AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Egona Jansen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Egona Jansen   Ven 25 Déc - 9:06

Nom : Jansen (son nom se prononce Yänsèn)
Prénom : Egona
Surnom : Skaliko / Die Herrscherin (littéralement "la souveraine")
Age : 19ans
Sexe : Femme
Préférence sexuelle : hétéro
Faiblesse/peur : ( obligatoire ) Sa plus grande faiblesse est sa tendance à se mettre en danger et son absence de la moindre peur de la mort qui la conduit souvent à l'imprudence. Elle a de grandes tendances à l'autophobie, qui dans son cas n'est pas une peur d'elle-même mais une peur de la solitude.

Armes : Un couteau

Description des armes :
C'est un couteau à lame d'argent, orné d'inscriptions en allemand, qui sont en vérité les détails de la malédiction d'Asoeld. Le manche est d'un rouge assez proche du violet, avec des veinures dorées. Il est gravé d'un J.

Pouvoir :
Miroir – Asoeld, la malédiction des Jansen
Corps d'espionne

Description des pouvoir :

Miroir – Asoeld, la malédiction des Jansen
Description générale du pouvoir : Egona est porteuse du pouvoir de sa famille, qui est comme une malédiction héréditaire. Quand elle se regarde dans un miroir ou dans une vitre, elle voit une pièce noire, sur les murs coulent des traînées de sang. Dans cette pièce se trouve le démon Asoeld, prisonnier. Le pouvoir d'Egona lui permet de libérer Asoeld du monde du miroir où il est enfermé, et de l'invoquer pour prendre sa place ici. L'inconvénient étant qu'Asoeld est un démon, et comme tous les démons, ils désire plus que tout sa liberté. Aussi, même si Egona, de la pièce du miroir, peut lui parler mentalement voire même lui causer de sérieux maux de crâne (elle peut aussi le forcer à s'approcher d'un miroir), elle peut se retrouver enfermée à sa place, et ne plus pouvoir revenir sans qu'Asoeld l'invoque. Le mieux est donc qu'elle puisse avoir confiance en lui.
Pour invoquer Asoeld dans son monde, elle doit taper trois fois sur un miroir (ça ne fonctionne pas avec une fenêtre), ce qui provoque comme des ondes sur un liquide, puis prononcer cette formule :
Je parle au nom du sang qui coule dans mes veines
Le sang des Jansen et des fidèles
Au nom du sang maudit.
J'invoque ici le démon Asoeld,
Que son esprit prisonnier prenne ma place en mon monde
Et que captive je sois dans son monde miroitant…


Elle se fait ensuite aspirer dans le miroir et Asoeld prend sa place. Pour qu'ils retrouvent leur monde d'origine, il suffit qu'Asoeld pose sa main sur un miroir.


Stade 1 : La relation de confiance entre Asoeld et Egona est totalement nulle, il voudra prendre sa place à chaque invocation et passera son temps à essayer de la forcer à l'appeler, par harcèlement mental, en lui parlant en permanence jusqu'à ce qu'elle craque. Ce qui, étant donné qu'elle ne peut pas lui parler en retour, arrive souvent bien vite. De plus, si Asoeld n'est pas à moins de deux mètres d'un miroir, il devient libre et Egona reste enfermé. Donc en conclusion, à ce niveau, son pouvoir ne lui sert qu'à se mettre en danger, bien que quelquefois elle soit obligée de l'invoquer pour se sortir d'une situation dangereuse. Quand elle se trouve dans la pièce, elle peut parler mentalement à Asoeld (bien qu'il ne puisse pas non plus lui répondre) et en se débrouillant bien, le forcer à revenir. Pendant qu'elle récite la formule, il y a comme des lianes invisibles qui agrippent son esprit et son cœur, ce qui fait qu'elle a toujours du mal à la finir.

Stade 2 : Si leur relation a un peu évolué, Asoeld garde toujours son aspiration à la liberté comme priorité, et ne se prive pas de le faire comprendre à Egona. Il la laisse dormir à peine deux heures par nuit, puis recommence à lui parler, de tout et de rien, là où il est il n'a pas besoin de dormir. Par contre elle, elle a besoin de sommeil… Elle peut lui répondre, avec une limite de cinq minutes de paroles mentales par jour, ce qui n'est pas génial comparé au nombre d'heures qu'il passe à la harceler. La limite de distance pour qu'Asoeld retrouve sa liberté passe à quatre mètres, et Egona a plus d'emprise sur son esprit pour le forcer à ne pas s'éloigner, et peut se venger de toutes les heures où il la harcèle. La douleur à l'invocation est toujours aussi forte à cause des liens invisibles.

Stade 3 : Asoeld et Egona s'entendent mieux. On ne peut pas aller jusqu'à dire qu'ils sont amis, mais le démon a fini par comprendre que si Egona meure, il ne pourra même plus goûter aux plaisirs du monde réel. Il agit donc dans son propre intérêt, mais ne lutte plus constamment pour la liberté, et laisse un peu Egona tranquille, bien qu'il lui cause toujours de sérieux maux de crâne en lui posant plein de questions sur tout et sûr rien. Comme elle commence à pouvoir lui parler aussi, ils se lancent parfois dans des discussions mentales et Egona perd totalement le contact avec la réalité, c'est le prix à payer pour une communication longue durée avec le démon, si la communication dure trop longtemps elle s'évanouit. La limite de distance pour qu'Asoeld devienne libre est de six mètres, et il passe souvent à la limite de la franchir… Ce qui fait qu'Egona à décider de déposer un miroir transportable dans sa chambre au cas ou il voudrait visiter un peu. Mais comme il ne le prend jamais, elle ne le laisse pas faire. L'emprise d'Egona sur Asoeld n'a pas augmenté, plutôt diminué, elle lui laisse plus de liberté puisqu'il ne veut plus officiellement prendre sa place. L'invocation est et reste douloureuse, la pression sur son cœur diminue mais celle sur son esprit s'accentue.

Stade 4 : La relation entre Egona et Asoeld a légèrement basculé. Si Egona apprécie Asoeld car il ne la harcèle plus, lui ressent un certaine admiration pour elle car elle a réussi à la garder prisonnier tout ce temps. Cette admiration et ce respect, plus que son plaisir d'être dans un autre monde, le pousse à protéger Egona, bien qu'il soit rare de se retrouver face à un miroir en plein combat. Ils se parlent davantage au travers des miroirs, parce qu'ils peuvent s'exprimer à voix haute et se voir ce qui est, admettons-le, plus pratique, bien qu'ils puissent encore discuter mentalement. Mais pour rester en connexion mentale longue durée avec lui, c'est à dire plus d'une demi-heure, elle doit se couper de ce qu'il l'entoure. A plus d'une heure, elle s'évanouit. La limite de distance pour qu'Asoeld devienne libre est de huit mètres, et quelquefois il tente de la franchir, puisqu'il est impossible qu'il abandonne son rêve de liberté. Egona peut toujours forcer Asoeld à se diriger vers un miroir, même si maintenant il le fait souvent de son propre chef, elle garde une emprise permanente sur son esprit pour lui éviter toute tentation. Les liens qui l'attirent quand elle récite la formule serrent à peine son cœur mais exercent une puissante pression sur son esprit. Si elle l'invoque plus de trois fois en une journée, elle risque des problèmes de mémoire.

Stade 5 : On peut dire qu'Egona et Asoeld sont devenus amis, bien que le démon ressente toujours une nuance de respect pour elle, puisqu'elle reste quand même son maître étant donné qu'elle seule décide de quand elle veut l'appeler. Il ne lui parle que très rarement sans son accord, même s'il lui arrive de craquer et de la réveiller quand elle dort, par ennui. Elle se balade en permanence avec un miroir sur elle, pour lui parler un peu "en direct". La durée maximale de discussion mentale consciente avec lui est de trois quart d'heures, ensuite elle n'a plus conscience de la réalité et peut même perdre connaissance si cela dure trop longtemps. La limite de distance pour qu'Asoeld soit libéré est passée à dix mètres, mais il n'essaye que très rarement de la franchir. Bon, il essaye quand même… Egona garde une emprise constante sur l'esprit d'Asoeld quand elle est prisonnière, histoire d'éviter les bavures, étant donné qu'elle n'a pas grand chose d'autre à faire. L'invocation reste très douloureuse pour son esprit. Contrepoids de son amitié forte avec Asoeld, elle peut devenir amnésique si elle l'invoque plus de cinq fois dans la même journée.

Corps d'espionne
Description générale du pouvoir : Autre capacité familiale, le corps d'espionne est un pouvoir spécialement utilisé dans la discrétion et la dissimulation. Il consiste en un ralentissement des battements du cœur, de la respiration, un silence des pas, un ternissement de tous ce qui est brillant sur elle et une modification de la température corporelle pour l'adapter à la température ambiante, le tout pour mieux se dissimuler dans l'ombre. Les utilisateurs de ce pouvoir peuvent ainsi se rendre totalement invisibles. Ne manquent plus que des vêtements discrets…

Stade 1 : Egona ne sait pour l'instant que ralentir son cœur, ce qui n'est pas forcément la plus utile des caractéristiques de son pouvoir. Elle peut également rendre sa peau moins brillante, ce qui vu à quel point elle est lumineuse est fichtrement pratique pour se dissimuler dans l'ombre. Elle ne peut pas encore faire grand chose d'autre avec son pouvoir… De plus, si elle l'utilise trop il peut lui être fatal, car elle peut perdre la notion de la vitesse des battements de son cœur et l'arrêter complètement. Dans ce cas-là, elle mourrait sur le coup, sans possibilité de le refaire battre. Si elle a peur ou s'inquiète, son pouvoir sur son cœur devient inutilisable. C'est valable pour les quatre premiers stades.

Stade 2 : Egona peut toujours ralentir les battements de son cœur, même si maintenant elle a un peu plus conscience de leur vitesse et risque un peu moins de le désactiver accidentellement. En plus de pouvoir ternir sa peau, elle peut diminuer le bruit de ses pas pour les rendre moins détectables, à condition de ne pas porter de chaussures.

Stade 3 : Egona peut désormais rendre ses pas totalement silencieux, même lorsqu'elle porte des chaussures. Elle a de plus en plus conscience de la vitesse de son cœur, et donc de moins en moins de risque de l'arrêter. En plus de pouvoir ternir sa peau jusqu'à lui enlever toute sa brillance, elle peut également ternir l'éclat de tout ce qu'elle porte sur elle, bijoux et autres choses rutilantes. Elle peut également diminuer le volume et la vitesse de sa respiration, là encore avec un danger de cesser de respirer sans s'en rendre compte.

Stade 4 : En plus de pouvoir ralentir son cœur, marcher en silence et éteindre tous les éclats sur elle, elle peut désormais rendre sa respiration tout simplement silencieuse, et l'adapter aux battements de son cœur. En fait, si avant elle pouvait seulement la ralentir, maintenant elle se calque au rythme de son cœur automatiquement, et ne fait plus le moindre bruit. Egona a acquis les bases de la maîtrise de sa température, même si pour l'instant elle ne peut l'abaisser que de quelques degrés.

Stade 5 : Le pouvoir d'Egona a atteint le maximum de ses capacités, elle peut ralentir cœur et respiration, rendre silencieux cette même respiration et ses pas, ainsi que toute partie d'elle en contact avec une surface, faire disparaître toute brillance sur elle et abaisser la température de son corps aussi bas qu'elle le souhaite. Ses limites restent les mêmes : elle peut arrêter de respirer ou arrêter son cœur par mégarde, et si sa température descend en dessous de quinze degrés elle risque de s'évanouir. Si elle ne s'évanouit pas, elle peut mourir en dessous de dix degrés.

Description physique du personnage :
Egona est une jeune fille aux cheveux noirs coiffés de manière à surplomber ses yeux en laissant apparente la lune tatouée sur son front. Sa peau est légèrement dorée, comme ses yeux clairs, et ornée d'un trait noir sous l'œil droit, le reliant à son menton. Ses lèvres sont décorées d'un léger trait orangé qui accentue la brillance irréelle de sa peau ; le tout donne un visage fin et lumineux, souvent souriant. Elle porte également deux piercings à l'oreille gauche. Ses longs cheveux noir corbeau laissent ces bijoux visibles, bien que discrets. Coiffés en deux grandes tresses noires à l'aide d'ornements métalliques rouge et or.

Autour de son cou, un médaillon elliptique rouge et or, gravé d'une sorte de neuf doré du côté rouge du pendentif et inversement. Sur ses bras presque entièrement dénudés, elle porte sur chaque bras deux anneaux métalliques verts attachés à un bout de tissu blanc cassé, avec quelques touches de rouge. Elle porte également un large bracelet marron décoré de gravures dorées, à la base de sa main droite. Ses vêtements sont un peu à l'image de ses bras : dénudés. Egona porte un bustier vert, placé très bas sur sa généreuse poitrine, orné d'un simple ligne rouge, et qui descend jusqu'au-dessus de son nombril. C'est à se demander combien elle en a en réserve, parce qu'elle porte toujours le même haut. En général, pour tout autres vêtements, elle porte un short ou une jupe très courts dont la couleur dépend de son humeur, et des bottes noires qui remontent jusqu'en dessous de ses genoux. Niveau attitude, elle se place toujours dans des poses bizarres, absolument pas naturelles, et a toujours un sourire limite séducteur qui flotte sur ses lèvres.

