussi, des humains, des vampires et des lycans. Ca c'est basique. Les humains sont des créatures inoffensives qui ne se rendent compte de rien du tout et vivent leur vie tranquillement fuyant tous leur problèmes, comme c'est pathétique ! Et puis, il y a des humains qui savent, qui en savent plus qu'ils en devrait savoir...Comme les Shiroi par exemple, il ont projet de faire régner la paix sur Tokai, mais ils n'y arriveront pas...Il y a toujours des tensions entre les clans différents, c'est un clan assez pacifiste. Il y a les vampires aussi, ceux qui déclenchent souvent les tensions, il existe également des vampires sans clans aussi, des vampires qui errent sans but. Il y a les Kurenai, des vampires qui se battent pour le pouvoir, un clan se voulant assez dominateur, il est en guerre contre les Shiroi j'ai appris...Il y aussi les Shade Hanger, combattant pour imposer leur point de vue, c'est un clan de vampires assez discret selon moi...Et pour courroner le tout, il y a les hunter, voulant exterminer les lycans et vampires de la surface du globe...Comme c'est mignon..."



Déclara Caem en souriant d'un air sensuel a sa dernière réplique. Bien, sur, l'irlandais en savait beaucoup plus qu'il n'en devrait sur les clans, il avait fait ses propres recherches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sade Ezechiel
Lycan
Lycan
avatar


Feuille de personnage
Espèce: Lycan
Niveau: 6
Clan: Aucun

MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   Dim 9 Mai - 11:13

Le lycan fut légèrement agaçait par l'orgueil qu'il jugeait largement injustifié du dit Caem. Ce dernier se disait détective privé, alors qu'il n'exerçait que depuis trois mois! Si cela se trouve, il n'avait même pas obtenu de clients durant cette période. De plus, le jeune homme avait esquivé sa première question. Déjà, en apprendre davantage sur les anciennes fréquentations de ce jeune homme lui permettrait de pouvoir mieux l'appréhender, mais en plus, il détestait qu'on ne satisfasse pas sa curiosité. En fait, il détestait qu'on ne le satisfasse pas tout simplement. Ces deux raisons refroidirent assez son enthousiasme naissant, et son idée que le garçon au teint pâle ne soit qu'un vantard sans réelles compétences. Il n'avait pas pour habitude se genre de personnes se complaire dans leurs artifices de grandeur. Lui, il savait ce qu'était la véritable réussite, et il adorait faire sentir à ceux qui se croyaient meilleurs qui ne l'étaient, la banalité et et le pathétisme de leur existence. Il aimait que les autres prennent conscience de leur infériorité, et qu'il puisse se délecter de la jalousie, de la colère, ou bien de l'admiration et de la crainte qu'il peut inspirer.

Toutefois, ce n'était pas l'un de sentiments qu'il pouvait lire dans les yeux bleus de Caem actuellement. Celui-ci soutenait son regard avec le même aplomb que précédemment. Le trentenaire était à la fois courroucé et amusé devant un tel comportement, et il choisit de maintenir la confrontation entre ses pupilles et celles de son interlocuteur. Ils restèrent donc quelques instants à se fixer ainsi, et Sade se demanda combien de temps la situation allait encore stagner, après tout, il avait une réception importante à faire préparer. Le patron se dit qu'il avait trop attendu de cet individu, il n'y avait que très peu de chances pour qu'un inconnu rencontré la nuit sur une plage possède des informations intéressantes sur des soi-disant clans qui auraient une influence majeure sur le développement de cette ville.

Mais alors qu'il s'était dit qu'il n'allait pas tarder à quitter cet abruti juvénile qui se plaisait à jouer aux durs, ce dernier commis la pire des impolitesse en osant se mettre à déambuler autour de lui comme s'il était à sa merci! Cette attitude devrait se payer très cher s'il ne cessait pas sous peu. Le lupin détestait qu'on se moque de lui et qu'on lui manque de respect, sauf si celui qui se paye sa tête a clairement démontré sa supériorité sur lui, ce qui n'est certainement pas le cas ici! Tout en tournant lentement sur lui-même pour ne pas quitter cet arrogant certainement en manque de reconnaissance personnelle du regard, Sade se demandait combien de temps il lui laissait avant de lui asséner une gifle. L'expression sévère et agacée du chasseur de chaire et d'argent ne changea pas lorsque le jeune homme aux cheveux noirs se décida enfin à répondre à sa dernière question. Même si le ton sur lequel il choisit de lui révéler ces informations ne lui convenait pas, car il était à l'image de sa façon de se comporter, le président de l'EZC devait reconnaître que son résumé était très enrichissant.

Ainsi les clans existaient bien, et il y en avait bien plus que ce qu'il s'imaginait! Apparemment, il y avait déjà un clan majeur pour chaque race présente dans cette ville, mais il existait aussi un second clans de vampire, ainsi qu'un second clan d'humains, qui eux se sont donnés pour objectif d'exterminer les membres de sa nouvelle race ainsi que les buveurs de sang. Les Shiroï, eux, ne recherchent donc pas la violence au contraire des Hunter, mais veulent ramener la paix sur Tokaï. C'est une cause qu'il pourrait soutenir, on ne peut faire de bons profits stables et durables que dans une société qui se porte bien sur les plans politiques et économiques. Cependant, il comprenait bien que certainement chaque clan voulait se voir au sommet de la hiérarchie de cette ville, et n'accepterait surement pas de se laisser dominer par un autre. En réfléchissant à ces dires, le lycan pris conscience que son interlocuteur ne lui avait rien révélé à propos du clan composait de ses congénères.

Son visage avait conservé son expression dure, mais la sensation de mépris qui s'en dégageait avait disparu. Tout en se replaçant sa chevelure blanche vers l'arrière d'un geste de la main gauche, ce qui fit tomber encore une bonne quantité de grains de sable, Sade agita son index droit vers Caem et lui adressa la parole sur un ton intéressé et réfléchi.


- Donc les Kurenaï et les Shade Angers sont deux clans de vampires, les Shiroï et les Hunter deux clans d'humains. Mais en ce qui concerne les lycanthropes, n'existe-il pas un seul clan en regroupant une certaine quantité, ou sont-ils trop désorganisés pour cela?

Il pensait bien qu'un clan de lycans devait exister, et il se dit que son nouvel informateur ne devait pas l'ignorer, on n'en sait pas autant sur tous ces clans en oubliant de faire des recherches sur un seul. Cela dit, ses informations allaient lui être utiles, et il était très certain qu'il pourrait lui enseigner beaucoup d'autres choses. Certes, c'était un petit fanfaron qui se la jouait, mais ce n'était finalement pas un incompétent apparemment. Le riche héritier pris quelques secondes de réflexions, plus pour faire le point que pour véritablement prendre une décision, car cette dernière était déjà choisie, et reprit la parole, son visage d'ambre garda toujours ses airs sévères, mais sa voix exprima sa satisfaction.

- Bien bien bien! Je me demande de quelle façon vous avez obtenus ces informations. Cela dit, j'espère que vous en avez des plus détaillées, ou que vous arriverez facilement à vous les procurer, si c'est bien le cas, je vous engage.

Finalement, il aura eu de la chance dans son mal de tout à l'heure. Il n'aurait jamais eu de source d'information potentielle sans sa situation désastreuse précédente. Le mystère de la naissance de son ancien problème et de la disparition de celui-ci demeurait encore, il ne pouvait émettre que des suppositions, mais il était certain que d'ici quelques temps, il découvrirait les réponses à bien des questions qu'il se posait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prendre le contrôle de soi (Pv Sade Ezechiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -