AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez  | 
 

 Equilibrium (PV Kaine/Keiji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: Equilibrium (PV Kaine/Keiji)   Jeu 30 Juil - 15:49

Le son cristallin d'une boite à musique qui résonne dans l’amphithéâtre vide ; un couple dansant une valse au centre de cet amphithéâtre. La jeune fille est vêtue de noir, sa peaux et d’une blancheur nacrée ; le jeune homme lui est vêtu de blanc, sa peaux est halé. Il danse au même rythme, formant un couple parfait et disparate. La musique s’arrête alors ; la jeune fille tombe alors dans les bras du jeune homme. En vérité tous les deux ne sont pas si jeunes que cela. Après tout, qui se risquerait dans cet endroit abandonné à part des fous, des vampires ou des lycans ? Il est vrai que le « jeune homme » est quelque peu fou ; mais les deux sont aussi des vampires. Donc revenons à ce qui se passe…


La jeune vampire reposait à présent dans les bras de Kaine, en total abandon, dans une confiance totale. Confiance qui serait d’ailleurs bientôt trahis ; mais elle n’en avait aucune conscience et cela faisait tendrement sourire Kaine. Après tout elle serait sa victime, son calice d’un soir. Il passa sa main dans la chevelure noir de la vampire et embrassa son cou.

« Désolé mais il est l’heure pour toi de sombrer dans un doux et éternel repos… »

Il mordit alors le cou de sa « partenaire », la vidant avec douceur de tout son sang. Elle lutta quelques instants avant de finalement se laisser complètement aller ; elle ne pouvait rien faire. Lorsqu’il l’u vidée complètement de sons sang, il laissa tomber le corps au sol et n’y prêta aucune attention. Il se dirigea ensuite ver la boite à musique ; dont la musique s’était arrêtée ; et la remonta. La douce mélodie cristalline emplie de nouveau l’espace. Le contraste entre la mélodie cristalline, apaisante et la cruauté de ce qui venait de se passer semblait à Kaine… originale. Il éclata alors de rire, un rire dénué de joie, de plaisir ; c’était un rire amère et fou ; le véritable rire de Kaine. La pauvre vampire était tombée dans ses mensonges, s’était laissée envahir par la chanson enivrante qu’il lui avait murmuré à l’oreille.

Il se dirigea ver les gradins de l’amphithéâtre et se laissa tomber sur le premier gradin, vérifiant que ses armes étaient toujours bien cachée en dessous. Il récupéra alors ses deux bérétas qu’il remit à sa place et garda son Katana en main, la lourde croix reposant à ses pieds. La musque résonnait toujours dans l’espace à présent vide et Kaine contemplait la scène qu’il avait sous les yeux avec un délice… certain. Il sortit sa pipe qu’il bourra avec de la sauge et ayant recourt à son pouvoir sur le feu l’alluma. C’était bien la seule chose qu’il était encore capable de faire avec le feu sans aucune difficulté. Vraiment la scène qu’il avait sous les yeux était encore magnifique. Le cadavre de la jeune fille éclairé par le clair de lune avec à ses coté la boite à musique.

*Tu vois, nous sommes pareils…
-Oui tu a raisons, mais moi je cherche à me contrôler…
-Pfff tu dis ça mais tu sais très bien que fasse à Ardath…
- Tais-toi !*

Décidemment, parler avec lui même n’avait jamais été agréable, son autre lui étant particulièrement véhément. Il entendit alors du bruit. Il dit alors avec tranquillité

« Qui est là ? »

Il avait mis la main sur la garde de son sabre d’un mouvement imperceptible tout en restant détendu. Il ne savait pas qui était là mais l’idée de se battre le tentait bien après un tel repas. Il tira une bouffée sur sa pipe…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equilibrium (PV Kaine/Keiji)   Ven 31 Juil - 3:38

    Encore et toujours la même chose qui se produisait. Chaque fois que le vampire prenait une proie que trop désirable, l'amène dans un lieu toujours plus romantique qu'il le put, se laissant souvent faire quelques petits désirs à sa proie avant de mettre fin à ce petit jeu en vidant de son sang, la personne totalement prise au dépourvu. Ne pouvant rien faire, la victime se débattit un instant avant de se rendre compte que c'était maintenant trop tard et qu'elle ne pouvait plus rien faire pour rester en vie, c'est à ce moment qu'une autre vie s'éteignit.

    Cette fois-ci, on aurait dit que la situation aurait attiré l'attention du chef de clan. Un vampire voulant prendre la vie d'un autre était plutôt étrange pour lui, mais il était maintenant à peut près impossible de séparé la victime de son prédateur puisque le temps n'entrait plus en compte et que peu importe le temps que cela va prendre, le sang va toujours être le même puisqu'il n'a pas prit l'habitude de vieillir. Bref, cette personne était morte d'avance seulement en faisant rencontre avec cet homme plus que étrange.

    Regardant du haut de son perchoir, il trouva quand même que l'amphithéâtre était un endroit bien banal pour ce genre de pratique, mais il fallait dire que ce n'était pas vraiment de son choix. Les regardant tranquillement, il finir par s'en lassé et d'ouvrir un des bouquins qu'il a apporté justement pour tuer le temps. Tombant sur ce livre de poésie qu'il s'était promit de lire il y a de cela quelques mois, il se laissa bercer dans ces récits si doux et si emportant, qu'il en oublia même la musique de fond sortant de la boîte. N'attendant plus que la soirée se termine, il fut comme transporté dans un nouvel univers plutôt merveilleux. Flottant de page en page, cherchant à en apprendre plus sur la vision de ces auteurs plus ou moins célèbre, Keiji s'arrêta sur un poème qu'il adora plus que tout.

    Il commença à croire que rien ne pouvait le tiré de ces lectures que lorsqu'un rire que Keiji jugea mi-sadique mi-fou, presque complètement en pleine folie. Souriant à son tour, il examina attentivement la pièce. Le vampire avait retrouvé ses armes, en gardait une dans ses mains et la jeune femme était étendue par terre sans aucun signe de vie. Riant un peu à son tour, il arrêta du moment que le vampire en bas arrêta, pour ne pas donner sa position. Pendant que cette personne semblait perdu dans ses pensées, Keiji prit une petite roche et la lâcha en bas, faisant un petit bruit que sa nouvelle proie entendit.

    Se demandant si c'était bien mieux de se montrer, il se lança en bas sans trop réfléchir, prenant seulement le temps de retirer son arme avant d'atterrir par terre. L'examinant comme si ses yeux étaient des détecteurs, il ne trouva rien d'autre qui lui avait échappé de loin. Étant dans la mentalité de ce poème, il récita par coeur le couplet suivant :


    Il n'y a aucune haine, juste de la joie
    Car la déesse te protège
    Héros de l'aurore, Guérisseurs des mondes

    Les rêves du lendemain, hantent l'âme blesser
    Toute fierté est perdue
    Les ailes arrachées marquent l'approche de la fin...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Equilibrium (PV Kaine/Keiji)   Ven 31 Juil - 4:36

Quelqu’un se retrouva alors face à lui, cheveux blancs manteau noir. Il aperçu l’espace d’une fraction de seconde un sabre. Non, il perçut plutôt la présence d’une autre arme que la sienne. Aucun doute, il avait devant lui un autre immortel. La stature de l’homme lui fit penser qu’il avait à faire à un vampire. Mais dans ce monde de folie et d’illusion, rien n’était moins sur. Il fut fixé un instant, lui-même fixa l’immortel dans les yeux. Sa pupille gauche devint bleu, signe que Julius était complètement éveillé. Il eu le droit à un poème, il improvisa lui-même un poème.

« Que fais tu Oh voyageur de nulle part,
Serait en train de rêver ?
Ou te noierais-tu dans ce fleuve d’art ?

Oh dieu de la folie, toi qui est mon guide,
Oublierais-tu ton serment ?
Et ne laisserais-tu que cet immense vide ?

Abandonnons-nous un instant dans ce désert,
Profitons de cette virginité
Et dans la mort buvons ce sang au gout amer

Que me vaut le plaisir de voir un autre immortel ? Aurais-je touché à la mauvaise personne ? Amour ? Sœur ? Amie ? Ou juste curiosité»


Il éclata à nouveau de rire. Ironie. Colère. Fatigue. Joie ? Peut importe qui était cet homme, mais mieux valait s’en méfier. Il ramassa alors son immense croix et, la redressant la planta dans le sol puis s’adossa contre. Il tira une bouffé sur sa pipe, dévisageant sans gène de ses yeux vairon l’étranger. Il avait sa réponse, l’homme était un vampire. Sa corpulence, la forme de son visage et sa stature, comme Kaine, il suintait le vampire. Si seulement Kaine avait su qu’il se trouvait face au chef du clan Kurenai, qu’aurait-il fais ? Aurait-il fuis immédiatement ? Aurait-il attaqué immédiatement ? Non, il se serait comporté exactement de la même façon qu’il le faisait à présent.

Il se déplaça alors au centre de l’arène, emmenant avec lui sa croix qu’il remit dans son dos et ramassa la boite à musique qui à présent s’était arrêtée. Il la jeta alors et l’écrasa du pied. Comportement puéril il en était conscient mais, pour chaque victime il fabriquait une petite boite à musique. Il fouilla alors dans ses poche et en sortit une vieille et usée avant de sourire, celle de sa sœur, Ardath. Depuis le temps qu’il la gardait. Il la leva en l’air et la contempla à la lumière de la lune. Il se tourna alors ver le vampire et lui montra le cadavre de la vampire.


« Ne trouvez vous pas l’image de cette pauvre enfant, sans une goutte de sang et éclairée par la lune magnifique ? Au fait, quel est votre nom messire vampire ? »

Il avait posé les deux questions avec malice, comme un enfant…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Equilibrium (PV Kaine/Keiji)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Equilibrium (PV Kaine/Keiji)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire-Rpg :: Hors jeu :: Archives :: Rp terminés -