Description mentale du personnage :
Skaliko est une jeune fille particulièrement… susceptible. N'entendez pas par là qu'elle se met à pleurer à la moindre insulte ou au moindre coup. Non, en fait c'est plutôt le contraire. Disons qu'en général c'est elle qui fait pleurer les autres, notamment ceux qui ont commis l'erreur de la provoquer. Et quand elle frappe, ça fait mal. Malgré tout, si elle s'énerve facilement, elle ne garde de rancœur contre personne, et si elle ne peut pas faire regretter à la personne tout de suite, elle abandonne, pas la peine de se morfondre longtemps sur ça.

La jeune humaine se considère éternelle. Littéralement. Du coup, elle ne recule devant rien pour mettre sa vie en danger, enchaînant défi stupide sur défi stupide. Elle n'a pas peur de la mort, au contraire, elle la provoque, jouant avec le feu comme d'autre s'amuse sur des jeux vidéos. Elle recherche toutes ses limites pour mieux les contrer, mettre sa vie en danger est une chose qu'elle fait constamment. Quoiqu'elle ne souhaite pas vraiment grand chose d'autre que profiter de la vie, si elle souhaite quelque chose de particulier à un moment donné, elle saura comment l'obtenir.. Déterminée et sûre d'elle, elle fera tout et n'importe quoi pour arriver à ses fins, même s'il lui faut entrer dans l'illégalité ou risquer la vie de quelqu'un d'autre.

Certains la disent incapable de sentiments, mais même si l'amour et la compassion ne sont pas les traits de caractère les plus développés chez elle, elle n'est pas insensible pour autant. Elle déteste les humains, bien qu'elle en soit une, elle les trouve faibles et vulnérables, pour ne pas dire carrément minables. Les lycans sont pour elle les seuls êtres dignes d'un quelconque intérêt. Quant aux vampires, elle les ignore purement et simplement. Elle n'est pas une grande fan de la sociabilité, et ne s'adresse qu'aux personnes qu'elle trouve intéressantes.


Histoire du personnage :

1°Histoire familiale
Le plus vieil ancêtre d'Egona était un démon du nom de Jansen. Ami d'Asoeld, il fut trahi par celui-ci qui lui tendit un piège pour le rendre humain. Une fois humain, et possédant toujours ses pouvoirs démoniaque, Jansen enferma Asoeld dans une grande pièce noire, aux murs fissurés. Le démon en colère, étant capable d'attirer les humains dans sa prison, en massacra plus d'un. Et quand il fut de nouveau face à Jansen, il fut tellement en colère qu'il jeta une malédiction sur sa famille. La malédiction frappa aussi bien Jansen qu'Asoeld, et il se trouvèrent liés à jamais par les miroirs. Jansen étant mortels, Asoeld lui jura que tous ses descendants porteraient en eux la malédiction qui les touchaient, et qu'aucun ne pourrait se soustraire à sa présence. L'humain atténua son sort, chaque membre de sa famille future ne pourrait avoir que deux enfants, jumeaux mixtes, dont l'un possèderait ses pouvoirs démoniaques, la maîtrise d'ondes de mouvement et l'action sur les corps et l'autre serait porteuse de la malédiction d'Asoeld, héritant en plus du troisième pouvoir de Jansen, le corps d'espionne.

