AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Cassandre Maëhone (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Cassandre Maëhone (fini)   Sam 28 Nov - 17:35

Nom : Maëhone
Prénom : Cassandre
Age ( apparent ) : 24 ans
Sexe : F
Préférence sexuelle : hétéro
Faiblesse/peur : elle peut paraitre ridicule pour certains mais pour moi elle est synonyme de cauchemar. J’ai peur des nounours en peluche, recouvert de sang. Des que j’en vois un, les larmes coulent, je me recroqueville dans un coin et je redeviens la petite fille tétanisée que j’étais avant.

Armes : deux brownings "High Power", et un katana

Description des armes :

Deux Browning "High Power" : c’est mes armes de prelediction. Un pistolet a un chargeur de balle en argent et l’autre a un chargeur de balle normales. Sur la cross de l'arme ou il y a des balles en argent, il y a un croissant de lune de graver en bas à droite. Dans le chargeur de l’autre, il y a des balles normales. Sur les deux pistolets, il ya mes initiales de graver. Sur toutes les balles, un dragon noir y est gravé.

katana : la lame est en acier pur et son manche est en cuir rouge avec le symbole du dragon noir dessus et un ruban blanc attaché a l'extemité du manche. C’était un cadeau de mon meilleur ami, Nohan pour lui avoir sauvé la vie. Le fourreau est cuir brun avec la rune de protection inscrit dessus.J’aime cette arme car elle est discrete et silencieuse, facile à utiliser en mission d’infiltration.

Pouvoir : Animagus Multiple et Les Fils d'Arachné

Description des pouvoir :

Animagus multiples : J’ai la capacité de me transformer en un animal. En une louve pour être précise. Pourquoi cet animal ? Je n’en sais rien. Donc je deviens une louve, au pelage noire sombre, avec les yeux verts, autour de mon cou, il y a toujours mes plaques. Bon comme vous le pensez, à ce moment là, j’ai toutes les capacités du loup. J’ai fait des cherches sur ma famille et j’ai appris que je peux encore me transformer en deux animaux de plus. En quoi ? Je ne sais pas. Quand ? Je ne sais pas. Mais je suppose que je peux seulement à partir d’un certain niveau. Je ne peux pas me transformer tout le temps. Si je suis fatiguée, j’y arrive un coup sur deux, pareil si je suis blessée. La lune n’a aucun effet sur moi. Et même, des fois cela s’enclenche tout seul. Ce qui est énervant.

Les fils d'Arachné :Alors j’ai découvert ça par pur hasard. Un matin je me suis levée et paf, j’avais les mains plein de fils. Au fur et à mesures, j’ai compris. Je peux modeler avec et cela prend vie. Qu’est ce que je peux modeler ? Les objets en tout genres mais de préférence des petits car les grands s’est beaucoup de fils. En général, mes créations ne durent pas longtemps donc se dissolvent. Enfin le temps varie à chaque fois. Mais j’y suis déjà arrivé mais très rarement. Des fois, j’ai plus de fils, ou je confectionne et ça ne prend pas vie. C’est énervant mais le pire c’est les fils viennent sans que je le veuille. Là, c’est l’horreur. Je pense que je gagnerai en puissance, je pourrais modeler des choses plus grandes et même peut- être des être vivants. Je ne fais supposer car je ne connais pas encore les applications à plus grande échelle.

Description physique du personnage :

Je mesure un mètre soixante dix. J’ai les cheveux bruns, noirs, avec quelques mèches rouges. Ils sont dégradés à la sauvage, avec une frange. En faite ce n’est pas égalisé, ça part dans tous les sens. Ils sont mi- longs. Il y a juste une natte arrivant jusqu’au niveau de ma poitrine. Elle est attachée avec un élastique fait en perle et une plume. Ça fait trois ans que je l’ai et je ne compte pas la couper de si tôt. Mes yeux sont de couleurs verts émeraude. J’ai un maquillage assez sombre mais discret. Au bas de mon cou, j’ai un tatouage de dragon noir orientale en forme de « S » et j’ai un percing sur la langue. Je porte des boucles d’oreilles, c’est de grand cercle en argent purifié. Autour de mon cou, j’a un ruban en cuir rouge ainsi que mes plaques venant de l’armée. Je porte une veste en coton noire, avec une capuche. Sur le dos, il y a marqué en rune, « la lune est mon éternité ». A mon bras gauche, j’ai rajouté une bande de tissu rouge. Sous la veste, je porte un bustier vert foncé, attaché dans le dos par un ruban blanc, fixé en tresse. Je porte aussi, une jupe en jeans bleu foncé délavé, arrivant à mi cuisse, avec une ceinture brune, et une sangle en argent purifié. Accroché à cette ceinture, il y a deux holsters, et une chaine et deux médaillons, un croissant de lune et le marteau de Thor, en argent purifié. Aux mains, j’ai des mitaines noires. Quant à mes chaussures sont des rangers. J’ai une bande de cuir noir à la cuisse gauche qui l’entoure.

Description mentale du personnage :

En faite tout dépend de mon humeur, je dirais. L’armée m’a appris à être dangereuse, violente et crueulle mais je sais être gentille, douce. Je respecte toujours ce que je ne connais pas. C’est un principe, je ne juge pas sur les origines. Je ne laisse jamais un ami ou un équipier sur le champ de bataille. Cela me reste de l’armée. J’ai horreur qu’on s’en prenne à des enfants. Je suis assez observatrice. Je suis tolérante et patiente. J’aime taquiner, chercher la petit bête pour rigoler avec ceux que j’apprécie. J'aime en claire rigoler. Je déteste être traité comme un chien, je préfère être le chef. j'aime être seule defois, tranquille comme j'aime faire la fête. Sans oublier, que je suis une fille assez rebelle.

Histoire du personnage :

Je me souviens de pas grand-chose de mon enfance. Je sais juste qu’à mes 7 ans tout s’est écroulé. Je vivais paisiblement dans le nord de la France, en Normandie avec ma famille. J’avais un grand frère Liam, âgé de 12 ans. C’était un soir de novembre, je dormais dans mon lit quand soudain j’entendais des cries de terreurs. Je frissonnais de peur. Je n’osais pas sortir de ma chambre et je me cachais sous la couverture, tenant mon nounours avec force. Je pleurais, terrorisé par les bruits. Je ne savais pas quoi faire et je ne comprenais rien. Quand soudain, la porte de ma chambre s’ouvrit avec violence. Je ne bougeai pas malgré que mon corps tremblait. Je sentais que quelqu’un s’approchait de moi. Il enleva la couverture. Je sursautais de terreur. C’est là que je vis Liam, recouvert de sang, me regardant. Il avait les larmes qui coulaient. Il me tendit sa main que je pris. Ensuite il m’aida à descendre du lit. Je tenais toujours mon nounours en peluche. Liam tenta de me réconforter mais l’expression de son visage le trahissait.

- Suis-moi, petite sœur. Dit – il calmement mais sa voix tremblait. Je dois te mettre en sécurité.

Je ne dis rien et acquiesçai de la tête. Je le suivais, ne lâchant pas sa main et mon nounours. On traversa les couloirs de la maison. Une odeur de mort envahissait l’endroit. Je vis des ombres passer furtivement autour de nous. J’entendais des coups de lames, s’entrechoquer. Ma peur grandissait à chaque pas que je faisais. Soudain je vis ma mère allongée sur le sol. Elle avait de gigantesques plaies qui lui recouvraient le corps, et ces yeux étaient sans vie. Mon cœur se mit à battre de plus en plus fort, et mes larmes se déversaient sur mes joues comme un torrent. J’avais compris, elle était morte.

- Li...Li…Liam, Qu…Qu…Que se passe t- il ? Fis- je, en bégayant.

Il s’arrêta, regarda autour de lui, avec crainte et se mit à courir. J’avais du mal à le suivre. On descendit à la cave avec tellement de précipitation que je lâchai mon nounours dans l’escalier. Il me cacha derrière les marches avec un sourire emplit de détresse.

- Reste là, ne bouge pas… S’il te plait ne bouge pas.

Je fis un signe de la tête pour acquiescer. Il s’écarta de moi avec méfiance. Il me regarda et mit son index sur ses lèvres.

- Chut !

Liam monta les marches calmement quand la porte de la cave s’ouvrit avec violence. Je regardais la scène avec terreur. Je me recroquevillai sur moi- même lorsque Liam fut projeté en aux pieds des escaliers. Il se releva avec difficulté. Je ne voyais pas les hommes qui étaient entrés.

- Ou est ta sœur, morveux ? Fit une voix roque.
- Allez en enfer !! Cria Liam.

Soudain un homme bondit sur Liam, l’attrapa au cou, et le souleva. Je voyais le sang de Liam coulait sur mon nounours. De son agresseur, je ne vis que des chaussures noires ainsi qu’un pantalon de même couleur. Je fermais les yeux. J’entendais des cries, des paroles incompréhensibles. Je ne sais pas combien de temps s’est écoulé mais je sais que pour moi, ce fut une éternité. Je me suis endormie lorsque le silence régna à nouveau sur la maison. A mon reveille, je me suis retrouvé à l’hôpital. A partir de la, tout s’est passé très vite. La police est passée, m’annonçant la triste nouvelle. J’étais la seule survivante pourtant il n’avait pas retrouvé le corps de mon frère. Un espoir naquit au fond de moi, et s’il était en vie ? L’assistante sociale est passé et m’appris que dès la semaine prochaine, je serais placé en famille d’accueil.Je ne disais rien et je subissais avec craintes les jours qui passaient. Je restais 5 ans dans ma première famille d’accueille. Elle était gentille et m’a aidé à surmonté la souffrance. Le père était colonel dans l’armée, et c’est même lui qui m’a donné envie d’y entrer. La mère était assistante maternelle et elle avait deux petites filles de 5 ans et 7 ans. Pour une histoire de mutation, j’ai du changer de famille d’accueil. La deuxième était chaotique. Le père buvait, la mère était dépressive, et le fils était suicidaire. Je me demandais sans cesse, qu’est ce que je fais ici. Mon coté rebelle est né pendant ces 6 ans avec cette famille. Au début je me faisais battre par le père mais à la fin je me répliquais et c’est même à cette période que j’ai découvert que je ne suis pas comme les autres. Je fuguais beaucoup aussi mais j’étais tout le temps rattraper par la police. C’est pendant ces 6 ans que j’ai mal tourné. Je faisais la rebelle, insultant les professeurs, ne rentrant pas de la nuit, tentant toutes les choses extravagantes légal ou illégal. C’était une nuit sans lune, que j’ai rencontré mon premier vampire et mon premier lycan. Je me souviendrais de cette nuit comme si c’était hier. Le lycan avait tué sous mes yeux le vampire. A ce moment là, je me souvenais les mots de mère, « la nuit regorge beaucoup de monstre mais ne juge pas sans savoir, jamais.» Le lycan me regarda avec un sourire. Je ne bougeai pas, trop choqué par ce que j’avais vu. Il s’approcha de moi toujours avec son sourire.

- Bonsoir jeune fille. Dit-il.
- Euh bonsoir.
- Je sais que tu as vu des choses impossible mais ne t’inquiete pas ce n’est que ton imagination.
- Mon imagination ? Mais bien sûr ! Tu n’es pas convaincant !
- Je le sais…
Je n’aimais pas le regard qui me lançait comme si j’étais son futur repas.
- Tu me veux quoi ? Euh tu es quoi ?
- Oh je ne veux pas te tuer si c’est ça qui te fais peur. Je suis ton pire cauchemar !
- Non je ne le crois pas ! Fis – je.
- Ah bon ! Pourtant je suis un lycan !

A ce moment là, je ne l’ai pas cru et encore moins ce qu’il a dit après. J’ai même explosé de rire à un moment. Notre discussion c’est terminé assez vite mais il a la certitude que je le reverrais tôt ou tard. J’avais des doutes sur ses propos. Et en y réfléchissant sur ses 6 ans de débauches, je ne me suis jamais fait arrêtée.

Quand j’ai eu 18 ans j’ai dit adieu à ma famille d’accueil et je suis rentrée dans l’armée. J’ai commencé simple soldat et je suis devenue major aux fils des années. J’étais dans la section commando d’élite et je commandais même une unité. J’ai adoré ses années. J’ai connu le monde de la nuit sous toutes les coutures. J’ai même revue le lycan. Il se nomme Nohan et on a sympathisé jusqu’à devenir ami. Je sais, ce n’est pas commun mais c’est ainsi. J’ai travaillé avec le FBI, CIA, DRM et DPSD. Les deux derniers sont les services secrets français. J’ai quitté l’armée, il y a un an pour une raison de sécurité international. C’est malheureusement tout ce que j’ai le droit de dire. Durant ces années dans l’armée, je me suis liée avec plusieurs personne humaine ou pas. Et grâce à ces contacts, je peux avoir des balles en argent gratuit, enfin pas vraiment, je dirais plus contre des services. J’ai appris quelques langues, mais je ne suis pas douée pour ça. Je connais l’anglais, le celte, et d’autres langues. Nohan m’a appris à purifier l’argent par un procédé un peu magique mais j’en dirai pas plus, c’est un secret. J’aimerais vous dire plus sur ces années parmi les militaires, mais pour la sécurité des nations, je n’ai pas le droit de vous dire le moindre mot sur mes opérations.

Pourquoi je suis venue dans cette ville ? Je l’ignore, peut être pour pas retourner dans la maison de mes parents. Jamais, je n’ai remis le pied dans cette demeure depuis la tragédie.
Revenir en haut Aller en bas
Duivel

avatar


Feuille de personnage
Espèce: Vampire
Niveau: 5
Clan: Kurenaï

MessageSujet: Re: Cassandre Maëhone (fini)   Sam 28 Nov - 23:06

Bienvenue, a toi, j'ai tout lu et j'ai pris plaisir à le lire d'ailleurs, donc tu est grandement accepté ,Bon rp à toi et amuse toi bien
Tu peut donc faire ta fiche technique ainsi que ta feuille de personnage dans ton profil Smile

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampire-rpg.forumactif.com
 

Cassandre Maëhone (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Anciennes fiches de personnage :: Anciennes présentations -