2°Geburt & Kindheit
Egona est née en Allemagne, dans une grande ville, avec un frère jumeau du nom d'Eritschell. Dès le début de son enfance, elle a démontré son caractère téméraire grâce à sa petite taille et sa minceur, qui lui permettaient de se glisser un peu partout, surtout dans des endroits improbables et souvent dangereux. Elle a souvent fait peur à ses parents, qui la tinrent le plus loin possible des lieux dangereux, l'enfermant à la maison pour qu'elle n'ait pas l'idée ridicule d'aller risquer sa vie. A partir de ses huit ans, cependant, elle commença à s'énerver dès qu'ils lui refusaient quelque chose, et le sentiment d'étouffement qu'elle éprouvait à rester cloîtrée chez elle la rendit insupportable. Rapidement invivable, elle parvint à convaincre ses parents de la laisser quitter la maison, quoiqu'ils lui interdisaient encore de s'éloigner de la ville, et qu'ils la surveillaient discrètement. Quand elle eut neuf ans et demi, elle découvrit qu'elle était suivie, et se mit dans une colère noire, que ses parents ne parvinrent pas à calmer. Elle s'enfuit de la ville.
Après avoir couru longtemps, le plus vite et le plus loin possible, la petite fille se retrouva rapidement perdue loin des lieux familiers, et ne retrouva pas le chemin de sa ville. Seule et effrayée, l'enfant se mit en quête d'un village pour vivre, ne souhaitant pas passer son temps dans les paysages rouges et monotone qui croisaient sa route. Elle s'était sans doute vraiment beaucoup éloignée de chez elle, car elle ne vit aucun chemin y menant durant son voyage en solitaire. Elle ne dut sa survie qu'à un coup de chance. En effet, elle n'avait que très peu de choses à manger, et quand elle se retrouva face à une forêt, dense, elle n'hésita pas un instant et s'y enfonça, essayant de se frayer un passage. Elle ne fit pas un mètre. Une personne passa par là à peu près au moment où elle s'engouffrait dans la forêt. Coup de chance, elle l'aperçut et la rattrapa avant qu'elle ne s'enfonce trop loin. Egona se jeta à son cou en pleurant et en lui expliquant pourquoi elle y était allée. Compréhensif, l'homme lui indiqua le chemin du village le plus proche et lui donna un peu de nourriture, pas beaucoup mais suffisamment pour qu'elle fasse la route sans mourir de faim. C'est donc comme ça qu'elle se retrouva loin de chez elle, dans un village inconnu, avec l'espoir qu'elle réussirait à y vivre jusqu'à être suffisamment grande pour retourner chez elle…

3°Neue Leben in einem anderen Dorf
Loin de ses parents et loin de son frère, frère qu'elle aimait bien plus que ses parents d'ailleurs, la petite fille perdit le goût de la gentillesse. Elle devint la chef d'une bande de gamins hystériques qui l'appelaient leur souveraine, die Herrscherin dans leur langue. Ces enfants admiraient son pouvoir de corps d'espionne, qui était alors à son plus haut niveau de maîtrise. Ils se réunirent sous ses ordres et devinrent la parfaite bande de petits voleurs, dérobant le plus discrètement possible ce qui leur faisait envie, et ce dont ils avaient besoin pour vivre et maintenir leur petit groupe en harmonie. Quand l'un des gamins se fit prendre, les autres se dispersèrent et s'enfuirent, et Egona se retrouva de nouveau seule. Elle utilisa ses talents et son pouvoir pour survivre, toujours sur des vols souvent dangereux pour sa vie.
Elle perdit toute maîtrise de son pouvoir quand Asoeld se manifesta pour la première fois dans sa tête, à l'âge de 15ans. Dès lors, elle revint au stade de départ de son pouvoir, et ne vit plus jamais son reflet dans un miroir, remplacé par Asoeld. Qui était tellement critique qu'elle ne laissa plus jamais la moindre erreur dans sa coiffure, ni dans le léger maquillage de ses lèvres et de ses yeux. Etant donné qu'à chaque fois il lui disait : ça dépasse par-ci, t'as un épis par-là, elle a fini par développer une véritable perfection… pour qu'il n'ai plus rien à redire. Même s'il ne cessait pas de lui parler pour autant. Agaçant et orgueilleux, il ne la lâchait pas une seconde. Pas évident pour dormi… Après l'avoir supporté longtemps, elle quitta la ville, croyant qu'il y resterait, et s'installa à Tokaï. Malheureusement pour elle, Asoeld resta. Elle apprit l'histoire de sa famille dans les livres…
Revenir en haut Aller en bas
Duivel

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 5
Clan: Kurenaï

MessageSujet: Re: Egona Jansen   Ven 25 Déc - 14:07

Bon moi je pense que c'est bon, le pouvoir est bien fort mais qui voudrais perdre la vie avec son pouvoir ??? Donc le contre pouvoir OP aussi.
Pour moi c'est bon, tu est validé, bienvenue chez nous, fait ta feuille de personnage qui est dans ton profil, et ta fiche technique Smile

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-rpg.forumactif.com
 

Egona Jansen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Anciennes fiches de personnage :: Anciennes présentations -